Acide Caprylique - Réparateur naturel contre les infections de Candida Blog de Fitness, Nutrition, Santé et Sport | HSN Blog
Accueil / Compléments / Pour la Flore Intestinale / Acide Caprylique – Réparateur naturel contre les infections de Candida
Acide Caprylique – Réparateur naturel contre les infections de Candida

Acide Caprylique – Réparateur naturel contre les infections de Candida

L’acide caprylique provient du lait maternel, de la noix de coco ou de l’huile de palme. C’est une substance avantageuse pour le contrôle de bactéries dans l’organisme et pour prendre soin de la flore intestinale

Qu’est-ce que l’acide caprylique?

Ce sont des chaînes d’atômes de charbon et hydrogène qui adoptent leur nom en fonction du nombre des premier qui se trouvent dans la structure.

Dans cette échelle de substances se trouve l’acide caprylique, nom plus utilisé que celui qui lui appartient selon sa position dans cette échelle, qui est  « acide octanoïque » (car il est composé de huit atomes de carbone, et il est donc considéré comme chaîne moyenne). Doit se préciser que cette échelle est constituée par les acides que dans la nature se trouvent dans un état de saturation, ce qui leur fait très différents en caractéristiques physiques, chimiques et nutritionnelles des mono-insaturés et des polyinsaturés, où se trouvent par exemple, l’acide oléique, le< linoléique ou le linolénique.

Cependant, la présence de ses composants dans les aliments telles qui sont, c’est-à-dire, comme acides gras, est généralement due à une altération de ceux-ci, normalement à cause d’un rancissement des lipides ou des graisses, car il n’est pas habituel qui soient parti de sa composition chimique.

Sources d'acide caprylique

En quels aliments se trouve l’acide caprylique?

En ce qui concerne l’acide caprylique, pour trouver son origine majoritairement naturelle, il faut recourir à des substrats très différents : un fruit, la noix de coco, et un fluide organique, le lait des femelles mammifères, dont celui de l’espèce humaine. La première coïncide avec la présence d’acides caprique et laurique. Et le second peut être dit que l’organisme le synthétise en très faibles quantités.

Bien que c’est là que se concentre la majeure partie de l’acide caprylique produit dans la nature, la liste des substances dans lesquelles il est constamment présent n’est pas complète sans mentionner l’huile de palme et l’huile de graines de chanvre.

Pour une utilisation dans l’industrie pharmaceutique, dont la pertinence est élevée comme nous le verrons plus loin, il est obtenu principalement en soumettant l’huile de coco  ou l’huile de palme à une procédure d’hydrolyse, après quoi une distillation fractionnée est effectuée.

Propriétés de l’acide Caprylique

On commence par partager l’avis de la « Health Sciences Institute, de Maryland » aux États-Unis, institution qui trouve dans l’acide caprylique de nombreux avantages pour la santé humaine. Mais avant d’approfondir dans ce sujet, concernant ses propriétés physiques on sait que l’acide caprylique est partiellement hydrosoluble dans l’eau et et se distingue par une odeur très intense, typiquement rance.

De son coté, le Département d’Agriculture des États-Unis, (en sigles USDA) a classé l’acide caprylique dans les connues comme substances GRAS (sigles correspondantes à « Generally Recognized As Safe ) et donc une substance qui est très facilement assimilée par l’organisme, de facile digestion et pratiquement sans toxicité. Ce dernier aspect est grâce à qu’il s’oxyde dans les mitochondries et en autres compartiments dans le cytoplasme des cellules, ce qui enlève au foie, (qui est l’organe désintoxiquant le plus renommé) une charge toxique additionnelle.

Absorption des antioxydants

Les acides gras à chaîne moyenne comme le caprylique se caractérisent par sa capacité pour faciliter l’absorption des antioxydants à partir des aliments et pour traverser plus facilement que les chaînes longues les membranes cellulaires , tout simplement par sa taille. En plus, pour que l’organisme l’utilise de façon efficace, l’intervention des lipoprotéines ou des enzymes spécifiques n’est pas requise.

Quels sont les meilleurs antioxydants?

Avantages de l’acide caprylique

L’un des endroits de l’organisme où il semble y avoir le plus de bienfaits est l’estomac. Il se comporte comme un équilibreur de l’acidité d’un milieu dont le pH doit rester aussi constant que possible car le fonctionnement normal du système immunitaire en dépend en partie. Par conséquent, l’ingestion d’acide caprylique est reconnue comme une pratique qui favorise les conditions appropriées de l’environnement gastrique.

Le fait que l’acide caprylique soit présent dans le lait maternel et fasse donc partie de l’alimentation d’un nouveau-né semble être étroitement lié à sa capacité à détruire les pathogènes comme les bactéries et les champignons. En fait, on pourrait en déduire que la nature a enrichi la seule nourriture des créatures en lactation d’un antibiotique capable de tenir à distance les microorganismes qui représentent une menace sérieuse pour un système immunitaire faible.

Hypertension artérielle

Mais les possibilités thérapeutiques de ce composé ne s’arrêtent pas là. Selon les références du Physicians Desk Reference Guide to Nutritional Supplements, en plus de combattre les infections bactériennes et celles causées par les champignons, l’acide caprylique peut avoir un effet très positif sur un trouble aussi répandu que l’hypertension artérielle, qui se comporte comme un facteur prédisposant de nombreuses pathologies.

Un autre domaine dans lequel les attentes sont très prometteuses pour l’acide caprylique est le traitement de la maladie de Crohn. Les travaux d’une équipe japonaise de chercheurs sur les cellules humaines ont révélé que cette substance possède un énorme potentiel pour soutenir le traitement de cette maladie inflammatoire de l’intestin, en orientant son action vers la cause profonde du problème, qui n’est autre que la libération de IL-8 ou d’interleukine 8. Cette protéine, qui joue un rôle déterminant dans le déclenchement du processus d’inflammation intestinale, serait bloquée à l’origine de sa synthèse et, par conséquent, le déclenchement de la maladie n’aurait pas lieu.

Compléments et ses avantages

Dans le domaine de la supplémentation systématique en acide caprylique, les connaissances scientifiques sont encore insuffisantes pour recommander son utilisation.

Cependant, pour autant que l’on sache, il semble clair qu’il est recommandé d’inclure l’huile de noix de coco dans l’alimentation normale en raison de la simple présence de cet acide, dont les bienfaits pour la santé sont incontestables.

Il existe des données claires, entre autres celles recueillies dans une étude publiée dans la revue ‘Los lípidos’ il y a quelques années, qui anticipent plus que probablement des effets de cela dans la réduction des dépôts de graisse abdominale et la normalisation des taux de cholestérol.

Vous pouvez acheter les meilleurs suppléments d’acide caprylique au meilleur prix chez HSN.

Huile de coco et acide caprylique

Autres avantages

L’acide caprylique s’est également taillé une niche dans la dissolution des calculs biliaires, ainsi que pour accélérer la période de convalescence après des opérations chirurgicales ou comme traitement d’entretien dans certaines maladies chroniques.

De plus, dernièrement, bien qu’avec certaines réserves, l’utilisation de l’acide caprylique dans le traitement de l’épilepsie (est considérée comme une alternative fiable lorsqu’elle est utilisée pour les crises qui ne répondent pas aux traitements conventionnels), et chez les patients qui ont diminué leur capacité d’assimilation des graisses digestives, est utilisée comme supplément alimentaire par voie parentérale (injection).

Outre ses possibilités dans le domaine de la médecine, il est intéressant de mentionner qu’il est utilisé comme pesticide et désinfectant dans les équipements de transformation alimentaire, tels que les brasseries et les caves à vin, afin d’obtenir une hygiénisation maximale de la première. Dans un but similaire, il est utilisé dans les serres, les pépinières et les centres ornementaux, où il est utilisé pour prévenir ou combattre la contamination par des bactéries, des champignons ou des algues.

Acide caprylique comme traitement naturel pour la levure candida

Mais sans doute l’avantage le plus largement estimé par la communauté scientifique par rapport à la consommation d’acide caprylique est de pouvoir contrôler la prolifération de la rédoutée levure candida albicans, qui trouve dans le gros intestin des humain l’un de ses habitats préférés.

Les levures sont un collectif d’êtres vivants qu’à grosso modo, font partie du royaume des champignons et se caractérisent d’être unicellulaires (au moins pendant la plus grande partie de leur vie) et fermenter les sucres.

Certaines sont avantageuses et ne provoquent pas de maladies, bien au contraire, sont connues par ses apports à l’industrie alimentaire, comme la fabrication du pain ou la bière. Mais d’autres, pathogènes comme la candida, sont des agents responsables de certaines maladies.

Problème infectieux

La candidose systémique est un problème infectieux qui a habituellement un pronostic sévère et dont les symptômes ont tendance à durer plusieurs mois ou années, menant à la chronification. L’origine de ce processus n’est pas facilement identifiable par les professionnels de la médecine conventionnelle et, par conséquent, il n’est pas rare que les patients cherchent un remède par des thérapies alternatives en l’absence d’un diagnostic concluant. Le problème pour y parvenir réside dans le fait qu’il existe un parallélisme ou une superposition du tableau clinique avec des troubles d’origine très différente comme la fibromyalgie, l’hypoglycémie et l’hypothyroïdie.

La genèse de cette maladie doit être recherchée dans une explosion de croissance des colonies de candida dans le gros intestin, une circonstance qui se produit dans des conditions de perméabilité excessive de sa muqueuse (ce que l’on appelait autrefois  » intestin perforé « ). Cette détérioration antérieure de l’intestin donne à sa paroi une faible résistance qui la rend facilement perçable par des substances qui, dans des conditions d’intégrité, n’auraient pas la possibilité de le faire. Dans un tel cas, les toxines produites par les levures candida et leurs antigènes sont absorbées et circulent dans le sang, ce qui devient une agression pour le système immunitaire.

Le mécanisme concret par lequel cet acide déploie son action puissante contre les champignons n’est pas encore connu avec certitude, bien que la thèse la plus acceptée soit basée sur le fait qu’il attaque la structure moléculaire de la membrane cellulaire, produisant sa dissolution pratique et, par conséquent, l’altération mortelle de la perméabilité de cette membrane, qui provoque la mort cellulaire. D’autre part, les propriétés lipotropes remarquables de l’acide caprylique le rendent efficace contre le candida logé dans les épithéliums (tissus tapissant le corps).

Levure et caprylique

Pour d’autres lévures

En raison de sa faible ou nulle toxicité, l’acide caprylique s’intègre parfaitement dans les thérapies antifongiques à long terme, ayant prouvé son efficacité non seulement contre toutes les espèces de candida, mais aussi contre d’autres genres de levures comme le géotrichium et le rhodotorula.

Un aspect très intéressant de son arsenal thérapeutique est sa capacité à dégrader les biofilms que certains champignons développent dans certaines parties du corps. Il s’agit de membranes ultrafines composées d’une colonie de champignons, principalement du genre aspergillus (un type de moisissure environnementale hautement pathogène), qui recouvre les parois des cellules et envahit des tissus entiers.

Dans ces biofilms, le champignon, pour sa survie, bloque l’action de certaines protéines, notamment les immunoglobulines ou les anticorps. Pour ce faire, ils sécrètent un type spécial d’enzymes appelées endonucléases, qui dégradent les anticorps spécialisés dans l’action immunitaire locale, appelés IgA, et laissent ainsi les tissus affectés sans défense, pouvant prospérer avec leur invasion.

Pour cette raison, l’acide caprylique est généralement utilisé comme substance naturelle dans les traitements destinés à arrêter la multiplication accélérée des levures et des champignons dans le côlon, en l’occurrence le candida albicans.

Études et recherches

Son effet antifongique a commencé à être démontré il y a des décennies en laboratoire au moyen d’essais réalisés à la fois in vitro et sur des animaux de laboratoire, couvrant une très large gamme d’acidité du milieu pour déployer son efficacité, puisque nous parlons d’un pH entre 2,5 et 8,5.

D’autres situations cliniques qui se présentent avec une certaine assiduité sont les infections cutanées par les levures, pour lesquelles le résultat des traitements à base d’acide caprylique peut être qualifié d’exceptionnel. Il en va de même d’un trouble assez courant chez la femme, la candidose vaginale, qui implique une inflammation de la muqueuse de ce canal, c’est-à-dire une vaginite.

Effets secondaires de l’acide caprylique

Tout d’abord, il n’est pas rare que ces traitements génèrent des symptômes d’étourdissements, de nausées et de douleurs articulaires dans les différentes articulations du patient ; il est même fréquent que l’on décrive une sensation d’inconfort supérieure à celle qui existait avant le début du traitement, mais qui doit être considérée comme faisant partie du processus. Elle est connue sous le nom de réaction d’herxheimer, et elle est due à la destruction progressive des cellules de candida qui donne lieu à la libération de substances de déchets avec un pouvoir toxique qui est maintenu jusqu’à l’excrétion de ces derniers par l’organisme.

Dans les moments critiques de la mort de la levure, de grandes quantités de toxines, de restes de cellules et d’antigènes sont versées simultanément dans le liquide intercellulaire, qui peut être prolongé pour une période maximale de quelques semaines, étant le plus attendu qu’il n’en atteigne pas une. Par conséquent, cette réaction ne devrait pas être attribuée à l’action de l’acide caprylique comme effet secondaire de son administration (comme on a tendance à le faire), car il s’agit en fait d’une manifestation positive.

Si nous nous en tenons aux effets secondaires au sens littéral du concept, nous pouvons assurer que l’acide caprylique, administré dans les quantités recommandées, n’en présente pas.

Comprimés

Doses excessives

Cependant, une fois que les doses prescrites ont été dépassées et que la marge de sécurité a été dépassée (c’est-à-dire plusieurs fois la marge recommandée), des irritations de l’estomac et des nausées ont été décrites, qui peuvent même être évitées si cette surdose est ingérée avec des aliments.

Ces effets secondaires doivent être comparés à ceux associés à l’ingestion d’autres acides gras moins bien tolérés, qui produisent fréquemment des ballonnements et des douleurs abdominales, des vomissements et de la diarrhée, à divers degrés d’intensité.

Il est impératif de faire allusion, dans une situation très particulière, aux réactions indésirables possibles générées chez les patients qui suivent un régime cétogène pour contrôler l’épilepsie, dans lequel certaines hypocalcémies, acidoses, léthargie et formation de calculs rénaux ont été décrites, mais en tout état de cause il ne semble pas clair que ces effets soient directement liés à l’acide caprylique car il pourrait y avoir une incompatibilité dans l’utilisation du médicament avec des personnes présentant une détérioration rénale plus ou moins marquée.

Sa consommation doit s’éviter par les personnes qui:

En même temps, il est conseillé de ne pas prendre cette substance, par précaution, à ceux qui souffrent d’hypotension artérielle, d’insuffisance hépatique ou d’affection similaire et d’une altération très spécifique et très rare : la déficience de l’enzyme acétyl-CoA déshydrogénase à chaîne moyenne, qui intervient dans le métabolisme de cet acide.

En ce qui concerne la sécurité de l’utilisation systématique et prolongée des suppléments de cet acide, les références scientifiques valables sont encore très rares, mais on soupçonne qu’elles pourraient déclencher certains effets secondaires similaires à ceux décrits en ce qui concerne l‘ingestion générique de quantités abondantes d’acides gras, à savoir nausées, constipation/diarrhée, sensation d’acidité gastrique et troubles digestifs.

Bien sûr, l’acide caprylique ne fait pas exception aux précautions qui doivent toujours être prises chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes sujettes aux maux d’estomac.

Capsules de Coenzyme Q10

Interactions décrites de l’acide caprylique

Bien qu’il ne puisse pas être classé comme effet secondaire et qu’il n’ait pas encore été observé fidèlement chez l’homme, il est probable que l’acide caprylique altère la capacité à détoxifier et éliminer un insecticide appelé carbaryl, appartenant au groupe des carbamates, largement utilisé dans les formulations habituelles d’insecticides à usage domestique. Cela engendrerait une certaine susceptibilité à l’exposition.

Et bien qu’il n’y ait pas suffisamment de données pour le prouver, l’acide caprylique pourrait interagir avec les substances inotropes (c’est-à-dire celles qui agissent en faveur de la contraction musculaire), les anticoagulants comme la warfarine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’indométacine ou la phénylbutazone.

Il a un certain degré d’interaction avec les antihypertenseurs, comme la coenzyme Q10 et l’acide aminé L-arginine. Par conséquent, la prudence est de mise pour ceux qui consomment régulièrement des préparations contenant ces agents.

Comment prendre de l’Acide caprylique

Les doses thérapeutiques d’acide caprylique couramment prescrites varient de 350 milligrammes à deux grammes (la plus courante étant de ne pas dépasser un gramme), prises fractionnellement, pendant les repas, tout au long de la journée.

Afin d’éviter la réaction herxheimer mentionnée ci-dessus, il est préférable d’augmenter graduellement la dose jusqu’à ce que la dose quotidienne établie pour le cas spécifique soit terminée dans un délai raisonnable. Comme, en cas d’infection intestinale, les levures sont camouflées dans les plis les plus profonds de la paroi du côlon, le traitement peut prendre plusieurs mois (on ne peut exclure qu’il dépasse un an dans les cas les plus rebelles).

Acide caprylique dans les compléments

Étant donné leur tendance à être facilement absorbés par la paroi intestinale de l’intestin grêle, les formulations d’acide caprylique à libération prolongée sont habituellement utilisées, protégées par un revêtement qui les rend résistantes aux sucs digestifs, de sorte que leur libération se produit dans le gros intestin, où la population de Candida est très concentrée. D’autre part, selon l’idiosyncrasie du patient, l’acide risque d’atteindre sa destination non pas comme une substance isolée mais en combinaison avec d’autres acides gras, perdant ainsi une grande partie de sa fonction thérapeutique. D’où la nécessité de le prendre sous forme de gélules enrobées, dont la meilleure actuellement semble être le gel.

En raison de l’effet régulateur des digestions et de l’influence de l’acide caprylique sur l’état de la peau, l’huile de noix de coco, sa principale source dans la nature, est reconnue comme un grand complément alimentaire. 

Un bon conseil diététique serait d’enrichir le petit déjeuner d’une cuillère à café d’huile de noix de coco ou d’en assaisonner les salades.

Sur le marché, on le trouve sous forme de capsules (où il se présente sous forme liquide) et de comprimés. La vérité est que ces dernières sont presque reportées pour les personnes souffrant de candidose, puisqu’elles sont issues de produits laitiers. Comme l’acide caprylique est très soluble dans les graisses, il est recommandé de le consommer avec de l’huile d’olive, de l’huile de graines ou des acides gras oméga-3.

Free sugar et acide caprylique

Combiner l’acide caprylique

Un des éléments collatéraux auquel nous devons prendre soin quand nous abordons un traitement contre la levure de candida est le régime, avec lequel nous pouvons inconsciemment contrecarrer l’action de l’acide caprylique en raison de la présence de substances qui favorisent la croissance de la levure ou en gaspillant quelques facteurs qui peuvent nous aider à le combattre :

  • Une mesure vitale est la suppression du sucre, car c’est le principal substrat qui utilise ce germe pour sa nutrition.
  • L’ajout de probiotiques est une arme mortelle contre les populations de candida. Cela peut se faire par le biais d’aliments riches en bifidobactéries, dont l’apport augmente la flore intestinale en compétition avec les levures dans le gros intestin. On peut dire la même chose des bactéries de type lactobacillus, un bon probiotique qui se comporte en synergie avec le précédent.
  • De plus, il est intéressant d’introduire des aliments riches en L-glutamine (comme les viandes et les poissons insuffisamment cuits, les œufs et les grains entiers), un acide aminé particulièrement nécessaire lorsqu’il est nécessaire pour augmenter la réponse immunitaire au niveau de l’épithélium intestinal et en cas de perméabilité intestinale excessive.
  • Une supplémentation de base avec un complexe multivitaminé riche en vitamine C est très pratique.

    Recommandations

    L’acide caprylique, bien qu’il soit efficace seul, fonctionne mieux en combinaison parce qu’il réduit les chances que la levure candida s’y habitue et apprenne à éviter son action. Il est donc souhaitable de le combiner avec d’autres agents antifongiques naturels comme l’ail, l’huile d’origan ou l’extrait de pépins de pamplemousse. En particulier, l’extrait d’ail est très intéressant car c’est un antifongique et antiseptique par excellence. En fait, une étude menée par le Huntington College of Health Sciences a révélé une activité spécifique de l’ail contre le candida, arrêtant sa croissance.

    La mécanique la plus recommandée lorsqu’on envisage un traitement consiste à utiliser simultanément deux ou trois composés antifongiques pautar pour couper les voies de résistance que le candida albicans peut offrir et, alternativement, à prendre différents suppléments contenant de l’acide caprylique comme ingrédient principal.

    Sources Bibliographiques

    Articles Associés au sujet:

    Estimation Acide Caprylique

    Contre la levure Candida - 100%

    Effets Secondaires - 99%

    Combinaison et Comment le prendre - 100%

    Efficacité - 100%

    100%

    Évaluation HSN: 5 /5
    Voir Aussi
    Flore intestinale pour le sportif
    Comment améliorer la flore intestinale?

    Si vous êtes enclins à souffrir des infections ou des maladies chroniques, si vous êtes …

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous aimez notre HSNBlog?
    HSN Newsletter
    Imaginez alors les offres de notre magasin

    Donnez-nous votre adresse mail, et vous aurez accès aux meilleures promotions pour nos clients


    Je veux m’abonner et j’accepte la politique de confidentialité