Avoine- Découvrez les Propriétés, Avantages et Types d'Avoine Blog de Fitness, Nutrition, Santé et Sport | HSN Blog
Accueil / Nutrition / Plantes / Avoine- Découvrez les Propriétés, Avantages et Types d’Avoine
Avoine- Découvrez les Propriétés, Avantages et Types d’Avoine

Avoine- Découvrez les Propriétés, Avantages et Types d’Avoine

L’avoine, dont le nom scientifique est Avoine sativa, est une plante herbacée de cycle annuel, qui appartient à la famille des graminées (aussi connues comme Poaceas), qui s’englobent à plus grande échelle dans le grand groupe des plantes phanérogames monocotylédones. Aussi elle est souvent reconnue comme composant d’un des collectifs d’aliments végétaux d’importance plus élevée dans la base de la pyramide alimentaire humaine, les céréales.

Qu’est-ce que l’Avoine?

L’avoine est l’une des sources de calories les plus élevées et les plus équilibrées. En raison de sa teneur élevée en protéines et en vitamines, principalement en vitamines B, l’avoine est l’une des céréales les plus complètes et les plus saines et idéale pour le petit déjeuner. Une tasse de flocons d’avoine vous permet d’accumuler près de 70% de vos besoins quotidiens en manganèse, de bonnes portions de vitamine B1 et de magnésium.

C’est une graine de céréale très résistante, qui peut supporter les pauvres conditions du sol où d’autres cultures ne peuvent pas prospérer. Cette force est transférée à ceux qui la consomment, à travers de son profil nutritionnel si impressionnant.

Elle est riche en glucides, riche en fibre, en protéines végétales et vitamines, minéraux et antioxydants. Elle est très rassasiante et donc elle aide à contrôler l’appétit.

Avec 100g d’avoine, s’obtiennent 350 calories, 14 grammes de protéines, 58 grammes d’hydrates de carbone et 10 grammes de fibre.

Elle est parfaite pour les régimes de contrôle de poids, pour les sportifs ou pour les personnes diabétiques, car elle apporte des hydrates de carbone à faible indice glycémique (apport d’énergie soutenu). En plus elle compte avec une grande teneur de fibre insoluble et soluble qui aide à prévenir le transit intestinal et a éviter la constipation.

C’est pour cela qu’ajouter l’avoine au régime sert, pas seulement à consommer un aliment sain, mais aussi à avoir la sûreté d’ajouter à l’organisme, assez d’énergie au moment de pratiquer une activité physique.

Culture et propriétés agronomiques de l’Avoine

Avoine sativa n’est pas la seule espèce qui répond au nom générique d’«avoine », auquel appartiennent une large collection entre lesquelles certaines sont cultivées et d’autres non. En tout cas, le nombre plus important d’avoines cultivées en production agricole se correspond à l’espèce dont on parle sur cet article, suivie en importance des espèces d’Avoine Byzantine et Avoine nue. Cette dernière a le nom aussi d’« avoine de graine nue » en raison de que quand elle est battue elle pers ses «spighes» qui sont des petites feuilles qui revêtent la graine.

Concernant les caractéristiques botaniques qu’identifient aux avoines cultivées, nous pouvons les résumer en nommant les suivantes parties et propriétés:

  • Racines : Elles sont dotées d’un système radiculaire très robuste, qui se distingue énormément en comparaison à celui d’autres céréales.
  • Taille : De diamètre considérable et droite, avec une longueur proche au mêtre et demi et composée par des nombreux entre-nœuds qui culminent en nœuds éminents. Sa faiblesse principale est celle d’offrir peu de résistance à la verse, ce qui suppose perdre sa verticalité par l’action du vent.
  • Les feuilles manquent de relief et elles ont un limbe aspère, long et fin. Au point de convergence entre ce dernier et la taille se démarque une terminaison membraneuse et de bord dentelé connue comme ligule, mais qui manque des structures laminaires typiques de la base connues comme stipules. Ce sont de feuilles très innervées, avec disposition parallèle de ces nervures.
  • Les fleurs se disposent en structures composées connues comme inflorescences, qui sont des bottes de spigules intégrées par deux, ou au maximum trois, fleurs appuyées dans des pédoncules très longs.
  • Le fruit est simple et il est connu comme caryopse, qui est généralement ce qui est connu comme graine des céréales.

Concernant son rapport avec le climat, cette plante se trouve entre celles de saison froide, car elle tolère bien, (mais pas comme l’orge ou le blé) les basses températures. En contraposition, et spécialement pendant les époques de floraison et de la formation du fruit, elle est très limitée en conditions de chaleur modérée ou extrême. En raison de la combinaison des deux caractéristiques, sa production se concentre plus en zones de climats continentaux plus froids.

Culture de l'AvoineConcernant ses besoins hydriques, nous parlons d’une espèce, qu’en raison de son indice élevé de transpiration, demande d’abondants apportes d’eau, en dépassant ici à l’orge et le blé, qui sont aussi des céréales d’hiver. Paradoxalement, elle est un peu sensible aux environnements chargés d’humidité relative. En bref, l’environnement préféré de l’avoine est celui qui se donne dans des climats frais et avec des printemps très pluvieux, conditions climatologiques qui donnent lieu souvent à des bonnes récoltes.

En ce qui concerne le type de sol, on peut dire qu’il s’agit d’une plante d’un niveau d’exigence modeste et assez permissive quant à la composition chimique et la texture du sol. Cependant, il se développe plus vigoureusement dans les sols sablo-argileux, légèrement calcaires et avec la porosité nécessaire pour retenir l’humidité sans atteindre le réservoir d’eau.

L’acidité du sol est moins un ennemi de l’avoine que des autres céréales, avec un pH idéal compris entre 5 et 7.

C’est pourquoi il est conseillé de semer sur des terres récemment labourées et riches en matière organique.

Provenance de l’Avoine

Toutes les recherches menées dans ce domaine montrent que les espèces d’avoine cultivées s’enracinent en Asie centrale, même si, pour être honnête, les détails historiques de cette culture sont assez pauvres. Cependant, une thèse attribuée à une solvabilité considérable confirme que cette céréale a été plus tardive que ses homologues orge et blé pour atteindre une certaine importance dans les pratiques agricoles, devant attendre un certain temps jusqu’à ce qu’elle cesse d’avoir la considération des mauvaise herbes dans les cultures de ceux-ci.

Les premiers vestiges de l’avoine sauvage sont datés de la civilisation mésopotamienne, dont les plaines fertiles flanquées du Tigre et de l’Euphrate furent, semble-t-il, les témoins de leur développement naissant. En Egypte, certaines découvertes sont assimilées à des restes de graines d’avoine sauvage qui sont supposées être traitées à l’époque comme une mauvaise herbe, puisqu’il est exclu que les anciens Egyptiens l’aient domestiquée comme une espèce cultivable.

Quant à l’existence d’échantillons attestant de la culture de l’avoine, il faut remonter à l’âge du bronze sur les plateaux d’Europe centrale.

Comme tous les êtres vivants, ces espèces végétales ont connu une évolution, en partie motivée par leur migration vers les régions plus septentrionales à mesure qu’elles colonisaient l’Europe du Nord, ce qui a conduit à leur adaptation aux climats froids et humides pour lesquels elles étaient à l’origine génétiquement déprogrammées.

Commencer la Journée avec de l'Avoine

Environ 2 millénaires et demi avant du début du christianisme, semble avoir apparu le début d’une utilisation agricole de l’avoine, arrivant à être la céréale de culture que nous connaissons aujourd’hui. Son essor augmenta, en partie grâce à sa versatilité au moment de pousser dans des terrains où d’autres espèces plus exigeantes comme le blé, donnaient des résultats plus pauvres au moment de sa récolte. En fait, sa production était telle qu’elle a attiré la demande pour devenir un ingrédient vedette de la gastronomie de certains pays européens comme l’Irlande, l’Écosse et l’Allemagne.

Déjà au Moyen Âge, elle s’est consolidée comme ingrédient de base de l’alimentation, puis a souffert, avec l’arrivée de la pomme de terre au XVIIIe siècle, qui est devenue un concurrent sérieux en matière de consommation, d’une grave bosse dans sa commercialisation dont elle ne s’est remise qu’au début du XXe siècle.

Bien que cultivée sur de grandes étendues de terre, elle n’a pas toujours été aussi bien acceptée sur le marché que ses homologues le blé et l’orge. Mais aujourd’hui, les chiffres parlent elles mêmes : c’est l’une des céréales les plus consommées dans le monde, un statut qui a été largement atteint grâce à ses multiples propriétés nutritionnelles dont nous parlerons en détail au cours de cette exposition. D’autre part, sa fonction alternative extraordinaire dans la chaîne alimentaire en tant que plante fourragère ne doit pas être oubliée, car elle fait partie de la formulation des rations pour le bétail et les chevaux.

Qui s’en charge de la production d’Avoine ?

L’avoine occupe la sixième place dans le calcul global des céréales produites dans le monde,  seulement derrière du maïs, du riz, du blé, de l’orge et du sorgho, mais il faut aussi préciser une donnée très intéressante : l’avoine est la principale céréale d’hiver des territoires de climat froid de l’hémisphère nord.

Ses producteurs principaux sont répartis par tout le globe, étant par ordre la Fédération Ruse, le Canada, la Pologne, les États-Unis et l’Australie. Dans sa totalité, chaque année sont récoltées plus de 21 millions de tonnes, desquelles en Espagne se correspondent entre 700 et 800 mil, ce qui la situe dans la dixième place du classement.

Tout ce montant de production de l’espèce d’avoine sativa n’est pas uniforme, et il doit se séparer en une série de variétés, à savoir :

  • Prévision : Obtenue par sélection d’une lignée d’origine argentine. Elle se démarque par sa précocité et sa notable résistance à la sécheresse. Elle est caractérisée par une singulière graine rouge, et c’est une variété qui souvent offre des excellents rendements productifs.
  • Blanche neige : C’est une variété d’avoine blanche et d’élevé poids spécifique, avec une large tradition au contiennent Européen et dont l’origine se trouve au INIA français. Elle est aussi de cycle précoce, elle est peut-être plus sensible aux faibles températures que les autres, mais en contrepartie elle résiste beaucoup mieux la verse et sa production souvent garde une bonne régularité en rendements élevés. En tant qu’à sa réponse aux infestations, elle est souvent victime de la rouille jaune mais elle est réfractaire au charbon.
  • Condor: c’est une variété de printemps obtenue aux Pays-Bas et particulièrement adaptée aux sols fertiles. Dans les autres caractéristiques (grain blanc, résistance à la verse, sensibilité au froid et à la rouille jaune) elle est très similaire à la variété de Blanche-Neige.
  • Moyencourt : aussi de printemps, mais de grain noir et dense. Elle fut développée comme la Blanche Neige, en France, et elle est affectée par les faibles températures, la rouille et par l’égrenage.

De nos jours nous trouvons des lignes de recherche qui vont vers l’obtention de nouvelles variétés où ils essaient de stimuler sa richesse protéique et calorique, en plus de leur conférer plus de capacité d’affronter les assauts des infestations d’insectes et micro organismes.

Traitements auxquels l’Avoine est soumise

Comme toute espèce vivante, l’avoine est susceptible d’être affectée par certaines infestations qui entraînent des pertes importantes dans leur production. Jetons un coup d’œil à certains d’entre elles pour lesquelles des traitements préventifs sont habituellement nécessaires.

Tarsonemus apirifex, est un acarien qui attaque la gousse dans la phase de glanage, la durcissant au point de bloquer l’irruption de l’inflorescence, avec pour conséquence finale une stérilisation. Néanmoins, il est possible de l’éviter avec un bon labour et une fertilisation spécifique du sol.

La rouille jaune est un ravageur commun au blé, à l’orge et au triticale (un hybride du blé et du seigle). Elle est causée par le champignon puccinia striiformis et se manifeste par des pustules sur les feuilles, et parfois aussi dans les épis, d’une manière alignée, composée de masses de spores jaunâtres, d’où son nom.

La rouille orange est causée par le champignon puccinia coronata, un fléau spécifique de l’avoine. Appelé ainsi parce que les spores de ce champignon sont orange, forme des pustules de taille variable, même si elles peuvent atteindre un centimètre. Le traitement des ces rouilles nécessite l’utilisation de Diclobutrazol 3 % combiné avec du Mancozeb 40 %, et du Triadimefon 25 % peut également être utilisé.

Le charbon couvert est une maladie causée par une autre espèce de champignon, l’ustilago levis. Une plante affectée par le charbon couvert offre un aspect tout à fait normal, mais ses grains sont envahis par une poudre noirâtre. Le traitement efficace consiste à désinfecter les semences avec des composés de mercure.

D’autres dangers guettent, quoique dans une moindre mesure, l’avoine sous forme de ravageurs. On peut citer la rouille noire, le charbon nu, la fusariose, le ver heterodera avenae.

Apparition du charançon dans l’avoine. Pourquoi apparaissent des insectes ?

Le sitophilus granarius est le nom scientifique de l’animal communément appelé charançon des céréales, un insecte cosmopolite qui est le protagoniste d’un des fléaux les plus redoutables des céréales en raison de son pouvoir destructeur, car il provoque des pertes considérables dans le stockage du grain. Un détail fondamental qui explique son potentiel nocif est que les femelles sont très prolifiques dans la ponte, et de ces œufs naissent des larves qui se nourrissent des substances contenues dans le grain.

Une hygiène scrupuleuse et un contrôle visuel prolongé sont d’importance vitale pour éviter cette contamination.

C’est pour cela que l’idéal est de stocker les grains en conteneurs en métal, et fuir par exemple du carton, même si celui ci est le plus rigide que vous pouvez trouver, car l’insecte à les moyens pour le traverser.

Ces conteneurs doivent se fermer avec fermeture hermétique, et entre les matériaux plus conseillés concernant la résistance, nous pouvons nommer le polycarbonate, le polyéthylène, le polyester, les feuilles d’aluminium, le cellophane, ou le papier kraft.

En tout cas, si vous trouvez des indices de l’existence du charançon, le premier pas consiste en éliminer la présence d’insectes adultes, qui se montrent avec l’apparition de trous dans le centre du grain.Vous pouvez le vérifier facilement en les immergeant en eau. Si le grain est sain, il va tomber au fond, mais par contre, s’il est contaminé par charançons il va flotter. Mais à vrai dire, si vous confirmez sa présence, même si très tôt, peu vous pouvez faire pour la combattre, étant normalement nécessaire de procéder à sa destruction.

Que contient l’avoine et à quoi sert-elle ?

Dans quel groupe d’aliments se trouve l’avoine ?

L’avoine appartient au groupe alimentaire des céréales et des farines, étant considérée comme une céréale pour différentes utilisations alimentaires avec de grandes propriétés et avantages. C’est un collectif qui occupe la base de la pyramide nutritionnelle humaine et se compose de pain commun, de pains spéciaux, de pâtes, de riz et de céréales transformées (blé, maïs, avoine, orge…), tous constituent une source irremplaçable de nutriments avec des avantages, surtout si consommés dans leur état complet.

Plus précisément, l’avoine fait partie du groupe restreint d’aliments qui ont été considérés comme des aliments fonctionnels, un concept strictement réglementé par la législation alimentaire de l’Union Éuropéenne, où elle est définie comme un aliment qui, en plus de produire certains effets nutritionnels habituels, contient des substances, avec ou sans rôle nutritif, qui exercent un certain effet, toujours positif, sur une des fonctions du corps, par exemple en réduisant le niveau du mauvais cholestérol, ayant un impact favorable sur la santé soit en améliorant celui-ci, soit en réduisant le risque de maladies. C’est pourquoi, depuis quelques décennies, elle est un ingrédient essentiel dans la liste des aliments manipulés par tout nutritionniste ou diététicien.

Utilisation de l'Avoine

Il est largement admis que la consommation d’avoine représente une excellente habitude pour le répertoire des substances nutritives avec lesquelles elle contribue au bon fonctionnement organique, outre le fait qu’en raison de son état céréalier, elle est un fournisseur naturel de l’énergie nécessaire à l’organisme pour assurer sa dynamique et sa régénération.

Ce titre sur les propriétés nutritionnelles de l’avoine ne serait pas complet sans citer leur aide pour nous tenir à l’écart des troubles digestifs et des effets du stress.

Bien que nous concentrerons davantage notre attention sur l’action de l’avoine comme aliment, il convient également de rappeler un domaine, les cosmétiques, dans lequel il gagne de plus en plus d’adeptes chaque jour pour ses propriétés et avantages dermoprotecteurs et hydratants, entre, pour ces raisons, dans la formulation de nombreux produits à usage topique destinés aux soins cutanés.

Les céréales sont traditionnellement un produit de base pour répondre aux besoins nutritionnels des différents peuples et cultures depuis l’Antiquité. L’une des causes principales de ce rôle est son profil nutritionnel, son faible coût et sa capacité à générer un sentiment de satiété, si approprié dans des situations de difficultés économiques, dérivé de l’enflure du volume du bol alimentaire dans le transit intestinal.

Les céréales en général et l’avoine en particulier sont des aliments très reconnaissants en rendement productif, faciles à stocker en raison de leur manque d’eau et agréables à consommer, pour lesquels elles ont occupé une place importante dans le développement des populations depuis les premiers temps de l’agriculture à l’époque néolithique. Depuis lors, ils sont la principale source de glucides de l’humanité et fournissent très peu de matières grasses.

Certaines de ses variétés sont cultivées pour le fourrage et les pâturages pour l’alimentation du bétail, avec la fonction résiduelle et l’aide de la paille comme litière dans les fermes. D’un point de vue agricole, elle fournit une excellente utilité dans la rotation des cultures afin de maintenir les conditions de culture du sol.

Avoine et bêta-glucanes

La plupart des fibres solubles contenues dans l’avoine proviennent de leurs bêta-glucanes, qui ont d’énormes bienfaits pour la santé. Les bêta-glucanes agissent en combinaison avec des cellules immunitaires appelées neutrophiles et, entre autres, isolent l’inflammation dans le corps, ce qui leur confère des effets anti-inflammatoires.

D’autre part, le bêta-glucane a également des avantages pour les personnes qui ont un taux de cholestérol élevé, il est donc généralement recommandé, dans ces cas, la consommation de son d’avoine. Le son d’avoine se compose des couches extérieures d’avoine sans l’endosperme. Elle contient plus de fibres et deux fois plus de bêta-glucane que la farine d’avoine.

40 grammes de son d’avoine contiennent 3 grammes de bêta-glucane. Les personnes ayant un taux de cholestérol élevé peuvent le réduire de 8 à 23 % en prenant 3 grammes de son d’avoine par jour pendant trois semaines. (Lorsque vous buvez du son d’avoine, vous devriez aussi boire beaucoup d’eau).

De plus, si l’on tient compte du fait que le cholestérol augmente les risques de souffrir de maladies cardiovasculaires, la prise quotidienne de flocons d’avoine peut également réduire le risque de crise cardiaque et d’autres problèmes du système cardiovasculaire.

Comment le bêta-glucane dans l’Avoine réduit-il le cholestérol ?

Avoine au petit déjeunerLe processus par lequel le bêta-glucane augmente la quantité de bile dans l’intestin est très simple. La bile contient une grande quantité de graisses et de substances toxiques qui, grâce à l’activité du bêta-glucane, peuvent être excrétées dans les selles au lieu de retourner dans le sang.

L’avoine naturelle aide à abaisser le « mauvais » cholestérol ou LDL, tandis que le « bon » cholestérol reste intact. De plus, il possède des propriétés antioxydantes, dérivées de son antioxydant spécifique, l’avenantramide.

Toutes les substances vitales mentionnées ci-dessus ne se trouvent en quantités pertinentes que dans l’avoine entière. La farine d’avoine est généralement fabriquée à partir de graines entières, qu’il s’agisse de farine polynucléaire, de farine fine ou de farine pour bébés.

Qu’apporte l’avoine à notre corps?

Comme représentation schématique, celui-ci serait un bon profil des nutriments que l’avoine apporte, utilisant comme référence 100 grammes d’avoine :

  • Énergie : 380 kilocalories
  • Protéines : 15 grammes
  • Glucide : 65 grammes
  • Fibre soluble : 10 grammes
  • Graisses : 7 grammes
  • Potassium : 350 milligrammes
  • Phosphore : 342 milligrammes
  • Calcum: 80 milligrammes
  • Magnésium : 177 milligrammes
  • Iode: 7 milligrammes
  • Zinc : 3 milligrammes
  • Fer : 5 milligrammes
  • Vitamine B1: 0,67 milligrammes
  • Vitamine B2: 0,15 milligrammes
  • Vitamine B3: 3,4 milligrammes
  • Vitamine B6: 0,9 milligrammes
  • Vitamine E: 0,8 milligrammes (tocophérols totaux, 1,8 milligrammes)
  • Vitamine k: 50 milligrammes

Vitamines et minéraux que l’Avoine nous donne

Comme vous pouvez apprécier dans l’analyse du cadre précédent, la richesse et les avantages de l’avoine en micronutriments (vitamines et minéraux) est très considérable, mais en plus vous devez savoir qu’elle est en tête du ranking des céréales avec plus de vitamines et minéraux. De la qu’au moment de planifier une alimentation la plus parfaite que possible, élevée en fibre, avec des propriétés et avantages pour la santé, l’avoine ne doit pas s’exclure jamais, y compris dans le cas des enfants.

L’avoine contient des nombreux avantages et propriétés qui aident à régler les niveaux de cholestérol.

Les vitamines du complexe B, entre lesquelles se démarquent la 1, 2, 3 et 6, sont liées dans le métabolisme de l’énergie, participant dans une grande quantité de réactions biochimiques liées avec la transformation de glucides, lipides et protéines en calories directement profitables par la cellule. Et elles ont une spéciale influence dans le fonctionnement du système nerveux central et la transmission de l’influx nerveux.

L’avoine et la vitamine B1

Environ 40 grammes d’avoine contiennent 0,3 milligramme de vitamine B1.

Cette quantité couvre un quart des besoins quotidiens de cette vitamine. Aucune autre céréale ne contient autant de vitamine B1 que l’avoine. Même parmi les pseudo-céréales, seule l’amarante a une teneur élevée en B1 semblable à celle de l’avoine.

La vitamine B1, avec la vitamine B6, procure la tranquillité d’esprit et le contrôle des nerfs.

Lorsque l’organisme présente une carence en vitamine B1, des étourdissements, de l’insomnie, de la fatigue et des troubles neurologiques peuvent survenir. De plus, lors de l’ingestion de glucides, l’apport de vitamine B1 est nécessaire pour que l’organisme puisse les traiter correctement. Les glucides sont souvent appelés  » voleurs de vitamine B1  » parce qu’ils utilisent la vitamine B1 mais ne la fournissent pas.

L’inclusion de niveaux optimaux de vitamine B1 ou de thiamine signifie que la consommation régulière d’avoine a un impact positif sur le contrôle des symptômes de stress, d’anxiété et de dépression. Il est également fortement recommandé pendant les périodes de forte demande métabolique, comme la grossesse et l’allaitement, et pendant les périodes de récupération après une maladie ou une intervention chirurgicale, car dans ces cas, le métabolisme génère une plus grande demande pour cette vitamine.

Plante Avoine

L’Avoine et la vitamine B6

La vitamine B6 aide à maintenir les nerfs et l’équilibre mental.

L’avoine contient deux fois plus de vitamine B6 que les autres céréales (1 milligramme pour 100 grammes d’avoine).

Les propriétés de la vitamine B6 incluent l’assurance d’un système nerveux fort. Elle favorise également la santé des cellules sanguines (car elle participe à la synthèse de l’hémoglobine) et favorise la production de sérotonine. Un des remèdes les plus connus pour soulager l’insomnie, l’humeur et l’inconfort psychologique est de fournir plus de vitamine B6 au corps.

La carence en vitamine B6 est aujourd’hui très fréquente en raison de l’alimentation déséquilibrée de nombreux jeunes et même de nombreux adultes. Une carence en vitamine B6 peut causer différents symptômes, comme la diarrhée chronique. D’autre part, certains médicaments, principalement les antibiotiques et la pilule, peuvent causer une carence en vitamine B6.

Les symptômes d’une carence en vitamine B6 comprennent des cauchemars fréquents, une susceptibilité accrue aux infections ou aux lésions cutanées et des taux élevés d’homocystéine, l’un des facteurs de risque les plus graves de problèmes cardiovasculaires.

L’abondance de vitamine B6 ou de pyridoxine fait de l’avoine un aliment de choix chez les diabétiques et les asthmatiques, son action balsamique étant surprenante dans le cas du canal carpien. À des fins de contrôle préventif, il devrait être pris en compte en ce qui concerne les maladies cardiaques et le cancer, car l’avoine aide également dans ces domaines.

L’Avoine et la vitamine K

Concernant la vitamine K, sa teneur est plus modeste, si bien est une vitamine dont le seuil de besoin nutritionnel est proportionnellement plus réduit, mais qui contient assez comme pour considérer à l’avoine comme un aliment qui contribue et aide à une correcte coagulation sanguine.

Le calcium et l’avoine

Le trouble principal occasionné par des régimes faibles en calcium est sans doute la déminéralisation osseuse. C’est pour cela que c’est important de rappeler que cent grammes d’avoine donnent le 5 % de l’apport quotidien dont un adulte sain a besoin.

L’Avoine contient de la biotine et du zinc

La biotine favorise la beauté des cheveux et des ongles et aide à maintenir le système nerveux en bon état. Il suffit de prendre 40 grammes de farine d’avoine pour fournir à l’organisme 7,8 microgrammes de biotine, soit l’équivalent du quart de la dose quotidienne recommandée. Mais comment la biotine et le zinc agissent-ils sur le corps ?

La biotine est l’un des remèdes les plus connus pour garder les cheveux, la peau et les ongles forts et sains. Elle est particulièrement recommandée pour le traitement de la chute des cheveux, dont les bienfaits peuvent être encore améliorés en combinaison avec le zinc.

L’avoine est également une bonne source de zinc, car tous les 100 grammes d’avoine contiennent environ 4 300 microgrammes de zinc (l’équivalent du zinc contenu dans un filet), ce qui en fait un produit parfait pour garder les cheveux sains, forts et brillants.

Le zinc est essentiel pour le système immunitaire, les organes reproducteurs, la cicatrisation et le métabolisme des protéines et de l’insuline. L’abondance de zinc dans l’avoine contribue au développement harmonieux des tissus et à la distribution de la vitamine a vers la rétine.

La biotine favorise, de la même façon, l’état optimal du système nerveux. En effet, les études ont démontré que la dépression est liée à des faibles taux de biotine.

L’avoine et le fer

40 grammes d’avoine contiennent 2,4 milligrammes de fer. Aussi dans ce cas, l’avoine a des valeurs plus élevées de fer que d’autres céréales.

Seulement le millet et les pseudo-céréales amarante et quinoa peuvent avoir des niveaux de fer semblables à ceux de l’avoine.

Même pas la viande peut surpasser à l’avoine comme source naturelle de fer, car l’avoine a le double de fer que la viande.

Même si nous combinons l’avoine avec une source de vitamine C (comme par exemple, le muesli), le fer qui se trouve dans l’avoine peut atteindre des qualités similaires à celles que nous trouvons dans la viande.

En conséquence elle est (avec le millet), l’un des principaux remèdes pour traiter les problèmes d’anémie.

Si la consommation de fer tombe au-dessous du besoin quotidien et le total stocké de ce minéral dans les cellules sanguines rouges tombe au-dessous des 2 grammes, nous rentrons dans le risque de souffrir de l’anémie ferriprive. La quantité de fer que nous pouvons trouver en cent grammes d’avoine nous assure un quart du besoin externe quotidien.

Avoine et sa teneur en minéraux

Le potassium, le phosphore et l’iode dans l’Avoine

Les régimes riches en potassium sont liés à un équilibre dans la pression artérielle, qu’en bonne mesure va avec une optimisation de la fonction rénale et d’une augmentation du calibre des vaisseaux sanguins, spécialement des artères. La teneur en potassium de l’avoine est très notable, car avec 100g vous avez le 10 % des apports quotidiens recommandés.

Dans la masse totale du corps humain, un 1 % se correspond au phosphore, chiffre à la quelle nous pouvons arriver car chacune de nos cellules le contient, même si la plus grande proportion se trouve dans les os et les dents. Or, en consommant cent grammes d’avoine nous pouvons garantir la moitie du besoin organique quotidien.

L’iode est le minéral qui aide dans la synthèse des hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine) de part des glandes thyroïdes, lesquelles interviennent de forme importante dans la régulation du métabolisme. Son manque est la cause du hypothyroïdisme et peut se prévenir avec une consommation régulière d’avoine, car ce céréale suppose une exception à la règle des pays méditerranés en ce qui concerne ses apports alimentaires en iode, car celui-ci est souvent faible.

L’Avoine a une teneur exceptionnelle en magnésium

Parmi les propriétés de l’avoine se démarque sa teneur en magnésium : 40 grammes d’avoine contiennent 60 milligrammes de magnésium.

Il suffit de prendre 40 grammes d’avoine, une banane, la moitie d’une pomme, deux dattes sans os et en morceaux et 20 grammes de graines de tournesol pour donner à l’organisme la moitie de la quantité de magnésium (300-400mg) dont vous avez besoin chaque jour.

Même si vous n’aimez pas le goût de l’avoine vous pouvez la préparer en la mélangeant avec des légumes ou des fruits riches en vitamine C, donc vous pourrez réussir les meilleurs avantages pour la santé.

L’avoine est un excellent fournisseur de silicium

L’avoine inclus presque la même quantité de silicium que le millet (qui est considéré comme le roi du silicium). Le silicium est un matériel exceptionnel qui aide à maintenir la santé du tissu conjonctif, évite le développement de la cellulite et favorise que la peau soit ferme et élastique.

Le silicium est connu par ses propriétés pour maintenir les cheveux et les ongles en bon état.

Cependant, la plupart des personnes ignorent que le silicium est l’un des meilleurs remèdes pour la santé des os et du cartilage. Pour cette raison, il est recommandé d’ajouter un apport additionnel de silicium dans les cas où l’on souffre d’ostéoarthrite ou de tout autre problème osseux. En plus, l’organisme utilise du silicium pour récupérer sa provision naturelle d’aluminium organique, qui protège le cerveau et améliore son fonctionnement.

Combien de protéine nous apporte l’avoine et de quel type?

L’un des points forts de l’avoine est sans doute sa teneur en protéine, qui se démarque entre les céréales par sa teneur et par ses principes immédiats si importants pour la maintenance et aide à la structure de la machine métabolique de l’organisme. Mais il faut savoir que la magnitude de ce composant protéique est inversement proportionnelle au degré du traitement industriel de l’avoine, ce qui n’empêche pas de l’ajouter au quotidien dans un régime d’environ 2000 kilocalories, une ration de celle-ci (toute présentation est valable) pour couvrir au moins le 10 % de nos besoins protéiques.

Également, c’est important de savoir les petites oscillations qui se produisent dans la composition chimique de la graine d’avoine entre différentes cultures, en fonction de la richesse du sol et de la pluviométrie pendant sa culture.

Concernant la qualité des protéines de l’avoine, selon la FAO (section de l’Organisation Mondiale de la Santé, responsabilisée de l’alimentation et agriculture) nous pouvons dire qu’elle rivalise avec la farine de soja, qui est la principale source de protéines végétales. En tout cas, il est important de souligner que la protéine végétale, dans son ensemble, présente un déficit de base en comparaison avec celle d’origine animale (viande, poissons, œufs…) en ce qui concerne à la connue comme valeur biologique. Cela est ainsi parce que la structure moléculaire de ces protéines se ressemble beaucoup à celle des légumineuses, famille à laquelle appartient le soja.

Apport en Protéine de l'Avoine

La fraction protéique plus abondante est celle qui contient les prolamines. Ces protéines de stockage se forment pendant la maturation de la graine d’avoine et elles trouvent son origine dans l’endosperme, qui est le tissu de la graine qui contient les réserves nutritives pour le développement de la plante.

Même si comme nous avons dit, l’avoine est un aliment qui ne mérite pas d’être considéré comme protéique, elle suppose une bonne source de protéines et nous trouvons des essais pour améliorer cette caractéristique en la combinant avec des sources de protéine animale ou dérivées du soja. Par exemple, c’est intéressant d’ajouter à un bol de lait une cuillère d’avoine qui est enrichie avec 8 grammes de protéine : vous pouvez au lieu d’avec du lait, avec une ration de fromage cottage faible en graisse, qui permet à sa teneur en protéines d’augmenter jusqu’aux 25-30 grammes, ou avec un concentré de soja en poudre pour augmenter de 20 à 25 grammes l’apport protéique.

Quels sont les Acides Aminés de la protéine de l’avoine

Dans la composition moléculaire de la fraction protéique de l’avoine se trouvent six des neuf acides aminés essentiels qui existent, ceux dont la présence chez les aliments est très importante car les corps en a besoin, car il ne dispose pas d’une voie métabolique pour les synthétiser face à son rôle dans la régénération des tissus, production d’hormones et synthèse d’enzymes de catalisation des réactions biochimiques de l’organisme. Pour pouvoir estimer le profil d’acides aminés qui se trouve dans l’avoine, nous pouvons la comparer avec le blé, qui est seulement riche en un des 9, tandis que l’orge et le seigle manquent en tous, ce qui nous dit que les propriétés et avantages de l’avoine augmentent par rapport au reste des céréales.

C’est précisément là où se trouve l’un des plus grands avantages de l’avoine, dans la valeur biologique de ses protéines, car pour le développement d’un corps en évolution rapide comme celui d’un enfant, c’est très importante la consommation des acides aminés essentiels connus comme leucine, isoleucine et thréonine. À son temps, ils aident à éliminer le connu comme « mauvais cholestérol » (LDL, sigles de lipoprotéines de faible densité), stimulant dans le foie la synthèse de lécithine qui agit comme un moteur de la dépuration de l’organisme, le libérant de substances qui puissent supposer un fardeau par son coût énergétique ou sa toxicité.

Si nous voulons obtenir une protéine seulement à partir d’aliments végétaux, la meilleure formule consiste en combiner trois quarts de céréales et une de légumineuses en tenant compte la distribution d’acides aminés entre les deux groupes et où se démarque une donnée : l’acide aminé essentiel lysine est limitant en tous les céréales, et précisément cet acide aminé et l’un des plus abondants parmi la plus grande partie des légumineuses (mention spéciale au soja), donc ils sont complémentaires.

Combien de glucides à l’avoine et de quel type sont?

L’avoine parmi ses caractéristiques nutritionnelles possède une teneur importante en hydrates de carbone, qui arrive à 66,5 grammes en cent grammes de produit, c’est-à-dire, deux tiers de sa composition.

Dans ce cas, ils sont d’absorption lente et son indice glycémique se trouve autour de 40, ce qui indique qui donne à l’organisme l’énergie nécessaire pour sa maintenance et pour la stabilité du niveau de glucose dans le sang.

De cela nous pouvons en tirer l’avantage de quelle empêche la somnolence qui peut apparaître entre le premier repas du jour et le deuxième, résultat de priver au cerveau et à la musculature d’une quantité de sucre qui est nécessaire pour être en pleine forme. Aussi, cette caractéristique des glucides de l’avoine est avantageuse au cas de souffrir du stress, car elle dévient un soutien important avec des propriétés pour surpasser la fatigue à la qu’elle est liée.

Avoine et sa teneur en glucides

Comme y arrive dans la plupart du règne végétale, l’hydrate de carbone qui prédomine dans l’avoine est aussi l’amidon. Mais il n’est pas le seul, car en plus d’un léger pourcentage de fructose, nous trouvons aussi une partie glucidique de grande importance dans les fonctions que l’avoine joue dans l’organisme : la fibre, qui se trouve en quantités très appréciables. Celle ci se montre divisée en deux fractions : les mucilages et le son.

Les premiers s’en chargent de lubrifier le tractus intestinale et la fibre du son, dont parmi ses composants se trouve l’avenasterol (un phytostérol, ou disons plutôt un « cholestérol végétale ») est la responsable du typique effet laxatif. En contenant ces deux fractions fibreuses, une soluble et une autre insoluble, l’avoine a une intéressante particularité en contraste avec les autres céréales, qui est dans sa prédisposition supérieure à maintenir la bonne santé de la flore microbienne de l’intestin et à exercer une tâche de dépuration de l’organisme.

Combien de graisse contient l’avoine, et de quel type de graisse s’agit-il?

Nous parlons de que, comme nous avons signalé au sujet des protéines, l’avoine se démarque parmi ses homologues par sa particulaire richesse en lipides ou graisses (7 grammes chaque cent d’avoine), avec le facteur positif de que les insaturées monopolisent le 80 % du total de la matière graisse de l’aliment. Ce type de substances sont irremplaçables dans l’organisme comme composants des membranes cellulaires, dont l’intégrité contribuent à conserver, et pour le fonctionnement harmonique du cœur et de l’appareil circulatoire, ainsi comme du système nerveux centrale.

Si nous observons ses composants principaux, les acides gras, deux tiers d’eux ont une nature insaturée, représentant la moitie d’eux à l’acide linoléique, principal composant de la série Oméga-6.

À partir de ces chiffres nous pouvons extraire la conclusion de qu’en consommant cent grammes de flocons d’avoine quotidiens nous assurons un tiers de nos besoins d’acides gras essentiels. Ces propriétés font de l’avoine un aliment indispensable dans notre régime.

Un autre de ses éléments, déjà nommé concernant à la fibre, est le phytostérol, un composé exclusif des aliments végétaux qui, comme nous avons dit, contribue notamment et a des avantages pour réduire la cholestérolémie, c’est-à-dire, le taux de cholestérol dans le sang.

Un autre composant gras important est la lécithine, nécessaire pour le bon fonctionnement du système nerveux et qu’à la fois s’applique en synergie avec le phytostérol dans la réduction des taux de cholestérol LDL sanguin.

L’avoine à la meilleure combinaison de fibre

Sur 40 grammes d’avoine nous trouvons, environ, 4 grammes de fibre, merveilleusement équilibrée, entre fibre soluble et insoluble. Dans d’autres céréales, comme le blé, l’orge, le seigle et le maïs, nous trouvons plus de quantité de fibre insoluble et sa teneur en fibre soluble est faible. La différence entre la fibre insoluble et soluble consiste en ses différents avantages pour la santé, mais comment peut affecter cette différence ?

La fibre insoluble est indiquée pour lutter contre la constipation, tandis que la fibre soluble réduit les niveaux de cholestérol et graisse dans le sang, donc elle aide à prévenir le risque de souffrir des crises cardiaques, artériosclérose ou calculs biliaires.

L’avoine réduit en seulement trois jour la résistance à l’insuline et les niveaux de sucre dans le sang, donc elle est l’un des meilleurs remèdes pour traiter le diabète.

Les fibres solubles contenues dans l’avoine, ainsi que sa teneur élevée en magnésium, régulent le taux de glycémie. . Le résultat est si incroyable que pour les diabétiques ou les personnes avec résistance à l’insuline, l’avoine est une vraie cure.

Les effets de l’avoine sont si extraordinaires qu’en consommant pendant trois jour une quantité élevée nous pouvons voir améliorée notre résistance à l’insuline et le niveaux de sucre dans le sang.

Mais, c’est toujours préférable de l’ajouter aux aliments que nous consommons au quotidien en petites quantités et comme partie d’un régime sain.

Les dernières études cliniques réalisées sur 40.000 participants ont démontré que les suppléments alimentaires qui contiennent du magnésium réduisent naturellement jusqu’à 19 % le risque de souffrir du diabète.

Mais le résultat est extraordinaire dans le cas de la farine d’avoine, car entre les participants à l’étude fut démontré que ceux qui consommaient de l’avoine de façon régulière réduisaient jusqu’à un tiers le risque de souffrir du diabète. Cela peut s’expliquer parce que l’avoine contient des saponines, des phytochimiques qui réduisent l’hyperglycémie (niveaux élevés de sucre dans le sang) et augmentent la sécrétion de l’insuline.

L’avoine à une teneur faible en gluten

L’avoine n’est pas 100% libre de gluten, mais elle a un taux si faible qu’elle ne peut pas s’utiliser pour faire du pain. Le gluten est l’ingrédient qui maintient la masse que qui permet de fermenter et monter. Au cas de l’avoine, le gluten est si faible, que si ne s’utilisent pas d’additifs d’autre type, nous pouvons seulement faire un pain plan

Cependant, la farine d’avoine peut se mélanger jusqu’à 30% pour faire du pain. Même si l’avoine a une petite quantité de gluten, ce gluten est différent à celui provenant du blé, et peut se tolérer beaucoup mieux que le gluten du blé, de l’orge ou l’épeautre.

Avoine faible en gluten

Pour cette raison, même les cœliaques peuvent prendre de l’avoine en quantités limitées (toujours qu’elles ne dépassent pas 50 g par jour) s’assurant de prendre de l’avoine entière (sans gluten) et aucun mélange de blé, orge ou épeautre.

Lorsqu’un champ d’avoine est adjacent à un champ de blé, il y a un risque que certains grains de blé passent dans l’avoine et soient mélangés aux produits d’avoine commercialisés. Ces petites quantités de blé peuvent être un problème pour les cœliaques, alors portez une attention particulière à l’étiquette du produit et choisissez seulement celles qui sont connues pour être « sans gluten ».

Ceci garantit qu’ils contiennent moins de 20 ppm * de gluten (* 20 ppm = 2 mg de gluten par 100 grammes d’aliment) et sont donc dans la plage recommandée pour les cœliaques.

Une étude clinique portant sur 116 enfants atteints de la maladie coeliaque a montré que l’avoine peut être tolérée par les enfants intolérants au gluten. Pour cela, deux groupes ont été formés, le premier groupe a reçu le régime classique sans gluten et l’autre groupe a été autorisé à consommer des produits d’avoine (sans blé). L’étude a montré que l’avoine n’avait pas affecté la muqueuse intestinale des enfants qui les avaient pris et avait également renforcé leur système immunitaire.

Cependant, il est recommandé aux coeliaques de vérifier par eux-mêmes dans quelle mesure ils peuvent tolérer la farine d’avoine, en commençant par de petites quantités et en vérifiant comment leur corps réagit.

Les coeliaques peuvent effectuer une phase de test et vérifier régulièrement leur réaction à la gliadine afin de reconnaître l’intolérance à l’avoine le plus tôt possible.

La gliadine est la partie du gluten qui provoque des réactions auto-immunes dans l’intestin chez les cœliaques, causant des symptômes dans la muqueuse intestinale comme la diarrhée, les douleurs d’estomac et les flatulences. Si nous voulons profiter des multiples bienfaits de l’avoine pour la santé, nous pouvons la trouver dans différents formats, pour la consommer comme nous la trouvons la plus délicieuse.

Ici nous parlons au sujet de l'Avoine et le gluten,et de si elle contient ou pas.

Types d’Avoine selon sa présentation et origine

Flocos d’Avoine

Les flocons d’avoine sont constitués de grains d’avoine broyés mécaniquement afin de les rendre plus digestibles, sans affecter en aucune façon les propriétés nutritionnelles originales du grain. À l’origine, les flocons d’avoine étaient nés pour compléter une gamme d’aliments spécifiques pour le petit-déjeuner, après s’être déjà étendus à des habitudes alimentaires plus génériques parmi la population.

Les flocons élaborés à partir de grains d’avoine grillés sont un aliment avec une sensible teneur en protéines, mais sa vertu principale est peut être celle d’être considérés comme l’une de principales sources de vitamine B1.

Flocons d'avoine

Parce que le grain d’avoine est riche en graisses (facteur prédisposant à son rancissement rapide), la nature lui a fourni un complément idéal, une enzyme dont la fonction spécifique est de favoriser la dégradation de ces graisses en fractions plus assimilables.

Pour cette raison, le traitement du grain doit se soumettre à un grillage à une température pas très élevée mais suffisante pour inactiver cette enzyme, très sensible (comme toutes les protéines) aux traitements thermiques ; ce processus est celui qui confère au grain sa particulaire saveur. En plus, les protéines de réserve se transforment en substances moins solubles, ce qui donne à la graine plus d’intégrité.

Enfin, un traitement à la vapeur est imprimé sur le grain torréfié pour le ramollir et le rendre plus facile à presser par les rouleaux, de sorte qu’ils provoquent son écrasement et que l’eau soit réabsorbée. Pour que les flocons se réhydratent correctement, ils doivent être suffisamment fins dans le pressage, de sorte qu’un flocon de farine d’avoine ait habituellement moins d’un millimètre d’épaisseur; la farine d’avoine instantanée est encore plus fine.

Flocons d’avoine traditionnels

Pour obtenir ce produit, appelé aussi rolled oats, les grains sont soumis à une cuisson à la vapeur, après quoi ils passent à travers des rouleaux dont l’action mécanique leur confère l’aspect aplati et ovale typique.

Grains d’avoine coupés : avoine roulée et coupée à l’acier

Aussi connus comme avoine irlandaise ou steel-cuts oats, parce qu’ils ne sont pas obtenus par écrasement avec des rouleaux, mais par un processus de coupe avec de l’acier, c’est pourquoi ils adoptent un format qui rappelle le riz haché. Ils nécessitent d’un temps de cuisson plus long que les grains d’avoine traditionnels et sont le choix préféré des petits-déjeuners à l’irlandaise.

Une fois la céréale récoltée, la peau est enlevée à l’aide d’un rouleau en acier, laissant la partie interne du grain sous forme de flocons.

Ils peuvent être présentés en un, deux ou trois millimètres (fin, moyen et épais). Dans les deux cas, elle est broyée, pratiquement non traitée et conserve toutes ses propriétés et tous ses nutriments, comment peut-on les consommer ? Dans ce format, elles peuvent être consommées crues, étant la seule céréale qui admet cette possibilité.

Flocons d’avoine entier

La matière brute de provenance sont les grains d’avoine entiers, adoptant une texture consistante que dans la bouche donne un certain effet croquant.

Ils sont un petit-déjeuner parfait et ils peuvent s’ajouter aussi à des soupes et purées. Comme par sa dureté ils sont plus difficiles à mastiquer que les grains fins, nous conseillons de les faire tremper en eau, lait, jus, kéfir…) pendant au moins une demi heure avant à sa consommation.

Flocons d’avoine triturés

L’avoine se trouve souvent aux magasins soit comme flocons entiers (Avoine traditionnelle) soit comme flocons triturés (avoine instantanée), ces derniers ont besoin d’une coction plus courte. Les deux sont parfaitement conservables en réfrigération, si possible en envases de fermeture hermétique.

Flocons d’avoine Bio

Provenant de l’agriculture bio certifiée, ils sont idéales pour prendre avec du yaourt, boissons végétales ou lait, et pour ajouter avec des fruits secs, fruits, chips de chocolat, etc. Ils contribuent à améliorer la qualité alimentaire, et donc, la santé des consommateurs car ils évitent l’usage de pesticides et d’autres substances qui peuvent entraîner un degré de toxicité.

Flocons d’avoine sans gluten

Modérément, il est possible d’inclure l’avoine dans les régimes sans gluten pour la plupart des personnes atteintes de la maladie coeliaque. Cette affirmation s’inspire des dispositions de la norme communautaire régissant la teneur en gluten des denrées alimentaires, le règlement (CE) n° 41/2009, qui stipule que « la plupart des personnes souffrant d’intolérance au gluten peuvent inclure l’avoine dans leur alimentation sans effets nocifs sur leur santé ».

Évidemment, ce postulat ne peut être défendu que lorsqu’il est absolument certain qu’il s’agit d’avoine non contaminée par d’autres céréales. Mais la réalité qui prévaut est que l’avoine commercialisée en masse ne garantit pas la virginité de sa composition par rapport à la contamination croisée, car tant la culture que la transformation sont des étapes dans lesquelles, si des mesures de surveillance sévères ne sont pas adoptées, il est impossible d’éviter ce mélange.

Pour éviter le problème de contamination, des directives strictes doivent être suivies tout au long de la vie de la plante, en analysant chaque lot et en pratiquant des contrôles stricts tout au long de la chaîne : culture, récolte, transformation, lavage, conditionnement et transport. C’est le seul moyen de garantir la mise sur le marché de flocons d’avoine exempts de gluten, ce qui signifie, en termes numériques, une teneur en protéines exempte de gluten inférieure à 20 parties par million (milligrammes par kilogramme), seuil requis par la législation précitée pour la certification « sans gluten », qui qualifie un produit de « adapté aux personnes cœliaques ».

Farine d’avoine

Le traitement de l’avoine pour sa transformation en farine a besoin d’un traitement exquis dans la réalisation des taches dans chaque phase pour que le résultat soit l’espéré en termes de qualité et sûreté.

Farine d'avoine

Au cours des étapes de nettoyage et de triage, l’avoine est purgée des impuretés les plus grossières, y compris le sable (le dessablage est effectué), qui est ensuite prêt à être décortiqué. Cette étape doit être effectuée très finement, car les résidus de coquilles non digestibles se comportent comme un handicap sérieux pour obtenir une farine d’avoine de qualité. Il faut donc veiller à ce que le torréfacteur ne reçoive que des grains propres.

Un traitement hydrothermal est ensuite effectué, c’est-à-dire à la vapeur d’eau, suivi d’un découpage aussi précis que possible et d’un laminage, dans lequel l’amidon est gélatinisé. C’est à ce moment que les flocons peuvent être broyés et tamisés pour en extraire la farine d’avoine.

Découvrez plus au sujet de la Farine d’Avoine, comme ses propriétés et types, ici

Son d’Avoine

Seules les couches extérieures du grain d’avoine, y compris l’enveloppe et certains morceaux de grain, sont utilisées pour la transformation.

Le son d’avoine a l’avantage de que, même s’il procède des couches externes du grain, cette partie contient entre le 80 et le 85 % de tous les nutriments essentiels de l’avoine et spécialement une grande quantité de fibre. Cependant, en raison de couches externes desquelles elle provient, il est plus difficile de digérer que d’autres types d’avoine. Comment pouvons-nous trouver le son ?

Le son d’avoine est disponible comme semoule (grain moulu gros) ou en flocons solubles.

Valeur nutritive du son d’avoine : 100 grammes de produit apportent un total de 250 calories, dont les nutriments se divisent comme suit :

  • Glucides: 66g.
  • Protéines: 16g.
  • Graisses: 7g.
  • Fibre: 16g.
  • Index Glycémique: 55

Le son est un rassasiant naturel que consommé avec un verre d’eau réussi à réduire la sensation de faim. Il est aussi riche en fibre et favorise l’élimination des toxines, dont il est l’allié parfait dans les régimes d’amincissement et apporte à l’organisme toutes les propriétés et les avantages de cette excellente céréale.

Lait d’Avoine

Il est fait avec de l’eau, des grains d’avoine, de l’huile et du sel marin. Il est exempt de matières grasses et de lactose. C’est la boisson céréalière préférée des végétaliens et elle est également utilisée pour la préparation du muesli, ainsi que pour la cuisine et la pâtisserie.

Le lait d’avoine a une teneur élevée en nutriments : vitamines B, protéines, fibres, glucides, calcium et acides aminés essentiels.

Idéal pour les diabétiques, pour réduire le taux de cholestérol, améliorer le système nerveux et réduire la constipation.

Herbe d’Avoine

Il consiste en la germination des graines de la plante fraîche, avant la floraison. Ce format n’est pas très bien connu, bien qu’il contienne tous les nutriments de base pour l’organisme (vitamines A, C, E et K) en plus du potassium, du magnésium, du fer et des acides aminés essentiels. Comment peut-on le consommer ?

Il est généralement utilisé pour faire des infusions, dans des extraits liquides et des jus de plantes. Il peut être consommé seul ou mélangé avec du jus d’orange ou de la carotte. Il est traditionnellement utilisé pour traiter l’épuisement nerveux, soulager les symptômes du stress et aider à dormir.

L’avoine est considérée par les nutritionnistes comme la céréale la plus complète et l’un des aliments les plus sains disponibles, il est donc recommandé de les inclure dans notre alimentation quotidienne. Grâce aux multiples nutriments qu’elle contient, elle aide les enfants dans leur stade de croissance et est l’alliée parfaite pour les personnes qui veulent perdre du poids et pour celles qui ont besoin d’une alimentation énergétique, comme les athlètes et les culturistes.

Pour toutes ces raisons, c’est la céréale parfaite, idéale pour le petit déjeuner, car elle fournit la force tout au long de la journée et tous les nutriments dont le corps a besoin.

Si nous la combinons aussi avec des fruits (de préférence des agrumes, contenant de la vitamine C), elle devient le petit déjeuner le plus complet et l’un des aliments les plus essentiels de notre alimentation quotidienne.

Avoine, de préférence en version complète

Toutefois, si vous achetez certains types de produits, comme les biscuits à l’avoine, par exemple, il se peut qu’ils ne soient pas faits uniquement de farine d’avoine, car ils contiennent souvent d’autres types de céréales ou de sucre. C’est pourquoi il est très important de vérifier la liste des ingrédients sur l’emballage des produits. Contrairement aux produits complets, les grains à partir desquels la farine blanche est fabriquée contiennent beaucoup de matières grasses et créent des fringales alimentaires.

L’avoine à grains entiers procure d’autres bienfaits pour la santé en plus de ceux énumérés.

Plus précisément, les dernières études cliniques menées auprès de 20 000 participants ont démontré que les hommes qui mangent de l‘avoine entière au déjeuner tous les jours peuvent réduire d’un tiers leur risque de crise cardiaque.

Dans le cas des femmes, une étude clinique menée auprès de 35 000 participantes a montré que les femmes qui boivent 13 grammes d’avoine entière par jour peuvent réduire le risque de cancer du sein de 40 %. Ce sont quelques-unes des raisons pour lesquelles il faut choisir l’avoine, car c’est la céréale qui a les meilleures propriétés et les meilleurs bienfaits pour la santé. De plus, l’avoine contient très peu de gluten.

Différences entre les Types d’Avoine

Avoine Traditionnelle et Instantanée

Il y a une série de termes liés à cette céréale, l’avoine, qui convient de savoir correctement pour pouvoir profiter au maximum de toutes les beautés nutritionnelles que nous avons déjà vu sur cet article. C’est le tour des différences entre l’avoine traditionnelle et l’avoine instantanée.

L’avoine peut être obtenue sous forme de flocons entiers, ce que l’on appelle l’avoine traditionnelle, ou de flocons broyés ou hachés, c-a-d, de l’avoine instantanée. Tant pour la traditionnelle que pour l’instantanée, la forme de conservation préférable pour les conserver dans des conditions optimales est la réfrigération à l’intérieur de récipients hermétiquement fermés.

Entre les deux, sans aucun doute, l’avoine traditionnelle est l’option à privilégier, car ce sont des grains entiers qui ne subissent qu’un processus de laminage, ce qui leur permet de conserver toutes leurs propriétés nutritionnelles intactes.

Cependant, si nous cherchons des différences dans le profil nutritionnel entre l’avoine traditionnelle et l’avoine instantanée, la réalité est qu’elles ne diffèrent pas trop, puisqu’elles fournissent la même quantité d’énergie.

La nuance réside dans le fait que l’instantané est un peu moins riche en fibres, vitamines et acides gras (ces deux derniers étant très sensibles à l’action des températures élevées) et que son indice glycémique est légèrement élevé, ce qui est une conséquence du processus de cuisson qui le précède. Comme nous le disons, lorsque la chaleur est injectée dans l’avoine, leur index glycémique augmente légèrement, donc si elles doivent être consommées abondamment et régulièrement, par exemple comme aliment de base au petit déjeuner, il semble plus approprié de les consommer crues.

Nous devons signaler qu’il existe une autre différence, que dans ce cas concerne à la façon de la consommer. Il s’agit de que pour l’avoine traditionnelle il est recommandable de la chauffer car elle se commercialise complètement crue, ce qui n’est pas nécessaire de faire avec l’instantanée, qui peut se consommer directement car elle a déjà été soumise à un processus de coction.

Nous disons aussi qu’elles ont quelques différences en ce qui concerne sa texture, étant l’instantanée plus douce et malléable que la traditionnelle non instantanée qui offre au palais une texture plus rugueuse et dure.

Avec tout ce qu’on vient de dire, nous pouvons conclure que l’avoine traditionnelle se démarque d’être la seule céréale qui permet sa consommation crue sans risque de mauvaises digestions ou d’autres types de dommage à l’organisme.

Avoine Normale et Complète

La réalité est que la société ne donne pas l’importance méritée dans l’alimentation aux céréales complètes, étant un objectif très plausible, fixé par les experts en nutrition et diététique, qu’au moins la moitié des céréales consommées soient dans leur forme complète et ensuite que tant raffinées qu’enrichies soient légèrement éloignées des habitudes alimentaires.

Il existe des différences importantes entre l’avoine complète et l’avoine normale.

L’avoine complète, c’est-à-dire l’avoine non raffinée, est celle qui n’a pas été privée du tégument externe du grain, du son ou du germe en ne passant pas par un processus de mouture ; ainsi, tous ses nutriments restent intacts, préservant le produit avec tout son potentiel nutritionnel, se révélant être une excellente source de fibres, vitamines et minéraux dans le contexte global des aliments.

D’autre part, l’avoine normale ou raffinée est celle qui a subi une opération de mouture, au cours de laquelle le son et le germe sont arrachés, ce qui a une conséquence directe sur la texture en raison de leur plus grande finesse et d’une meilleure durabilité sur le marché. Mais ne nous y trompons pas : il s’agit d’un processus physique qui pèse lourdement sur le potentiel nutritionnel de l’avoine en la privant d’une partie de ses constituants essentiels, comme c’est le cas pour la fibre soluble.

Le raffinage est un processus qui fait en sorte que l’avoine ne maintient pas un taux de glycémie stable, générant une sensation de faim peu de temps après la consommation.

En bref nous pouvons affirmer que la consommation d’avoine complète est plus saine car elle réduit le risque de souffrir certains processus chroniques, comme l’hypertension ou le diabète.

Son d’Avoine ou de Blé

Le son d’une céréale est la couche ou le tégument qui recouvre le grain à l’extérieur, ce qui donne la partie la plus fibreuse. Mais toutes les sauvegardes ne sont pas équivalentes, comme nous allons le vérifier.

Le son d’avoine contient une fraction importante de fibres solubles, ce qui le caractérise par sa capacité de rétention d’eau, ce qui lui permet d’adopter la texture gel lors de son transit dans le système digestif. C’est précisément pour cette raison qu’il déploie un mécanisme physique très intéressant : envelopper et piéger les graisses et les composés hydrocarbonés qui ne sont pas très encourageants pour l’organisme. L’excrétion de ces substances, dans lesquelles le son a un grand impact, est un facteur de régulation du cholestérol, des triglycérides et du taux de glucose dans le sang.

Le son de blé, par contre, est principalement composé de fibres insolubles, ce qui le rend incapable de former cette structure de gel, bien qu’il ait la capacité d’absorber l’eau et d’accélérer le transit des aliments dans l’estomac et les intestins, augmentant ainsi le volume fécal et améliorant la motilité intestinale.

Mais voyons où se situe la vraie différence entre les deux, ce qui affecte leur richesse nutritive :

  • Une portion de 100 grammes de son d’avoine fournit environ 230 kilocalories, 6,5 grammes de gras, 16 grammes de protéines et 62 grammes de glucides.
  • Pour sa part, pour atteindre ces apports à base de son de blé, il faudrait augmenter l’apport à environ 115 grammes, puisque dans une ration de 60 grammes (dont le volume est équivalent à 100 grammes de son d’avoine) il y a 125 kilocalories, 2,5 grammes de graisse, 9 protéines et 37,5 glucides.

En valeur absolue, le son de blé fournit plus de fibres (c’est pourquoi il est moins dense) que le son d’avoine. Toutefois, plus de 90 % des fibres contenues dans le son de blé sont insolubles, ce pourcentage étant réduit à 50-55 % dans le cas de l’avoine. Le son de blé, en raison de ses fibres insolubles, peut aider à évacuer les selles couramment, réduisant ainsi le problème de constipation. Et le son d’avoine, pour la raison inverse, sa haute teneur en fibres solubles, peut être une bonne aide pour équilibrer le taux de glycémie.

Les deux contiennent des concentrations élevées de minéraux essentiels, dont le calcium doit être exclu. Par exemple, le phosphore est plus abondant dans l’avoine, dont il contribue plus (10 %) aux besoins quotidiens que le son de blé. Cependant, cette performance est supérieure à la précédente en potassium, zinc, sélénium, manganèse, cuivre et magnésium, et les deux sont sans sodium. En ce qui concerne les vitamines, le son de blé apporte plus de B1, B2, B6 et d’acide folique. Mais les deux coïncident en étant pratiquement sans importance en tant que sources de vitamines A, C, E et K.

En ce qui concerne l’influence du son sur les paramètres biochimiques sanguins, une étude publiée dans le « European Journal of Clinical Nutrition » a révélé que l’ingestion de 6 grammes de fibres solubles de son d’avoine par jour exerce une pression importante sur la tendance à élever les taux de cholestérol et de triglycérides, ce qui limite la quantité d’énergie consommée par les aliments.

Avantages et Propriétés de l’Avoine

L’avoine est connue comme la reine des céréales, grâce à ses avantages sains en général et principalement pour être un aliment excellent pour prendre soin du cœur.

Elle contient du bêta-glucane, composant qui permet de régler les niveaux de cholestérol LDL, en absorbant aussi les acides biliaires de l’intestin et aidant à les éliminer naturellement. Avec une consommation quotidienne d’avoine, c’est possible de réduire jusqu’à 5 % les niveaux de cholestérol.

En plus, cette fibre aide à que l’absorption des hydrates de carbone soit plus lente, évitant que les niveaux de glucose en sang augmentent rapidement. Pour cela, l’avoine est recommandée chez les personnes qui souffrent de diabète

Un autre avantage de l’avoine est qu’elle prévient la constipation. Composé de fibres solubles et insolubles, elle a le pouvoir d’adoucir la muqueuse gastrique, facilitant ainsi le transit intestinal. De plus, elle produit une sensation de satiété, ce qui diminue l’appétit et aide à atteindre un poids santé et à rester en forme.

Selon certaines études, les qualités de l’avoine atteindraient même des propriétés antidépressives, la réduction de la fatigue, la prévention de la calvitie et l’amélioration du système immunitaire.

Parmi ses propriétés, l’avoine contient aussi des antioxydants et des fibres qui aident à maintenir un système cardiovasculaire sain et à diminuer le risque de développer du cancer. En plus, c’est une céréale complète riche en Iode, ce qui prévient l’hyper-thyroïdisme.

Si vous voulez vois notre catalogue complet de types d’avoine, cliquez ici et achetez le format qui mieux s’adapte à vos besoins.

Avoine et vitamines

Tableau nutritionnel de l’avoine par 39g

De tout ce qui a été expliqué ci-dessus, on peut tirer une série de conclusions sur les avantages que la consommation régulière d’avoine peut avoir sur différents organes et systèmes, dont nous soulignons les plus intéressants :

L’Avoine, cerveau et système nerveux

Particulièrement en raison de sa teneur en magnésium et en certaines vitamines B, l’avoine introduit dans l’organisme des armes efficaces pour atténuer les symptômes d’anxiété, de dépression, d’insomnie ou d’hyperactivité, entre autres troubles liés au fonctionnement neuronal.

Avoine et peau

L’avoine est consolidée comme un ingrédient très intéressant à inclure dans les formulations topiques en présence de certaines pathologies telles que la dermatite atopique, l’acné ou le psoriasis, sur lesquelles elle a un certain effet sédatif et antiprurigineux (calme les démangeaisons).

L’Avoine et le système digestif

Elle est indiquée en cas d‘acidité gastrique, de hernie hiatale et d’ulcère gastroduodénal. D’autre part, s’il elle est d’origine bio, elle aide à réguler la flore bactérienne intestinale et à améliorer le péristaltisme en combattant la constipation.

L’avoine et la réduction du cholestérol, son activité comme Biochimie du sang

Ici, nous devons concentrer notre attention sur le taux de cholestérol sanguin. On attribue à l’avoine un effet d’équilibre appréciable de la division entre le LDL, ou mauvais cholestérol, et le HDL, ou bon cholestérol.

Plusieurs études ont été publiées indiquant que ce pouvoir est associé à la présence de β-glucan dans sa composition, une fraction de glucides qui empêche la réabsorption des sels biliaires dans le tractus intestinal favorisant leur excrétion par voie fécale. Ce phénomène entraîne une perte de cholestérol sanguin.

Pour donner une idée de l’incidence de l’avoine par rapport à ce composé et de la réduction de la cholestérolémie, nous dirions que 40 grammes consommés quotidiennement fournissent presque la moitié du bêta-glucane nécessaire pour que cet effet métabolique soit appréciable.

Avoine et autres maladies

L’avoine est considérée comme une alliée dans la prévention du développement de tumeurs malignes, et cela semble être dû à deux raisons :

  • Le rôle joué par ses fibres dans l’intestin, contribuant à l’évacuation des déchets produits par l’organisme lui-même (essentiellement lors de la digestion des graisses), auxquels est attribué le pouvoir cancérigène.
  • Les effets du bêta-glucane, considéré sans doute comme un stimulant du système immunitaire, qui a donc un impact indirect sur la genèse du cancer. De plus, il se comporte comme un bouclier sur l’ADN, rendant les mutations de ce matériel génétique nécessaires au déclenchement des tumeurs plus difficiles.

L’Avoine et le système cardiovasculaire

Selon le Nutrition Journal, la consommation régulière d’avoine minimise le risque de contracter des processus cardiovasculaires.

Avoine et diabète

Une équipe de chercheurs canadiens a révélé une certaine incidence de l’avoine dans le contrôle du diabète.

L’Avoine comme antioxydant

Antioxydant fonction à un niveau général en raison de certains constituants tels que la vitamine E, le sélénium, les polyphénols et autres composés appelés avenanthramides avec cette fonction.

Découvrez tous les avantages de l'Avoine

L’Avoine réduit la fatigue

L’avoine agit comme un remède contre la fatigue. Il s’agit d’une action réservée à sa graine, dans laquelle se trouve un alcaloïde, la trigoneline, dont la fonction biologique est la stimulation des fibres musculaires.

Cette liste d’actions bénéfiques pour la santé est complétée par quelques singularités, telles que celles qui influencent les athlètes, la fertilité et les régimes amaigrissants :

  • L’avenastérol, que nous avons mentionné dans les sections précédentes, est une molécule qui stimule la fertilité chez la femme.
  • Le faible indice glycémique des glucides fait de l’avoine un aliment de choix pour les sportifs, précisément parce que ces derniers ont besoin d’énergie durable, ainsi que de substances puissantes et antioxydantes et d’un bon complexe de vitamines et minéraux permettant d’optimiser leur fonction neuromusculaire.
  • Son pouvoir rassasiant de l’appétit lui donne un rôle très utile, comme nous le traiterons plus tard en profondeur, dans les régimes amincissants.

L’avoine a aussi quelques inconvénients. Découvrez-les ici.

Propriétés de l’avoine pour être en forme

Le corps doit incorporer une quantité suffisante de nutriments avant tout entraînement, pour compenser les calories brûlées pendant celui-ci. Si le régime alimentaire n’est pas adéquat, l’organisme prélèvera d’une autre partie le carburant nécessaire pour compenser l’usure de l’activité physique.

Généralement, dans certaines circonstances, il le fait à partir de la décomposition de précieuses fibres musculaires. C’est pourquoi l’avoine, avec son énorme apport énergétique et protéique, est une excellente option à utiliser avant et après l’entraînement.

Manger un bon repas ou un shake à l’avoine avec des protéines avant d’aller au gym est un moyen sûr de s’assurer que le corps a tout ce dont il a besoin pour une séance d’entraînement intense.

Tout aussi important est le repas après l’entraînement, car c’est la période où les muscles sont les plus réceptifs aux macronutriments consommés.

Les protéines contenues dans cette céréale sont de la plus haute importance car elles sont nécessaires à l’organisme pour se remettre des stress auxquels il a été soumis. Elles aident aussi à réparer les muscles ou les tissus endommagés par l’exercice intense, comme l’haltérophilie.

Parce qu’il répare le tissu musculaire, elle permet également la formation de nouveaux tissus, et c’est ce processus qui explique les gains de masse musculaire. Les protéines sont essentielles à cette fin.

Après avoir brûlé tant de calories pendant l’entraînement, le corps a aussi besoin de glucides pour reconstituer ses réserves d’énergie, et l’avoine est un excellent moyen de le fournir. De plus, grâce à sa lente absorption, elle maintient ses effets positifs plus longtemps dans l’organisme.

L’avoine fournit non seulement de l’énergie et des protéines à l’athlète, mais aide aussi à maintenir le poids, à absorber les graisses, à réduire la fatigue, à prévenir l’épuisement et à obtenir une dose importante de potassium dans le corps. C’est pourquoi il est si important d’inclure de la farine d’avoine dans les shakes ou les aliments avant et après l’entraînement.

L'importance de l'Avoine pour les Sportifs

Utilisations cosmétiques de l’avoine

Outre ses bienfaits oraux, l’avoine est très efficace dans les applications cutanées : elle régénère la peau, lui donne de l’élasticité, libère la peau des impuretés et est également intéressante contre l’érythème (rougeur), l’eczéma et les éruptions allergiques.

Une bonne façon de traduire tout cela dans la réalité est de faire un peeling à base d’un mélange de farine d’avoine, d’huile d’olive et de jus de citron et de masser les zones sur lesquelles soit nécessaire d’agir.

Est-il vrai que l’Avoine fait grossir ?

L’avoine aide à maigrir. Elle s’est avérée être un aliment très utile pour perdre du poids, en fait, depuis un certain temps maintenant sont très récurrents les régimes alimentaires qui jouent avec l’avoine pour les personnes dont le but est de perdre du poids. Ici l’important est de ne pas confondre les termes et de décharger sur l’avoine toute la responsabilité d’un régime minceur. Ni sur l’avoine, ni sur aucun aliment.

Il est clair que l’avoine est un outil naturel de premier ordre si vous cherchez à perdre du poids, mais pas exclusivement en raison de ses propriétés rassasiantes, qui jouent certainement un rôle important, mais surtout en raison de sa composition nutritionnelle, dont un témoignage généreux a été donné au cours de cette (longue) exposition.

Concentrons-nous d’abord sur le potentiel de l’eau d’avoine :

  • Sa richesse en vitamines, minéraux et surtout en fibres limite le besoin de manger entre les repas.
  • Elle a pour effet de favoriser l’excrétion des substances nocives et des toxines produites et stockées par l’organisme.
  • Elle exerce une action diurétique importante, ce qui évite l’accumulation de liquides, qui est habituellement l’un des facteurs qui contribue le plus à la prise de poids.

L'avoine pour maigrir

Et, d’un autre côté, de la farine d’avoine, nous pouvons affirmer que :

  • Sa quantité si abondante de fibres solubles et insolubles, d’une certaine façon, fait qu’un balayage intestinal entraîne mécaniquement les toxines et les déchets.
  • En atteignant la cavité gastrique et en entrant en contact avec ses sucs, elle subit une augmentation rapide de volume à laquelle son effet rassasiant est largement dû. Pour cette raison, c’est l’un des aliments les plus indiqués pour arrêter cette anxiété qui nous pousse parfois à manger à toute heure.
  • L’avoine est l’une des céréales qui contient le moins de glucides et dont la nature chimique les assimile aux substances complexes qui composent la fibre, ce qui limite considérablement leur stockage sous forme de dépôts adipeux.
  • Sa richesse en potassium et en plusieurs vitamines B lui donne la capacité de stimuler l’envie d’uriner, un facteur de premier ordre pour éviter la rétention d’eau.
  • Sa teneur en protéines en fait une excellente matière première pour maintenir une glycémie stable et normaliser la production d’insuline, qui est normalement déséquilibrée par l’augmentation des dépôts graisseux.

Avoine et Sport

Le corps a besoin, avant le début de toute séance d’exercice physique, de l’incorporation d’une quantité suffisante de nutriments pour compenser, fondamentalement, la perte d’énergie et de minéraux au cours de celle-ci. Si ce n’est pas le cas, vous devrez utiliser des dépôts de réserve et la décomposition des fibres musculaires pour obtenir la compensation appropriée.

Ce jeu d’équilibre implique deux principes immédiats essentiels : les glucides et les protéines. Ces derniers contribuent à la réparation du tissu musculaire et au renforcement de la masse musculaire. Et les premiers sont essentiels pour récupérer les réserves d’énergie qui sont un peu épuisées après l’entraînement.

Dans ce scénario décrit, l’avoine est une ressource alimentaire fantastique pour couvrir les deux flancs, avant et après l’entraînement, et aussi un troisième, la reconstitution des minéraux dont elle est une source généreuse. D’autre part, la lente absorption de ses glucides assure une longue durée d’effets positifs dans le corps.

Il existe des composés de nature antioxydante exclusifs à l’avoine, les avenantramides, qui sont importants à cet égard pour accélérer la récupération des muscles, qui souffrent d’une certaine action oxydante dans les situations de demande physique maximale.

Par exemple, la consommation d’un shake à l’avoine combiné avec un produit riche en protéines avant de commencer un entraînement est une garantie pour assurer l’effort que l’organisme doit supporter dans un exercice intense. En effet, c’est une boisson très habituelle chez les personnes qui fréquentent les gymnases.

Avenantramide et son pouvoir antioxydant

Les avantages des céréales en tant que fournisseurs d’antioxydants ont longtemps été sous-estimés parce que les chercheurs ont utilisé des méthodes erronées pour déterminer les niveaux d’antioxydants contenus dans les céréales.

Des scientifiques de l’Université Cornell (EE.UU) ont découvert que les antioxydants contenus dans les fruits et légumes sont sous forme libre, alors que dans le cas des céréales, dans 99% des cas, ils sont unis. Cependant, que les antioxydants soient libres ou liés entre eux, ils ont des effets identiques.

L’erreur des scientifiques, qui a maintenant été découverte, a été de vouloir tester les effets des antioxydants qui sont liés aux méthodes des antioxydants qui sont libres. Pour cette raison, on a longtemps cru à tort que les céréales manquaient d’antioxydants.

Lorsque les grains de farine blanche sont traités, une grande partie du potentiel antioxydant est perdue, puisque 83 % des antioxydants contenus dans les couches supérieures du grain sont éliminés pour en extraire la farine. Cependant, ce n’est pas le cas des produits complets, qui fournissent d’excellents antioxydants pour l’organisme et multiplient les effets des bactéries intestinales, étant l’un des remèdes les plus efficaces pour la santé de la flore intestinale.

L’antioxydant contenu dans l’avoine appartient au groupe des polyphénols et est appelé avenantramide.

Les propriétés de l’avenantramide sont extraordinaires, car elles empêchent l’oxydation du cholestérol LDL qui, lorsqu’il est oxydé, devient DAS, le germe de toutes sortes de problèmes de santé, tels que la formation des dépôts sur les parois des vaisseaux sanguins.

La protection antioxydante de l’avenantramide est encore améliorée lorsqu’il est pris avec de la vitamine C. Il est donc conseillé de manger de l’avoine avec des agrumes, par exemple au petit déjeuner, ce qui augmente encore leur concentration en vitamine C.

Qui peut profiter spécialement de l’Avoine?

  • Toute personne souhaitant ajouter à son alimentation un produit naturel et sain qui apporte de l’énergie et des protéines d’origine végétale.
  • Tous les types d’athlètes et de personnes actives à la recherche d’une source de glucides à faible indice glycémique qui leur fournit des fibres et une énergie prolongée.
  • Étant donné la grande quantité de vitamines et de minéraux, les protéines et les glucides, est un aliment idéal pour promouvoir le développement optimal des enfants.
  • C’est un aliment idéal pour les personnes âgées car il favorise la santé cardiovasculaire (régule le cholestérol) et digestive (soulage la constipation).
  • Comme il s’agit d’une céréale à faible indice glycémique, elle convient aux diabétiques.
  • C’est une excellente source de protéines végétales pour les végétariens ou les végétaliens.
Quand et comment prendre de l'avoine? Répondez à cette question sur notre prochain article!

Articles Associés au Sujet

L’avoine, dont le nom scientifique est Avoine sativa, est une plante herbacée de cycle annuel, qui appartient à la famille des graminées (aussi connues comme Poaceas), qui s’englobent à plus grande échelle dans le grand groupe des plantes phanérogames monocotylédones. Aussi elle est souvent reconnue comme composant d’un des collectifs d’aliments végétaux d’importance plus élevée dans la base de la pyramide alimentaire humaine, les céréales. Qu'est-ce que l'Avoine? L'avoine est l'une des sources de calories les plus élevées et les plus équilibrées. En raison de sa teneur élevée en et en , principalement en vitamines B, l'avoine est l'une des…
Estimation Avoine

Groupe d'Aliments - 100%

Nutriments qu'elle Apporte - 99%

Qui peut profiter? - 100%

Efficacité - 100%

100%

Évaluation HSN: 4.7 /5
Voir Aussi
Curcuma: Propriétés et Avantages, Comment prendre, remèdes naturels…

Le curcuma (Curcuma Longa) est une plante herbacée vivace « rhizomateuse » de la famille du gingembre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez notre HSNBlog?
HSN Newsletter
Imaginez alors les offres de notre magasin

Donnez-nous votre adresse mail, et vous aurez accès aux meilleures promotions pour nos clients


Je veux m’abonner et j’accepte la politique de confidentialité