Les Inconvénients de l'Avoine - Blog HSN de Santé, Fitness... Blog de Fitness, Nutrition, Santé et Sport | HSN Blog
Accueil / Nutrition / Plantes / Les Inconvénients de l’Avoine
Les Inconvénients de l’Avoine

Les Inconvénients de l’Avoine

Comme pour tout produit qui entre dans l’organisme d’une façon ou d’une autre, il n’est pas rare que l’avoine puisse causer des désavantages ou des effets secondaires ; il est donc fortement recommandé, avant de commencer une consommation prolongée, d’être bien informé de ses possibles inconvénients .

Quels sont les dommages que l’avoine peut nous provoquer ?

Bien que l’avoine soit l’une des céréales les plus consommées dans le monde et que les publications scientifiques et informatives lui fassent toutes sortes d’éloges, nous ne devons pas baisser la garde et nous devons adopter certaines précautions, puisque certains avis du monde de la nutrition biologique mettent en garde contre certaines considérations à prendre en compte pour l’avoine.

Pourquoi fait-elle gonfler l’estomac ?

Bien qu’elle ne soit pas courante chez les adultes en santé, l’avoine peut entraîner des ballonnements gastriques. Bien que cet effet puisse être causé simplement par un changement soudain de régime alimentaire, passant d’une alimentation pauvre en fibres à une alimentation riche en avoine sans étape de transition. Dans ce cas, le ballonnement est normal et s’accompagne d’une douleur sous forme de crampes et de flatulences.

Lorsque ce problème survient, il faut réduire la quantité d’avoine consommée et l’augmenter graduellement jusqu’à atteindre la dose désirée, selon l’objectif.

Ainsi, la flore bactérienne intestinale assimilera progressivement la nouvelle composition des nutriments qui entrent dans l’alimentation et nous atteindrons une situation d’équilibre.

Mais parmi les causes du ballonnement de l’estomac n’est pas seulement la mauvaise adaptation à l’excès de fibres. Parfois, cela se produit à cause d’une intolérance aux prolamines, aux protéines de l’avoine ou simplement parce qu’il s’agit d’un effet de plus d’un trouble dyspepsique chronique (mauvaises digestions).

Parmi les conseils que nous pouvons donner pour prévenir cet effet secondaire possible, quoique peu probable, figure la consommation d’une avoine finement moulue et mélangée avec des enzymes digestives ou des ferments. Un autre est, au cas des flocons d’avoine, de les mettre dans l’eau la veille au soir pour amortir l’acidité des grains et renforcer les enzymes, recherchant ainsi une digestion plus légère. 

Gonflement d'estomac par l'avoine

Accumulation de gaz causée par la consommation d’avoine

La fibre se comporte comme un bienfaiteur du processus de digestion, mais elle n’est pas vraiment digérée. Elle arrive, une fois traversé l’estomac et l’intestin grêle, à la partie du gros intestin, le côlon, dont les bactéries (essentiellement des espèces des genres Bacteroides et Bifidobacterium) la dégradent avec pour résultat la génération d’une série de gaz : toujours dioxyde de carbone et hydrogène, et parfois également le méthane et soufre. Ce qui se passe, c’est que lorsque ces gaz sont retenus, vous sentez un gonflement causé par leur accumulation. Dans cette situation, les douleurs abdominales sont souvent causées par la pression exercée par la masse de gaz sur les parois de l’estomac et de l’intestin.

Par rapport à ce processus, l’avoine, ayant une teneur élevée en fibres solubles et insolubles, est susceptible de provoquer une accumulation de gaz si elle est consommée en excès. En fait, les aliments riches en fibres solubles, comme la farine d’avoine, produisent plus de gaz que ceux dans lesquels les fibres insolubles prédominent, comme la semoule de blé ou le riz brun.

Mais nous avons quelques solutions pour empêcher l’avoine de produire des gazes :

  • Un moyen très efficace est d’incorporer graduellement l’avoine dans le régime alimentaire. Donc, passer d’un apport quotidien d’environ 55 grammes de fibres alimentaires à 85 grammes en une dizaine de jours, observant ainsi la réponse de l’organisme.
  • Une autre possibilité serait de faire tremper l’avoine pour dénaturer un peu les protéines plus compliquées à digérer et de l’associer à la consommation de produits contenant des enzymes digestives qui peuvent s’acheter dans les magasins spécialisés.
  • Et un troisième est, si vous voyez que la production de gaz est inévitable, prenez une préparation à base de simeticone, qui sont en vente libre et qui agit en fusionnant les bulles de gaz formées, ce qui minimise le problème des flatulences.

Qui devrait éviter de consommer de l’avoine ?

Diabétiques

Ce type de patients, les diabétiques, devraient prendre des précautions lorsqu’ils mangent de l’avoine en raison de sa forte concentration en glucides, même si ceux-ci ont un faible indice glycémique. Dans tous les cas, ils sont obligés de faire une approche très étudiée de l’apport en glucides tout au long de la journée, à la recherche des possibilités dont ils disposent pour ajouter l’avoine dans l’alimentation pour ne pas avoir de complications.

Anémie

L’anémie ferriprive, causée par une carence en fer, est un obstacle sérieux à la consommation d’avoine lors de la présentation du son d’avoine, car cet aliment empêche l’absorption complète du fer du tractus intestinal à la circulation sanguine.

Cœliaques

Nous considérons que les personnes cœliaques ou intolérantes au gluten, ont interdite l’avoine en toutes ses formes. L’avoine elle-même, génétiquement, n’a pas cette fraction protéique critique, mais il faut savoir que dans la chaîne de manipulation, il est extrêmement compliqué de ne pas entrer en contact avec les restes d’autres céréales, il est donc très difficile de garantir l’absence de traces de gluten ; il ne faut pas oublier que certaines personnes intolérantes réagissent de manière négative à la consommation de 1 mg de cette substance.

Cependant, il existe des fabricants qui établissent un contrôle strict de traçabilité de l’origine à la vente qui leur donne le droit d’étiqueter l’avoine sans gluten.

Sauf dans ces circonstances, un intolérant doit fuir la consommation d’avoine.

Le problème de la contamination croisée avec d’autres céréales nécessite, pour l’éviter, un protocole normalisé de mesures de contrôle pour l’ensemble du processus de traitement technologique, pour lequel de nombreuses entreprises ne sont pas suffisamment préparées.

Maladie intestinale

Dans ce chapitre, nous parlons des personnes souffrant d’entérocolite, de maladie de Crohn ou de diverticulite, entre autres pathologies, qui doivent éviter de consommer, en particulier, du son d’avoine, un aliment susceptible d’en aggraver le tableau clinique.

D’autre part, peu importe le processus chronique, être affecté par un épisode de diarrhée ou de gastro-entérite nécessite de retirer l’avoine de l’alimentation jusqu’à ce que ce processus termine.

Allergiques à l'avoine

Allergique à l’avoine

L’allergie à l’avoine est une réaction anormale du système immunitaire lorsqu’il déclenche une réaction aux protéines de l’avoine comme si elles étaient des antigènes et donc des substances capables de causer une infection dans le corps. Le système immunitaire fabrique des anticorps spécifiques aux allergies, les immunoglobulines de type E et l’histamine, une substance qui, en grande quantité, est libérée dans le sang avec une symptomatologie qui se limite normalement au tube digestif avec irritation, douleur et enflure des muqueuses.

L’intensité de ces réactions allergiques à l’avoine peut varier de légère à grave ou modérée, de sorte que sa consommation peut devenir un grave problème de santé chez les personnes hypersensibles.

Intolérants aux protéines de l’avoine

Il s’agit d’une situation de nature différente de la précédente, bien qu’elle puisse sembler identique. L’intolérance à l’avoine représente l’incapacité du système digestif à assimiler et à décomposer les protéines de l’avoine. Contrairement à ce qui se passe lors d’une réaction allergique, ici le tableau clinique, très similaire, ne provient pas d’une réaction immunitaire mais de l’absence génétique du paquet enzymatique spécifique pour dégrader ces protéines.

Articles Associés au sujet:

Estimation des Inconvénients de l'Avoine

Gonflement - 100%

Gazes - 100%

Qui doit éviter de consommer - 100%

Efficacité - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Voir Aussi
Luzerne naturelle
Luzerne – Découvrez le connu comme roi des aliments

Avec la médecine naturelle et traditionnelle, utiliser des herbes est plantes dans notre alimentation est …

2 commentaires
  1. Merci pour votre article que jr trouve interessant.

    J’ai entendu dire que l’avoine peut provoquer une hyperpermeabilité intestinale, je voudrais savoir ce que c’est
    et ya -t-il un moyen pour l’éviter ?

    Merci.

    • Bonjour,

      La perméabilité intestinale est essentiellement de petites plaies dans le tube digestif (l’intestin dans ce cas) causées par des substances qui les provoquent (généralement activées par des phénomènes auto-immuns). Ce sont des cas très spécifiques (en plus de la génétique) et dépendent de chaque personne (facteurs individuels, ne pas prendre soin de la flore intestinale, abus d’aliments malsains, stress excessif…), cependant, le moyen d’éviter cela est précisément de ne pas consommer cette substance susceptible de produire une telle pathologie (comme dans le cas du gluten chez les personnes coeliaques).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez notre HSNBlog?
HSN Newsletter
Imaginez alors les offres de notre magasin

Donnez-nous votre adresse mail, et vous aurez accès aux meilleures promotions pour nos clients


Je veux m’abonner et j’accepte la politique de confidentialité