Huile de Coco en Proffondeur - Blog HSN: Santé, Fitness Nutrition et Sport Blog de Fitness, Nutrition, Santé et Sport | HSN Blog
Accueil / Nutrition / Graisses / Huile de Coco: Propriétés et Avantages, Comment le prendre, Usages…
Huile de Coco: Propriétés et Avantages, Comment le prendre, Usages…

Huile de Coco: Propriétés et Avantages, Comment le prendre, Usages…

Aujourd’hui, j’ai décidé d’écrire un article sur l’une des sources les plus importantes de graisses saturées avec les bénéfices métaboliques les plus importants : l’huile de coco

L’huile de noix de coco est utilisée depuis des milliers d’années dans de nombreux pays et cultures. Bien que l’huile de noix de coco soit riche en graisses saturées, elle présente de nombreux avantages pour la santé. De plus, c’est une huile très facile à digérer qui aide aussi à réguler les taux de lipides sanguins.

D’autres propriétés de l’huile de noix de coco sont ses effets antimicrobiens (internes et externes) et antibactériens. Comme si cela ne suffisait pas, il aide aussi à réduire le surpoids et peut être utilisé dans les traitements de beauté pour hydrater les cheveux et la peau. Compte tenu de ces nombreuses propriétés, il est difficile de comprendre qu’il y ait encore des gens qui hésitent à utiliser l’huile.

L’huile de coco, l’une des huiles les plus naturelles et les plus bénéfiques pour la santé

L’huile de coco est l’une des huiles les plus naturelles disponibles.

Trente-cinq pour cent d’une noix de coco est constituée d’huile. Il suffit d’ouvrir une noix de coco pour disposer immédiatement de son huile en grande quantité. Il existe d’autres types d’huile, comme l’huile de colza ou l’huile de soja, qui sont obtenues grâce à un long processus de manipulation industrielle.

L’huile de coco, par contre, est entièrement naturelle et a fourni aux populations du Pacifique Sud un régime alimentaire qui protège leur santé des risques de diabète, de cholestérol, de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral depuis des milliers d’années.

Cependant, malgré ses bienfaits indéniables, certaines personnes hésitent encore à utiliser l’huile de coco. Ceci est dû à sa composition élevée en huiles grasses, qui peuvent atteindre jusqu’à 90 % de graisses saturées. Ces graisses sont généralement associées au risque d’hypercholestérolémie et de problèmes cardiovasculaires.

Cette haute teneur en graisses saturées, presque 30g/100g de produit, est différente de celles que l’on connaît habituellement (comme les palmitiques), car ce sont des graisses à haute teneur en triglycérides à chaîne moyenne (TCM), faisant de la noix de coco un aliment unique.

Bien que l’industrie alimentaire et certains experts tentent encore de nous faire croire que les graisses saturées sont un problème dans l’alimentation, nous voyons peu à peu apparaître des « pousses vertes » qui changent cette mentalité.

L’huile de coco est totalement naturelle, de haute qualité et présente de nombreux avantages pour l’organisme.

Mais pour ceux qui ne sont pas convaincus par ces simples arguments, il suffit de leur rappeler comment les résultats des études cliniques ont démontré les propriétés extraordinaires de l’huile de coco pour la santé et ses effets curatifs, de sorte que l’inclusion de cette huile dans notre alimentation régulière apporte de multiples bienfaits.

Graisses saines
Nous allons étudier en détail la composition de l’huile de coco, notamment en ce qui concerne ses acides gras.

Propriétés de l’Huile de Coco

La plupart des acides gras contenus dans l’huile de coco sont des huiles dites à chaîne moyenne (acide laurique, acide caprique et acide caprylique) qui, comme nous pouvons le voir dans la liste ci-dessus, constituent plus de 50% de l’huile de coco. Mais pourquoi les acides gras à chaîne moyenne sont-ils si importants ?

Composition des Acides Gras d’Huile de Coco

L’huile de coco est, entre autres choses :

  • Acide laurique:44-52%
  • Acide caprique:6-10%
  • Caprylique:5-9%
  • Myristique: 13-19%
  • Acide palmitique: 8-11%
  • Stéarique: 1-3%
  • Acide oléique (monoinsaturé): 5-8%
  • Acide linoléique (polyinsaturé):0 – 1.%

L’acide laurique de l’huile de coco agit contre les bactéries, l’herpès et les virus

Entre 45 % et 52 % de l’huile de coco est formée d’acide laurique. Une fois que l’acide laurique rentre dans l’organisme il se transforme en monolaurine. Des études démontrent que l’acide laurique libre a aussi une capacité antimicrobienne.

Par contre l’élément principal qui agit contre les virus et les bactéries est la monolaurine (un type de mono-glycéride) que contient l’huile de coco. La monolaurine défend l’organisme de certains virus comme par exemple l’herpès, le cytomegalovirus et le virus de la grippe. La monolaurine agit en localisant les virus et en les transformant en inactifs.

En outre, environ de six à dix pour cents des acides gras de l’huile de coco se composent d’acide caprique, un autre acide gras de chaîne moyenne avec beaucoup d’avantages pour la santé, similaires a ceux de l’acide laurique.

L’acide caprique de l’huile de coco, agit contre la chlamydia et autres virus sexuellement transmissibles.

L’acide caprique se transforme dans l’organisme en monoglycéride de la monocaprine. La monocaprine a des propriétés antivirales contre le virus de l’herpès simple et de l’activité antibactérienne contre la chlamydia et d’autres bactéries de transmission sexuelle.

Il existe des études cliniques, realisées in vitro en 1998 et 1999, qui ont démontrée que la monocaprine agit face aux virus sexuellement transmissibles (même le VIH), les transformant en inactifs.

En fonction des résultats de ces études, les chercheurs sont arrivé à la conclusion de que l’acide laurique et la monolaurine ont une activité antivirale plus prononcée que tous les autres acides gras de chaîne moyenne et ses monoglycerides.

Les acides gras de chaîne moyennes peuvent désactiver les virus suivants:

  • Virus du HI.
  • Virus de la rougeole.
  • Herpès simplex virus-1 (HSV-1).
  • Virus de la stomatite vésiculaire (VSV).
  • Virus visna.
  • Cytomegalovirus.
Mais les acides gras de l’huile de coco, en plus d’agir contre les virus et les bactéries, ont aussi le pouvoir d’agir contre les champignons.

Qu'est-ce que l'huile de coco

L’huile de coco est riche en acides gras à chaîne moyenne

Les acides gras de chaîne moyenne sont des acides gras qui possèdent une longueur de chaîne spécifique. Par exemple, tandis qu’un acide gras de chaîne longue, comme l’acide stéarique, a une chaîne de 18 atomes de carbone, les acides gras de chaîne moyenne ont une longueur inférieure (l’acide caprylique, 8 atomes de carbone ; l’acide caprique, 10 atomes de carbone ; et l’acide laurique, 12 atomes de carbone).

La conclusion est facile à voir. Les acides gras de chaîne moyenne se composent de chaînes qui vont des 8 aux 12 atomes de carbone, tandis que les acides gras de chaîne longue, vont des 14 aux 24 atomes de carbone. Cela est important parce que les acides gras de chaîne moyenne sont ceux qui donnent à l’huile de coco ses propriétés si spéciales.

Les triglycérides à chaîne moyenne sont métabolisés très différemment des autres acides gras apportés par l’alimentation. Tout d’abord, leur dégradation est beaucoup plus rapide que les autres, puisqu’ils s’oxydent directement dans le foie (évitant leur stockage sous forme de graisse corporelle).

Le reste des acides gras est absorbé par les chylomicrons qui sont transportés par le système lymphatique vers les tissus périphériques (y compris le tissu adipeux) pour pouvoir être stockés.

Graphique TCM

Les TCM à travers la vaine Portal, arrivent directement au foie

Ce métabolisme caractéristique fait que les graisses de noix de coco augmentent les dépenses métaboliques sans avoir d’effets négatifs sur la graisse corporelle. En fait, dans une étude à double insu, on a observé que les personnes qui consommaient un excès de calories sous forme de triglycérides à chaîne moyenne augmentaient la thermogénèse induite par l’alimentation (TID) de 12 % et dépensaient deux fois plus que celles qui consommaient d’autres graisses.

Graphique Magro

D’autres études, montent comment remplacer les acides gras à chaîne moyenne pour ceux qui se trouvent à la noix de coco, augmentent la dépense énergétique entre 48% et 65% chez les sujets maigres et obèses respectivement.

Gráfica Obeso

Dépense calorique

Cercles fermés = Triglycérides à chaîne moyenne (noix de coco). Cercles ouverts = Triglycérides à chaîne longue

Le lait maternel est la meilleure source naturelle de triglycérides, les acides gras à chaîne moyenne (MCT). Après le lait maternel, l’huile de coco est la meilleure source d’acides gras à chaîne moyenne ou de triglycérides (MCTs).

Ces acides gras ont de nombreux avantages par rapport à d’autres types de graisses, principalement parce qu’ils ne sont pas traités par l’organisme de la même manière que les acides gras à longue chaîne (LCT).

Les triglycérides contenus dans les acides gras à chaîne moyenne fournissent plus rapidement de l’énergie au cerveau que tout autre type de graisse.

Le métabolisme normal des acides gras à longue chaîne, ou LCT, dépend des sels biliaires, qui sont distribués dans la vésicule biliaire pour digérer les graisses.

Pour la digestion des triglycérides ou des acides gras à longue chaîne, il est nécessaire que les sels biliaires soient combinés avec des enzymes dans un processus complexe et très élaboré. Pour cette raison, il faut beaucoup de temps pour que ces acides gras fournissent de l’énergie aux cellules.

Les triglycérides des acides gras à chaîne moyenne ou MCT, qui contiennent de l’huile de coco, n’ont pas besoin d’être traités par la bile, car ils sont transportés directement de l’intestin grêle au foie, ils sont donc immédiatement disponibles et apportent plus d’énergie aux cellules et plus rapidement.

L’huile de Coco est riche en Acides Gras Oméga-3

Ingrédient huile de noix de coco

Dans toutes les maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer, ils sont très importants. Pour cette raison, les chercheurs ont étudié si la consommation d’acides gras à chaîne moyenne MCT a une influence sur la production d’acides gras oméga-3.

Des études ont montré que la consommation régulière de MCTs augmente la disponibilité des acides gras oméga-3 pour une utilisation efficace par le cerveau.

Une étude de l’effet sur les chiens atteints de « dégénérescence mentale liée à l’âge » a montré que le traitement et la consommation quotidiens de MCTs produisaient une augmentation significative des acides gras oméga-3 (EPA et DHA LED) dans certaines zones du cerveau.

Cependant, l’huile de coco ne produit pas d’acides gras oméga-3. Par conséquent, les chercheurs de cette étude ont conclu que les TCM permettent aux acides gras oméga-3 d’être libérés des réserves de graisse existantes et utilisés par l’organisme.

Les acides gras de chaîne moyenne de l’huile de coco peuvent détruire les bactéries intestinales inoffensives ?

Les acides gras de chaîne moyenne et ses monoglycerides n’ont aucun effet nuisible sur la flore intestinale, car ils s’attaquent seulement aux micro-organismes pathogènes et potentiellement dangereux.

Les chercheurs ont démontré avec des études cliniques réalisées en 1990 et vérifiés en 2016, que les micro-organismes qui habitent dans notre intestin ne sont pas attaqués par la monolaurine, tandis que ces micro-organismes ne sont pas dangereux.

Cependant, au moment ou ces microbes causent une maladie, comme c’est le cas de la Haemophilus influenzae, la Staphylocuccus epidermique et le groupe de pathologies B Streptococcus, la monolaurine agit immédiatement en empêchant les effets des bactéries. Les propriétés des acides gras de chaîne longue sont excellentes pour éliminer les bactéries, les virus et les champignons.

Mais il faut se demander… Comment agissent-ils sur la santé du cœur, le cholestérol et l’état des vaisseaux sanguins quand ils sont consommés fréquemment ?

La réponse est que ses effets sont aussi positifs, donc l’huile de coco offre aussi plusieurs avantages pour la santé du cœur est des vaisseaux sanguins, ainsi que pour normaliser correctement le taux de cholestérol.

La consistance de l’huile de coco

L’huile de coco a une consistance solide à une température ambiante d’environ 23 degrés Celsius. Entre 24 et 30 degrés Celsius, l’huile de coco commence à se liquéfier et au-dessus de 30 degrés est déjà complètement liquide.

Avantages de l'huile de coco

Propriétés de l’Huile de Coco

L’huile de Coco est une huile Facile à Digérer

Les acides gras à chaîne moyenne sont très faciles à digérer. Ils peuvent même être digérés sans l’aide d’acides biliaires. Les acides gras à chaîne moyenne sont solubles dans l’eau et facilement transportés au foie par la circulation sanguine.
Les triglycérides à chaîne moyenne ont la capacité de s’oxyder directement dans le foie (évitant le stockage sous forme de graisse corporelle) sans nécessiter aucun type de transformation comme avec les acides gras à longue chaîne.

Par conséquent, les triglycérides à chaîne moyenne sont métabolisés plus rapidement que les autres types d’acides gras pour l’énergie, ce qui en fait une alternative très intéressante pour les athlètes.

En outre, parce qu’ils sont utilisés par le corps comme énergie n’arrivent pas à être stockés dans les dépôts de graisse. En raison de ces caractéristiques, l’huile de coco contribue non seulement à réduire la quantité de graisse dans l’organisme, mais aide également à perdre du poids.

L’huile de coco sert à perdre du poids

Sa forme caractéristique de métabolisme fait que les graisses de noix de coco augmentent les dépenses métaboliques sans produire d’effets négatifs sur la graisse corporelle.

Comment l’huile de coco aide-t-elle à perdre du poids ? Les acides gras à chaîne moyenne contenus dans l’huile de coco et l’eau de coco ne sont pas stockés comme graisse corporelle et ne prennent donc pas de poids.

Ils sont utilisés comme source immédiate d’énergie pour l’organisme. Ces acides gras sont transformés au niveau du foie en cétones, qui sont utilisées comme carburant.

Les cétones sont similaires au glucose (sucre). Mais les cétones, contrairement au glucose, n’affectent pas la glycémie et n’entraînent donc pas une augmentation excessive de l’insuline, comme dans le cas du glucose, et sont donc plus bénéfiques pour la santé.

Huile de coco et poids

De nouvelles études ont démontrée que changer les acides gras de chaîne longue pour ceux qui se trouvent dans le noix de coco, augmente la dépense métabolique de 48 % et 65 % chez les personnes maigres et obèses respectivement.

Les triglycérides de chaîne moyenne peuvent se considérer comme un aliment ou ingrédient fonctionnel pour le traitement de l’obésité et le surpoids car ils ont un effet avantageux chez la thermogenèse, l’oxydation des graisses et le métabolisme.

Une étude à double insu, démontra que les sujets qui consommaient un excès calorique sous forme de triglycérides de chaîne moyenne, augmentèrent la thermogenèse induite par l’alimentation (TIA) d’un 12 % et sa dépense fut le double que ceux qui consommaient d’autres types de graisses.

Les propriétés de l’huile de coco pour perdre du poids ont été vérifiées par une étude à double insu contrôlé, réalisée en 2001 et publiée dans la revue scientifique « The Journal of Nutrition ». Cette étude fut réalisée sur 78 personnes saines mais avec surpoids, donc leur IMC (indice de masse corporel) était supérieur à 23.

Les personnes sous étude furent divisées en deux groupes et suivirent le même régime pendant les douze semaines de l’étude, sauf qu’un groupe (nommé groupe ‘M’) fut administré quotidiennement avec 60 grammes d’acides gras de chaîne moyenne, et l’autre groupe (nommé groupe ‘L’) fut administré de 60 grammes d’acides gras de chaîne longue.

Les personnes des deux groupes diminuèrent de poids, mais celles du groupe M, ils perdaient beaucoup plus de poids que celles du groupe L. En plus, les personnes du groupe M perdirent aussi une plus grande quantité de masse musculaire et graisse du tissu sous-cutané que ceux du groupe L.

Sur la base des résultats obtenus sur cette étude, les chercheurs conclurent qu’un régime qui incluait des acides gras à chaîne moyenne (comme ceux qui étaient dans l’huile de coco) aidait à perdre une plus grande quantité de poids de graisse corporelle, qu’un régime qui contient des acides gras à chaîne longue. L’un des plus grands avantages pour la santé de l’huile de coco est qui peut ralentir les effets des virus, des bactéries et les champignons.

Huile de coco - maigrir

Favorise la satiété

Un autre point fort de la noix de coco est son effet sur l’apport calorique. À mon avis, les régimes riches en matières grasses aident davantage à contrôler la sensation de faim que les régimes riches en glucides (en supposant que les protéines sont les mêmes). Surtout en raison de l’appétence élevée et de la gamme d’aliments à haute teneur en glucides.

Cependant, la densité calorique plus élevée des graisses peut faciliter le passage des calories (huile d’olive ou fruits secs). Lorsque nous regardons les études sur ce sujet, nous voyons que les régimes ad libitum (manger tout ce que vous voulez) se traduisent par un apport calorique plus faible en augmentant la quantité de triglycérides à chaîne moyenne, ce qui entraîne une plus grande perte de graisse.

Il n’y a pas vraiment de mécanisme clair quant à la raison pour laquelle cela se produit.

Graisse et effet hormonal

J’ai personnellement pensé que c’était dû à son effet sur les hormones libérées dans le tractus gastro-intestinal, en particulier la cholécystokinine (CCK), une hormone qui augmente ses niveaux avec des repas riches en gras, augmentant la sensation de satiété. Cependant, des études montrent que cet effet se produit lorsque la chaîne d’acides gras est supérieure à 11 atomes de carbone6. Cela m’a amené à penser qu’elle peut peut-être agir sur d’autres hormones comme la ghréline ou le peptide YY, où les triglycérides à chaîne moyenne agissent de façon bénéfique sur la deuxième7.

Si nous diminuons la sensation de faim entre les repas et augmentons la quantité de calories que nous dépensons pendant la journée, nous pouvons presque nous assurer que l’inclusion de triglycérides à chaîne moyenne de la noix de coco nous aidera à perdre du gras.

remplacer lct par mct

L’huile de coco est très efficace pour lutter contre les virus, les bactéries et les champignons.

Les acides gras à chaîne moyenne contenus dans l’huile de noix de coco sont des antimicrobiens, des antiviraux et des antifongiques, à la fois à l’intérieur du corps et lorsqu’ils sont utilisés localement, à l’extérieur.

En raison de ces propriétés, l’huile de noix de coco est très efficace lorsqu’elle est appliquée sur la peau pour traiter les infections fongiques, les infections fongiques vaginales et les maladies bactériennes de la muqueuse vaginale.

Elle peut aussi être utilisée comme lubrifiant vaginal et pour l’hygiène personnelle, car elle évite l’apparition de microbes et de champignons ainsi que les désagréables picotements qui cause.

En plus de ces avantages, l’huile coco peut être aussi utilisée comme un traitement de beauté, pour améliorer l’état des cheveux et de la peau.

Propriétés de l'Huile de coco

Huile de coco et troubles digestifs

Les triglycérides de chaîne moyenne sont plus faciles à digérer et a absorber que les huiles et graisses contenues dans les repas les plus fréquents.

De fait, il s’absorbent relativement bien, même si les sécrétions biliaires et du pancréas se réduisent.

Les personnes que soufrent de la malnutrition, du syndrome de malabsorption, de la fibrose kystique, du syndrome d’intestin court, de la maladie cœliaque et les maladies hépatiques, prennent fréquemment des acides gras de chaîne moyenne.

Les triglycérides de chaîne moyenne favorisent la prolifération cellulaire et aident à maintenir la muqueuse intestinale, ce qui peut donner une action protectrice dans l’intestin des personnes qui soufrent de la maladie inflammatoire intestinale ou des infection intestinales.

L’huile de coco favorise aussi la production d’immunoglobuline A chez l’intestin, qui excerse une action immunomodulatrice et protectrice de la paroi intestinale.

Propriétés de l’Huile de coco pour le traitement des champignons

Digestion et huile de coco

Les acides gras à chaîne moyenne contenus dans l’huile de coco réduisent également l’activité des champignons, tels que Candida albicans.

Plusieurs études cliniques ont démontré les effets de l’acide caprique dans la lutte contre les champignons du muguet et d’autres types de champignons. Par conséquent, l’huile de coco peut être utilisée efficacement pour le traitement des infections fongiques.

Comment pouvons nous utiliser l’huile de noix de coco pour le traitement des champignons

L’huile de coco peut être utilisée en usage interne, pour traiter les infections causées par les champignons intestinaux, et en usage externe, pour traiter les infections fongiques de la peau ou des muqueuses.

En raison de la puissante activité antimicrobienne de l’huile de coco, une question peut se poser : comment savoir s’il existe un risque que les acides gras contenus dans l’huile de coco puissent détruire d’autres types de bactéries, bénéfiques pour l’organisme, comme celles de la flore intestinale?

Avantages de L’huile de Coco

Huile de Coco et Diabète

L’acide laurique de l’huile de coco aide à maintenir des niveaux de glucose plus réduits chez les patients atteints de diabète de type 2.

L’huile de coco contre les Maladies Cardiovasculaires

Aceite coco y enfermedades cardiovasculares

Pendant plus de quatre décennies la relation entre l’huile de coco et les maladies cardiovasculaires ont été longuement étudiées.

Les résultats de ces investigations ont été toujours les mêmes : Consommer de l’huile de coco a des nombreux avantages pour la santé cardiovasculaire et aide à réduire les facteurs de risque de souffrir des maladies du cœur.

L’une des études plus importantes à propos de ce sujet fut publiée en 1988 par Blacburn intitulé « Les effets de l’huile de coco sur le cholestérol sérique et l’atherogenese ». Cette étude a conclu que l’huile de coco, si elle est combinée avec d’autres graisses comme l’acide lonoleique, peut retarder l’apparition de l’athérosclérose.

Vers la fin des années quatre-vingt-dix, les chercheurs Kurup et Rajmoran, ont mené une étude clinique avec 64 volontaires et ont découvert que la consommation d’huile de coco « change statiquement  et significativement tous les taux de cholestérol » (cholestérol total, cholestérol HDL, cholestérol LDL, etc.)

Les résultats de cette étude ont été vérifié dans une autre recherche clinique réalisée en 2016. Précédemment, en 1992, les chercheurs Kaunitz et Dayrit ont rapporté les données expérimentales épidémiologiques correspondant aux groupes des personnes étudiées qui incluent l’huile de coco dans leur régime quotidien : « La population qui ajouta de l’huile de coco dans son régime habituel ne présenta pas un niveau élevé de cholestérol ni soufra d’un taux élevé de mortalité ou morbidité par cardiopathie coronarienne ».

D’autre part, Mendis, un autre chercheur du sujet, a découvert en 1989, après une étude réalisée sur l’effet auprès des jeunes hommes de Sri Lanka, que ceux qui changèrent leur régime quotidien d’huile de coco par une autre d’huile de maïs subirent des problèmes lipidiques.

Les participants à l’étude, une fois que l’huile de coco substitua l’huile de maïs, réduirent le taux de cholestérol en sérum un 18,7 % et le cholestérol LDL un 23,8 %.

Le problème était, que le cholestérol HDL (cholestérol bon) s’était réduit un 41,4 %, bien en dessus des niveaux requis et acceptables de HDL (35 mg). En conséquence, la relation LDL/HDL s’éleva au 30 %, ce qui est très dangereux. Auparavant, le chercheur Prior en 1981, démontra que la consommation élevée de graisses saturées provenants de l’huile de coco chez les insulaires n’occasionnait aucun type d’effet nocif sur ceux qui l’ont consommée.

Pour finir, les chercheurs Menais et Hurgamandera, comparent en 1990 les différents effets de l’huile de coco et l’huile de soja sur les jeunes hommes avec des nivaux standards de lipides en sang, et à nouveau conclurent que la consommation d’huile de coco produit une augmentation dans les taux de cholestérol HDL (le bon cholestérol), tandis que la consommation de l’huile de soja, diminue le niveau de cette lipoprotéine.

huile de coco et le coeur

L’huile de Coco est bonne pour le Coeur et les Vaisseaux sanguins

Les processus inflammatoires déclenchent également le développement de l’athérosclérose et sont également un facteur de risque d’hypertension ou d’AVC. Pour cette raison, l’huile de coco aide à maintenir la santé cardiovasculaire, prévient l’apparition de nombreuses maladies et peut aider à les traiter. En outre, de nombreuses études cliniques menées dans les années 1980 et 1990 ont montré comment les acides gras saturés contenus dans l’huile de noix de coco ont des effets positifs sur la régulation du cholestérol et la réduction du poids.

Huile de coco et digestion

Contrairement à l’huile de maïs ou de soja, l’huile de coco augmente le taux de bon cholestérol HDL et diminue le taux de mauvais cholestérol LDL, et les effets antiviraux des acides gras à chaîne moyenne et de l’acide laurique sont reconnus pour combattre certains virus (herpès et cytomégalovirus) qui favorisent les dépôts sanguins. Ainsi, l’huile de noix de coco maintient indirectement la santé des vaisseaux sanguins et protège contre les problèmes cardiovasculaires tout en aidant à réduire le poids.

L’huile de coco prévient l’athérosclérose

Les études cliniques ont démontrée que l’herpès et le Cytomegalovirus réalisent un rôle dans la formation de dépôts d’athérome dans les vaisseaux sanguins et de l’étroitement des artères après l’angioplastie (New York Times de 1984).

Ce qui est intéressant est que la monolaurine antimicrobienne (comme on a déjà vu) inhibe les effets de l’herpès et du cytomegalovirus, dans les cas où l’acide laurique (un ingrédient de l’huile de coco) est inclus au régime habituel.

Dans ce contexte, et contrairement à ce qu’on pouvait y croire, les graisses saturées ne sont pas directement liées avec les maladies cardiovasculaires mais par contre, certaines graisses saturées, spécialement celles inclues dans l’huile de coco, aident a éviter les maladies du cœur.

Par conséquent, le conseil d’éviter de prendre de l’huile de coco pour ses graisses saturées (supposées dangereuses) est erroné car, au contraire, les ingrédients de l’huile de coco préviennent non seulement les maladies coronariennes, mais aussi les maladies dégénératives associées à l’âge, telles que la maladie d’Alzheimer et la démence séniles.

L’huile de coco sert à traiter les Inflammations Chroniques

Si nous augmentons l’apport d’huile de coco dans notre corps et diminuons l’apport en glucides, nous pouvons éviter les conséquences des fluctuations de la glycémie et des taux d’insuline trop élevés et incontrôlés. Des taux élevés d’insuline sont responsables de l’obésité causée par une mauvaise alimentation.

Les conséquences ne se limitent pas à la prise de poids, mais entraînent également des processus inflammatoires massifs dans l’organisme et des maladies associées à l’inflammation chronique. Ceci est très important car les études cliniques ont montré que les changements dans l’ADN, qui se produisent principalement en raison de ces inflammations chroniques, peuvent conduire au développement de maladies, telles que le cancer.

L’huile de Coco aide à traiter l’Alzheimer et la Démence Sénile

L’huile de coco améliore la fonction cérébrale et peut même soulager les symptômes de maladies dégénératives comme l’Alzheimer

Ces dernières années la science étudiée en proffondeur les effets de l’huile de coco sur le cerveau.

Les effets principaux de l’huile de coco sur l’Alzheimer proviennent de l’étude clinique réalisée sur le patient Steve Newport, dont les ressultats ont dévenu célebres à niveau international.

Lorsque Steve Newport souffrait de la maladie d’Alzheimer, sa femme, la Dre Mary Newport, a donné à son mari un curieux traitement consistant à incorporer régulièrement de l’huile de coco à son alimentation.

Des tests subséquents de cette étude ont confirmé que le traitement de l’huile de coco avait activé les fonctions cérébrales de Steve Newport et retardé les symptômes de la maladie d’Alzheimer.

Le besoin d’énergie pour les fonctions cérébrales

Le cerveau humain a besoin d’une énergie constante pour mener à bien ses activités complexes. Si l’approvisionnement énergétique est interrompu, les cellules du cerveau commencent à mourir lentement et de graves problèmes de santé se développent.

Lorsque le cerveau ne reçoit pas assez d’énergie, les symptômes les plus immédiats sont les maux de tête, le dysfonctionnement cognitif, la lourdeur et la fatigue.

Si ce manque d’énergie est prolongé, nous pouvons voir arriver des graves maladies neurodégénératives, parmi lesquelles s’incluen l’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Glucose et énergie

Pour contrecarrer le manque d’énergie, le cerveau a besoin d’un apport suffisant de glucose.

Le glucose atteint généralement le cerveau par le sang et est canalisé par une hormone spécifique, grâce à laquelle les mitochondries transforment finalement le glucose en énergie.

Cependant, il y a parfois de nombreux problèmes neurodégénératifs qui empêchent ce processus naturel de fonctionner et les cellules nerveuses deviennent résistantes à l’insuline. La conséquence en est que les cellules du cerveau ne peuvent plus traiter le glucose, interrompant ainsi l’approvisionnement énergétique et les fonctions cérébrales commencent à se détériorer.

L’hyperglycémie détruit les cellules nerveuses

Lorsque les cellules du cerveau deviennent résistantes à l’insuline, le glucose s’accumule dans le cerveau et la glycémie augmente.

Ces niveaux élevés de sucre sont nocifs pour le système nerveux, et peuvent également causer une glycation avancée et former les produits finaux (AGEs) qui augmentent considérablement le stress oxydatif dans le corps et la formation de radicaux libres détruisent les cellules nerveuses et causent l’émergence de maladies chroniques.

Existe-t-il une énergie alternative pour le cerveau?

Si nous pouvions trouver une autre source d’énergie, nous pourrions éviter la destruction des cellules du cerveau ou, du moins, ralentir l’évolution de la maladie, selon la phase dans laquelle elle se trouve.

Dans ce cas, nous pourrions sauver des cellules cérébrales, même si elles étaient résistantes à l’insuline. Cette source d’énergie alternative pour le cerveau existe et provient de certains acides gras qui peuvent fournir de l’énergie sans avoir recours aux récepteurs de l’insuline. Ces acides gras se retrouvent également dans les ingrédients qui composent l’huile de coco.

L’huile de coco fournit de l’énergie aux cétones

Lorsque le foie a utilisé les triglycérides des acides gras à chaîne moyenne (MCT) dont il a besoin pour produire de l’énergie, le reste est transformé en cétones. Les cétones sont transportées directement au cerveau et remplacent la carence de glucose du sang.

Les cellules du cerveau bénéficient de cette source d’énergie alternative et celles qui sont affectées par le stress oxydatif ou le manque d’oxygène se rétablissent également.

Il est intéressant de noter que les cétones génèrent un quart plus d’énergie que le glucose et consomment moins d’oxygène. Pour cette raison, l’huile de noix de coco est une source d’énergie alternative très efficace et peut être utilisée comme traitement pour la production d’énergie cérébrale et pour le maintien de la santé.

Huile de coco, recherches

L’huile de coco contre la plaque d’athérosclérose

La théorie de la relation entre la plaque athérosclérotique et la maladie d’Alzheimer est très controversée sur le plan scientifique. Les études cliniques ont longtemps établi un lien entre les dépôts de plaque athérosclérotique et l’apparition de la maladie d’Alzheimer dans le cerveau.
Par la suite, d’autres études ont été réalisées, dont les résultats contredisent cette théorie et il a été affirmé que les plaques ne représentent qu’une sorte de bouclier pour les cellules nerveuses.

Quoi qu’il en soit, si la formation de plaque et le durcissement des artères avaient un lien quelconque avec la maladie d’Alzheimer, le traitement par ingestion d’huile de noix de coco pourrait avoir de nombreux avantages, car l’étude menée sur des chiens a montré que la consommation de MCT peut activer une protéine spéciale qui détruit la plaque. De plus, la consommation de sources naturelles, comme l’huile de noix de coco, est toujours bénéfique pour la santé.

Huile de Coco et Cancer

Parmi les propriétés et les avantages de l’huile de coco se démarque que de nos jours, quelques études ont montré que l’un des bienfaits plus importants de l’huile de coco, est qu’il peut aider dans le traitement contre le cancer.

Les personnes qui souffrent du cancer peuvent ajouter dans leur régime l’huile de coco, car il fournit à l’organisme des calories facilement digérables, qui améliorent les effets anti-microbiens du système immunologique et ont des effets anti-inflammatoires

Il existe même, un programme spécifie de nettoyage cétogénique qui peut se réaliser pendant une période de trois à dix jours, par lequel, nous aidons à mieux détruire les cellules cancérigènes et stimuler la production de cellules saines.

L’huile de coco protège contre le cancer

Comment l’huile, l’eau et le lait de noix de coco nous protègent contre le développement du cancer ?

Pour comprendre comment nous protège l’huile de coco contra la maladie du cancer, on doit expliquer le fonctionnement d’une cellule de notre organisme : Comment fonctionne-t-elle?  La cellule produit de l’énergie (mitochondries) quand elle brûle le glucose avec l’oxygène. Cela est connu comme « respiration cellulaire ». Mais les mitochondries peuvent s’endommager par l’action des radicaux libres, les toxines de l’environnement, les virus, ou les inflammation chroniques. Quand cela arrive, les mitochondries perdent sa capacité de respiration cellulaire.

Si elles ne peuvent pas respirer, les cellules changent leur processus métabolique et produisent l’énergie à travers des processus de fermentation. Le glucose donc, ne se brûle pas avec l’oxygène, mais il fermente sans la participation de l’oxygène.

Huile de coco et études

Les chances de que cette cellule devienne cancéreuse est très grande, car son détériore se produit précisément dans ce processus dans lequel l’oxygène n’intervient pas.  Même si notre organisme puisse avoir d’oxygène suffisant, une cellule cancéreuse ne l’utiliserait pas.

Le rendement énergétique pendant la fermentation est en fait beaucoup plus élevé. Cela explique que la croissance de la métastase soit si rapide. Pour cela, les tumeurs d’un cancer peuvent arriver à se doubler pendant la nuit. Le célèbre biologiste cellulaire Otto Warburg découvrit comment agit le cancer dans une étude clinique, avec les variations métaboliques d’une cellule avec cancer et démontra qu’elle ne pouvait pas utiliser la respiration cellulaire normale pour produire d’énergie suffisante et pour cela elle utilisait des processus de fermentation.

Le développement du cancer a besoin de sucre

Pour effectuer les processus de fermentation, une cellule cancéreuse a besoin de sucre (glucose). Ainsi, si le régime alimentaire d’une personne contient beaucoup de sucre ou de glucides (surtout des glucides isolés), la cellule cancéreuse est toujours bien nourrie et grandit encore plus.

Les cellules cancéreuses ont dix fois plus de récepteurs de l’insuline à leur surface cellulaire que les cellules saines. Plus elle a de récepteurs d’insuline, plus de sucre elle peut absorber . Par conséquent, une cellule cancéreuse peut dévorer le glucose et d’autres nutriments dans le sang beaucoup plus rapidement que n’importe quelle autre cellule qui est en bonne santé et laisse des cellules saines sans nutriments. Le résultat est que la tumeur se développe sans cesse et que la personne atteinte est de plus en plus consommée.

Ne plus nourrir les cellules cancéreuses

Mais… comment peut-on arrêter le processus nuisible que le cancer cause? Comme on ne peut pas laisser de manger pour éviter le cancer, il faut trouver une autre solution. La solution peut être le connu comme régime cétogène.

Comme on disait ci-dessus, les acides gras à chaîne moyenne qui se trouvent dans l’huile de coco se transforment dans le foie en cétone et s’utilisent comme source d’énergie. Avec l’apport des cétones les cellules saines n’ont pas besoin de plus de glucose, car elles utilisent les cétones comme combustible. Une cellule avec cancer ne sait pas utiliser les cétones car elle se nourrit seulement de glucose pour maintenir son incroyable gaspillage énergétique. Si seulement les cétones circulent dans le sang, les cellules avec cancer meurent de faim et laissent de grandir.

Le régime cétogénique

Le Dr Thomas Seyfried, de Warburg, a mené une étude sur la glycémie optimale nécessaire à la destruction et au traitement des cellules cancéreuses et des maladies. Selon l’étude, la glycémie devrait se situer entre 55 et 65 mg / dL. Et les niveaux de cétones doivent être supérieurs à 3 mmol/litre et inférieurs à 7 mmol/litre.

Ce sont ces valeurs qu’il faudrait atteindre pour effectuer un nettoyage cétogène contre les maladies cancéreuses. Mais comment pouvons-nous effectuer ce nettoyage cétogène ? Le nettoyage cétogène est une sorte de jeûne. Pendant le jeûne, seules de l’huile de coco naturelle, de l’eau, des additifs antioxydants spéciaux et les composés du programme de nettoyage du côlon devraient être pris.

Le régime cétogène doit se réaliser pendant une période entre trois à dix jours. Dans le cas d’un cancer métastatique, le Dr Seyfried recommande ce jeûne de dix jours complets, si la constitution de la personne le permet.

Régime cétogénique et huile de coco

Selon les recommandations et les instructions du Dr Seyfried, le régime cétogène à l’huile de noix de coco pour traiter le cancer est la suivante :

  • Toutes les trois heures, prenez deux cuillères à soupe d’huile de coco (8 à 10 cuillères à café par jour au total). Il est préférable d’utiliser de l’huile de coco biologique et totalement naturelle.
  • Boire environ 3,8 litres d’eau claire avec des antioxydants (citron, curcumine, chlorophylle, herbe de blé, poudre d’orge et vinaigre de pomme) peut également être pris en comprimés.
  • Prenez l’extrait de poivre noir, car il augmente la biodisponibilité de la curcumine. Les additifs antioxydants protègent les mitochondries des cellules encore saines des radicaux libres et combattent les inflammations chroniques.
  • Prenez des suppléments naturels à base de plantes pour nettoyer le côlon et régénérer la flore intestinale et suivez un programme de nettoyage du côlon comprenant de l’argile minérale bentonite, de la poudre de psyllium, qui nettoie le côlon et adoucit la muqueuse intestinale, et des probiotiques (sous forme liquide ou en capsules, avec ou sans herbes) pour un nettoyage complet de la flore intestinale.

Effets de l’huile de coco

L’huile de coco donne des cétones aux cellules saines de l’organisme. Les cétones peuvent seulement s’utiliser comme combustible par les cellules saines, car les cellules cancéreuses ne peuvent pas les utiliser.

D’autre part, l’huile de coco contribue à maintenir sain l’organisme, car grâce à l’acide laurique, réduit les processus inflammatoires.

Les acides gras à chaîne moyenne contenus dans l’huile de coco et l’acide laurique ont une action antibactérienne, antivirale et antifongique, renforçant ainsi le système immunitaire et régulant également la flore intestinale.
Les personnes atteintes d’un cancer, qui souffrent souvent de dysbiose et d’un déséquilibre de la flore intestinale, ou qui peuvent même développer un champignon, l’huile de coco les favorise à différents niveaux, afin de réduire et de limiter les effets du cancer.

Huile de Coco pour prevenir les Caries

Réduire au minimum les bactéries qui provoquent les caries exige une attention exhaustive et complète, que dans la plupart des cas, est très difficile à réaliser.

Cela est du à que le régime actuel se base, dans la plupart des cas, en aliments transformés avec une grande teneur en sucres et très pauvre en nutriments. Mais comment cela influence-t-il dans la santé bucco-dentaire ?

Le résultat est la diminution des défenses. Cette situation est idéale pour la prolifération des germes dans notre bouche, qui se reproduisent rapidement, détruisant l’émail des dents et provocant des inflammations et des caries.

Un travail innovateur au sujet révéla que l’huile de coco est le meilleur remède naturel dans la lutte contre les bactéries qui provoquent les caries. Mais… de quelle façon l’huile de coco prévient et guérit les caries. Ici on vous explique.

Reducir al mínimo las bacterias que causan la caries requiere un cuidado exhaustivo y completo que, en la mayoría de los casos, resulta muy difícil de conseguir.

Comment l’huile de coco agit-elle pour prévenir et guérir les caries?

L’huile de coco est l’un des aliments les plus précieux qui existent en raison de ses nombreux effets positifs sur la santé bucco-dentaire. Il possède d’importantes propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques et antiparasitaires.

Pour cette raison, l’huile de coco peut partager de multiples bienfaits pour tout le corps, ce qui favorise également l’état des dents.

L’acide laurique est le principal composant de l’huile de coco pour promouvoir la santé bucco-dentaire. L’acide laurique prévient naturellement les caries.

Comment l’huile de coco agit-elle contre les germes ?

Quels sont les effets de l’huile de coco sur les bactéries ? L’acide laurique contenu dans l’huile de coco est un acide gras à chaîne moyenne, qui a d’importants bienfaits pour l’organisme, principalement pour lutter naturellement contre les microbes pathogènes.

Si nous pouvions voir à quoi ressemblent les membranes cellulaires des bactéries, nous verrions qu’elles se composent d’une couche de graisse très mince et mince qui, lorsqu’elle entre en contact avec l’acide laurique, commence à se dégrader et se dissoudre. Le résultat est la destruction des bactéries.

Comment fonctionne l’acide laurique ? L’acide laurique s’attache aux bactéries pathogènes et les détruit.

Pour comprendre les propriétés de l’acide laurique, il suffit de savoir que cet ingrédient fait partie du lait maternel et sert à renforcer le système immunitaire encore faible des bébés.

Après le lait maternel, l’huile de coco est la source naturelle plus complète d’acide laurique.

L’huile de coco prévient contre l’apparition des caries dentaires.

Les chercheurs de l‘Athlone Institute of Technology en Irlande ont pu voir dans une étude clinique comment l’huile de coco agit pour détruire les germes qui causent la carie dentaire et l’inflammation de la cavité buccale. Dans cette étude, les chercheurs ont utilisé, en plus de l’huile de coco, d’autres huiles qui imitent la digestion de la graisse corporelle.

Par la suite, ils ont mis les huiles en contact avec des souches bactériennes, comme Streptococcus mutans, qui est la principale cause de carie dentaire. Cette bactérie se forme à partir du saccharose et est insérée dans l’émail des dents. Il est également métabolisé avec les glucides en acide lactique. Ces facteurs créent un habitat optimal dans la bouche pour la prolifération des bactéries pathogènes. Candida albicans provoque également une inflammation de la cavité buccale.

Huile de coco et dents

Quels ont été les résultats de cette étude?

Pendant cette étude se constata que l’huile de coco était la seule à éliminer les microbes pathogènes, et qu’elle favorisait la santé buccale d’une façon plus naturelle, évitant l’apparition des caries. Aussi se vérifia que le fonctionnement de l’huile de coco est totalement différent à celui d’un antibiotique.

Le Dr Brade, chef de l’investigation commenta :

L’utilisation de l’huile de coco pour le soin de la santé bucco-dentaire est une excellente alternative face aux produits qui utilisent des additifs chimiques (comme les fluorures), spécialement parce que l’huile de coco agit sur des concentrations très faibles. À cause de la croissante résistance de la population aux antibiotiques, c’est très important de considérer si on peut pas lutter contre les infections microbiennes d’une autre façon dans le futur, comme par exemple, en utilisant l’huile de coco.

Et il ajouta : Le système digestif humain a des propriétés anti-microbiennes, qui sont très limitées par le manque de nutriments et des substances vitales. Donc, l’utilisation de l’huile de coco peut se trouver très intéressante pour renforcer le système immunologique en général ainsi comme pour éviter les pathogènes dangereux. D’autre part, les avantages de l’huile de coco ne se limitent pas à la santé bucco-dentaire, mais qu’elles s’entendent à tout l’organisme.

Le fluor ne protège pas les dents.

Jusqu’à présent, les dentifrices fluorés étaient considérés comme une protection pour les dents, mais aucune preuve irréfutable n’en a été apportée. Les effets de l’huile de coco pour détruire les germes et les champignons ont été demontrés dans des études cliniques. Très différent est le cas du fluor.

Comment est-il possible que le fluor ne protège pas les dents des caries ?

Les dernières recherches réalisées récemment ont démontrée que l’utilisation du fluor peut être même nocive pour les dents car une consommation excessive aide à la formation de la nommée comme fluorose dentaire. Les symptômes de la fluorose dentaire sont des taches ou lignes blanches ou marrons dans l’émail dentaire. Dans les cas plus graves, peut arriver même la décoloration de la surface du dent..

Cependant, cela n’est pas seulement un simple problème esthétique, car ces taches dans l’émail des dents peuvent aussi produire d’autres problèmes, comme accélérer les caries ou des pathologies plus graves.

Comment peut-on solutionner ce problème ?

La réponse est claire, nous devons utiliser plus d’huile de coco pour notre santé bucco-dentaire et réduire au minimum les produits avec fluor.

Comment utiliser l’huile de coco pour les dents ?

La combinaison innovante de l’huile de coco avec des enzymes digestives peut être une révolution dans les soins dentaires, il n’est donc pas surprenant que ce produit ne tarde pas à être mis sur le marché. Indépendamment de cela, nous pouvons déjà partager les avantages de l’huile de coco et ses effets antibactériens pour améliorer la santé en général et la santé bucco-dentaire en particulier. Pour cela, il suffit de prendre de l’huile de coco tous les jours, car ses ingrédients favorisent la santé et détruisent tous les agents pathogènes qui endommagent la cavité buccale.

Voici notre recommandation : Prenez une cuillerée d’huile de coco chaque jour à jeun et rincez-vous la bouche pendant une quinzaine de minutes. Puis crachez l’huile, pour que votre bouche élimine tous les germes. Puis rincez-vous la bouche plusieurs fois avec de l’eau tiède et finissez par vous brosser les dents en profondeur, comme d’habitude.

Huile de Coco pour les Cheveux et la Peau

Dans les pays où l’on cultive le cocotier, l’huile vierge de noix de coco est très populaire et est utilisée quotidiennement pour la cuisine et pour les soins cosmétiques, de la peau et des cheveux.

L’industrie cosmétique utilise de plus en plus l’huile de noix de coco dans des produits spécifiques pour la peau et les cheveux. Maintenant vous pouvez acheter ce type de produits sur le marché.

L’huile vierge de coco pénètre rapidement dans la peau, offrant une hydratation extraordinaire et des soins de longue durée, empêchant la peau de perdre son hydratation naturelle. Ce type de produit est particulièrement indiqué pour le soin des peaux sèches ou très sèches. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à acheter un gel de bain et un hydratant pour la peau à base d’huile de noix de coco.

L’huile de coco hydrate la peau sur tout le corps et assure une peau toujours nourrie, douce et souple. Son utilisation est particulièrement recommandée pour traiter les peaux sèches ou gercées.

Un des avantages de l’huile de coco est qu’elle est absorbée très rapidement, laissant la peau hydratée et nourrie. En outre, l’huile de coco est également le meilleur hydratant pour les cheveux, et est particulièrement recommandé pour revitaliser les cheveux secs et mal nourris et donner aux cheveux plus de brillance et de beauté.

En raison de ses propriétés spéciales, l’huile de coco a de nombreuses utilisations cosmétiques en plus de ses utilisations santé. Cette huile est totalement naturelle, composée uniquement de noix de coco biologique, et peut être utilisée avec plus de garanties que les lotions corporelles conventionnelles, qui contiennent de nombreux produits chimiques.

L’huile de coco biologique hydrate la peau sur tout le corps et assure qu’elle reste nourrie, douce et souple. Son utilisation est particulièrement recommandée pour traiter les peaux sèches ou gercées. Pour un maximum de bienfaits, l’huile de coco peut être appliquée après une douche chaude, lorsque les pores de la peau sont encore ouverts. Il suffit de mettre un peu d’huile de coco sur la paume des mains et de l’appliquer sur la peau de tout le corps en frottant doucement.

L’huile de coco est absorbée très rapidement, laissant la peau hydratée et nourrie. L’huile de coco est le meilleur hydratant pour les cheveux. Il est particulièrement recommandé de revitaliser les cheveux secs et mal nourris et de leur donner plus de brillance et de beauté.

L’huile de coco a également d’autres avantages et utilisations pour la santé en raison de ses propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques, de sorte que l’huile de coco peut également être utilisée pour traiter les infections, l’eczéma et les dermatites. L’une des utilisations les plus importantes de cette huile consiste en ses propriétés pour perdre du poids et garder la forme, puisque cette huile réduit l’appétit et permet au corps de brûler les graisses plus rapidement.

Huile de Coco Vierge pour Éliminer les Pellicules

Les ingrédients contenus dans l’huile de coco sont particulièrement bénéfiques pour les soins capillaires, car ils favorisent l’hydratation et l’éclat des cheveux. Les shampooings qui contiennent de l’huile de noix de coco dans leurs ingrédients sont indiqués pour les personnes ayant les cheveux secs ou très secs, car ils hydratent profondément les cheveux.

De plus, l’huile de coco est très efficace pour traiter le problème des pellicules dans les cheveux. Les cosmétiques naturels fabriqués exclusivement à partir de noix de coco cultivées biologiquement sont excellents pour hydrater la peau et les cheveux et ont un parfum agréable.

Noix de coco et régimes cétogènes

Un autre détail très important de ce type de graisse est son effet sur les régimes cétogènes.

Lorsque nous suivons un régime très restreint en glucides (moins de 0,5 g de glucides/kg de poids corporel chez les personnes en bonne santé), un processus appelé cétogenèse (dont il y a plusieurs articles dans ce blog) a lieu. Dans ce type de régime, ce qui nous intéresse est de synthétiser suffisamment de corps cétoniques pour maintenir la performance pendant l’entraînement.

Dans l’exercice de haute intensité, l’organisme donne la priorité au glycogène, qui est inférieur aux niveaux normaux chez ces personnes. Si nous augmentons les niveaux de corps cétoniques, l’organisme mettra plus de temps à utiliser le glucose comme source d’énergie.

Augmenter les corps cétoniques

C’est là que la noix de coco entre en jeu. Les triglycérides à chaîne moyenne (métabolisés directement dans le foie) augmentent le taux de cétones dans l’organisme, de sorte que la performance peut être maintenue et même augmentée en permettant à la quantité de glucides dans l’alimentation d’augmenter sans cétose. Une chose qui me frappe vraiment, c’est que les triglycérides à chaîne moyenne abaissent les taux de glucose plasmatique8, ce qui me permet de tirer deux conclusions :

  1. La noix de coco aide à améliorer l’endurance métabolique en favorisant l’utilisation des graisses comme source d’énergie.
  2. Dans les régimes cétogènes, il faut moins de gluconéogenèse pour maintenir la glycémie

J’ai confirmé ces deux conclusions dans l’étude suivante9, où l’on a conclu que les femmes qui suivaient un régime à très faible teneur en glucides mais qui introduisaient des triglycérides à chaîne moyenne perdaient plus de gras et conservaient plus de masse musculaire.

Cétose

Un détail important à noter est que les personnes minces entrent plus facilement dans la cétose que les personnes obèses, de sorte que la quantité de protéines oxydées pour la gluconéogenèse est beaucoup plus élevée10. Ainsi, en théorie, l’introduction de l’huile de coco peut aider à diminuer l’utilisation des protéines comme source d’énergie en augmentant les niveaux de cétones (c’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles la masse musculaire est maintenue).

Comment Prendre de l’Huile de Coco ?

Il existe d’innombrables applications pour l’huile de coco. Ses utilisations alimentaires incluent toutes sortes de cuisson pour faire n’importe quel plat, faire du maïs soufflé délicieux ou assaisonner une salade saine. Il ne faut pas oublier les propriétés extraordinaires de l’huile de coco pour accompagner tout régime et mincir.

En outre, elle peut également être utilisée comme un traitement de beauté comme un cosmétique, pour hydrater et prendre soin de la peau et des cheveux et pour faire toutes sortes d’huiles cosmétiques ou de déodorants.

L’huile de coco peut même être utilisée pour fabriquer des insectifuges et des parasites pour les humains et les animaux domestiques. Bref, l’huile de coco est très polyvalente et a de nombreuses utilisations : pour la santé, pour la cuisine, comme traitement de beauté pour la peau et les cheveux et même pour maigrir.

Huile de Coco pour Cuisiner

Cuisiner avec de l’huile de coco vierge (surtout avec des températures élevées qui ne dépassent pas le point de 163°C) est une bonne option savoureuse car elle a la propriété de ne pas s’oxyder ou de devenir toxique comme les autres pour être cuite en maintenant ses bienfaits malgré la chaleur.

En dessous de 25 degrés, l’huile de coco peut être utilisée de la même manière que le beurre en l’étalant ou en fondant pour la mélanger.

Il est préférable de chauffer au bain-marie pendant quelques minutes. Si l’huile de coco doit être utilisée dans un gril ou une poêle à frire, elle peut être mise directement sans fondre et, pour le moment, quand elle dépasse 25 degrés Celsius, elle devient liquide. Si elle doit être utilisée au-dessus de 25 degrés, étant liquide, elle peut être utilisée de la même manière que d’autres types d’huiles.

Il ne faut pas oublier que l’huile de coco vierge a un goût et une odeur particuliers. Si nous allons l’utiliser dans des plats chauds, c’est rarement un problème parce qu’elle ne fournit pas assez d’arôme ou de goût pour masquer le reste des ingrédients.

L’huile de coco peut également être utilisée pour la friture, car elle est très peu absorbée et n’affecte pas le goût des aliments. Malgré tout, nous devons bien essuyer les aliments sur du papier absorbant pendant quelques secondes si nous voulons en réduire le goût ou l’odeur.

Il peut également être utilisé dans les ragoûts qui nécessitent peu d’huile car la saveur du plat final ne varie guère. C’est très différent de l’utiliser dans des plats dont la base (ingrédient principal) est l’huile.

Dans ces cas, évidemment, le ragoût aura l’odeur et le goût de la noix de coco, et, selon votre goût personnel, cela peut être ou non quelque chose d’agréable. L’huile de coco accompagne bien les plats asiatiques, le riz, les sautés ou les woks. Il peut également être utilisé dans les recettes de pâtisserie.

Grâce à son goût doux, sucré et exotique, l’huile de coco peut être utilisée comme alternative à d’autres graisses moins saines comme les crèmes ou les huiles de moins bonne qualité. Nous vous conseillons de l’ajouter à vos gâteaux au lieu de l’huile de tournesol ou d’olive pour donner une touche différente à vos recettes. Vous pouvez aussi l’utiliser dans les milk-shakes sucrés, les crèmes pâtissières, les flan, les biscuits, etc.

Dans la cuisine tropicale, tous les repas sont préparés avec de l’huile de coco. La pulpe de noix de coco est utilisée comme ingrédient pour toutes sortes de plats, snacks et collations, tandis que l’eau ou l’huile de coco est utilisée pour cuisiner, frire et cuire au four.

Dans leur alimentation traditionnelle, la noix de coco est principalement associée au poisson, à la viande, au riz, aux légumes et même aux fruits. Le corps dispose ainsi de toutes les vitamines et minéraux dont il a besoin.

Combien d’Huile de Coco devrions-nous Prendre?

Nous ne pouvons pas donner une recommandation générale sur la quantité d’huile de coco que nous devrions inclure dans notre alimentation pour maintenir la santé, car cela dépend des besoins individuels de chaque cas. Toutefois, en fonction des résultats des études cliniques et de l’expérience pratique, des directives approximatives peuvent être données.

  • Dans les cas où le sujet souffre d’une maladie neurodégénérative, l’huile de coco peut être incluse dans l’alimentation dans le cadre du traitement. Dans ce cas, la quantité indiquée serait de 6 à 8 cuillères à soupe d’huile de coco par jour.
  • Quand vous voulez prendre l’huile de coco pour la prévention, la quantité recommandée qui peut être incluse dans le régime est approximativement 4 cuillerées à soupe par jour.

En général, l’huile de coco a une influence positive sur le fonctionnement du cerveau, le système immunitaire et une multitude de fonctions organiques, telles que celles du système digestif. Chaque personne doit adapter sa consommation aux bienfaits qu’elle voit dans la santé de cette huile précieuse. À ce jour, aucune limite n’a été trouvée sur la quantité d’huile de coco ingérée qui cause des effets nocifs pour l’organisme, il n’y a donc aucun risque à expérimenter avec la quantité d’huile de coco incluse dans l’alimentation et vous pouvez essayer différentes doses pour trouver la plus appropriée pour chacun.

Conseil

Si vous consommez une grande quantité d’huile de coco, il est recommandé de réduire la consommation de glucides, de sucre, d’aliments et boissons sucrés, de pain blanc, de pâte de blé et de riz blanc, pour éviter un excès de glucose qui empêche une utilisation adéquate et optimale des cétones.

Important : Lorsque vous consommez de grandes quantités de matières grasses, commencez par de petites doses d’huile de coco, en commençant par une cuillerée par jour et en augmentant progressivement jusqu’à trois cuillerées.

Cet apport graduel permettra à l’organisme de s’habituer plus et mieux au type de graisse provenant de l’huile de coco et de bénéficier des précieux composants qu’elle apporte à la santé. Si l’ingestion d’huile de coco cause un inconfort intestinal, nous recommandons d’en réduire la quantité jusqu’à trouver une meilleure dose, tolérée par l’organisme, puis d’augmenter progressivement la dose pour atteindre celle qui soit la plus adéquate.

L’huile de coco doit toujours être consommée crue. Elle peut être ajoutée à l’alimentation de plusieurs façons : sur du pain grillé, mélangé avec du fromage, des céréales ou du yogourt. Elle peut également être utilisée comme complément pour enrichir les soupes et les ragoûts. Enfin, une autre de ses utilisations les plus pratiques est la vinaigrette pour les salades, les légumes ou les pommes de terre. Il est important de noter que l’huile de coco, malgré ses nombreux bienfaits pour la santé, ne devrait jamais être utilisée comme source unique de graisse pour le corps.

C’est parce que le corps et le cerveau ont également besoin d’acides gras polyinsaturés. Pour cette raison, il est également recommandé de prendre un autre type de graisse de haute qualité, comme les acides gras oméga-3 que l’on trouve dans l’huile de lin ou de chanvre.

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont le problème que leur cerveau ne peut pas utiliser correctement le glucose comme source d’énergie.

Les cétones contenues dans l’huile de coco stimulent la production d’énergie dans le cerveau, réduisent les symptômes de la maladie d’Alzheimer et peuvent ralentir le cours de la maladie et même la guérir. l’huile de coco, par conséquent, sert à prévenir et traiter la maladie d’Alzheimer, et contribue à donner plus d’énergie au cerveau.

Produits Dérivés de la Noix de Coco

Huile de Coco Bio

L’huile de coco bio provient des noix de coco recoltées de Sri Lanka

La culture de cette noix de coco est 100% biologique est très surveillée, donc c’est un produit vierge, 100% naturel, avec des nombreux avantages pour la santé.

L’huile de coco bio, a la même qualité que les aliments frais, car elle est élaborée à travers d’un système de pressage doux en froid, sans que la température arrive jamais à plus de 40º C.

L’acide laurique est très précieux parce qu’il fait partie du lait maternel et possède de nombreuses propriétés positives dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Ces acides gras naturels insaturés ont une teneur élevée en nutriments, avec de nombreux bienfaits pour la santé et aussi pour la beauté de la peau et des cheveux.

Il augmente l’énergie, aide à contrôler le poids, régule la glycémie, renforce le système immunitaire et est un excellent bactéricide et antiviral naturel.

Nous le recommandons aussi en tant que traitement cosmétique. Spécialement pour nourrir la peau et revitaliser les cheveux secs.

Propriétés de l’huile de coco Bio

  • C’est une huile de coco pure, 100 % vierge et en état naturel.
  • Originaire de la noix de coco de culture en Sri Lanka.
  • Elle s’obtient par un léger pressage en froid de la pulpe de noix de coco récemment récoltée.
  • Avec des niveaux élevés d’acide laurique.
  • Possède une arôme et saveur très douce à la noix de coco.
  • L’huile de coco bio est une huile libre de gluten, lactose et d’autres allergènes.
  • L’huile de coco bio est une huile libre de cholestérol.
  • Libre d’additifs.
  • Une autre des propriétés de l’huile de coco bio, est qu’elle est une huile libre de transgéniques.
  • C’est une huile vierge, sans traiter ni blanchir.
  • L’huile de coco ne s’oxyde pas, et donc elle a plus d’avantages pour cuisiner que d’autres types d’huiles.

Huile de Coco Vierge

L’huile de coco vierge est un produit totalement naturel, obtenu à partir de noix de coco issues de l’agriculture biologique et récoltées à la main. C’est une huile très savoureuse et saine, et a de nombreuses applications.

Bien que l’huile de coco soit riche en graisses, il s’agit de graisses saines qui sont nécessaires à l’organisme, comme l’ont démontré diverses études cliniques, dont l’étude exhaustive réalisée à Sumatra en 2004.

En Occident, dans les pays industrialisés, la population souffre d’altérations du métabolisme des lipides en raison d’habitudes de vie peu saines, telles que les fast foods, l’abus de cola (riche en sucre), le tabagisme et la sédentarité.

En Europe, l’huile de coco et ses extraordinaires propriétés sont encore insuffisamment connues. Ceci est dû au fait que beaucoup d’huiles de coco, qui sont vendues dans les grands supermarchés, sont hautement transformées et perdent une grande partie des ingrédients précieux et du goût aromatique typique de la noix de coco vierge et biologique.

Si nous voulons profiter des propriétés de l’huile de coco, nous devons acheter de l’huile de noix de coco vierge, totalement naturelle. L’huile de coco vierge est très saine, a une saveur délicieuse qui donne beaucoup d’applications pour la cuisine, aussi bien chaude que froide, pour assaisonner et accompagner toutes sortes de plats.

L’huile de coco vierge est totalement naturelle et différente des huilesde coco produites industriellement. Il existe fondamentalement deux méthodes pour l’extraction des graisses de noix de coco, l’une est celle des procédés industriels et l’autre celle des procédés biologiques et totalement naturels, avec lesquels on obtient une huile de noix de coco vierge délicieuse, aromatique, douce et conserve intactes toutes les propriétés bénéfiques pour l’organisme.

Contrairement aux huiles de coco produites industriellement, l’huile de coco vierge est un produit entièrement naturel.

Il est produit à partir de la récolte manuelle de noix de coco qui ont été cultivées de manière entièrement biologique. Les noix de coco sont séchées naturellement et moulues en douceur après la récolte, et la noix de coco râpée est ensuite pressée à froid.

D’autres étapes de transformation ne sont que la filtration et la mise en bouteille de l’huile de noix de coco vierge, de manière artisanale. Bien entendu, aucun colorant ou aromatisant n’est ajouté et aucun processus de raffinage n’est effectué.

Grâce à ce processus de production naturel, l’huile de coco vierge conserve tous les précieux ingrédients de la noix de coco et ajoute la saveur typique et délicieuse de la noix de coco à l’aliment.

Farine de Noix de Coco

La farine de noix de coco contient 38 % de fibres alimentaires. Une cuillère à soupe de farine de noix de coco et une petite quantité d’huile de coco vierge donne au corps environ cinq grammes de fibres. De plus, la farine de noix de coco a une teneur en protéines plus élevée que la farine de blé.

La Farine de Noix de Coco est sans Gluten

La farine de noix de coco ne contient pas de gluten. De nombreuses personnes sont allergiques au blé, au seigle, à l’épeautre et à l’orge. Les personnes atteintes de la maladie coeliaque ne peuvent pas manger de grains entiers parce qu’elles ont des réactions allergiques à ceux-ci.

La farine produite à partir de noix de coco issues de l’agriculture biologique et traitée avec soin offre une alternative aux personnes allergiques.

La farine de noix de coco ne contient pas de gluten et peut être utilisée en confiserie. Certains produits peuvent être faits avec de la farine de noix de coco, d’autres nécessitent un mélange avec d’autres farines sans gluten, comme la farine de maïs, pour préparer les gâteaux ou les desserts. La farine de noix de coco est bénéfique pour les diabétiques, car elle réduit le taux de glycémie.

Farine de Noix de Coco dans les Régimes à Faible teneur en Glucides

L’un des régimes les plus populaires est de réduire l’apport en glucides. Il s’agit d’un régime à faible teneur en glucides qui a été mis au point à l’origine aux États-Unis et qui réduit la consommation de glucides provenant du sucre et de l’amidon, tandis que les glucides provenant des légumes et des fruits sont acceptés.

Il s’agit ainsi d’éviter les glucides, qui n’ont pas d’utilité supplémentaire pour l’organisme. Dans ce cas, l’huile de coco vierge convient parfaitement à la préparation des desserts et des plats sucrés, car elle évite l’utilisation de sucre.

Le régime pauvre en glucides a des effets positifs en abaissant la glycémie, en régulant les lipides sanguins et en prévenant le surpoids. Pour les personnes qui suivent un régime pauvre en glucides, la farine de noix de coco est idéale.

La farine de noix de coco a une teneur en fibres de 38 %, une teneur en protéines de 20 % et seulement 8 % de matières grasses. La teneur en glucides est de 26%, une quantité très faible par rapport aux autres types de farine. Par conséquent, l’utilisation de la farine de noix de coco est recommandée pour les personnes qui suivent un régime pauvre en glucides. Si vous utilisez de l’huile de coco vierge et de la farine de coco dans la cuisine, non seulement vous donnerez plus de saveur à vos plats, mais vous gagnerez en bien-être et en santé.

Lait de coco

Le lait de coco est une boisson délicieuse et saine. Il est élaboré de manière totalement naturelle, à base de pulpe de noix de coco.

Ses principaux ingrédients sont des acides gras à chaîne moyenne. Ces acides gras fournissent de l’énergie à l’organisme, qui devient immédiatement disponible pour l’organisme.

En outre, le lait de coco a d’autres propriétés de santé, servant de traitement de l’acné et stimulant la fonction optimale de la glande thyroïde.

Qu’est-ce que le lait de coco?

En général, il y a souvent une grande confusion avec les produits à base de noix de coco : eau, lait ou crème, comment peut-on les distinguer ?

Quand on perce une noix de coco avec un petit trou, on met une paille et on boit, on boit de l’eau de coco. Si nous ouvrons la noix de coco, nous grattons la pulpe blanche intérieure, la mélangeons à de l’eau chaude et la pressons, nous obtenons du lait de coco. Si nous laissons macérer le lait de coco pendant une journée, il se formera une graisse qui donnera naissance à la crème de coco.

Le lait de coco aide à protéger le cœur

La consommation de lait de coco a longtemps été découragée en raison de sa teneur élevée en matières grasses, car on supposait à tort qu’il pouvait augmenter le cholestérol ou les maladies cardiovasculaires. Il y a même des gens aujourd’hui qui pensent que les noix de coco et les dérivés de noix de coco devraient être évités quand on souffre de problèmes cardiaques.

Toutes ces rumeurs proviennent d’une grande confusion, car s’il est vrai que la graisse de coco augmente le cholestérol, il ne faut pas oublier que le cholestérol qui augmente est le cholestérol HDL, c’est-à-dire le cholestérol dit  » bon « .

L’augmentation du cholestérol HDL réduit le risque de souffrir d’athérosclérose et de crises cardiaques, donc, loin d’être nocif, la consommation de noix de coco est recommandée pour éviter ces maladies.

Propriétés du Lait de Coco

Les avantages du lait de coco et le risque moindre associé à sa consommation pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires ont été prouvés dans des études épidémiologiques sur des personnes vivant dans des régions tropicales.

Dans ces régions, la noix de coco et les produits à base de noix de coco sont des aliments de base dans l’alimentation de leurs habitants depuis des centaines d’années. Bien que les habitants de ces villages tropicaux n’aient eu pour seul approvisionnement en graisses que les produits dérivés de la noix de coco et de leur pulpe, il n’y a pratiquement pas de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral dans leur population. Bref, le lait de coco n’est pas seulement sans danger pour la santé cardiovasculaire, mais il en est aussi bénéfique.

L’étude clinique menée à Kitava a montré que le lait de coco est sain

À la fin des années 1980, le scientifique suédois Lindenberg a mené une étude clinique sur l’île de Kitava (située dans l’archipel des îles Trobriand en Papouasie-Nouvelle-Guinée). Sur cette isle, la population a dans leur alimentation des produits totalement naturels, car péniblement existe des aliments traités industriellement. Le lait de coco est la base de l’alimentation des habitants de Kitava.

Après une étude approfondie sur les maladies de la population de Kitava, le chercheur Lindenberg a présenté les données suivantes :

  • 6 % de la population avait entre 60 et 95 ans
  • Malgré un âge avancé, aucun des habitants de Kitava ne présentait de signes de démence ou de problèmes de mémoire.
  • Contrairement aux pays développés, Kitava n’a pratiquement pas de crise cardiaque ou d’AVC.

Les Bienfaits du lait de coco pour la santé

Tous les produits dérivés de la noix de coco sont bénéfiques pour la santé et sont également très polyvalents, car ils peuvent être utilisés de manières très différentes et garantissent toujours un goût délicieux.

Le lait de coco vous aide à perdre du poids

Le lait de coco contient moins de matières grasses que les autres types de lait. Selon la façon dont il est dilué, il peut contenir environ 15 à 22 % de matières grasses. Mais ce pourcentage est encore faible par rapport au lait de vache, dont la teneur en matières grasses peut atteindre 30 ou 35 pour cent. De plus, non seulement il fournit moins de gras, mais ses graisses sont plus bénéfiques pour l’organisme.

Pour comprendre ce processus, nous vous expliquons comment fonctionnent les acides gras contenus dans les noix de coco et leurs dérivés. Les acides gras contenus dans la noix de coco sont des triglycérides à chaîne moyenne, également appelés MCT (triglycérides à chaîne moyenne).

Ces triglycérides MCT ont des propriétés spéciales, qui consistent à fournir de l’énergie à l’organisme plus rapidement que les autres types d’acides gras. D’autre part, contrairement aux autres acides gras, les MCTs fournissent de l’énergie aux ganglions lymphatiques et au foie et n’accumulent pas de dépôts de graisse dans le corps. Lorsque des triglycérides à chaîne moyenne pénètrent dans les cellules, de plus petites substances appelées enzymes sont créées. Les enzymes se lient plus facilement et peuvent être rapidement converties en énergie. Par conséquent, les TCM « prennent du poids » moins que les autres types d’acides gras.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les agriculteurs asiatiques ne donnent généralement pas de noix de coco à leurs animaux, car les noix de coco les empêchent de devenir gras. De plus, la noix de coco a une teneur élevée en minéraux, bénéfique pour la santé. Les principaux minéraux que l’on trouve dans les noix de coco sont le phosphore, le fer, le magnésium, le sélénium, le sodium et le calcium. La noix de coco peut être consommée de différentes manières : dans le lait, les milkshakes, les desserts, la soupe, etc. Avec tous ces produits, vous pouvez bénéficier des avantages des MCTs et des minéraux.

Mais il ne faut pas en prendre trop non plus, car cela pourrait entraîner une perte de poids plus importante que souhaitée.

Comment perdre du poids en buvant du lait de coco ?

La dose correcte de lait de coco pour perdre du poids est de boire 60 ml par jour (¼ d’une tasse). Si vous voulez aussi prendre de l’huile de coco pour perdre du poids, vous devriez remplacer l’huile que vous utilisez régulièrement pour la friture par de l’huile de coco, mais jamais plus de 30 ml par jour.

Le lait de coco stimule la thyroïde

Comme les MCTs contenus dans la noix de coco stimulent le métabolisme, ils améliorent également la fonction thyroïdienne.

Le lait de coco contient de l’acide laurique antibactérien.

L’un des acides gras à chaîne moyenne les plus importants est l’acide laurique. Le lait de coco contient environ 50 à 55 pour cent de cet acide gras. L’acide laurique a les propriétés maximales pour inhiber la croissance bactérienne.

Ces propriétés sont également conservées dans les aliments à base de noix de coco. En plus de maintenir ses effets antibactériens dans les aliments, l’acide laurique continue d’agir dans l’organisme après l’ingestion d’aliments.

Comment ce processus se déroule-t-il ?

Ceci est réalisé de la manière suivante: l’acide laurique pénètre dans la paroi cellulaire des agents pathogènes (bactéries, champignons, virus) jusqu’à ce qu’il soit détruit et tué. Grâce à ce processus, l’acide laurique peut détruire l’herpès, le virus de la grippe et la variété de champignons Candida. Les noix de coco n’ont pas besoin d’être réfrigérées et sont conservées à la température ambiante pendant un an au maximum.

Le lait de coco a des propriétés pour réduire et éliminer l’acnéHuile de coco produits

L’acide laurique antibactérien contenu dans la noix de coco est très efficace dans la lutte contre les bactéries acnéiques communes, c’est-à-dire Propionibacterium acnes, comment l’acide laurique contenu dans la noix de coco agit sur l’acné ?

L’acide laurique survit dans le tube digestif, entre dans la circulation sanguine et est attiré par le sébum, pénétrant dans les pores de la peau. Une fois sur place, il dissout le sébum et réduit la croissance des bactéries responsables de l’acné, réduisant ainsi la production excessive de sébum.

Le lait de coco est meilleur que le lait de vache

Le lait de vache et les produits laitiers de vache sont obtenus par un procédé industrialisé qui n’est pas toujours totalement respectueux des animaux. Au contraire, la boisson d’eau ou de lait de coco est totalement naturelle, obtenue à partir de la pulpe de la noix de coco, non transformée et non altérée.

Cette boisson est consommée depuis des centaines d’années dans de nombreux pays tropicaux et constitue l’un des aliments de base de leur alimentation. Le lait de coco dilué avec un peu d’eau est une boisson beaucoup plus savoureuse et nutritive que le lait de vache.

On peut aussi consommer du lait de coco sous forme de smoothies, en le mélangeant avec de l’ananas, de la pêche, de la mangue et d’autres fruits. La cuisine asiatique propose de nombreuses recettes à base d’eau et de lait de coco, dont des soupes, des sauces et des plats de légumes et de viandes.

Le lait de coco est idéal pour l’intolérance au lactose

L’un des avantages du lait de coco est qu’il peut être ingéré par les personnes intolérantes au lactose ou au soja. La teneur en matière grasse du lait de coco se situe entre 15 et 25%.

Le lait de coco peut également être utilisé pour préparer de délicieuses sauces et soupes, et l’eau de coco est utilisée pour préparer des cocktails, comme la célèbre « Piña Colada ». Pour ce faire, bien agiter le liquide avant de préparer les boissons, de façon à bien mélanger le gras et l’eau. Il est très important de toujours acheter du lait de coco et de l’eau de coco qui soient totalement naturels et biologiques.

Toujours choisir du lait de coco de qualité

Comme pour la plupart des aliments, nous pouvons trouver du lait de coco avec des niveaux de qualité très différents.

Nous recommandons que dans tous les cas, le lait de coco biologique soit toujours choisi, car cela garantit que les noix de coco ont été cultivées sans l’intervention de produits chimiques, avec une culture biologique et respectueuse de l’environnement. Le lait de coco biologique contient une plus grande proportion de noix de coco et offre plus de bienfaits pour la santé. De plus, il manque d’additifs, de conservateurs, d’épaississants et de tous types d’additifs industriels.

Une fois l’emballage de lait de coco ouvert, il est conseillé de le placer dans un récipient en verre hermétiquement fermé. Il peut être conservé au réfrigérateur jusqu’à quatre jours. La manipulation et le dosage de la poudre de lait de coco biologique est beaucoup plus facile.

Dans ce cas, il suffit d’ajouter 2 à 3 cuillères à soupe de poudre dans un verre d’eau, de remuer et de savourer une boisson faible en gras. La poudre de lait de coco contient une fibre spéciale appelée fibre d’acacia, donc les avantages de la poudre de lait de coco sont plus grands, car ils fournissent les propriétés ajoutées de la fibre d’acacia.

La fibre d’acacia africain est le jus qui est extrait des acacias et ensuite séché. Cette fibre est extraordinairement riche en fibres solubles. Il est très doux et digestible mais, en même temps, il stimule les mouvements intestinaux péristaltiques. En prenant simplement des fibres d’acacia pendant quelques jours, vous obtenez les avantages d’une digestion facile et sans problème.

Les fibres d’acacia ont d’importantes propriétés bénéfiques pour la santé, notamment pour le traitement des maladies inflammatoires intestinales, car elles ont des effets anti-inflammatoires sur la muqueuse intestinale. De plus, le simple fait de prendre 3 cuillères à soupe de lait en poudre, dilué dans un liquide, fournit déjà à l’organisme 20 % de ses besoins quotidiens en fibres.

Avec le lait de coco, vous pouvez faire de délicieuses recettes telles que :

  • Soupe de carottes à la noix de coco
  • Soupe de potiron au lait de coco
  • Légumes dans le lait de coco

Dessert au lait de coco et aux fruits

Nous vous proposons une recette que vous pouvez facilement réaliser chez vous, c’est un dessert aux fruits au lait de coco pour deux à quatre personnes. C’est l’une des recettes les plus recherchées sur Facebook.

  • 500 grammes de fruits tels que mangue, banane, fraise, framboise, framboise, mûre, etc.
  • 400 ml de lait de coco bio
  • 4 cuillères à soupe de miel bio
  • ¼ cuillère à café de vraie vanille biologique

Mélanger une petite partie des fruits avec le reste des ingrédients dans un mélangeur jusqu’à l’obtention d’une crème fine. Couper le reste des fruits en petits morceaux et les verser sur le mélange de l’ancienne sauce crémeuse. Le résultat est un dessert délicieux et sain.

Si vous êtes allergique aux noix de coco, cela ne signifie pas nécessairement que vous êtes allergique au lait de coco. Cependant, commencez d’abord par en prendre une petite quantité et vérifiez comment elle agit sur votre corps.

Où acheter du lait de coco ?

Vous pouvez acheter du lait de coco dans de nombreux supermarchés conventionnels. La meilleure option est de faire votre propre lait de coco : Mélangez 1 litre d’eau avec 400g de noix de coco râpée et portez le mélange à ébullition. Baisser le feu et laisser reposer le lait jusqu’à ce que son volume diminue de moitié. Ensuite, utilisez un tamis pour vous débarrasser des petits morceaux de noix de coco et PRÊT ! Il contient déjà votre lait de coco naturel pour les recettes de cuisine.

Questions Courantes au sujet de l’Huile de Coco

Le rôle des graisses dans l’alimentation. Les graisses sont-elles bonnes ?

Jusqu’à récemment, on pensait qu’une alimentation saine devait nécessairement être faible en calories et en gras. On pensait que c’était le moyen d’éviter l’obésité et les troubles métaboliques, ainsi que de prévenir les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques. De plus, on croyait que les graisses de toutes sortes augmentaient le cholestérol.

La consommation de graisses et de calories doit nécessairement être adaptée au niveau de dépense énergétique de chacun. Si une personne est physiquement active, elle ne sera pas obèse. D’autre part, pour que l’obésité survienne, il importe peu que les calories proviennent des graisses, des protéines ou des glucides.

Ce fait est connu dans le secteur de l’élevage depuis des années, car ils utilisent des glucides pour augmenter le poids des animaux.

Est-il bon de Prendre de l’Huile de Coco?

Des graisses saines sont indispensables pour le corps. Les effets des graisses sur le taux de cholestérol sanguin et les triglycérides sont mieux connus aujourd’hui, car deux formes différentes de cholestérol existent (cholestérol LDL et cholestérol HDL).

Le cholestérol HDL s’est avéré bon et favorable pour l’organisme. Dans le cas de l’huile de coco, les graisses qu’elle contient produisent du bon cholestérol ou HDL. .

Est-il bon de faire Frire l’Huile de Coco ?

En cuisine, les acides gras saturés (comme l’huile de coco) sont meilleurs que les acides gras insaturés pour la friture et beaucoup plus sains, car ils résistent aux températures élevées, tandis que les acides gras insaturés s’oxydent très rapidement.

C’est pourquoi de nombreuses huiles végétales ne conviennent que pour les plats froids, mais pas pour la cuisson, la friture et la cuisson au four. Normalement, quand on parle d’acides gras saturés, on ne pense qu’aux acides gras d’origine animale, mais on oublie que l’huile de coco vierge, qui est d’origine végétale, a une forte proportion d’acides gras saturés.

L’huile de coco vierge biologique et naturelle contient des ingrédients très précieux pour l’organisme et est bien meilleure et plus saine que les huiles traitées industriellement.

L’huile de coco a la plus forte proportion d’acides gras saturés (90%) et contient un ingrédient très précieux, l’acide laurique. En termes d’utilisation en cuisine, l’huile de coco vierge est idéale pour la cuisson et peut être utilisée à très haute température sans risque de détérioration ou d’oxydation (comme pour les autres huiles).

Prendre de l’Huile de coco fait augmenter le cholestérol ?

Le cholestérol HDL, appelé  » bon cholestérol « , est nécessaire aux cellules, aux muscles et au cœur de l’organisme. C’est le type de cholestérol que l’on trouve dans l’huile de coco. L’huile de coco ne génère en aucun cas de mauvais cholestérol ou LDL, liés au risque de souffrir de maladies cardiovasculaires.
D’autre part, le taux de cholestérol ne dépend pas seulement de l’alimentation et du régime alimentaire, mais peut également être modifié par d’autres causes, comme le tabagisme, le stress et la sédentarité.

Est-il vrai que les gras trans nuisent au développement des enfants ?

Les acides gras trans ont des effets négatifs sur la croissance des enfants et nuisent également au fonctionnement normal de la mémoire. La margarine contient une grande quantité d’acides gras trans. Par contre, les acides gras saturés (contenus dans l’huile de coco) ne sont pas nocifs pour la santé. N’oubliez pas que le lait maternel contient environ 50 % de gras saturés et qu’il s’agit sans aucun doute d’un aliment naturel et inoffensif.

Les fausses déclarations sur l’huile de coco

Mythes au sujet de l'huile de cocoLes fausses affirmations sur l’huile de coco ont été maintenues jusqu’à ce jour, et de nombreuses personnes, y compris des médecins et des nutritionnistes, se méfient encore de l’huile de coco en raison des acides gras saturés qui entrent dans sa composition.

Bref, ces gens sont tombés dans le piège des producteurs d’huile de soya, d’huile de tournesol ou d’huile de colza, qui ne veulent pas que le consommateur essaie un produit beaucoup plus sain que celui qu’ils fabriquent, car ils courent le risque de réduire leurs ventes.

Toutefois, l’huile de soja, l’huile de colza et l’huile de tournesol sont toutes les trois transformées industriellement et sont malsaines et dangereuses, contrairement à l’huile de coco, qui est totalement naturelle et saine, comme nous avons eu l’occasion de le constater.

Le véritable danger de la diffamation de l’huile de coco est de détourner l’attention du consommateur vers le problème principal qui n’est autre que les huiles de soja, de colza et de tournesol provenant d’acides gras insaturés, de graisses hydrogénées et de graisses trans soumises à un processus industriel, qui représentent un réel danger pour la santé des consommateurs.

Par conséquent, une huile naturelle et délicieuse, comme l’huile de coco, qui est totalement biologique et pressée à froid, est bien meilleure que les graisses d’acides gras insaturés (contenues dans l’huile de colza, de soja et de tournesol).

Les mensonges des campagnes publicitaires contre l’huile de coco

  • Fausse croyance : Les acides gras saturés et insaturés ne conviennent pas à une alimentation saine.
  • La vérité est que ce n’est pas vrai. Cette information est le résultat d’une campagne publicitaire de diffamation menée par des producteurs de margarine et de beurre qui craignaient que leurs ventes soient réduites par la concurrence de l’huile de coco.

La réalité est que seule l’huile de coco vierge peut produire l’augmentation du bon cholestérol ou HDL dans la quantité souhaitée. Cet effet est dû à la forte proportion d’acide laurique, qui contient l’huile de coco et qui atteint environ 50%.

  • Fausse croyance: Les gras insaturés (que l’on trouve dans l’huile de maïs ou l’huile de tournesol) sont toujours bénéfiques pour la santé.
  • La vérité est que ce n’est pas vrai, bien que les acides gras insaturés soient essentiels pour l’organisme et que nous ayons besoin de leur fournir de la nourriture, s’ils sont consommés en excès peut causer des dommages et déclencher des processus inflammatoires dans le corps.

L’excès d’acides gras insaturés peut provoquer l’apparition de radicaux libres, qui nuisent à l’organisme. D’autre part, une consommation excessive de gras insaturés peut causer l’apparition d’acides gras trans, qui sont vraiment nocifs pour la santé.

Par contre, les acides gras saturés contenus dans l’huile de coco vierge ne sont jamais convertis en gras trans. La margarine est l’un des produits qui peut produire le plus d’acides gras trans. Ces acides gras trans peuvent aussi générer du mauvais cholestérol et des radicaux libres.

L’huile de coco peut-elle former des tumeurs graisseuses ?

Un athérome ou kyste sébacé est un nodule graisseux bénin qui se forme principalement sur le cuir chevelu, derrière les oreilles ou dans le ventre. Ces kystes sont pleins de graisse et bénins. On pourrait penser que les kystes sont constitués de « mauvais » gras saturés qui se déposent quelque part dans l’organisme.

Mais ce n’est pas le cas, loin de là. L’analyse chimique d’un athérome a montré qu’il est composé d’environ 40 % d’acides gras polyinsaturés, plus de 30 % d’acides gras monoinsaturés.

Au total, les acides gras insaturés sont à 70 pour cent, mais seulement 25 pour cent sont composés de gras saturés.

Conclusion : les kystes sébacés ne contiennent pas les acides gras typiques de l’huile de coco, donc l’huile de coco ne produit pas de tumeurs graisseuses.

En revanche, l’huile de coco a d’innombrables utilisations cosmétiques. Elle est utilisée pour améliorer l’état des cheveux et de la peau. Quant à la peau, elle reste hydratée. En ce qui concerne les cheveux, l’huile de coco aide à les nourrir et s’utilise surtout comme traitement pour réparer les cheveux secs et ternes.

Les intérêts de l’industrie alimentaire tentent de cacher les bienfaits de l’huile de coco

La plupart des propriétés énumérées de l’huile de coco sont connues depuis des décennies, comme le montrent les données des études cliniques mentionnées.

Toutefois, l’industrie alimentaire et les producteurs qui vendent des huiles industrielles partiellement génétiquement modifiées, telles que l’huile de colza ou l’huile de soja, qui ne veulent pas perdre leur part de marché, ont de forts intérêts.

Les producteurs de ce type d’huile, malsains, émettent toutes sortes de canulars sur l’huile de coco, afin d’éviter une diminution de la vente de leurs produits (moins sains et beaucoup plus chers).

Depuis plus de trois décennies, l’huile de coco a subi toutes sortes de diffamations, dont l’origine vient des monopoles de l’huile de soja et du colza aux États-Unis, qui ne veulent pas perdre leurs parts de marché.

Mais comment la diffamation contre l’huile de noix de coco a-t-elle commencé ?

Huile de coco : victime de canulars et de désinformation

A la fin des années 1950, un chercheur du Minnesota a proclamé que les graisses végétales hydrogénées étaient la cause de l’augmentation des maladies cardiaques. Les producteurs d’huile alimentaire, craignant la perte des ventes, ont affirmé que le problème ne concernait que les graisses hydrogénées provenant des acides gras saturés.

Au même moment, un autre chercheur de Philadelphie a publié que la consommation d’acides gras polyinsaturés a permis de réduire le taux de cholestérol. Face à cette publication, les producteurs de l’industrie des huiles alimentaires ont détourné l’attention, attribuant la nocivité aux « graisses saturées ».

Cependant, le processus industriel suivi par les graisses insaturées est beaucoup plus dangereux parce que, en raison de la volatilité de ces graisses, il y a un risque énorme que les produits finissent par se dégrader en substances nocives qui peuvent déclencher des graisses trans dangereuses.

Cependant, à l’époque, cela n’était pas encore connu. A cette époque, les graisses saturées (y compris l’huile de coco, l’huile de palme et l’huile d’amande) étaient injustement discréditées.

Il était donc nécessaire d’inclure un étiquetage sur tous les produits contenant de l’huile de coco ou de palme. La forte industrie alimentaire américaine a qualifié les huiles tropicales (en provenance d’autres pays) d' »indésirables » avec l’intention claire d’empêcher les consommateurs de consommer ces produits, pour des intérêts purement économiques.

L’huile de coco sous les projecteurs de l’industrie de l’huile de soja

Face à la menace que représentait l’huile de coco en concurrence avec l’huile de soja, les producteurs d’huile de soja ont lancé une campagne de diffamation contre l’huile de coco et les autres huiles tropicales, qui n’était en aucune façon due à leurs véritables propriétés, mais à leurs intérêts monopolistiques.

Des études cliniques menées jusqu’en 2016 ont montré que l’huile de coco est bien meilleure pour la santé que d’autres types d’huile, comme l’huile de soja, de colza ou de tournesol.

Conclusion

En résumé, la supplémentation en triglycérides à chaîne moyenne peut être d’un grand intérêt chez les personnes qui suivent un régime hypocalorique depuis un certain temps sans REFEED (métabolisme plus lent), mais surtout chez celles qui sont en état de cétose et qui veulent augmenter leur performance ou leur cétoadaptation.

Chez les personnes obèses, l’amélioration du métabolisme des graisses et la réduction de la glycémie peuvent également présenter un intérêt.

J’espère que cet article vous aidera à avoir une vision plus optimiste des graisses saturées et de leurs fonctions physiologiques. Sportivement

Si vous voulez acheter huile de coco au meilleur prix et avec la meilleure qualité, visitez notre boutique en ligne.

Sources

  1. Physiological effects of medium-chain triglycerides: potential agents in the prevention of obesity.St-Onge MP1, Jones PJ.
  2. Enhanced postprandial energy expenditure with medium-chain fatty acid feeding is attenuated after 14 d in premenopausal women
  3. Thermogenesis in humans during overfeeding with medium-chain triglycerides.Hill JO1, Peters JC, Yang D, Sharp T, Kaler M, Abumrad NN, Greene HL.
  4. Postprandial thermogenesis in lean and obese subjects after meals supplemented with medium-chain and long-chain triglycerides.Scalfi L1, Coltorti A, Contaldo F.
  5. Covert manipulation of the ratio of medium- to long-chain triglycerides in isoenergetically dense diets: effect on food intake in ad libitum feeding men.Stubbs RJ1, Harbron CG.
  6. Fatty acid chain length determines cholecystokinin secretion and effect on human gastric motility.McLaughlin J1, Grazia Lucà M, Jones MN, D’Amato M, Dockray GJ, Thompson DG.
  7. Release of peptide YY and inhibition of gastric acid secretion by long-chain and medium-chain triglycerides but not by sucrose polyester in men.
  8. Effects of diet high in medium-chain triglyceride on plasma ketone, glucose, and insulin concentrations in enterectomized and normal rats.Nakamura T1, Yoshihara D, Ohmori T, Yanai M, Takeshita Y.
  9. Value of VLCD supplementation with medium chain triglycerides.M Krotkiewski
  10. Differences in fat, carbohydrate and protein metabolism between lean and obese subjects undergoing total starvation
Estimation Huile de Coco

Huile de Coco pour Maigrir - 100%

Troubles Digestives - 100%

Huile de Coco contre les Caries - 100%

Efficacité - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Voir Aussi
Oméga 3 et son potentiel anabolique
Le potentiel anabolique de l’oméga-3

La première chose que nous devons savoir est qu’en raison des temps actuels et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez notre HSNBlog?
HSN Newsletter
Imaginez alors les offres de notre magasin

Donnez-nous votre adresse mail, et vous aurez accès aux meilleures promotions pour nos clients


Je veux m’abonner et j’accepte la politique de confidentialité