Kale ou Chou Frisé - Les Secrets d'un nouveau Superaliment Blog de Fitness, Nutrition, Santé et Sport | HSN Blog
Accueil / Nutrition / Plantes / Kale ou Chou Frisé – Les Secrets d’un Aliment riche en Nutriments
Kale ou Chou Frisé – Les Secrets d’un Aliment riche en Nutriments

Kale ou Chou Frisé – Les Secrets d’un Aliment riche en Nutriments

Le Kale ou Chou Frisé est une légume qui a gagné en notoriété et en consommation pour son aide reconnue à l’organisme au cours des dernières années. De ses propriétés nutritionnelles, anti-inflammatoires et amaigrissantes, c’est un légume idéal à intégrer dans votre alimentation quotidienne

Qu’est-ce que le Kale ?

Le kale, chou cavalier ou chou frisé est une variante du chou caractérisée par sa feuille frisée typique et membre de la famille des brassicacées ou crucifères auxquelles appartiennent, sans vouloir épuiser le catalogue, le chou, le chou rouge, le chou de Bruxelles, le chou-fleur, le brocoli, le brocoli-rave et le navet. Mais dans son apparence le reste des choux diffèrent beaucoup de ses proches, car le kale est allongé au lieu d’être arrondie et ses feuilles sont plus semblables à celles de la laitue.

Son nom scientifique est Brassica oleracea var. acephala et ses origines y sont projetées sur les pays côtiers du sud et de l’ouest du vieux continent.

À quoi sert le Kale ou le Chou Frisé ?

Un légume qui, à la suite des découvertes successives sur ses bienfaits nutritionnels pour la santé, a fini par être catalogué dans les meilleurs aliments, ces aliments qui agglutinent une énorme masse d’éléments nutritifs en même temps qu’ils fournissent peu d’énergie, de sorte qu’ils peuvent être considérés comme des concentrés d’aliments.

Ses feuilles, qui couvrent presque tout le légume, attirent l’attention par leur couleur intense et leur texture est nettement rugueuse. Il a, pour la plupart de personnes qui le goûtent, une délicieuse saveur, ce qui a grandement favorisé son augmentation dans l’alimentation des pays occidentaux, dont l’Espagne d’une manière complémentaire à son utilité dans la prévention du surpoids et de l’obésité car c’est un aliment remarquablement hypocalorique.

Propriétés du Kale

Traditionnellement, il est passé inaperçu parmi les multiples légumes comestibles existants, ce qui lui donne une faible valeur sans que ses immenses vertus soient reconnues, dans la description de laquelle nous nous arrêterons plus tard. Cela fait quelques années qu’il a fait irruption dans la scène des nouvelles tendances alimentaires qui ont gagné une popularité inhabituelle et bien méritée en peu de temps.

L’une des raisons qui ont élevé le chou frisé au rang de chef de file dans l’alimentation est le courant découlant de la consommation de jus verts courant découlant de la consommation de jus verts quotidiennement, où ce légume joue un rôle très important pour la santé.

Les différents types de Chou Frisé

Fondamentalement, on peut parler des types suivants, dont les différences résident dans la texture et la morphologie :

  • Kale vert: ses feuilles, toujours vertes, peuvent avoir une teinte mate ou brillante, car il existe des sous-variétés en son sein. Cette disparité des variétés se manifeste également dans la forme qu’elles prennent, arrondie, ovale, large, plus lisse, plus frisé…
  • Kale lacinato ou toscan kale, aussi connu comme dinosaure (parce qu’il rassemble la peau d’un dinosaure) : à lame pointue, longues et étroites, qui se caractérisent par une tonalité d’un bleu verdâtre assez foncé. Leur consistance est telle qu’elles ne cèdent pas pendant la cuisson et restent fermes dans la cuisine. En termes de goût, c’est le type où l’on apprécie le moins l’arrière-goût amer qui caractérise cette espèce.
  • Kale redbor: c’est de couleur rouge ou violet intense par la richesse en anthocyanines, qui lui confère une esthétique qui, outre son utilisation culinaire, lui permet d’être utilisé comme plante ornementale dans les jardins et les compositions florales.
  • Kale russe rouge: ses irrégulières parties longues et aplaties ont une couleur rouge avec la présence de tons violets dans les côtes. Sa légère touche épicée ne le prive pas d’être considéré comme le type de chou frisé le plus doux en bouche.
  • Kale frisé: dans cette variante, un ton modérément épicé et amer prédomine, c’est pourquoi les mûrs, de couleur vert foncé, sont plus appréciés, et ils accumulent moins d’intensité dans ces deux qualités de goût.

espèces chou Kale

Culture du Kale Vert

Premièrement, on peut dire que le chou vert est un légume de culture simple et adaptable à tout verger urbain de ceux qui prolifèrent tant de nos jours. En fait, la culture du kale n’a presque aucune différence avec celui des autres espèces crucifères : il s’agit de choisir des sols avec un bon drainage, de les fertiliser correctement et essayer de les localiser dans des zones dont les températures sont encadrées dans la bande de croissance optimale de ce légume, qui est entre les 10 et les 20 ºC.

Dans les vergers familiaux, il n’est pas très fréquent de le cultiver en été, bien qu’il soit capable de bien résister dans des endroits semi-ombragés où il ne reçoit pas un ensoleillement direct excessif (tant que ce ne sont pas les zones péninsulaires du sud et de l’intérieur qui souffrent des pics d’été importants).

Il est important de faire une prévision de semis selon le calendrier, ce qui suppose préparer les plantules au début de l’été pour qu’avec l’arrivée de septembre (ou au plus au milieu du mois), les plantules qui sont nées soient prêtes pour la transplantation dans un verger.

Il faut enterrer les semences à 0,5 – 1cm sous la surface du sol d’une almaciguera, un plateau ou un lit de semence, en conseillant l’incorporation d’une combinaison de tourbe, perlite et compost qui est effectif pour stimuler la germination et puis le développement végétatif des plantules.

Il est déconseillé de les apporter au verger avant qu’ils n’atteignent au moins 14-15 cm ; il est déconseillé de précipiter la transplantation car il y a un risque de pénalisation de la poussée initiale de croissance, ce qui peut affecter l’évolution générale du verger.

Septembre est le mois le plus adéquat pour pratiquer cette transplantation parce que la plante, dans ses stades précoces, a besoin de douces températures pour commencer son développement végétatif. L’arrivée de la deuxième moitié d’automne, dans laquelle on peut voir les premiers jours de froid, doit vous emmener armés d’une masse de feuilles.

Les kales (et les crucifères en général) sont des fortes demandes d’azote, ce qui oblige à opter pour l’une de ces deux possibilités : fertiliser généreusement le sol avec un engrais ‘ad hoc’ avant la transplantation de plantules ou d’occuper une zone où une légumineuse a déjà été cultivée, car cette famille de légumes se distingue par l’enrichissement du sol en azote grâce à une symbiose très efficace entre ses racines et les bactéries du genre Rhizobium, fixateurs de l’azote atmosphérique.
En termes d’espace requis pour la culture, le besoin de chou frisé dépend du volume qui s’accumule dans les feuilles au fur et à mesure de leur développement et que chaque spécimen nécessite un minimum de 25 litres de substrat. Les dimensions recommandées sont 60×40 cm, garantissant un minimum de 40 cm de distance entre les plantes.

Par rapport aux besoins de l’eau, le kale a besoin d’un point d’humidité constant mais non excessif pour sa culture.

C’est une plante qui est récoltée en enlevant continuellement celles qui sont déjà mûres, mais sans jamais forcer le rythme car laisser la plante sans protection peut causer des problèmes. Le critère idéal consiste à ramasser 2 ou 3 feuilles par plante chaque semaine, ce qui est conforme au fait que le nombre de plantes cultivées est suffisant pour répondre aux besoins.

Les dangers pour la culture du Kale

Peut-être la peste dont la maladie est la plus commune est qu’elle produit ce qu’on appelle le papillon du chou (Pieris brassicae), un problème récurrent et très ennuyeux mais aussi facile à résoudre. Leurs chenilles sont très voraces et sont capables de diminuer sensiblement, en plus de les encrasser en déposant leurs excréments dans les bourgeons.

culture du chou Kale

Le traitement contre le papillon du chou peut avoir deux approches : chimique et biologique. Le premier est basé sur l’utilisation de perméthrines, comme le cyperméthrine, la deltaméthrine ou l’indoxacarbe, qui sont effectifs quand les plantes sont dans son stade précoce de développement.

Le deuxième, la lutte biologique, consiste à répandre la bactérie Bacillus thuringiensis, qui combat les chenilles en causant une infection, ou avec Apanteles glomeratus, un parasite qui les laisse coupés à mort.

Les dangers du puceron, qui est associé à un excès d’engrais, ainsi que la mouche blanche et les escargots et les limaces typiques. Ces deux derniers nécessitent, pour leur contrôle, l’utilisation de produits répulsifs tels que les huiles essentielles granulées. Sinon, arroser le matin plutôt qu’au crépuscule ou installer un système d’irrigation au goutte-à-goutte, ainsi qu’entourer le verger de cendres, d’écorces d’orange ou de coquilles d’œufs broyées peut contribuer grandement à contrôler leur présence. Et s’il s’agit d’éradiquer un fléau déjà très étendu, le plus efficace est d’appliquer certaines des formulations qui contiennent du phosphate ferrique comme principe actif.

En ce qui concerne le puceron (Brevicoryne brassicae), on peut dire qu’il affecte normalement les plantes les plus faibles et peut être contrôlé par l’administration périodique d’huile de Neem et aussi en encourageant la présence de coccinelles pour effectuer un contrôle biologique dans le verger. Ils se comportent comme des prédateurs efficaces des pucerons (une seule larve peut tuer 100 à 150 pucerons par jour). Pour obtenir une bonne population de coccinelles, on utilise un attractif insecticide bénéfique, constitué d’un film mince qui libère en continu les huiles végétales essentielles.

Kale, le Superaliment de nouveau type avec effets secondaires pharmacologiques

Le Centre pour le Contrôle et la Prévention de Maladies d’Atlanta (placé à Georgia, États-Unis) a compilé un catalogue de 47 aliments en fonction de leur densité nutritionnelle et de leur impact sur la prévention des maladies.

En son sein, le chou frisé a démontré être très généreux en 17 nutriments spécifiques : fibre, protéines, calcium, potassium, fer, zinc, vitamines A, B1, B2, B3, B6, B12, C, D, E et K et acide folique (aussi connu comme vitamine B9).

La cote attribuée dans cette institution à chaque aliment représente la valeur moyenne de l’AQR ou de l’apport quotidien recommandé qui contribue à sa consommation dans l’organisme. Le chou frisé occupe une honorable quinzième position, ce qui correspond à une valeur d’une densité nutritionnelle du 49%, dans une liste dont le ‘top three’ est occupé par le cresson avec un 100%, chou chinois avec un 92 et la bette à carde avec un 89.

L’une des principales singularités du kale est que, étant un légume-feuille, il contient un contenu énergétique extrêmement faible, qui peut être calculé en 45 kilocalories par 100 grammes. Ceci, pris isolément, ne serait pas une raison pour sa brillante considération si ce n’était de la densité nutritionnelle exceptionnelle qu’il contient dans tous les principes actifs mentionnés dans le paragraphe précédent. En plus de son immense flux en phytonutriments, le chou frisé est largement apprécié en raison de sa concentration en substances antioxydantes dont nous allons donner un bon aperçu dans le développement de cet article.

propriétés du chou kale

D’un point de vue nutritionnel, le chou frisé, comme tout légume-feuille, se distingue par sa très haute teneur en eau, ce qui lui confère un rôle intéressant comme purificateur et détoxifiant de l’organisme. Elle s’écarte également de la règle générale des légumes qui lui sont liés en apportant une intéressante teneur en protéines, qui s’élève jusqu’à 10% de la matière sèche. Ce qui est plus conforme à cette règle générale aussi, peut être classé comme riche en fibres, qui est représenté par 3%, étant très pauvre en glucides solubles et limitant l’apparition de la graisse aux acides gras essentiels des séries oméga 3 y 6.

Une grande attention est portée à ses propriétés anticancéreuses et ses bienfaits détoxifiants, qui proviennent dans une large mesure d’une teneur en antioxydants beaucoup plus élevée que d’habitude dans ce type de légumes et extraordinaire si l’on considère qu’elle est une valeur absolue. Concrètement, le chou frisé est très abondant dans les flavonoïdes et les caroténoïdes, les deux groupes principaux de substances antioxydantes liées à la capacité de la prévention de multiples modalités du cancer. Concrètement, une étude a démontré que parmi tous les aliments y inclus, le kale avait un effet de protection plus puissant contre le cancer de la vessie.

Dans la composition chimique du chou frisé brille à une impressionnante gamme flavonoïdes, en incluant 32 composants polyphénoliques et trois acides hydroxycinnamiques. Tous eux peuvent agir sur plusieurs fronts au sein de l’organisme, mais surtout contribuent à maintenir les niveaux du cholestérol dans le rang physiologique et à éviter la prolifération des radicaux libres résultant des oxydations des membranes cellulaires. Parmi les flavonoïdes les plus importants que le kale contient dans des concentrations élevées, on distingue les kaempférols et la quercétine.

Par sa richesse en fibre et en acides gras essentiels, on sait qu’il aide à diminuer les principaux facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. Ce n’est pas en vain que sa prise sous forme de complément alimentaire a été démontrée de manière fiable équilibre le bilan entre le bon cholestérol ou HDL et cholestérol ou LDL, en augmentant et en réduisant le deuxième. En plus, le chou frisé cuit à la vapeur augmente considérablement l’effet liant des acides biliaires et c’est un 43 % plus effectif que la cholestyramine, médicament spécifiquement indiqué pour réduire le taux de cholestérol.

Et abondant dans ses attributs, il faut aussi noter la carence du kale en substances étiquetées comme antinutritionnelles par rapport aux différents légumes-feuilles ; on parle par exemple de phytates (qui bloquent le phosphore), d’oxalates (qui font de même avec le calcium) et de tanins (minent l’assimilation des protéines), quasi inexistants dans le chou vert, qui donnent une valeur ajoutée à certains nutriments car son utilisation est optimale.

Quels sont les Vitamines contenant le Kale ou Chou Frisé ?

L’une des sections qui permettent au kale d’afficher son état de superaliment est représentée par les vitamines. Et est-ce qu’une seule tasse (environ 65 grammes) de chou frisé contient, en prenant comme valeur de référence la dose quotidienne recommandée :

Son contenu en vitamines a été très étudié, concluant que parmi eux se trouvent dans des concentrations très frappantes la K (à raison d’un milligramme par gramme de chou), la C (avec plus de 20 mg par chaque 100 g), la A et la E.

La vitamine K est étroitement relationnée avec la prévention du cancer de côlon, de poumon et en général de ceux qui ont un origine hormonal, en plus de favoriser la santé osseuse et, on croit (il manque des données corroborantes) qu’il aide au progrès de la maladie Alzheimer.

tableau des vitamines

Une autre des vitamines dans laquelle le kale est bénéfique est la vitamine A (avec environ 35 g par chaque 100 g), basique à maintenir l’état normal de la santé oculaire et des épithéliums, c’est-à-dire, les membranes muqueuses qui recouvrent un nombre infini de canaux répartis dans tout l’organisme en plus de l’épithélium de revêtement général, la peau. On ne doit pas oublier qu’il est à la fois un nutriment qu’il faut garder à l’esprit dans la prévention du cancer de poumons et bouche.
Grâce à sa grande quantité de vitamine C, il stimule le système immunitaire, le métabolisme et l’hydratation de l’épiderme. Par rapport à cette dernière, sa teneur en vitamine C est cruciale pour assurer les processus de réparation des cellules épithéliales et assurer la formation du collagène, indispensable à la bonne intégrité de la peau, des cheveux et des ongles.

Un autre des points clés du chou frisé dans la parcelle de vitamine est l’acide folique. Son intervention dans le développement du cerveau fœtal est particulièrement remarquable. Le chou frisé est riche en acide folique, donc sa consommation pendant la grossesse peut ajouter des efforts pour atteindre le bon poids à la naissance et la bonne formation du tube neural, précurseur de la moelle épinière.

Propriétés du Kale ou Chou Frisé

Le rôle des Caroténoïdes dans le Chou Frisé

Les caroténoïdes, un groupe de substances pigmentaires présentes juste dans le règne végétal, ont une fonction très importante comme frein à la formation de radicaux libres, qui sont principalement responsables de la détérioration cellulaire et, par conséquent, du vieillissement et de nombreux processus dégénératifs et chroniques.

La lutéine et la zéaxanthine sont les deux caroténoïdes qui donnent au chou frisé sa couleur caractéristique parmi ses propriétés, et les deux cas sont très effectifs pour prévenir deux processus dégénératifs caractéristiques de l’organe de vision : la dégénérescence maculaire et les cataractes.

La lutéine, concrètement, a un rôle similaire à celui du filtre solaire au fond de l’œil, en protégeant la perte de l’acuité visuelle qui fait partie de l’évolution naturelle.

Les macro minéraux du Kale

Par sa richesse en minéraux c’est un aliment idéal pour les athlètes après l’effort, car il peut les aider à restaurer les électrolytes perdus avec la sueur. Continuons à décortiquer les minéraux dans la contribution desquels le kale se distingue grandement.

Le calcium, un minéral parfait dans la composition nutritionnelle du Kale

Sa richesse en calcium le rend intéressant pour la prévention de l’ostéoporose en raison de la diminution de la densité osseuse qui survient surtout chez les femmes ménopausées et les hommes âgés.

En ce qui concerne ce minéral, l’accent doit être mis non seulement sur son extraordinaire abondance, mais aussi sur son absorption intestinale efficace (supérieure à celle des produits laitiers, un peu entravée par la présence de caséine et de lactose), ce qui est dû à ce qui a déjà été mentionné dans les sections précédentes : l’absence pratique d’acide oxalique et d’oxalates, qui ont tendance à le séquestrer en formant des complexes appelés chélates qui sont gaspillés par le bol fécal. Cependant, il est important de savoir que la meilleure façon de tirer le meilleur parti du calcium est de le consommer cru ou en poudre au lieu de le cuire.

Le fer, un autre des bastions du Kale

fer à repasser pour sportifs

Nous sommes devant une des sources végétales de fer les plus sélectionnées, ce qui doit être pris en compte par un secteur de la population très spécifique : celui des végétariens et végétaliens, car leur rejet des produits d’origine animale, qui sont généralement l’approvisionnement principal de ce minéral, les oblige à se servir des matières premières végétales pour prévenir l’anémie.

Le fer est vital pour la synthèse des protéines et de l’hémoglobine des pigments sanguins, ainsi que des enzymes impliquées dans les processus de transport et d’utilisation de l’oxygène dans le corps. Cependant, il faut noter que le fer du chou frisé se trouve sous une forme chimique appelée « non hémique », qui est moins disponible que le fer d’origine animale. Bien qu’il s’agisse d’un handicap, il peut être compensé en accompagnant sa consommation d’aliments acides, par exemple, d’agrumes.

Exprimé en termes de densité nutritionnelle, le chou frisé contient plus de deux fois plus de fer par kilocalorie que, par exemple, le bœuf (par chaque 100 kilocalories, la viande de bœuf apporte 1,3 mg et le kale 3).

Le potassium, une autre référence minérale importante

Son taux élevé de potassium entraîne un effet diurétique positif qui comporte plusieurs avantages pour l’organisme, puisqu’il contribue à éliminer l’excès de liquides qui déséquilibrent le métabolisme électrolytique, en plus de servir de dépôts de toxines. C’est pour cela que consommer du kale est particulièrement pratique dans les situations de diabète, d’obésité, de goutte (par un excès d’acide urique) et insuffisance cardiaque et rénale. L’un des effets les plus connus du potassium est la réduction de la pression artérielle dans des situations d’hypertension.

Nous compléterons cette allusion à la richesse en minéraux en signalant un oligo-élément (qui n’est plus un macro-minéral) que l’on retrouve en quantités assez appréciables dans le kale, le bore. Ce minéral développe sa fonction principale dans l’organisme féminin, car contribue à diminuer le déficit d’œstrogènes dans la santé qui caractérise l’étape de la ménopause, en amortissant ainsi la difficulté de fixer le calcium dans les os que chez les femmes de plus de 50 ans est un problème métabolique de premier ordre.

Le Kale comme ingrédient idéal pour les régimes d’amaigrissement

Sa teneur en fibre et protéines et son faible apport énergétique constituent un cocktail qui fournit l’état d’aliment très conseillé pour être inclus dans les régimes amaigrissants. Par rapport à la fibre, la croyance populaire le rend important seulement dans les cas de tendance à la constipation, ce qui n’est pas conforme à la réalité parce que chaque organisme exige un apport systématique de fibres solubles pour assurer un transit intestinal adéquat et remplit une fonction comme une enveloppe de molécules qui ne convient pas au corps qui passe dans la circulation sanguine, en particulier les graisses saturées.

Le Chou Frisé est une assurance vie pour le foie pour ses bienfaits pour la santé

Le chou frisé aide à maintenir le foie dans un état fonctionnel correct, ce qui est vital pour le bon développement général de l’organisme, puisqu’il n’est ni plus ni moins que le laboratoire du corps. Comment agit-il pour avoir cet effet ? Au moyen de molécules riches en soufre appelées sulfures qui activent certaines enzymes qui jouent un rôle spécifique dans la production de la bile.

Cela se produit par les réactions de conversion du cholestérol en acides et en sels biliaires, qui sont libérés par le canal biliaire commun dans l’intestin grêle chaque fois que des graisses sont ingérées. Une fois que les graisses ont été métabolisées, les acides biliaires sont réabsorbés dans la circulation sanguine pour être réutilisés au besoin, se comportant comme un réservoir de cholestérol.

Les substances appelées séquestrants d’acides biliaires peuvent interférer avec l’ensemble du processus et, lorsqu’elles sont chimiquement liées aux acides biliaires, peuvent empêcher leur réabsorption. Et lorsque cela se produit, la quantité totale de cholestérol est diminuée. Le chou frisé contient ces séquestrants, ce qui lui donne le pouvoir de réduire le taux de cholestérol.

Purge naturelle des toxines à base d’isothiocyanates

Nous avons déjà mentionné une parcelle de chou frisé dans laquelle il vaut la peine de s’arrêter un peu à cause de son importance pour votre organisme. C’est son travail de détoxifiant naturel, principalement dû à l’isothiocyanate contenu dans les glucosinolates, dont la présence dans les crucifères est très abondante et a une fonction défensive contre les agressions.

L’entourage environnemental et alimentaire dans lequel nous évoluons nous soumet à une agression persistante à travers les toxines que nous incorporons dans l’organisme à travers les aliments transformés, les polluants atmosphériques, les pesticides, les drogues de synthèse… De tout cela, il doit se défendre en mettant en place des mécanismes détoxifiants pour le protéger des maladies, et un outil naturel à valeur incalculable est le chou vert avec ses glucosinolates qui viennent compléter, en revanche, la puissance préventive des antioxydants, flavonoïdes et caroténoïdes.

Le pouvoir anti-inflammatoire du chou frisé provenant de ses acides gras essentiels

On peut dire que l’un des plus grands avantages obtenus à partir de manger régulièrement du chou frisé est de mieux profiter de ses propriétés anti-inflammatoires.

Si l’on considère que l’un des principaux facteurs qui conditionnent le pouvoir anti-inflammatoire est de respecter le rapport idéal entre les acides gras oméga-3 et oméga-6, on pourrait affirmer que le chou frisé est l’aliment anti-inflammatoire par excellence. Étant ces secondes de tendance pro-inflammatoire, les aliments qui les contiennent en grande quantité mettent les conditions pour l’établissement d’un état inflammatoire chronique qui est un dénominateur commun d’infinies maladies de coupe dégénérative ou néoplasiques archis reconnus, comme la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn ou les cancers, sans vouloir épuiser le catalogue. Le chou frisé génère un déséquilibre entre l’effet pro-inflammatoire des oméga-6 (dont le principal représentant est l’acide linoléique) et l’effet anti-inflammatoire des oméga-3 en faveur de ces derniers. Dans leur composition, ils conservent un rapport oméga-3-oméga-6 de 1,1:1, qui contrebalance les effets négatifs d’une consommation régulière d’aliments chargés d’huile végétale dans lesquels les oméga-6 prédominent.

action anti-inflammatoire

Comme nous avons déjà dit, le kale contient très peu de matières grasses, mais une bonne partie est acide ?-linoléique de la série oméga-3. C’est l’un des aliments qui contiennent la plus grande quantité d’acides gras oméga-3 et oméga-6. Bref, il est important de savoir qu’une alimentation à base d’aliments transformés et raffinés contiendra trop d’oméga-6 et trop peu d’oméga-3, ce qui stimulera les processus inflammatoires.

Cette description du potentiel anti-inflammatoire du kale ne serait pas complète sans citer le rôle joué par d’autres composés soufrés, les sulfopharanes (3). Ceux-ci peuvent être libérés par des bactéries dans le gros intestin et absorbés par le corps, où, en plus de l’effet que nous soulignons, ils sont attribués un plus grand comme anti-cancer.

La mode des jus verts riches en Kale

Aux États-Unis, les jus verts ou greeners sont en vogue dans la cuisine, dans la recette desquels les feuilles de chou frisé sont essentielles et de plus en plus protagonistes des approches diététiques contre le cancer en raison de leur énorme concentration en antioxydants, en vitamines B comme l’acide folique et en minéraux comme le fer, le zinc, magnésium… dont les proportions varient en fonction de la composition exacte du jus. En tant qu’anticancéreux, ils sont administrés non seulement à titre prophylactique en tant que norme alimentaire à long terme, mais aussi dans le contexte des traitements des cancers déjà en place, car ils sont connus pour faciliter le travail véritablement thérapeutique de la chimiothérapie.

Mais nous devons non seulement limiter son utilité dans le contexte du cancer, mais aussi, et ce n’est pas rare, la limiter. Ses propriétés régénérantes empêchent l’action létale des radicaux libres comme produits et à la fois détonateurs d’oxydations membranaires, ce qui les rend très intéressants dans les régimes de désintoxication efficaces et peu coûteux.

Jus de Kale

Effets secondaires et contre-indications du Chou Frisé

En principe, parler du chou frisé, est parler d’un aliment très bénéfique, ce qui, une fois que vous aurez lu tout ce qui précède dans cet article, ne devrait pas être mis en doute. Mais malgré cela, son abondance dans certains minéraux et vitamines et dans d’autres principes actifs peut constituer une épée à double tranchant selon les occasions que l’on décrit plus loin.

Les personnes affectées par l’hypothyroïdisme peuvent être compromises dans l’absorption de l’iode en raison de l’ingestion de composés soufrés tels que les glucosinolates et les sulfopharanes qui interfèrent avec cette parcelle du métabolisme. Plus précisément, les glucosinolates, lorsqu’ils sont ingérés, produisent de la goitrine, un composé qui interfère avec la synthèse des hormones thyroïdiennes causant l’hypothyroïdie.

À la fois, ceux qui sont traités avec des anticoagulants (par exemple l’acide acétylsalicylique) prennent également des précautions dans la consommation du kale en raison de sa teneur élevée en vitamine K.

Dans un autre ordre d’idées, le kale, comme c’est le cas avec d’autres légumes-feuilles parce que le feuillage en fait d’excellents récepteurs, est particulièrement vorace en culture lorsqu’il capture par ses racines les métaux lourds du sol comme le cadmium, le thallium ou l’arsenic, naturellement présents et assez toxiques par accumulation. Mais consommer ce légume de manière raisonnable et même lâche, sans en abuser, ces polluants ne doivent pas nécessairement constituer un handicap.

Un effet secondaire rare mais digne de mention lorsque l’on boit du jus de kale est un certain inconfort intestinal qui entraîne habituellement des flatulences et de la diarrhée, des symptômes qui semblent liés à la consommation de sorbitol, un polyalcool qui est fréquemment utilisé comme édulcorant. Dans cette section, on peut citer que les personnes souffrant de côlon irritable devraient prendre des précautions avec ce légume.

Une hyperkaliémie caractérisée par une faiblesse musculaire, de la fatigue, de la diarrhée et des douleurs thoraciques a été décrite. Les personnes qui ont recommandé un régime faible en potassium devraient éviter de consommer du kale, ainsi que des bananes, des pommes de terre, des haricots, des oranges, du brocoli et des épinards, entre autres aliments.

Introduction du Kale dans les recettes et la cuisine

Dans les régions du nord de l’Espagne, il est très courant d’inclure le kale dans les recettes traditionnelles de plats à la cuillère à base de les ragoûts, comme le borona (pain recouvert de chou frisé), le ragoût asturien, le ragoût galicien ou le ragoût de montagne cantabrique.

Le chou frisé est facile à manipuler dans la cuisine et ses recettes, en admettant son utilisation à la fois crue, en appliquant toujours un lavage à fond, comme cuit. Il a l’avantage de ne pas produire, contrairement à d’autres crucifères, de gaz ou de gonflement abdominal. Et quelque chose qui ne devrait pas être faite : Prendre plus de temps à consommer une fois achetées, car à mesure qu’elles sèchent, leur saveur a tendance à devenir plus amère.

Prédomine l’usage des feuilles car c’est la partie la plus nutritive bien que les tiges sont aussi comestibles et appétentes. Sa cuisson nécessite de ne pas utiliser trop d’eau de cuisson pour préserver au maximum sa richesse en vitamines hydrosolubles. C’est pourquoi, avant de le cuire, il est préférable de préparer des plats dans lesquels il est sauté en combinaison avec d’autres légumes et même avec des viandes. Il est également idéal pour accompagner les pâtes et le riz comme garniture assaisonnée d’une sauce, ainsi que mélangé dans une purée de pommes de terre pour l’enrichir en nutriments et améliorer sa texture.

Kale dans la cuisine

Il y a une combinaison très appétissante qui consiste à faire sauter le chou frisé avec de l’huile de noix de coco, de l’ail frais et de l’oignon.

Déjà en pensant en dehors des recettes alimentaires, une autre alternative est de le consommer dans des jus, smoothies ou smoothies élaborés. Dans ce cas, l’Académie Espagnole de Nutrition et Diététique recommande de consommer ces préparations liquides ou semi-liquides à un rythme lent et intermittent pour éviter les problèmes digestifs.
Afin d’adapter sa consommation au palais de chacun, il est important de savoir que les feuilles tendres ont un goût plus doux, tandis que les feuilles mûres ont un goût plus intense. Pour le consommer cru en salade, on enlève le nerf central des feuilles, qui est assez fort, et on le fait macérer dans du jus de citron et de l’huile d’olive pendant un certain temps ; c’est le moyen d’en atténuer la saveur.

Les chips de kale sont préparées en saupoudrant leurs feuilles d’huile d’olive ou d’avocat, et après, une fois qu’une pincée de sel est ajoutée, elles sont cuites jusqu’à ce qu’elles soient sèches.

En matière d’entreposage et de conservation, il y a plusieurs façons de le faire :

  • Après l’acheter, il peut être laissé dans le réfrigérateur recouvert d’une lingette humide et glissé dans un sac en plastique. Il ne dure pas plus d’une semaine et peut être réduit à quelques jours s’il n’a pas été acheté très frais.
  • Découpé en bandes une fois lavé et séché : les tiges sont enlevées, coupées en lanières et placées dans des sacs hermétiques au réfrigérateur.
  • Déshydraté, ce qui peut être fait dans un déshydrateur d’aliments ou tout simplement dans un four conventionnel à basse température, ce qui lui permet de fonctionner pendant plusieurs heures. Une fois déshydratées, elles sont broyées et placées dans un bocal en verre couvert (ou similaire). Ce kale déshydraté est idéal pour saupoudrer sur différents plats et recettes, en profitant bien de ses nutriments et en évitant, à quiconque ne communie pas excessivement avec son goût, les caractéristiques de ce chou frisé.
  • Congelé: il faut les laver et les sécher, puis les mettre au congélateur dans des tuppers ou des récipients similaires pour qu’elles n’y restent que quelques heures ; puis elles sont sortis pour être mis dans des sacs, dans lesquels elles resteront congelés, et ainsi tenir plus d’un mois dans notre cuisine.

En conclusion, nous vous conseillerons mieux sur votre achat d’agriculture biologique, ce qui nous assure qu’elle est exempte de pesticides. Toujours le faire dans un endroit totalement fiable ou sous la forme d’un complément alimentaire qui accrédite les garanties d’origine de l’agriculture biologique certifiée.

Sources :

  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16142557
  2. ScienceDirect
  3. http://therapy.epnet.com/nat/GetContent.asp?chunkiid=201344
  4. https://www.conasi.eu/blog/consejos-de-salud/kale-y-sus-competidoras/
  5. Nutri-Facts

Articles liés au sujet :

Estimation Kale

Richesse de Vitamines - 100%

Kale pour maigrir - 99%

Kale contre le cholestérol - 100%

Efficacité - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Voir Aussi
Gingembre
Gingembre – Augmentation de la testostérone et avantages pour la santé

Le gingembre, dont le nom botanique est Zingiber officinale, est une plante vivace naturelle avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez notre HSNBlog?
HSN Newsletter
Imaginez alors les offres de notre magasin

Donnez-nous votre adresse mail, et vous aurez accès aux meilleures promotions pour nos clients


Je veux m’abonner et j’accepte la politique de confidentialité