Régime The Zone, est-il vraiment équilibré? HSNBlog Blog de Fitness, Nutrition, Santé et Sport | HSN Blog
Accueil / Nutrition / Régimes / Régime « The Zone », vraiment équilibré?
Régime « The Zone », vraiment équilibré?

Régime « The Zone », vraiment équilibré?

Nous allons analyse le Régime « The Zone », pour voir s’il est vraiment si sain

De nos jours, nous trouvons facilement de différents régimes avec des propriétés très différentes. Surement, vous aurez entendu parler du régime de l’artichaut, le régime par points, le régime médetirrénaéen, le cétogène, Paleo, etc.

Tous ces régimes, ont un objectif commun:

Une distribution de macronutriments et aliments qui nous permet d’avoir une bonne santé

Sur cet article, nous allons parler de ce régime qui dévient si populaire maintenir, et nous verrons si’il est utile ou nuisible pour la santé.

À partir de cette information, chacun doit avoir sa propre idée, toujours sans oublier que comme nous l’avons déjà dit sur d’autres articles, vous devez toujours parler à un spécialiste. (Un diététiste ou nutritionniste).

L’origine du Régime « The Zone »

Le régime « The zone » est né grâce à Barry Sears, un biochimique des États Unis.

Selon Barry, l’équilibre de macronutiments établi jusqu’à la date  (15-20% Protéines, 20-25% graisses et 50-60% glucides) n’était pas le correcte, et l’associa à diverses pathologies.

Ce chercheur de l’École Universitaure de Médecine de Boston s’est dédié à l’étude des lipides pendant environ 30 ans.

Il est considéré comme une éminence en ce qui concerne le contrôle du régime de la réponse hormonale, parce qu’il détient de nombreux brevets aux États-Unis pour le traitement des maladies cardiovasculaires.

Pourcentage du Régime de la Zone

Ce biochimique n’a pas accepté cette distribution, et a modifié le pourcentage de macronutriments dans nos calories quotidiennes totales:

  • 30% Protéine
  • 30% Graisse
  • 40% Glucides

pourcentages-regime

L’explication donnée à cette nouvelle idée de fractionnement des nutriments n’est basée sur rien d’autre que notre insuline bien connue, entre autres.

Contrôler l’Insuline, Objectif du Régime The Zone

Comme nous le savons, un excès de glucides dans notre organisme, et spécialement un indice glycémique élevé, augmente les concentrations d’insuline sécrétée par le pancréas, et comme résultat peut réduire l’efficacité et le temps d’action.

En plus, il ne faut pas oublier que c’est une hormone antilipolitique, de sorte que tant qu’elle est présente dans notre sang, la capacité de dépendre des graisses comme source d’énergie est réduite.

Pour cela, établir un régime qui limite de quelque sorte la consommation de glucides donne comme résultat une réduction d’insuline dans le sang et tous les avantages qui s’en dérivent:

  • Plus grande efficacité de l’insuline pour transporter les nutriments vers l’intérieur de la cellule
  • Augmente la capacité de l’organisme à utiliser des graisses comme source d’énergie
  • Plus grande sensation de satiété

Caféine pour améliorer la sensibilité à l’insuline?

Certains études suggérent que la consommation de caféine pourrait modifier la vitesse d’absorption et la capacité de capter le glucose de par des tissus musculaires. Mais la cause principale de ce phénomène n’est pas précisément la caféine, mais les niveaux élevés d’épinéphrine.

Caféine Addictive

Il semble que celle-ci est vraiment la coupable des cette détérioration dans la sensibilité d’insuline et la capacité d’absorption de glucose de part des muscles

Malgré tout cela, en revanche, l’exercice est encore une fois un grand allié parce qu’il réduit ces effets de la caféine sur les tissus musculaires.

Division des Repas dans le Régime The Zone

D’autre part, non seulement cette distribution de macronutriments susmentionnée est établie, mais il est également indiqué que :

Vous devez maintenir ces quantités dans tous les repas, c’est-à-dire, chaque repas doit contenir un 30% de protéines, 30% de graisses et 40% de glucides

En plus, nous ne devons pas laisser passer plus de 5 heures entre chaque repas et les glucides doivent toujours être de faible indice glycémique, évitant tous les produits et sucres raffinés et de charge glycémique élevée.

Workout

L’exercice n’est pas une exception, car comme tout régime et style sain, il est recommandé de faire du sport fréquemment toute la semaine

Résumé de la Régime de la Zone

D’une certaine façon, il est un peu résumé les bases du régime « The Zone », où nous pouvons voir que ce n’est rien de plus qu’un régime qui cherche à compléter nos besoins caloriques quotidiens basés sur :

  • Aliments naturels, tels que les protéines de bonne qualité et valeur biologique élevée (riches en acides aminés essentiels),
  • Graisses bonnes, un bon rapport d’acides gras monoinsaturés et poly-insaturés et finalement,
  • Glucides complexes, spécialement de faible indice glycémique.

Macronutriments du Régime The Zone

Protéines

On parle toujours d’une consommation de protéines d’entre 1,2g/kg de poids corporel, jusqu’à 2,5g/kg poids corporel en certaines situations et sports qui exigent plus de quantité de ce macronutriment.

Le régime The Zone n’établie pas une quantité exacte de protéine par kg de poids corporel. Il determine un pourcentage de nos calories totales. La quantité que ce régime propose est d’un 30% des calories quotidiennes.

Le fondement de ces quantités n’est autre que profiter des effets des protéines:

  • capacité rassasiante,
  • plus grande thermogenèse par l’organisme et
  • réduction du glucose sanguin avec des glucides à indice glycémique élevé, entre autres.
Les protéines devraient être donc de qualité pour éviter des possibles charges rénales élevées, donc nous essaierons de les obtenir à partir de viandes maigres, poisson blanc et bleu, protéines végétales comme le tofu, etc

Grisses

Les graisses se trouvent aussi en plus grande proportion que dans le régime conventionnel. 30% face à 20-25%

Cette quantité se base dans l’usage spécialement des acides gras monoinsaturés oméga 3, qui vont contribuer à améliorer notre santé cardiovasculaire, éviter des maladies des artères, du système nerveux et psychologiques, réduction du cholestérol LDL (mauvais) et trivlycérides et augmenter le HDL (bon), agir comme anti-inflammatoire, anti-cancer, diminuer l’hypertension, etc.

Les graisses nous les obtenons des huiles sans raffiner comme l’huile de noix de coco, de lin ou d’olive; des aliments comme l’avocat, les olives, les fruits secs comme les amandes, les noix et les pistaches, etc

Glucides

Sur ce régime, comme surprise, les glucides sont bien plus limités.

Sa consommation est seulement d’un maximum de 40% des besoins caloriques quotidiennes totaux. Comme nous l’avons déjà dit, ceux-ci doivent être de faible indice glycémique pour éviter créer une résistance à l’insuline.

Avantages del'avoine

L’avoine est une céréale qui possède un IG très bas, idéal pour ce type de régime

Pour cela, nous pensons spécialement aux fruits et légumes car ils ont une faible densité calorique et sa charge glycémique est très faible

Division des macronutriments par calories

Maintenant que nous avons vu ce que ce régime propose, je donne mon point de vue:

Distribution des Protéines

Par rapport aux protéines, je pense que le pourcentage est un peu élevé. Mais avec un bon régime et une consommation élevée d’eau, je ne pense pas qu’il ait trop de problèmes

Cependant, dans des régimes hypercaloriques, cette quantité de protéines est très élevée. Si on pense à une personne de 80kg qui suit un régime d’environ 4000 kcal/jour, nous trouvons:

  • Calories provenant des protéines: 4000 kcal x 0.30 = 1200 kcal de protéines (total de calories par jour)

Si nous divisons ce résultat entre les 4 kcal qui contiennent 1 gr de protéine:

  • 1200 kcal / 4 kcal/gr protéine = 300 gr protéine/jour

Comme nous pouvons voir, cette personne doit consommer 300gr protéine par jour, un apport très supérieur a 2,5gr/kg de poids corporel).

Si cette personne suit le régime base de 2,5gr/kg de poids:

  • 2.5 gr/protéine x 80 kg poids corporel = 200 gr protéine par jour
Nous pouvons voir comment avec ce régime, le sportif prends 100g de protéine qui ne vont pas influer sur sa masse musculaire

Distribution de Glucides

Conçernant les glucides, la quantité de 40% est un peu plus conservatrice que les recommandations actuelles, voire même, un peu faible. Comme la quantité n’est pas très élevée, nous pouvons contrôller plus facilement l’insuline.

Quand notre insuline n’agit pas efficacement, notre santé est en danger.

Énergie

Les glucides sont la principale source énergétique de notre organisme. Ce sont les réserves principales de nos cellules pour produire de l’énergie

Certains sportifs ont plus besoin de glucides, comme ceux d’intensité élevée. Comme ils ont besoin d’énergie de façon immédiate, limiter notre consommation à seulement 40% pourrait être un peu risqué. .

Nous devons adapter les glucides en fonction de l’activité physique que nous allons réaliser.

Distribution de Graisses

Finalement, la quantité de graisse je la considère un peu élevée en comparaison aux régimes conventionnels

Cela ne pas un point négatif. Peut-être même avantageux. Fournir à notre organisme de graisses en quantités modérées-élevées, améliore notre santé cardiovasculaire, nous aide à perdre du poids, réduit le cholestérol, maintien l’insuline stable, etc.

Graisses mono-insaturées

Graisses saines

Tout cela toujours bien sur avec des graisses saines, avec une bonne proportion entre mono-insaturées et poly-insaturées

Conclusions à propos du Régime « The Zone »

En breg, la distribution par pourcentages qui nous propose le régime, pourrait être très bonne, mais comme j’ai déjà dit, nous devons quand-même être prudents.

Donc, ma recommandation est de ne pas suivre des paramètre si strictes, et pouvoir réaliser certaines adaptations pour tous:

  • Adapter la quantiré de protéines par grammes, divisant la population normale et les sportifs. De cette façon, dans très peu de cas  nous serons proches à ce 30%. .
  • Identiier le type, la quantité et l’intensité de notre activité quotidienne et l’adapter par rapport aux glucides. En situations où nous devons réaliser des activités très intenses, de nombreux entraînements quotidiens, etc, je conseille d’ajouter une plus grande quantité de glucides.
  • Les quantités de graisses, sin importer le pourcentage, doit être de qualité. Ainsi, nous assurons un profil lipidique correct.

Mais tout cela, n’est autre chose que mon avis à propos de ce régime

J’en suis sur que nombreux d’entre vous ne seront pas d’accord avec ce que je pense, et que d’autres surement oui. Comme je le disait au début de l’article, je parle de mon avis.  Donc, chacun doit tirer ses propres conclusions et adapter tout ce qu’il considère plus adéquat pour soi et son style de vie

Sources Bibliographiques

  1. Diario de artículo, Revisión. Utilización de las proteínas de todo el cuerpo en los seres humanos. Departamento de Ciencias de la Nutrición de la Universidad de California en Berkeley 94.720. Medicina y Ciencia en Deportes y Ejercicio [1987, 19 (Suppl 5): S157-65].
  2. Donald K. Layman. Protein quantity and quality at levels higher than the daily recommended dosage for adulktos improving weight loss. Journa of the American College of Nutrition. 18 de Junio 2013. Pag 631-636.
  3. Dra. Esther Cabrera. Medicina General. Medicina Estética. Dietética y Nutrición. Medipraxis. Recuperado el 06/07/2015. http://doctoracabrera.com/web/tratamientos/dieta-de-la-zona-del-dr-barry-sears/
  4. Dr. Sears. The Science of Anti-Inflammatory Nutrition. Recuperado el 10/07/2015. http://www.drsears.com/about-dr-sears/
  5. Enerzona. El origen de Barry Sears. Recuperado el 03/07/2015. http://www.enerzona.es/estar-en-la-zona/consejos-para-estar-en-la-zona/
  6. Jiménez-Cruz, A. Seimandi-Mora, H. y Bacardi-Gascon, M. Efecto de dietas con bajo índice glucémico en hiperlipidémicos. Nutrición Hospitalaria. V.18 n.6 Madrid nov.-dic. 2003.
  7. Keijzers, G. B. De Galán, B. E. Tack, C. J. Smits, P. Caffeine Can Decrease Insulin Sensitivity in Humans. American Diabetes Association. Diabetes Care 02 2002 vol. 25 no.2 364-369.
  8. Matía Martín, P. Lecumberri Pascual, E. y Calle Pascual, A. L. Nutrition and Metabolic Syndrome. Revista Española de Salud Pública. V.81 n.5 Madrid sep.-oct. 2007.
  9. Nasiff-Hada, A. y Meriño-Ibarra, E. Ácidos grasos omega-3: pescados de carne azul y concentrados de aceites de pescado. Lo bueno y lo malo. Revista Cubana de Medicina. V.42 n.2 Ciudad de la Habana abr.-jun. 2003.
  10. Noakes, M. Keogh, J. B. Foster, P. R. Clifton, P. M. Effect of a restricted in energy, high protein, low fat diet compared to a conventional high carbohydrate content, low-fat diet on weight loss, body composition, nutritional status, and markers of cardiovascular health in obese women. The Amerian Journal of Clinical Nutrition. 10 de Enero de 2005.
  11. Piatti, P. M. Monti, L. D. Magni, F. Fermo, I. Baruffaldi, L. Nasser, R., Santambrogio, G. Librenti, M. C. Galli-Kienle, M. Pontiroli, A. E. Pozza, G. Hypocaloric high-protein diet improves glucose oxidation and spares lean body mass: Comparison to hypocaloric high-carbohydrate diet. Metabolism Clinical and Experimental. December 1994; Volume 43, Issue 12, Pages 1481–1487.
  12. Reddy, S. T. Wang, Chia-Ying. Sakhaee, K. Brinkley, L. Pak, C. YC. Effect of low-carb diets high in protein balance acid-base and the propensity of stone formation, calcium metabolism. American Journal of Kidney Diseases08 2002 Volumen 40, Número 2, páginas 265-274.
  13. Tanga, F.SL. Derave, W. Kiens, B. Graham, T. E. Urso, B. Wojtaszewski, J. FP. Hansen, B.F. Richter, E. A. Caffeine-Induced Impairment of Insulin Action but Not Insulin Signaling in Human Skeletal Muscle Is Reduced by Exercise. American Diabetes Association. Diabetes March 2002 vol. 51 no. 3 583-590.
  14. Walter Gutiérrez, F. Zaldívar, F.J. y Guadalupe Contreras, G. Effect of Various Levels of Digestible Energy and Protein in the Diet on the Growth of « Gamitana » (Colossoma macropomum) Cuvier 1818. Revista de Investigaciones Veterinarias del Perú. V.20 n.2 Lima 2009.
  15. Weigle, D. S. Breen, P. A. Matthys, C. C. Callahan, A. S. Meeuws, K. E. Carga, V. R. Purnell, J. Q. A high protein diet induces reductions in sharp appetite, ad libitum calorie intake and body weight in spite of compensatory changes in plasma leptin and ghrelin daytime concentrations. The American Journal of Clinical Nutrition. 28 de Enero de 2005.

Articles Associés

Estimation du Régime The Zone

Réguler l'Insuline - 96%

Adhérence - 96%

Variété - 97%

Améliore la Composition Corporelle - 94%

96%

Évaluation HSN: Aucun Avis Encore!
Content Protection by DMCA.com
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez notre HSNBlog?
HSN Newsletter
Imaginez alors les offres de notre magasin

Donnez-nous votre adresse mail, et vous aurez accès aux meilleures promotions pour nos clients


Je veux m’abonner et j’accepte la politique de confidentialité