🏅Tour de France et Compléments Alimentaires🚴 Blog de Fitness, Nutrition, Santé et Sport | HSN Blog
Accueil / Sports / Cyclisme / Tour de France 2018 et Compléments Alimentaires
Tour de France 2018 et Compléments Alimentaires

Tour de France 2018 et Compléments Alimentaires

Le Tour de France 2018 est enfin arrivé ! Le plus grand événement du monde du cyclisme prends enfin son départ

Après une année d’attente (ou plus encore pour éviter de coïncider avec la Coupe du Monde de football), l’événement qui fait bouger toute la France, le tour de France, le plus grand des trois tours, revient pour nous montrer une fois de plus les résultats de l’entraînement des meilleurs cyclistes du monde. Pendant 3 semaines, du 6 au 29 juillet, nous suivrons les cyclistes depuis leur départ de Noirmoutier jusqu’à leur arrivée à Paris aux Champs Élysées.

Nous allons commencer 3 semaines de course, en regardant les meilleures équipes de ce sport (sky, AG2R la mondiale, fdj, cofidis, direct energy, jumbo, lotto, trek…) et en espérant revoir les exploits de grands noms comme Chris Froome, Romain Bardet, Nibali, Porte, Barguil…. Et devant eux, des étapes passionnantes, comme l’étape 12 Bourg-Sain-Maurice Les Arcs – Alpe d’Huez avec des classiques anciens comme « Le col de la croix de fer » ou « l’alpe d’huez » ou l’étape 17, Bagnères de Luchon – Saint Lary Soulan courte mais très intense.

L’édition 2018 du tour de France, fait suite à la récente acceptation de l’UCI afin que Chris Froome puisse participer à ce tour. Dans un mois de juillet qui s’annonce chaud (et ver la moitie du tour, la fête nationale de la France, le 14 juillet), nous aurons donc avec Froome 176 coureurs au grand départ (puisque nous vous rappelons que cette année, les équipes n’ont que 8 coureurs, qui montreront un peloton moins peuplé) dont seul le temps dira combien arriveront sur les champs Élysées à Paris.

Au grand départ du tour de France 2018 à Noirmoutier, nous aurons le quatre fois champion du tour, après sa dernière victoire en 2017 et vainqueur des trois grands tours, Chris Froome, qui voudra sûrement agrandir son palmarès. Après lui, un Romain Bardet qui commence à être assidu au podium à Paris, et qui arrive sur la route du tour après avoir obtenu une belle troisième place au Critérium du Dauphiné, et qui avec Nibali, Porte et Quintana entre autres, tentera d’être sa compétition dans la lutte pour le maillot jaune. 21 étapes avec beaucoup en jeu. Arriver à Paris en tant que leader du classement général.

Le cyclisme est un sport d’équipe. Sans ses coéquipiers, Froome surement ne serais pas en jaune.

Et après tout ce temps, nous voyons les coureurs sur les routes du tour, et notre motivation monte, et nous voulons monter sur notre vélo, et grimper comme eux « Le Galibier » (qui nous manquera énormément dans cette édition du tour 2018) et bien sûr, ce n’est pas si facile. Un cycliste professionnel, suit un régime très strict, de longues séances d’entraînement, etc.

Conseils au moment de faire du vélo

La base est claire. Nutrition, entraînement et repos. A ces piliers peuvent s’ajouter d’autres soutiens tels que la motivation, la constance, qui peuvent être inclus dans les sections précédentes, ou des compléments alimentaires pour nous aider à éviter d’éventuelles carences.

Si vous êtes inspiré par les événements du Tour de France, vous décidez que 2018 est l’année où vous deviendrez cycliste, sachez que la première chose à faire n’est pas de prendre un vélo et de remonter le col de Saint-François-Longchamp. La première clé est l’information. Faire une étape comme celles du Tour de France, ce n’est pas comme faire une course à pied d’une heure, cela demande de la planification, de l’effort et beaucoup d’heures d’entraînement. Le cyclisme est un sport plus difficile qu’il n’y paraît.

Un nutritionniste sera en mesure de vous dire si vous avez besoin de n’importe quel type de supplément alimentaire et de vous guider sur ceux qui sont les meilleurs.

L’une des grandes erreurs que nous commettons lorsque nous commençons dans le monde du cyclisme est de vouloir imiter tout ce que nous voyons sur le tour, c’est-à-dire l’attaque, le sprint et durer des heures sur le vélo. Et bien souvent, nous ne tenons pas compte de plusieurs facteurs. D’une part, que chaque cycliste du peloton a un rôle à jouer.

Froome est peut-être celui qui porte le maillot jaune à Paris, mais pour cela, chaque membre de son équipe a eu un travail spécifique. Ses compagnons l’aident à se rendre le plus loin possible sur les pentes pour que Froome arrive le plus frais possible. Pendant la course, les cyclistes roulent en groupe, au sillage du coureur que va à l’avant, de sorte qu’ils ont des moments de « moins d’activité » ou moins exigeants, et il y a des relais continus. Et enfin, on voit rarement Froome faire un sprint, ce n’est pas sa course.

Un autre défaut majeur est souvent d’ignorer les 3 piliers de base du sport. Entraînement, Nutrition et Repos. Ayez des séances d’entraînement viables, ne vous mettez pas face à des défis à court terme très exigeants. Pensez à long terme et allez progressivement au-delà de vos objectifs, qui devraient être des objectifs faisables, et n’abandonnez pas votre entraînement. D’autre part, la nutrition est un facteur clé. Nous y obtiendrons tous les nutriments qui nous fourniront l’énergie nécessaire à l’entraînement ou à d’éventuelles compétitions. Et pour finir, il y a le repos. Vos muscles sont soumis à une forte usure avec la pratique d’un sport aussi intense et prolongé que le cyclisme. Prenez le temps de faire des pauses, de faire des étirements et de dormir. Sans un bon repos, vous ne récupérerez pas votre énergie après l’entraînement.

Le cyclisme est sans aucun doute un sport de sacrifice

Le pédalage continu et les heures de cyclisme non-stop mettent à l’épreuve tous ceux qui sont à vélo. Contrairement à d’autres sports comme le football ou le basket-ball, le cycliste professionnel doit pouvoir maintenir sa concentration et pédaler pendant des heures (sans repos dans le cas des étapes de montagne ou des échappées) et encore, à la fin d’une étape difficile, pouvoir disposer d’une réserve explosive pour faire le dernier sprint ou la dernière attaque. Et sans oublier que des événements comme le tour de France, c’est 23 jours, dont seulement 2 jours de repos.

Source d’énergie d’un cycliste du Tour de France

Comme nous l’avons dit, les coureurs du tour de France 2018 (et tout autre grand tour) pédalent pendant 21 jours, bien que pour les classiques ou les tours moins importants, ce temps peut être réduit à 7 jours. La durée moyenne d’une étape est généralement comprise entre 4 et 5 heures de course. Un cycliste de haut niveau peut dépenser entre 6 000 et 9 000 calories par jour (ceci est influencé par la durée de l’étape, son profil, la météo, la situation du cycliste, entre autres facteurs). C’est entre 2 et 3 fois l’apport calorique dont une personne a besoin quotidiennement. Pour cette raison, les cyclistes ne sont pas seulement confrontés au défi sportif de compléter le tour, mais aussi à un défi nutritionnel.

Le cyclisme, cependant, a un soutien dans les étapes. Nous avons tous vu des cyclistes à la télévision, mangeant des barres ou des gels, et buvant continuellement de leur bidon (l’hydratation est un autre aspect clé de la vie d’un cycliste), alors les équipes choisissent soigneusement les compléments à donner à leurs coureurs, pour les amener dans les meilleures conditions jusqu’à la ligne d’arrivée à chaque étape.

Glucides

Comme on peut l’imaginer, l’alimentation d’un cycliste doit être riche en nutriments qui fournissent de l’énergie, et dans cette catégorie, les glucides sont sans doute bien définis. Il est courant de voir dans l’alimentation des cyclistes, des aliments quotidiens comme l’avoine, le riz ou les pommes de terre, qui fournissent une large source d’énergie.

L’avoine est très utilisée dans les petits déjeuner des coureurs du Tour de France

Peut-être le plus consommé de tous est l’avoine. L’avoine permet un apport constant de glucides, très polyvalent puisqu’il peut être saupoudré sur plusieurs repas, ou utilisé directement pour la préparation de recettes. Pour de nombreux cyclistes, l’avoine au petit-déjeuner peut être un plaisir sucré.

James Morton, actuel responsable de la nutrition de la Team Sky l’équipe de Froome, a déclaré :

« Dans nos recherches à l’Université John Moores à Liverpool, nous savons maintenant qu’en limitant délibérément les glucides dans des séances d’entraînement soigneusement choisies, nous pouvons améliorer les adaptations de l’entraînement. Mais alors, bien sûr, nous devons assurer un apport plus élevé en glucides pour les séances d’entraînement clés et les étapes difficiles de la course. Je pense que ce concept de périodisation de l’apport quotidien en glucides est l’aspect le plus important de la nutrition sportive de la dernière décennie ».

Protéines

Un autre aspect important dans l’alimentation des cyclistes est la protéine.

Toujours avec James Morton, sur Chris Froome et la préparation du Team Sky pour le Tour de France 2018, nous trouvons sur son canal youtube les déclarations suivantes.

« La nutrition sportive a toujours été basée sur les glucides, mais maintenant elle commence aussi à prendre en compte le rôle des protéines, en particulier pour les événements importants comme le grand tour. C’est parce que lorsque vous commencez à manquer d’énergie, vous commencez à perdre de la masse musculaire maigre.

Les membres de mon équipe (Team Sky) boivent 3 types de boissons pendant la course, la première étant la boisson protéinée classique. Les autres types peuvent varier en fonction du coureur, de son rôle et de l’étape, à savoir l’eau (qui est ce qu’un cycliste boit le plus) qui peut être combinée avec des glucides, ou la boisson électrolytique typique.

Il est important que le cycliste prenne des protéines, car quand il ne le fait pas, il perd du poids et de la performance, et pour cette raison, la meilleure source est la protéine du lait, en particulier la caséine (digestion lente) et les protéines de lactosérum (digestion rapide)« .

Caféine

La caféine est sans aucun doute le stimulant le plus connu et facile à obtenir. Je suis sûr que nous avons tous un pot de café ou de thé dans notre cuisine. Pour un cycliste, la caféine est controversée car, jusqu’en 2005, elle était considérée comme une substance dopante. Aujourd’hui, certains niveaux de caféine sont autorisés, de sorte que les cyclistes de tour de France utilisent fréquemment cette substance pour s’activer et recevoir un stimulus.

Le petit déjeuner d’un cycliste comme Nibali, doit être riche en glucides pour y préparer l’étape, mais une tasse de café peut bien rentrer au menu!

Samuel Sánchez, ancien coureur de l’équipe BMC, a déclaré dans une interview accordée à un journal espagnol que le chocolat et le café étaient courants chez les coureurs, en particulier ceux d’origine belge et américaine.

La caféine est principalement utilisée dans les étapes courtes, comme les contre la montre, ou dans les cyclistes qui planifient une échappée au début de l’étape. Son pouvoir d’activation et stimulant, vous fait démarrer l’étape avec une motivation supplémentaire.

La caféine se trouve dans une grande variété de produits. Outre le café déjà nommé, on le trouve dans le thé, ou le guarana, qui contient encore plus de caféine que le café lui-même.

Électrolytes

L’hydratation, comme nous l’avons dit, est l’un des facteurs les plus importants pour les cyclistes et sans doute l’un des plus surveillés. Un cycliste perd de grandes quantités de liquide à chaque étape, qui doit être continuellement réapprovisionné.

Comme l’a dit Jean-Jacques Menuet médecin de l’équipe Fortuneo Samsic :

« Un cycliste perd en moyenne un demi-litre à un litre par heure. Les assistants préparent ainsi en moyenne 120 bidons avant le départ de chaque étape pour permettre aux 9 coureurs de boire entre 12 à 15 bidons de 500ml, soit environ 6 litres par étape ».

Cette quantité peut varier en fonction de la durée de l’étape et de son profil et des conditions météorologiques. Mais il sert à nous faire voir la grande quantité de liquide qu’un cycliste peut perdre. Prenons une étape standard, qui est d’environ 5 heures. Le cycliste peut perdre jusqu’à 5 litres. Maintenant, imaginez à la mi-juillet, à plus de 30ºC, et en courant une étape de montagne.

Les équipes fournissent donc continuellement des bidons d’eau à leurs coureurs pour éviter qu’ils ne se déshydratent. De temps en temps, cependant, des électrolytes sont également utilisés, avec quelques glucides pour fournir au cycliste du liquide, ainsi que de l’énergie pour l’usure que l’étape provoque.

Vous avez probablement vu cette image plus d’une fois. Un coureur chargé de bidons qui emmène à ses coéquipiers quelque chose pour se réhydrater.

Vitamines

Les vitamines jouent également un rôle très important dans l’alimentation de l’athlète.

La vitamine E, par exemple, agira comme un puissant antioxydant. Elle combattra donc les radicaux libres, grands ennemis de tous les amoureux des sports de résistance comme le cyclisme. La vitamine C (ou acide ascorbique) est probablement l’anti-oxydant le plus connu, et aidera aussi à éliminer les radicaux libres. Le groupe des vitamines B sont aussi très importants, face à une récupération optimale.

Chez HSN, nous recommandons Evovits. C’est un produit qui combine les trois vitamines que je nomme, avec des minéraux tels que le magnésium et le fer, ce qui aidera à éviter d’éventuelles carences et les effets nocifs des antioxydants.

Le dopage au Tour de France et au cyclisme

L’un des ennemis les plus connus du cyclisme est sans aucun doute le dopage. On croit à tort que tous les compléments alimentaires sont des produits dopants, ce qui n’est pas correct. L’AMA (Agence Mondiale Antidopage) étudie chaque année tous les cas et produits mis sur le marché et établit une liste, qui est révisée année après année, des composés et substances considérés comme dopants.

Sur cette page, vous pouvez consulter la liste des substances dopantes et voir si le supplément que vous voulez prendre est autorisé ou non.

Sans plus attendre, je vous dis au revoir, en espérant que ce Tour de France 2018 nous apportera des étapes passionnantes, et un duel pour le classement général digne du Tour. Nous verrons si Chris Froome entre dans l’histoire en tant que cinquième coureur à gagner cinq tours ou si, au contraire, d’autres coureurs osent prendre sa place. Profitons de l’un des plus grands spectacles du monde du sport et attendons beaucoup de victoires de nos coureurs français (et surtout le 14 juillet !).

Nous reverrons cette image encore une fois? Chris Froome à nouveau aux champs Élysées à Paris, en jaune et avec du champagne? Ou par contre nous verrons un autre gagnant…

Articles Associés

Estimation Tour de France

Protéines - 100%

Glucides - 100%

Caféine - 100%

Electrolytes - 100%

100%

Évaluation HSN: Aucun Avis Encore!
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez notre HSNBlog?
HSN Newsletter
Imaginez alors les offres de notre magasin

Donnez-nous votre adresse mail, et vous aurez accès aux meilleures promotions pour nos clients


Je veux m’abonner et j’accepte la politique de confidentialité