Vitamine B12 - Q'est-ce que, Propriétés, À Quoi Sert-t-elle... Blog HSN. Blog de Fitness, Nutrition, Santé et Sport | HSN Blog
Home / Nutrition / Vitamines / Vitamine B12 – Q’est-ce que, Propriétés, À Quoi Sert-t-elle…

Vitamine B12 – Q’est-ce que, Propriétés, À Quoi Sert-t-elle…

Sommaire

Si vous pensez avoir une carence en Vitamine B12, vous n’êtes pas le seul. Des études récentes montrent qu’un adulte sur quatre souffre d’une carence en cette vitamine essentielle, près de la moitié de la population a un taux sanguin inférieur à celui recommandé.

La carence en vitamine B12 a de graves conséquences sur la santé. Les compléments alimentaires sous forme de préparations de vitamine B12 sont un moyen utile et, dans de nombreux cas, nécessaire pour combler cette carence.

Qu’est-ce que la vitamine B12?

La vitamine B12 est une vitamine essentielle pour le corps. C’est une vitamine hydrosoluble qui remplit de nombreuses fonctions importantes dans l’organisme, notamment la production de globules rouges et le développement et le fonctionnement du système nerveux. La vitamine B12 est absorbée par les aliments que nous mangeons.
La vitamine B12 n’est présente que dans les aliments d’origine animale. Par conséquent, les végétaliens et les végétariens sont plus à risque de carence en vitamines. Quelque chose de semblable se produit chez les personnes âgées, car elles sont moins capables d’absorber et d’utiliser correctement la vitamine B12 de la nourriture qu’elles mangent.

La carence en vitamine B12 se produit lentement et par inadvertance

La vitamine B12, aussi appelée cobalamine, est soluble dans l’eau. Mais contrairement aux autres vitamines hydrosolubles, la B12 n’est pas rapidement excrétée dans l’urine.

La vitamine B12 est stockée dans le foie, les reins et les tissus du corps. Pour cette raison, sa carence peut passer inaperçue pendant des années, car son apport dépend de l’alimentation et de la capacité de chacun à absorber efficacement la vitamine.

Le retard dans l’appréciation de la carence en vitamine B12 est un problème grave, car après environ sept ans de carence en vitamine B12, des lésions cérébrales irréversibles peuvent survenir.

La vitamine B12 est surnommée la « vitamine énergétique », et le corps en a besoin pour développer de manière optimale de nombreuses fonctions vitales.

Ces fonctions comprennent la production d’énergie, la formation du sang, la synthèse de l’ADN et la formation de myéline (la myéline protège les terminaisons nerveuses et permet la communication entre elles).

Effets de la Vitamine B12

La vitamine B12 est une vitamine spéciale. Non seulement parce qu’elle est la plus grande et la plus complexe de toutes les vitamines, mais aussi parce qu’elle contient un seul élément métallique : le cobalt. C’est l’un des éléments les plus rares et c’est celui qui donne à la vitamine B12 son nom chimique, la cobalamine.

La vitamine B12 ne peut être produite par aucun organisme et doit donc être absorbée par l’alimentation. La source originale de vitamine B12 est la vitamine B12 bactérienne, qui est absorbée dans l’organisme par les aliments d’origine animale. Par conséquent, les régimes végétaliens devraient être complétés par des suppléments de vitamine B12 pour prévenir une carence en vitamine B12.

La vitamine B12 était connue pour ses propriétés curatives dans le traitement de l’anémie. On sait maintenant qu’il a aussi d’autres fonctions vitales dans l’organisme.

La vitamine B12, convertible et multifonctionnelle

La vitamine B12 est absorbée par l’alimentation et exclusivement dans l’iléon, la dernière partie de l’intestin grêle. En raison de sa taille énorme, comparée aux molécules, la vitamine B12 a besoin de l’aide de protéines pour traverser la paroi muqueuse de l’intestin et atteindre toutes les cellules du corps. Une fois qu’elle atteint les cellules, la vitamine B12 se transforme en ses formes bioactives, appelées coenzymes, méthylcobalamine et 5′-désoxyadénosylcobalamine. [1] [2] [72]

Fonction de la vitamine B12 dans les cellules

Les deux coenzymes, la méthylcobalamine et la 5′-désoxyadénosylcobalamine, partagent les fonctions de la vitamine B12. Les deux sont impliqués dans les processus cellulaires de base. La méthylcobalamine est nécessaire pour créer l’acide aminé méthionine, une composante importante des protéines. La méthylcobalamine est également nécessaire pour produire les éléments structuraux de l’ADN et de l’ARN dans les cellules.

Si la vitamine B12 manque, l’ADN ne peut pas se produire en quantité suffisante pendant la division cellulaire. Ces fonctions de la vitamine B12 sont particulièrement critiques dans les cellules qui présentent des taux élevés de division cellulaire, comme la moelle osseuse. Par conséquent, une carence en vitamine B12 affecte la quantité de cellules sanguines produites et provoque une pénurie de globules rouges, entraînant une anémie.

La vitamine B12 fournit de l’énergie

La deuxième coenzyme, la 5′-désoxyadénosylcobalamine, est active dans les mitochondries. Ces organismes cellulaires fournissent de l’énergie dans chaque cellule du corps. La vitamine B12 joue un rôle clé dans la production des acides gras et des éléments structurels des autres acides aminés. La vitamine B12 intervient dans le cycle du citrate et traite les molécules organiques pour produire de l’énergie et accumuler de nouvelles substances. En cas de carence en vitamine B12, des troubles neurologiques et cognitifs apparaissent.

Les fonctions de base de la vitamine B12 sont les suivantes :

  • Synthèse d’ADN et ARN
  • Production d’acides gras
  • Synthèse des acides aminés
  • Aide à produire l’énergie cellulaire

Effets de la Vitamine B12 sur la santé

Les fonctions moléculaires de la vitamine B12 sont reflétés à travers de ses effets sur la santé, parmi lesquels se démarquent:

  • Augmente l’énergie et reduit la fatigue[4]
  • Assure un bon fonctionnement du système nerveux[5]
  • Favorise la croissance normale et le développement des nerfs[6]
  • Aide dans la production des globules rouges [7]
  • Régule la divission cellulaire et favorise la longévité[8]
  • Protège le système cardiovasculaire de l’homocystéine[9]
  • Assure unsystème immunitaire sain [10]
  • Aide à la santé réproductive des femmes et stimule la grossesse[11]
  • Favorise le bien-être mental et le bon état d’esprit[12]
  • Stimule la licidité mentale, la concentration et la mémoire[27]
  • Augmente l’énergie phisique, émotionnelle et menthale[14]

En bref, la vitamine B12 est indispensable pour le bon état de la santé physique et menthale. Pour tout cela, nous devons assurer d’avoir un apporte adéquat de vitamine B12, spécialement si nous suivons un régime végétarien ou végétalien. Les compléments diététiques aident à augmenter les niveaux de vitamine B12.

Formes de la Vitamine B12

Les aliments contiennent des différentes formes de vitamine B12. Ces formes sont aussi offertes comme compléments de vitamine B12

Quelle forme de vitamine B12 est la meilleure ? Elles sont plus effectives certaines formes de B12 que d’autres ?

La vitamine B12 appartient au groupe chimique des cobalamines. Les cobalamines ont dans son atome central l’élément trace cobalt. La vitamine B12 est la seule substance naturelle contenant un élément de cobalt.

Dans cet élément central en cobalt, les atomes d’azote se lient entre eux. Cette structure centrale est entourée d’un cadre stable de structures en anneau.[23]

Pour les différentes formes de vitamine B12, l’élément central de cobalt est crucial, qui peut appartenir à différents groupes chimiques et est responsable de la fonction spécifique de chaque forme de vitamine B12.

Les formes suivantes de vitamine B12 sont disponibles : [24]

  • Cyanocobalamine: forme inactive
  • Hydroxicobalamine: forme inactive
  • Méthylcobalamine: coenzyme bioactive
  • Adenosylcobalamin: coenzyme bioactive

Les fonctions des différentes formes de vitamine B12

Les formes inactives de la vitamine B12, comme la cyanocobalamine et l’hydroxocobalamine, se divisent après absorption dans l’organisme et deviennent les formes bioactives, la méthylcobalamine et l’adénosylcobalamine.


Tout d’abord, le groupe -HO ou -CN est éliminé, et à un stade ultérieur, le groupe -CH3 ou -5 ‘ désoxyadénosyle. Ces étapes sont réalisées par des enzymes cellulaires spécifiques. Si l’une de ces enzymes n’est pas fonctionnelle, la vitamine B12 bioactive ne peut être produite.

Après la conversion en formes bioactives de méthylcobalamine et d’adénosylcobalamine, les coenzymes de la vitamine B12 agissent conjointement avec les enzymes. Les coenzymes sont nécessaires au fonctionnement des enzymes et ne peuvent donc pas être remplacés par d’autres éléments.

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

La méthylcobalamine agit dans la cellule avec l’enzyme méthionine synthase, qui est nécessaire à la production d’ADN et d’ARN du matériel génétique. Par conséquent, la méthylcobalamine est particulièrement importante dans les cellules très actives, comme celles de la moelle osseuse, où les cellules sanguines se forment. Le manque de méthylcobalamine affecte les globules rouges et produit de l’anémie. [25] [26]

L’adénosylcobalamine est efficace dans les mitochondries. Ce sont des éléments des cellules qui génèrent de l’énergie dans les cellules. Ceci est crucial pour la production d’acides gras et d’éléments constitutifs de l’ADN, ainsi que pour le cycle du citrate, nécessaire à la production d’énergie cellulaire. Le manque d’adénosylcobalamine produit des troubles neurologiques et cognitifs.

L’hydroxocobalamine a une autre fonction spéciale, en plus d’être un précurseur de la coenzyme vitamine B12. L’hydroxocobalamine est également utilisée dans la désintoxication du cyanure d’hydrogène.

Quelles formes de vitamine B12 sont absorbées par les aliments ?

Les principales formes de vitamine B12 ingérées avec les aliments sont principalement l’hydroxocobalamine, la méthylcobalamine et l’adénosylcobalamine. Les formes alimentaires les plus rares sont la cyanocobalamine et la sulfitcobalamine, un autre dérivé de cobalamine. [13]

Quelles formes devraient être prises comme suppléments alimentaires de vitamine B12 ?

Les formes actives de la vitamine B12 sont la méthylcobalamine et la cobalamine adénosyl. Ces formes étant directement utilisables, les nutritionnistes recommandent de prendre ces deux formes de vitamine B12 sous forme de suppléments alimentaires.

Vitamine B12 dans les compléments

La méthylcobalamine, en particulier, a la plus forte activité dans la méthylation de l’ADN. C’est la tâche principale de l’enzyme active de la vitamine B12. Par conséquent, la méthylcobalamine est la forme de vitamine B12 la plus recommandée comme supplément alimentaire.

L’hydroxocobalamine est la forme la plus courante sous laquelle la vitamine B12 se trouve dans les aliments. La cyanocobalamine est la forme la plus synthétique de vitamine B12 et est donc souvent offerte comme supplément de vitamine B12.

Une comparaison des deux formes inactives de vitamine B12 montre ce qui suit :

  • L’hydroxocobalamine représente 50 % de ce qui est capturé et fixé à la transcobalamine dans le plasma sanguin et est donc la forme la plus courante de vitamine B12 dans le sang.
  • L’hydroxocobalamine est stockée dans le corps plus longtemps et excrétée plus lentement par les reins que la cyanocobalamine. En raison de son effet de dépôt, il est souvent utilisé dans les injections de vitamine B12.
  • Dans des conditions expérimentales, l’hydroxocobalamine s’est avérée plus efficace que la cyanocobalamine pour se convertir en formes bioactives de la vitamine B12.
  • Sur la base de ces résultats, l’hydroxocobalamine est préférable à la cyanocobalamine

Qu’arrive-t-il à la vitamine B12 lorsqu’il y a trop peu d’acide dans l’estomac ?

L’indigestion, les brûlures d’estomac et l’œsophagite à reflux ont habituellement des symptômes qui indiquent que l’estomac produit trop d’acide. Dans la plupart des cas, cependant, c’est le contraire qui se produit : très peu d’acide gastrique est produit.
Pour aggraver la situation, de nombreuses personnes se tournent vers un bloqueur d’acide pour traiter les malaises gastriques. Mais le problème est qu’il inhibe la capacité de l’estomac à former de l’acide chlorhydrique.

Vitamine B12 (Méthylcobalamine)
Apport 1g de Méthylcobalamine (Forme active de B12). Elle joue un rôle dans le métabolisme énergétique. Santé du système nerveux. Évite la fatigue et la faiblesse. Apte pour les Végétaliens et les Végétariens.
ACHETER

Le manque d’acide chlorhydrique dans l’estomac rend la digestion difficile et réduit la quantité de nutriments qui sont absorbés par les aliments. Une carence en acide gastrique peut entraîner une carence en facteur intrinsèque, essentiel pour l’apport en vitamine B12. C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes n’absorbent pas assez de vitamine B12.

Dose recommandée de Vitamine B12

La vitamine B12 est une vitamine essentielle qui est stockée dans l’organisme (surtout dans le foie) et qui est excrétée, dans une large mesure, par les reins, puisqu’elle est soluble dans l’eau. Pour avoir un apport optimal doit être pris quotidiennement par le régime alimentaire

Dans les cas où cela n’est pas possible (par exemple lorsque l’on suit un régime végétalien), ou lorsque l’apport est insuffisant (par exemple chez les personnes âgées dont l’absorption intestinale est réduite), la vitamine B12 est recommandée sous forme de compléments alimentaires. Mais de quelle quantité de vitamine B12 une personne a-t-elle besoin ?

Apport quotidien recommandé en vitamine B12

La dose recommandée de vitamine B12 dépend du poids corporel, il existe donc différentes directives pour les enfants et les adultes. La State Nutrition Society donne les valeurs suivantes à titre indicatif : [39]

  • Bébés :
    De 0 à 4 mois : 0,4 microgramme par jour
    De 4 mois à 11 mois : 0,8 microgramme par jour
  • Les enfants :
    De 1 an à 3 ans : 1,0 microgramme par jour
    Entre 4 ans et 6 ans : 1,5 microgrammes par jour
    De 7 ans à 9 ans : 1,8 microgramme par jour
    9 à 12 ans : 2,0 microgrammes par jour
    12 à 14 ans : 3,0 microgrammes par jour
  • Adolescents de 15 ans et adultes :
    3,0 microgrammes par jour
  • Les femmes enceintes :
    3,5 microgrammes par jour
  • Pendant l’allaitement :
    4,0 microgrammes par jour

Interprétation des directrices

Propriétés de la vitamine B12

Les données ci-dessus ne constituent qu’une ligne directrice de base pour prévenir une carence aiguë en vitamine B12. Il est très important de savoir que seule une petite quantité de la vitamine B12 que nous ingérons est complètement absorbée par le corps.

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

La vitamine B12 est normalement ingérée par les aliments. Une fois qu’elle atteint l’intestin grêle, elle est canalisée à travers la paroi de la muqueuse intestinale jusqu’à ce qu’elle devienne les coenzymes bioactives de la vitamine B12. [40] Au cours de ce processus, une grande partie de la vitamine B12 ingérée est perdue.

Combien de vitamine B12 peut absorber le corps?

L’absorption de la vitamine B12 dans l’intestin grêle se produit principalement par liaison de la vitamine B12 à travers le facteur intrinsèque, la molécule qui la porte. Il est important de noter que jusqu’à 1,5 microgramme de vitamine B12 ne peut être consommé que par les aliments avant que le système soit saturé

Cependant, les chercheurs ont découvert, par l’intermédiaire de personnes qui manquent de facteur intrinsèque, qu’une partie de la vitamine B12 ingérée est également absorbée par la paroi de l’intestin grêle, quel que soit le mécanisme de transport.[32] Environ 1,2 % de la quantité de vitamine B12 ingérée est absorbée par diffusion passive, même en l’absence de facteur intrinsèque.

  • Apport actif en vitamine B12 par facteur intrinsèque : 1,2μg (microgrammes) par repas
  • Consommation passive par diffusion : 1,2% de la quantité de vitamine B12 absorbée

Cependant, chez les personnes âgées, ces apports sont réduits en raison de l’efficacité moindre du tractus intestinal. C’est pourquoi les personnes de plus de 50 ans sont plus susceptibles de souffrir d’une carence en vitamine B12 que les personnes plus jeunes. [33]

Dans un corps sain, un maximum de 1,5μg (microgrammes) de vitamine B12 est absorbé à chaque repas, respectant le pourcentage de 1,2 % recommandé pour répondre aux besoins quotidiens en vitamine B12.

Quelle est la dose quotidienne optimale de vitamine B12 ?

En raison de la capacité d’absorption limitée de l’organisme, il est nécessaire de lui fournir plus de vitamine B12 que la dose quotidienne recommandée. Mais comment peut-on garantir que l’organisme reçoive la quantité de vitamine B12 dont il a besoin sans jeter une partie de la vitamine B12 dans le système d’élimination des déchets ?

Les personnes souffrant d’une carence aiguë en vitamine B12 devraient prendre 1000μg à 2000μg (c.-à-d. 1 à 2 mg) de vitamine B12 par jour. Des études ont montré que la prise orale de vitamine B12 est tout aussi efficace que l’injection intramusculaire par les médecins. Cette quantité est suffisante pour couvrir les quantités stockées de vitamine B12. [41]

Une étude sur la dose de vitamine B12 a révélé qu’une carence légère en vitamine B12, dans le cas des personnes âgées, devrait être compensée par une dose de 500 μg à 1000 μg pour remédier efficacement à cette carence. [42]

Une étude clinique a montré que les jeunes en bonne santé doivent consommer au moins 4 μg à 7 μg de vitamine B12 par jour pour maintenir des niveaux adéquats de vitamine B12. [43]

Chez les enfants et les adolescents, l’apport de plus de 10 ug / jour est suffisant pour maintenir des niveaux adéquats de vitamine B12. [44]

Dose recommandée de Vitamine B12

D’après les résultats des études cliniques, la dose recommandée de vitamine B12 serait la suivante :

  • Personnes en bonne santé de moins de 50 ans : 4 μg à 7 μg / jour
  • Personnes de plus de 50 ans, végétariens, végétaliens, femmes enceintes, nourrissons ou autres groupes à risque : 500 μg à 1000 μg / jour
  • Ceux qui souffrent d’une carence aiguë en vitamine B12 : 1000 μg à 2000 μg μg vitamine B12 / jour
  • En principe, les personnes en bonne santé n’auraient pas besoin de prendre de la vitamine B12 à moins de faire beaucoup d’exercice, de souffrir de stress, de boire beaucoup d’alcool ou de caféine, d’être mal nourries ou d’avoir une alimentation déséquilibrée.

En conclusion, la dose recommandée de vitamine B12 est plus faible chez les jeunes en bonne santé. La dose optimale de vitamine B12 pour prévenir les symptômes d’une carence dépend de l’âge, du mode de vie et de l’alimentation.

Vitamine B12 pour végétaliens et végétariens

Vitamine B12 (Méthylcobalamine)
Apport 1g de Méthylcobalamine (Forme active de B12). Elle joue un rôle dans le métabolisme énergétique. Santé du système nerveux. Évite la fatigue et la faiblesse. Apte pour les Végétaliens et les Végétariens.
ACHETER

Pourquoi les végétaliens et les végétariens sont-ils à risque de carence en vitamine B12 ?

La vitamine B12 est absorbée par les aliments d’origine animale que nous consommons. Son apport doit être quotidien afin d’éviter une carence dans l’organisme. La plupart des légumes ne contiennent pas de vitamine B12. En effet, cette vitamine ne peut être produite que par des bactéries dans les produits carnés et autres produits animaux. [45]

Beaucoup de gens optent pour des régimes végétaliens et végétariens pour des raisons de santé, environnementales, culturelles ou éthiques. Les végétariens ne mangent pas de viande, mais des produits animaux, comme les œufs et les produits laitiers. D’autre part, les végétaliens s’abstiennent complètement de consommer des aliments d’origine animale.

L’alimentation et le mode de vie végétariens et végétaliens réduisent le risque de développer certaines pathologies, telles que le diabète ou les maladies cardiovasculaires.[46] Dans le monde, il y a environ 75 millions de végétariens et environ 1,5 million de personnes qui sont exclus du régime omnivore (l’ingestion de produits d’origine animale et végétale). [47]

Un régime végétarien ou végétalien équilibré, combiné à l’exposition au soleil, répond aux besoins en nutriments essentiels, comme les vitamines et les minéraux. Cependant, elle ne couvre pas les besoins de l’organisme en vitamine B12.

La plupart des légumes ne contiennent pas de vitamine B12, donc les végétaliens et les végétariens font partie du groupe à risque de carence en vitamine B12. Pour cette raison, les personnes qui suivent un régime végétalien et végétarien devraient prendre des suppléments alimentaires de vitamine B12. De plus, ils devraient surveiller fréquemment leur taux de vitamine B12 pour prévenir les symptômes de leur carence.

Tous les végétariens et les végétaliens ont du risque à souffrir de la vitamine B12?

Des études cliniques ont montré que les végétaliens et les végétariens sont plus susceptibles de souffrir d’une carence en vitamine B12. Alors que le risque de carence en vitamine B12 est estimé entre 2,5 % et 26 % dans la population générale, le pourcentage de carence en vitamine B12 est beaucoup plus élevé chez les personnes dont l’alimentation est principalement végétale. [48]

Les taux de carence en vitamine B12 chez les végétaliens et les végétariens sont les suivants :

  • 25 % à 86 % des enfants
  • 21 % à 51 % des adolescents
  • 11 % à 90 % des personnes âgées
  • Environ 62% des femmes enceintes

Une analyse plus détaillée des résultats a montré que les végétaliens sont plus susceptibles de souffrir d’une carence en vitamine B12 que les végétariens, et que la durée pendant laquelle un régime végétalien ou végétarien a été suivi joue un rôle crucial dans une carence en vitamine B12. Les personnes végétaliennes ou végétariennes depuis la naissance courent un plus grand risque de carence en vitamine B12 que celles qui adoptent plus tard un régime alimentaire qui comprend la consommation d’aliments d’origine animale. [49]

La vitamine B12 dans les régimes végétariens

Résultats des tests de vitamine B12 chez les végétariens et les végétaliens

L’indice de vitamine B12 est différent chez les végétaliens et les végétariens et montre un pourcentage beaucoup plus élevé de carence en cette vitamine que chez ceux qui consomment une alimentation qui comprend de la viande.

Un examen détaillé des différents tests effectués sur la vitamine B12 dans tous les groupes nutritionnels a révélé que:

  • 11% des omnivores, 77% des végétariens et 92% des végétaliens ont des niveaux inadéquats d’holotranscobalamine (> 35 nmol / l) (niveau mesurant la déficience en vitamine B12).
  • 5% des omnivores, 68% des végétariens et 83% des végétaliens ont des niveaux élevés de MMA (> 271 nmol / L)
  • 16% des omnivores, 38% des végétariens et 67% des végétaliens ont des taux élevés d’homocystéine (> 12 nmol / L) [50]

Ces résultats confirment une carence généralisée en vitamine B12 chez les végétaliens et les végétariens, et montrent clairement que la consommation d’œufs et/ou de produits laitiers, dans le cas des végétariens qui les incluent dans leur alimentation, n’est pas suffisante pour prévenir une carence en vitamine B12.

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

Comment cette carence est-elle détectée?

La vitamine B12 est absorbée par l’alimentation, mais elle est également stockée dans l’organisme, en particulier dans le foie. Pour cette raison, il peut s’écouler beaucoup de temps avant que les premiers symptômes d’une carence en vitamine B12 n’apparaissent lorsqu’un régime végétarien ou végétalien a été choisi.

Cependant, des études indiquent que les premiers symptômes peuvent apparaître après 2 ans et que la carence en vitamine B12 est évidente dans les tests sériques effectués au cours des 5 premières années suivant les changements alimentaires.

Des taux insuffisants de vitamine B12 chez les femmes végétariennes enceintes sont également transmis au fœtus et peuvent entraîner des troubles du développement. Il est important de noter que certaines des conséquences d’une carence en vitamine B12, comme la perte de la gaine médullaire entourant les nerfs, sont irréversibles.

La prudence est de mise avec les sources de vitamine B12 des plantes

Bien que la plupart des aliments à base de plantes manquent de vitamine B12, il y en a qui en ont des quantités pertinentes. Cependant, les niveaux de vitamine B12 mesurés dans les aliments d’origine végétale sont sujets à de fortes fluctuations et dépendent de la teneur en vitamine B12 du milieu nutritif. Son contenu pourrait donc être affecté ou réduit complètement.

La vitamine B12 contenue en certaines plantes

Le corps humain ne peut absorber et utiliser qu’une forme spécifique de vitamine B12. Les formes de vitamine B12 identifiées chez certaines plantes sont similaires à la vitamine B12, mais n’ont pas le composant bioactif. Une étude clinique a révélé que 80 % des formes de vitamine B12 présentes dans les plantes sont totalement inactives et ne possèdent pas les propriétés de la vitamine B12. [51] [52] [53]

La vitamine B12 des algues et des champignons

Les champignons et les algues sont probablement les seuls légumes qui contiennent de la vitamine B12 active. Cependant, il n’est présent que chez certaines espèces, comme certains pleurotes qui poussent dans le sud de l’Italie ou en Sicile et des espèces plus rares, comme la trompette d’automne ou la chanterelle améthyste.

Les champignons shiitake peuvent contenir jusqu’à 5,6 μg de vitamine B12 par 100 g de poids sec. Cependant, dans ce cas, le problème réside dans l’énorme fluctuation des niveaux de vitamine B12, qui dépend de l’environnement et des conditions du sol.

Les algues marines, comme le Nori, la Chlorella ou la Spiruline, sont également riches en vitamine B12.

Cependant, les quantités de vitamine B12 active varient considérablement, il est donc difficile de savoir dans quelle mesure elle contribue à l’organisme. [54] [55]

D’autres sources végétales possibles de vitamine B12 sont les aliments fermentés, comme la choucroute, les produits du soja (tempeh) et le thé. Cependant, les quantités de vitamine B12 mesurées ici sont très faibles, seulement 1 μg pour 100 g de poids sec.

Est-elle efficace cette vitamine B12 des légumes  ?

Pour évaluer l’utilité des sources végétales de vitamine B12, il est crucial de mesurer leur efficacité. Cela s’applique à de nombreux aliments ayant une teneur mesurée en vitamine B12. Il a été démontré que la consommation régulière de Nori chez le rat réduit la valeur du MMA et augmente la valeur hépatique de la vitamine B12. Une étude de 6 enfants végétaliens a montré que manger du Nori aide à prévenir les carences nutritionnelles en vitamine B12

Cependant, une autre étude clinique n’a pas trouvé les effets de la consommation de nori ou de spiruline chez les enfants végétaliens. Ici, cependant, un test de vitamine B12 différent a été utilisé. [56]

Une étude menée aux Etats-Unis a montré que l’ingestion quotidienne de 9 grammes de Chlorella pendant 2 mois a réduit les niveaux de MMA et d’homocystéine chez les sujets végétaliens et végétariens, et peut donc être considérée comme bioactive.. [57]

Vitamine B12 et sa carence dans les légumes

Ces résultats démontrent que la vitamine B12 obtenue à travers ces algues et légumes peuvent protéger contre les sources de carence de vitamine B12. Mais la crédibilité de ses effets est encore douteuse.

Comment les végétaliens et les végétariens peuvent-ils se protéger contre une carence en vitamine B12?

La meilleure protection contre la carence en vitamine B12 dans les régimes végétariens et végétariens est de prendre des compléments en vitamine B12 ainsi que des aliments enrichis en vitamine B12. Dans ce cas, contrairement aux algues et aux sources végétales, le dosage, la qualité et la bioactivité sont garantis.

Les compléments de vitamine B12 à forte dose (1000 μg) peuvent non seulement prévenir une carence, mais aussi reconstituer les dépôts de vitamine B12 appauvris dans le foie et les reins lorsqu’un régime végétarien a été suivi pendant longtemps

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

Les compléments de vitamine B12 sont-ils Végétaliens?

Le fabricant doit indiquer la composition exacte du produit.

La vitamine B12 et la dépression

Les chercheurs ne connaissent toujours pas les causes exactes de la dépression. Cependant, de plus en plus de scientifiques font le lien entre l’influence du régime alimentaire et des micronutriments sur le développement et l’évolution de la dépression. Le débat sur le rôle de la vitamine B12 dans la dépressionest de plus en plus discuté par les experts.

Homocystéine, acide folique, vitamine B12 et dépression

Il a été démontré que des taux élevés d’homocystéine dans le sang sont associés à l’apparition de symptômes dépressifs. Un taux élevé d’homocystéine est souvent une indication d’une carence en vitamine B12 et est également associé à un faible taux de folate.

Des niveaux réduits d’acide folique et de vitamine B12 associés à la dépression ont également été observés. Par exemple, une étude clinique a montré que le taux de dépression chez les sujets analysés était de 31% dans le cas des végétaliens à faible taux de vitamine B12, contre 12% dans le cas des sujets omnivores. [58]

Dans une analyse scientifique réalisée sur la dépression sévère en 2005, il a déjà été recommandé de combiner l’acide folique avec des doses élevées de vitamine B12. [59]

Les résultats ne sont pas déterminants

Les résultats, jusqu’à présent, révèlent des résultats contradictoires. Dans l’étude clinique menée à Rotterdam, sur 3.884 pour établir la relation entre le statut en vitamine B12, l’acide folique et l’homocystéine avec les symptômes dépressifs a montré une corrélation claire entre de faibles niveaux de vitamine B12, des niveaux accrus d’homocystéine et la dépression.  [60]

Par contre, une étude de Hordaland sur l’homocystéine n’a trouvé aucune corrélation entre l’acide folique, la vitamine B12 et la dépression. Cependant, elle a confirmé la relation entre l’homocystéine et la dépression. Cependant, en plus du résultat négatif global, cette étude révèle la complexité du lien entre la vitamine B12 et la dépression.

Selon les résultats de cette étude, des taux sanguins très bas et très élevés de vitamine B12 augmentent le risque de dépression, bien que cette augmentation ne soit pas corrélée avec le taux de vitamine B12. [61]

La relation complexe entre la vitamine B12 et la dépression

Il existe de nombreuses études cliniques dans lesquelles la relation complexe entre la vitamine B12 et la dépression a également été confirmée. Par exemple, il a été démontré qu’un taux élevé de vitamine B12 protège les hommes contre la dépression alors que la vitamine B6 est beaucoup plus efficace comme facteur préventif contre la dépression chez les femmes. [62]

Vitamine B Complex
Toutes les Vitamines du Groupe B. Elles interviennent dans le métabolisme énergétique, soutiennent au système nerveux, renforcent les cheveux, la peau, les ongles... Voici seulement quelques unes des vertus des ses processus dans l'organisme.
ACHETER

Une analyse de toutes les études pertinentes sur la vitamine B12 et la dépression a conclu que le traitement à l’acide folique ou à la vitamine B12 ne permet pas de guérir à court terme les symptômes dépressifs. Cependant, à long terme, le traitement peut être efficace. [63]

Une étude menée sur 2 ans chez les personnes âgées a montré que l’apport de 500μg vitamine B12 et 400 ug d’acide folique n’améliorait pas les symptômes dépressifs, mais produisait une meilleure qualité de vie. Les sujets de l’étude présentaient des taux élevés d’homocystéine, mais ne souffraient pas nécessairement de dépression.  [64]

Ces résultats démontrent l’interaction complexe entre les micronutriments et les symptômes dépressifs. Il est donc essentiel d’analyser tous les détails des études avant de tirer des conclusions décisives.

Vitamine B12 dans le métabolisme du carbone

La raison pour laquelle la vitamine B12, l’homocystéine et l’acide folique ont de bonnes chances d’être un bon choix pour le traitement de la dépression est le rôle important qu’ils jouent dans le métabolisme dit du carbone. Au cours de son cycle biochimique, l’acide folique et la vitamine B12 sont des éléments centraux qui libèrent un atome de carbone à d’autres molécules, développant ainsi des fonctions importantes dans le système nerveux central

La vitamine B12, entre autres, contribue à la production de neurotransmetteurs et de monoamines, substances messagèresdu cerveau, et phospholipides éléments structuraux importants.

En cas de carence en vitamine B12, ce processus est interrompu et le système nerveux ne fonctionne plus correctement. Cette carence en vitamine B12 produit des changements dans le métabolisme du carbone qui contribuent à l’apparition de troubles neuronaux et mentaux comme la dépression.

Découvrir le rôle de la vitamine B12 dans le développement et l’évolution de la dépression demande encore plus de temps, mais les chercheurs sont confiants que les suppléments de vitamine B12 pourront être utilisés dans le futur pour traiter cette maladie mentale grave. Ce qui est clair, c’est que la dépression n’est qu’une des maladies qui pourraient être dues à une carence en vitamine B12. Il est donc recommandé d’avoir un apport suffisant en vitamine B12, soit par une alimentation équilibrée, soit en prenant des compléments alimentaires.

Vitamine B12 pour traiter la démence et l’Alzheimer

La démence est une maladie mentale qui touche de plus en plus de personnes. La démence affecte la mémoire, le raisonnement, l’orientation et le langage. Les conséquences sont très graves, car les personnes atteintes de démence perdent leur autonomie et ont besoin de soins complets.

En 2015, il y avait 46,8 millions de personnes atteintes de démence dans le monde. L’une des causes les plus courantes de démence est la maladie d’Alzheimer, qui touche environ les deux tiers des patients atteints de démence. [65] [66]

Comment identifier la démence et la maladie d’Alzheimer?

Le diagnostic de la démence et de la maladie d’Alzheimer est posé en évaluant les antécédents médicaux du patient, les tests neuropsychologiques et les techniques d’imagerie comme la résonance magnétique. Dans la maladie d’Alzheimer, il existe une accumulation caractéristique de corps protéiques anormalement repliés (protéines) sous forme de « plaques ».

Vitamine B12 et Démence

Ces plaques affectent la communication entre les cellules nerveuses et causent leur mort. La conséquence de la perte de cellules nerveuses est la cause des symptômes typiques de la démence, tels que la perte de mémoire et les troubles de la parole.

Vitamine B12 (Méthylcobalamine)
Apport 1g de Méthylcobalamine (Forme active de B12). Elle joue un rôle dans le métabolisme énergétique. Santé du système nerveux. Évite la fatigue et la faiblesse. Apte pour les Végétaliens et les Végétariens.
ACHETER

De nouvelles études sur les cellules du système neuronal montrent que la vitamine B12 prévient directement la formation de ces plaques. La vitamine B12 protège également les cellules de la toxicité mortelle de ces plaques et prévient ainsi la mort des neurones.

Les chercheurs espèrent appliquer ces résultats et produire un ingrédient actif formé par la vitamine B12 qui protège les cellules nerveuses et arrête les effets de la maladie d’Alzheimer. [67]

Quelles sont les causes de la démence et de la maladie d’Alzheimer ?

Les causes exactes de la démence et de la maladie d’Alzheimer sont encore inconnues. Jusqu’à présent, aucun remède n’a été trouvé. La science suppose qu’une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux est impliquée dans le développement de la maladie.

L’un des facteurs environnementaux les plus influents est l’alimentation, en particulier le manque de micronutriments. L’absence de l’un d’eux peut déclencher l’apparition de la démence et de la maladie d’Alzheimer. Les vitamines du complexe B, en particulier la vitamine B12, ont une fonction préventive importante et peuvent retarder le développement de la démence et de la maladie d’Alzheimer.

Facteurs génétiques et épigénétiques dans le développement de la démence et de la maladie d’Alzheimer

Le développement de la démence et de la maladie d’Alzheimer est dû à une combinaison de facteurs génétiques et épigénétiques. Les facteurs génétiques sont des changements dans la portion de l’ADN qui code une protéine associée à la démence et à la maladie d’Alzheimer, comme l’ApoE ou la préséniline. Par exemple, les mutations de l’ADN peuvent entraîner une carence en protéines, ce qui favorise le développement de la maladie d’Alzheimer.

Cependant, ce n’est qu’une partie du problème puisque les facteurs épigénétiques jouent un rôle tout aussi important. Les facteurs épigénétiques sont les mécanismes qui régulent directement le matériel génétique et sont largement influencés par des facteurs environnementaux, tels que l’environnement, les effets des toxines, le tabagisme et la nutrition, ainsi que les lésions cérébrales traumatiques.

Les facteurs épigénétiques peuvent causer ou retarder l’apparition et la progression de la maladie. Le facteur de risque pour le développement de la démence et de la maladie d’Alzheimer comprend les toxines environnementales plomb, cadmium, arsenic, aluminium et éthanol (alcool).

Inversement, les facteurs qui réduisent le risque de démence ou de maladie d’Alzheimer comprennent, entre autres, les vitamines B12, B9 et B6, les vitamines A, C, D et la vitamine E, ainsi que les acides gras oméga-3, le gingembre, le curcuma et d’autres nutriments.

Comment la vitamine B12 protège-t-elle contre la démence et la maladie d’Alzheimer ?

La vitamine B12 est probablement l’un des nutriments qui protège le mieux contre le développement de la démence et de la maladie d’Alzheimer et réduit le risque de maladie.

Ceci est causé par la molécule d’homocystéine dans le sérum sanguin. Un taux élevé d’homocystéine est généralement lié à un faible taux de vitamine B12, mais cette carence peut être réduite en prenant de la vitamine B12. Grâce au contrôle de la vitamine B12 par l’homocystéine, la progression de la démence et de la maladie d’Alzheimer peut être ralentie, selon toutes les recherches.

La vitamine B12 et l’homocystéine dans la démence et l’Alzheimer

L’augmentation des taux d’homocystéine favorise l’atrophie, la perte de masse cérébrale et une diminution des capacités cognitives. Tout cela favorise le développement de la démence et de la maladie d’Alzheimer. Même les patients atteints de troubles cognitifs légers ont des taux d’homocystéine plus élevés et des taux de vitamine B12 insuffisants. [68]

Les chercheurs ont constaté que l’augmentation des taux d’homocystéine contribue à accélérer l’apparition de la démence et de la maladie d’Alzheimer. L’homocystéine est un composant chimique qui se lie à l’ADN, régulant sa conversion en protéines. L’homocystéine est également nécessaire aux neurotransmetteurs pour communiquer entre les cellules nerveuses.

De plus, l’homocystéine est essentielle pour la myéline, l’enveloppe qui protège les nerfs. Toutes ces fonctions de l’homocystéine interviennent dans l’apparition et le développement de la démence et de la maladie d’Alzheimer.[69]

La vitamine B12 aide-t-elle à prévenir et à traiter la démence et la maladie d’Alzheimer ?

Plusieurs études portant sur des personnes âgées atteintes de démence ont montré que la prise de vitamine B12, en association avec la vitamine B6 et l’acide folique, aide à améliorer les symptômes de la démence et de la maladie d’Alzheimer :

Une étude menée chez des hommes âgés a montré qu’une consommation à long terme de 400 mcg de vitamine B12 sur deux ans réduit les taux d’homocystéine et la concentration des plaques bêta-amyloïdes, qui sont les premiers signes de la maladie d’Alzheimer. [70]

Dans la même étude, il a été démontré que l’apport de 500 μg de vitamine B12 sur deux ans chez des personnes âgées présentant une déficience cognitive légère, ralentit la déficience cognitive, réduit l’atrophie cérébrale et augmente la mémoire. [71]

L’apport en vitamine B12 a également réduit la disparition de la matière grise dans les régions les plus touchées par la maladie d’Alzheimer. [3]

Ces études démontrent clairement que la vitamine B12 protège non seulement contre l’apparition de la démence et de la maladie d’Alzheimer, mais ralentit également la progression de la maladie et sert à traiter les symptômes, de sorte que la vitamine B12 contribue à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de démence et d’Alzheimer.

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

Une carence en vitamine B12 entraîne une augmentation des taux d’homocystéine, ce qui entraîne la démence et la maladie d’Alzheimer, surtout chez les personnes âgées.

L’apport à long terme de compléments de vitamine B12 à forte dose contribue à maintenir les performances cognitives et à ralentir la perte de masse cérébrale, améliorant ainsi la qualité de vie et le bien-être des personnes atteintes de cette maladie.

La prise de vitamine B12 est un bon moyen de prévenir ou de retarder l’apparition de la démence et de la maladie d’Alzheimer. Un apport élevé en vitamine B12 est recommandé pour les personnes âgées ainsi que pour les personnes à risque de développer la démence ou la maladie d’Alzheimer.

Vitamine B12 pour traiter l’anémie et l’anémie pernicieuse

La anemia suele relacionarse con una deficiencia de hierro. Sin embargo, también puede estar causada por una deficiencia de vitamina B12. Cuando se trató la anemia perniciosa con una dieta alta de hígado, se descubrió la importancia de la vitamina B12 para tratar la anemia

L’anémie est souvent associée à une carence en fer. Cependant, elle peut aussi être causée par une carence en vitamine B12. Lorsque l’anémie pernicieuse était traitée par un régime alimentaire riche en foie, on a découvert l’importance de la vitamine B12 dans le traitement de l’anémie. [73]

Comment la vitamine B12 aide-t-elle à traiter l’anémie?

L’une des fonctions de la vitamine B12 dans les cellules est de produire certains acides aminés nécessaires à la production des protéines (corps protéiques). La vitamine B12 est également essentielle à la production de l’ADN et de l’ARN et participe donc à la préservation et à la transmission du génome. Les protéines, l’ADN et l’ARN font partie de chaque cellule du corps.

Lorsqu’une carence en vitamine B12 survient, elle commence à affecter les cellules. Les globules rouges sont renouvelés environ tous les 120 jours. Une carence en vitamine B12 provoque une carence en matières premières pour la formation des globules rouges qui, lorsqu’ils ne peuvent agir de manière optimale, finissent par provoquer une anémie.

Y a-t-il une relation entre le fer et la vitamine B12 ?

Un manque de fer et de vitamine B12 dans le corps entraîne l’anémie. Dans les deux cas, l’effet est le même : le corps reçoit très peu d’oxygène. C’est le symptôme typique de l’anémie.

Cependant, il y a quelques différences entre la déficience de l’un ou l’autre élément: [74] [75]

  • En cas de carence en fer, l’organisme ne peut produire suffisamment d’hémoglobine. L’hémoglobine est composée de fer et d’oxygène et est transportée dans tout l’organisme par les globules rouges. Lorsque l’organisme ne dispose pas de suffisamment de fer, il ne peut produire l’hémoglobine dont il a besoin. Les globules rouges deviennent petits parce qu’il leur manque la molécule d’hémoglobine. Cet effet est appelé anémie microcytaire.
  • Une carence en vitamine B12 entraîne une production inadéquate de globules rouges. Bien que dans ce cas, ils ont l’hémoglobine, il ya un manque d’oxygène dans le corps. Pour cette raison, les globules rouges sont plus gros que la normale. Cet effet est appelé anémie macrocytaire. Dans ce cas, les cellules sanguines se décomposent dans la rate, produisant une carence en oxygène

Par conséquent, le fer et la vitamine B12 sont liés, chacun à sa façon, au processus d’oxygénation du sang. Les deux molécules sont absorbées par l’alimentation et se trouvent principalement dans la viande et les aliments d’origine animale. Les personnes suivant un régime végétarien ou végétalien courent un risque accru d’anémie des deux types.

Une étude clinique a révélé que les participants souffrant d’anémie due à une carence en fer présentaient également des taux très faibles de vitamine B12 et des taux élevés d’homocystéine.[76]Ceci indique que lorsque l’anémie la plus fréquente, due à une carence en fer, est présente, le taux de vitamine B12 doit également être surveillé pour éviter tout diagnostic erroné ou traitement inapproprié.

Quels sont les symptômes de l’anémie par carence en vitamine B12?

Vitamine B12 (Méthylcobalamine)
Apport 1g de Méthylcobalamine (Forme active de B12). Elle joue un rôle dans le métabolisme énergétique. Santé du système nerveux. Évite la fatigue et la faiblesse. Apte pour les Végétaliens et les Végétariens.
ACHETER

Les signes tipiques de l’anémie par carence en vitamine B12 sont:

  • Pâleur
  • Fatigue
  • Manque de concentration
  • Sensibilité accrue à l’infection
  • Perte de poids
  • Gencives qui saignent
  • Indigestion
  • Symptômes neurologiques, tels qu’engourdissement ou picotements aux extrémités

Diagnostique de l’anémie par manque de vitamine B12

Lorsque les symptômes mentionnés ci-dessus persistent, consultez immédiatement un médecin. Le médecin confirmera ou exclura le diagnostic d’anémie en fonction du nombre de globules rouges dans le sang et du taux de vitamine B12.

Un examen microscopique des cellules sanguines peut confirmer une carence en vitamine B12. L’anémie liée à l’absence de vitamine B12 produit une anémie macrocytaire, avec une hypertrophie des globules rouges. De nombreux globules rouges peuvent aussi avoir la forme d’un poisson, comme l’ont confirmé de nouvelles recherches menées à l’Université de Graz.[77] Cette particularité pourrait contribuer, à l’avenir, à confirmer ce diagnostic.

Manque de vitamine dans le sang

Traitement de l’anémie par carence en vitamine B12

Le traitement consiste à prendre ou à injecter de la vitamine B12 à la personne atteinte de cette carence. Les deux traitements fonctionnent de la même façon, bien que la prise orale de capsules, comprimés ou tablettes de vitamine B12 soit mieux tolérée et moins chère.

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

Le traitement de l’anémie liée à une carence en vitamine B12 nécessite un apport ou une injection à forte dose de vitamine B12 (1000 μg par jour). [78]

Qu’est-ce que l’anémie pernicieuse ?

L’anémie pernicieuse est une forme particulière d’anémie. Il s’agit d’une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire de l’organisme produit des anticorps contre les protéines de l’organisme. L’anémie pernicieuse affecte le facteur intrinsèque. Le facteur intrinsèque est nécessaire pour transporter la vitamine B12 dans les cellules à travers la paroi de la muqueuse intestinale. Dans ce cas, l’organisme forme des anticorps qui empêchent la vitamine B12 de se lier au facteur intrinsèque. De ce fait, la vitamine B12 ingérée est principalement excrétée et ne peut être absorbée que par diffusion passive.

On estime qu’environ 4% de la population européenne souffre d’anémie pernicieuse. Comme le test médical pour mesurer les anticorps et confirmer le diagnostic d’anémie pernicieuse est coûteux, le nombre de personnes souffrant d’anémie pernicieuse peut être plus élevé qu’on ne le croit. [79] Les symptômes de l’anémie pernicieuse sont similaires à ceux de l’anémie liée à un manque de vitamine B12.

Traitement de l’anémie pernicieuse

Le traitement de l’anémie pernicieuse est similaire à celui de l’anémie causée par un manque de vitamine B12. En général, 1000 μg de vitamine B12 doivent être administrés quotidiennement au patient. Cependant, comme, dans ce cas, la vitamine B12 ne peut pas être absorbée par l’alimentation en raison d’un dysfonctionnement intrinsèque du facteur, les patients souffrant d’anémie pernicieuse dépendent toute leur vie de l’apport en vitamine B12, qui pénètre les cellules par diffusion. Une analyse a montré que la prise orale de vitamine B12 est aussi efficace que l’injection intramusculaire.

Vitamine B12 pour traiter les troubles du sommeil

Avoir un sommeil de qualité et dormir les heures nécessaires est crucial pour la santé. Les troubles du sommeil peuvent être liés à un déficit en mélatonine. La mélatonine est connue sous le nom d' »hormone du sommeil ». Avec l’âge, l’organisme a de plus en plus de difficulté à produire cette hormone.

La vitamine B12 joue un rôle clé dans la production de mélatonine, il est donc important d’avoir suffisamment de vitamine B12 dans le sang pour assurer un niveau optimal de mélatonine.

L’importance de la vitamine B12 pour prévenir et traiter des maladies neurologiques et neuropsychiatriques

Il a été démontré que la carence en vitamine B12 entraîne la démence et la maladie d’Alzheimer, ainsi que de nombreuses maladies neurologiques comme la moelle épinière et la neuropathie périphérique.

La neuropathie périphérique est une maladie ou un dysfonctionnement des nerfs périphériques. Les symptômes comprennent un engourdissement, des tremblements, des picotements, des douleurs, des démangeaisons et une sensation de picotement causée par une épingle ou une aiguille.

La peau devient hypersensible. Parfois, le patient ne supporte plus le toucher sur une partie de son corps. Même le frottement des vêtements ou des draps peut causer de la douleur.

Si les muscles sont affectés, le patient peut ressentir de la fatigue, de la lourdeur, de la faiblesse, en plus des crampes musculaires, des tremblements et de la douleur.

La carence en vitamine B12 est également liée à la migraine et à la maladie de Parkinson, qui sont des maladies neurologiques.

De plus, la carence en vitamine B12 est liée au développement de maladies psychiatriques, qui peuvent être divisées en ces symptômes:

  • Troubles de l’humeur : apathie, dépression, troubles de l’alimentation et troubles du comportement (qui surviennent principalement pendant la nuit).
  • Hyperactivité : excitabilité, euphorie, irritabilité, manque d’inhibition et troubles du mouvement.
  • Psycho : hallucinations et délires.

La neuropathie optique est une autre conséquence de la carence en vitamine B12. On sait que la carence chronique en B12 affecte le nerf optique à long terme et provoque une cécité irréversible.

La vitamine B12 pour traiter les maladies cardiovasculaires

Les maladies du système cardiovasculaire sont en augmentation dans le monde occidental. Aujourd’hui, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux sont toujours la première cause de décès en Europe.

Plus de 90 % des personnes qui meurent d’une maladie cardiovasculaire ont plus de 65 ans. [80] La vitamine B12 peut aider à prévenir les causes des maladies cardiovasculaires.

Comment la vitamine B12 aide-t-elle à prévenir et à traiter les maladies cardiovasculaires?

Les taux d’homocystéine et de vitamine B12 sont essentiels dans les maladies cardiovasculaires. Des taux élevés d’homocystéine dans le sang indiquent une carence en vitamine B12 ou que son niveau est bas.[81]

Qu’est-ce que l’homocystéine

L’homocystéine appartient chimiquement au groupe des acides aminés. Elle intervient dans la méthionine et la cystéine, éléments constitutifs de la production de protéines, composants essentiels de notre organisme. L’homocystéine joue également un rôle essentiel dans la méthylation, une réponse cellulaire qui régule l’ADN et donc le génome. L’homocystéine elle-même est produite à partir de méthionine dans l’alimentation. [82]

Vitamine B12 (Méthylcobalamine)
Apport 1g de Méthylcobalamine (Forme active de B12). Elle joue un rôle dans le métabolisme énergétique. Santé du système nerveux. Évite la fatigue et la faiblesse. Apte pour les Végétaliens et les Végétariens.
ACHETER

Qu’est-ce que l’hyperhomocystéinémie ?

L’hyperhomocystéinémie est le terme médical qui désigne un taux élevé d’homocystéine. La liste suivante indique les valeurs d’homocystéine :

  • 5 a 15 μmol / L: taux d’homocystéine à jeun normal
  • 16 a 30 μmol / L: taux d’homocystéine modérément élevé (hyperhomocystéinémie légère)
  • 31 a 100 μmol / L: hyperhomocystéinémie modérée
  • más de 100 μmol / L: hyperhomocystéinémie grave

L’hyperhomocystéinémie modérée à sévère est causée presque exclusivement par un défaut génétique sous-jacent du métabolisme de l’homocystéine. Des taux modérément élevés d’homocystéine sont dus, dans la plupart des cas, à des carences en vitamine B12, vitamine B6 ou acide folique.

Homocystéine et maladies cardiovasculaires

Au milieu des années 1970, les chercheurs ont reconnu la relation directe entre l’homocystéine et l’artériosclérose, la calcification des vaisseaux sanguins. Ils ont conclu que l’augmentation du taux d’homocystéine produisait des dépôts dans les artères, appelés plaques. [83]

Les plaques peuvent couper l’approvisionnement en sang et causer une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou une thrombose. [84] Depuis, de nombreuses études scientifiques ont démontré que des taux élevés d’homocystéine sont associés à un risque accru de maladie cardiovasculaire. [85]

La vitamine B12 peut-elle protéger contre les maladies cardiovasculaires ?

Dans les maladies cardiovasculaires, il est très difficile d’établir une relation de cause à effet directe, car de nombreux éléments, tels que les facteurs génétiques, les facteurs environnementaux, l’alimentation et le mode de vie, interagissent les uns avec les autres. Il est donc difficile de garantir que l’apport en micronutriments et en vitamines est suffisant pour prévenir complètement l’apparition des maladies cardiovasculaires.

Cependant, une méta-analyse de 15 études scientifiques menées auprès de plus de 70 000 patients a montré que la prise de vitamine B12 réduit le risque d’accident vasculaire cérébral en abaissant le taux d’homocystéine.[86]

L’apport en vitamine B12 pour réduire les taux d’homocystéine est recommandé pour les personnes à risque de maladies cardiovasculaires, comme les fumeurs, les personnes en surpoids et les personnes âgées. De plus, la vitamine B12 est généralement recommandée dans le cadre d’une alimentation et d’un mode de vie sains pour prévenir les maladies cardiovasculaires.

La vitamine B12 et autres maladies

Le nombre de personnes touchées par le cancer augmente régulièrement depuis des décennies et a doublé depuis 1970. L’OMS estime qu’en 2030, plus de 21 millions de personnes développeront un cancer chaque année. [124] [88]

Les statistiques nous fournissent des informations sur les causes possibles de la maladie, ainsi que sur les facteurs qui influencent, pour et contre, le développement de cette maladie. D’une part, le cancer dépend de l’absorption de substances cancérigènes (cancérigènes), par exemple le tabac ou la consommation de substances cancérigènes dans l’alimentation. À cet égard, le mode de vie et la nutrition sont directement liés au développement de certains cancers.

D’autre part, les tests de dépistage se sont considérablement améliorés, entraînant une diminution de certains types de cancer. Mais les progrès de la médecine ne se limitent pas à la guérison des maladies. Malheureusement, le fait que les gens vivent maintenant plus longtemps augmente aussi le risque de cancer, car l’âge joue un rôle important dans le développement de la maladie.

Alimentation et Vitamine B12

La science nous dit que les aliments que nous mangeons peuvent causer le cancer, mais qu’ils peuvent aussi le prévenir. Une alimentation adéquate et l’apport de vitamines et d’autres micronutriments influent sur le risque de cancer.

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

Une alimentation équilibrée doit avoir un apport adéquat en vitamine B12. Le fait que la vitamine B12 réduise le risque de cancer reste actuellement controversé.

La vitamine B12 peut-elle nous protéger?

Une étude à long terme menée par l’Université Harvard à Boston a étudié la relation entre la vitamine B12 et le risque réduit de cancer. Dans cette étude, plus de 32 000 femmes ont été analysées sur une période de 6 à 17 ans. L’objectif était de vérifier si la concentration sérique de vitamine B12 dans le sérum était liée au développement du cancer du sein. Les résultats ont montré que des concentrations sériques élevées de B12 sont associées à un faible risque de cancer du sein chez les femmes préménopausées.

Il a également été démontré que l’acide folique et la vitamine B6 ont un effet protecteur.[89] Ces résultats ont été confirmés dans une autre étude clinique française portant sur plus de 62 000 femmes ménopausées, dans laquelle on a constaté que des niveaux suffisants ou élevés d’acide folique avaient un effet préventif sur le cancer du sein. La vitamine B12 a soutenu ou amélioré cet effet chez les femmes analysées. [90]

Par contre, une autre étude portant sur plus de 5 000 femmes de 42 ans, également atteintes de maladies cardiovasculaires, est arrivée à une autre conclusion. Dans ce cas, les participants ont reçu une combinaison d’acide folique, de vitamine B6 et de vitamine B12 pendant 7 ans. Dans ce cas, les auteurs de l’étude n’ont trouvé aucun effet de ce traitement sur le développement du cancer du sein.[91] Cependant, la raison peut en être la sélection différente et la pré-maladie des participants à cette étude.

Carence en vitamine B12

D’autres études suggèrent que la carence en vitamine B12 augmente le risque de cancer. Une étude finlandaise a montré qu’un taux sérique insuffisant de vitamine B12 augmentait de 5,8 fois le risque de cancer gastro-intestinal. [92]

La carence en vitamine B12 a également été associée à un risque accru de cancer chez les personnes âgées. Des études corroborent que le risque de cancer hématologique ( » leucémie « ) augmente 5,7 fois dans les cas de carence en vitamine B12. [93] Ces résultats suggèrent un effet protecteur de la vitamine B12 contre le cancer.

La vitamine B12 comme marqueur

Certaines études suggèrent qu’un taux trop élevé de vitamine B12 dans le sérum peut augmenter le risque de cancer. Une analyse danoise a montré que les personnes présentant des taux exceptionnellement élevés de vitamine B12 (plus de 600 pmol / L) ont un risque significativement accru de cancer, en particulier de cancer hématologique et hépatique. [94]

Cependant, puisque les participants à l’étude n’ont pas pris de suppléments de vitamine B12, il est également possible que les taux élevés de vitamine B12 aient augmenté de façon spectaculaire peu avant l’apparition du cancer, en raison de choses qui n’ont pas encore été étudiées. Ces résultats suggèrent que la vitamine B12 est un marqueur possible pour la détection précoce du cancer.

La vitamine B12 augmente-t-elle le risque de souffrir du cancer?

La question clé est maintenant de savoir si la vitamine B12 augmente le risque de cancer. Une équipe de recherche norvégienne s’est penchée sur cette question et a montré que la prise d’acide folique en combinaison avec la vitamine B6 et la vitamine B12 (400 μg / jour) chez les patients atteints de cardiopathie ischémique augmente le risque de cancer. [95]

Toutefois, la cause de ce résultat, qui diffère de celui des études antérieures, pourrait être attribuable au choix des participants, car les maladies cardiovasculaires augmentent le risque de cancer, et cet effet ne peut être atténué par l’apport en vitamine B12. [96]

Quoi qu’il en soit, les résultats des études sur le lien entre la vitamine B12 et le cancer continuent de semer la confusion chez les scientifiques.

La vitamine B12 réduit les effets secondaires de la chimiothérapie

Un autre aspect intéressant de la relation entre la vitamine B12 et le cancer est l’effet récemment découvert de la vitamine B12 sur la chimiothérapie par rapport à la neuropathie périphérique, qui est très douloureuse et peut entraîner une interruption du traitement.

Les options de traitement de la neuropathie périphérique sont très limitées, de sorte qu’un examen systématique de la documentation scientifique a été effectué pour trouver une solution. L’analyse de 259 articles scientifiques a révélé que la vitamine B12 a un effet palliatif significatif sur la neuropathie périphérique en chimiothérapie, elle est donc recommandée comme adjuvant thérapeutique pour son traitement. [97]

La relation spécifique entre la vitamine B12 et le cancer fait toujours l’objet de débats. Cependant, il semble clair qu’une carence en vitamine B12 peut augmenter le risque de cancer. De plus, étant donné les bienfaits qu’elle apporte à d’autres aspects de la santé, il est recommandé d’avoir une teneur suffisante en vitamine B12.

La vitamine B12 et la fertilité

La plupart des gens veulent fonder une famille. Cependant, dans certains cas, les couples, après avoir essayé pendant des années, doivent faire face au fait douloureux qu’ils ne peuvent pas avoir d’enfants à cause d’un problème d’infertilité, c’est-à-dire quand il n’y a pas de conception après douze mois de relations sexuelles non protégées. L’infertilité touche environ 15 % des couples qui essaient d’avoir un enfant. [98]

L’infertilité est due à de multiples raisons, et l’une des causes possibles est une carence en vitamine B12.

Vitamine B12 (Méthylcobalamine)
Apport 1g de Méthylcobalamine (Forme active de B12). Elle joue un rôle dans le métabolisme énergétique. Santé du système nerveux. Évite la fatigue et la faiblesse. Apte pour les Végétaliens et les Végétariens.
ACHETER

La vitamine B12 et la fertilité chez la femme

Les premières preuves de la relation entre la vitamine B12 et la fertilité sont ressorties d’une étude portant sur des femmes ayant fait plusieurs fausses couches, au cours de laquelle leur taux de vitamine B12 a été analysé.

Une carence en vitamine B12 entraîne des fausses couches et l’infertilité

Sur les 14 femmes qui présentaient une carence en vitamine B12, 11 ont fait des fausses couches et 4 ont eu des périodes, de 2 à 8 ans, au cours desquelles elles n’étaient pas fertiles. Les scientifiques ont suggéré que la cause de l’avortement et de l’infertilité des participantes était due à une coagulabilité sanguine accrue (hypercoagulabilité), produite par des taux élevés d’homocystéine dans leur plasma sanguin. Ces taux sont dus à une carence en vitamine B12 et provoquent une fausse couche chez le fœtus. Une carence prolongée en vitamine B12 entraîne l’infertilité.

Vitamine B12 et Grossesse

Les causes physiologiques peuvent être dues à des changements dans l’ovulation, le développement de l’ovule ou l’implantation de l’ovule fécondé. Le traitement à la vitamine B12 a montré que la carence en vitamine B12 était la cause de l’infertilité.

Dans 10 des cas, après traitement à la vitamine B12, les femmes ont eu une grossesse normale. Dans 6 cas, la première conception est survenue après le début du traitement. [99] [100]

La vitamine B12 augmente la fertilité

Les techniques de procréation assistée sont maintenant accessibles aux couples touchés par le problème de l’infertilité. Ces méthodes comprennent la fécondation in vitro et l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes. En Europe, entre 2 % et 6 % des grossesses se font aujourd’hui par procréation assistée. Malgré de grands progrès dans ce domaine, le taux de réussite par cycle reste à 30%.

Une étude portant sur 100 femmes ayant subi un à cinq processus de procréation assistée a montré que les femmes ayant des taux sériques élevés de vitamine B12 avaient plus de chances de réussir l’implantation d’un embryon et deux fois plus de chances de réussir une naissance vivante.

Vitamine B12 et fertilité masculine

Dans 40% des couples infertiles, la qualité du sperme de l’homme est essentielle. La cause de l’infertilité peut être un nombre insuffisant de spermatozoïdes, une motilité insuffisante des spermatozoïdes (vitesse) ou l’incapacité des spermatozoïdes à féconder.

Une revue systématique récente de la littérature scientifique sur la vitamine B12 et l’infertilité masculine l’a révélé: [101]

  • Les taux plasmatiques de vitamine B12 sont plus faibles chez les hommes infertiles que chez les hommes fertiles.
  • Traitement des hommes infertiles avec la vitamine B12 (1500 μg / jour) peut augmenter la motilité des spermatozoïdes de 50% de la motilité des hommes infertiles sont seulement huit semaines
  • La vitamine B12 améliore la qualité du sperme, le nombre de spermatozoïdes et l’intégrité du génome (ADN) dans le spermatozoïde.
  • La vitamine B12 n’affecte pas les taux d’hormones, comme la testostérone.
  • Une augmentation du taux d’homocystéine est nocive pour les spermatozoïdes. La réduction du taux d’homocystéine par l’apport en vitamine B12 augmente la qualité du sperme.

En résumé, les preuves scientifiques suggèrent que la vitamine B12 peut être un  » tournant  » crucial entre la fertilité et l’infertilité. Il est donc conseillé de tester les taux de vitamine B12 au début de la planification familiale pour éviter les conséquences d’une carence en vitamine B12.

De plus, il est aussi recommandé de prendre de la vitamine B12 comme complément alimentaire, surtout si vous manquez de vitamine B12 ou si vous suivez un régime végétarien ou végétalien.

Vitamine B12 pendant la grossesse, l’allaitement et le développement du bébé

Pendant la grossesse et l’allaitement, il est important d’avoir une alimentation équilibrée car le corps de la femme fait un effort supplémentaire. Bien que de nombreuses carences soient compensées par des envies alimentaires et l’adoption d’une alimentation plus naturelle, il y a toujours la possibilité que certains déficits passent inaperçus, avec de graves conséquences.

Vitamine B12 pour l'homme

Pendant la grossesse, les carences en fer et en acide folique sont généralement évitées en prenant des suppléments. Cependant, la carence en vitamine B12 est parfois ignorée. La vitamine B12 est essentielle pendant la grossesse et l’allaitement pour assurer le bien-être de la mère et le développement sain de l’enfant pendant sa croissance.

Apport quotidien recommandé en vitamine B12 pendant la grossesse et l’allaitement

L’importance de la vitamine B12 pour le bien-être de la mère et de l’enfant se reflète dans la quantité de vitamine B12 recommandée quotidiennement pendant la grossesse et l’allaitement, comme suit: [102]

  • Apport quotidien recommandé en vitamine B12 chez la femme enceinte : 3,5 μg / jour
  • Apport quotidien recommandé en vitamine B12 chez les femmes qui allaitent : 4,0 μg / jour
  • En comparaison, l’apport quotidien recommandé pour les adultes : 3,0 μg / jour

Il faut signaler aussi que la vitamine B12 es très importante au début de la grossesse.

Pourquoi la vitamine B12 est-elle si importante pour la mère pendant la grossesse et l’allaitement?

L’érythropoïèse, ou formation de globules rouges, bat son plein pendant les deux premiers trimestres de la grossesse pour répondre aux besoins croissants de la mère et à la croissance de l’embryon. Des études scientifiques montrent que les besoins en vitamine B12 sont particulièrement élevés pendant les 27 premières semaines de la grossesse. Au cours du dernier trimestre de la grossesse, la vitamine B12 est combinée à l’absorption et à l’utilisation de l’acide folique. [103]

Des taux insuffisants de vitamine B12 diminuent la fertilité et sont liés au risque d’avortement. Des études menées auprès de femmes ayant subi des avortements répétés et des grossesses précoces (entre la cinquième et la onzième semaine de gestation) ont révélé que 9 % de ces femmes ont une carence en vitamine B12 plus élevée que les femmes ayant une grossesse normale. [104]

Une carence en vitamine B12 augmente le risque pour la mère de développer le diabète pendant la grossesse (diabète gestationnel). Le risque est particulièrement élevé si vous avez également des niveaux élevés d’acide folique. [105] C’est pourquoi il est si important de contrôler les taux d’acide folique et de vitamine B12 pendant la grossesse.

La carence en vitamine B12 pendant la grossesse augmente le risque de naissance prématurée et peut entraîner une perte de poids chez le nouveau-né, selon les analyses réalisées à ce sujet.  [106]

Vitamine B12 pour le fœtus et le bébé pendant la grossesse et l’allaitement

Une grande partie de l’analyse des effets de la carence en vitamine B12 sur les fœtus et les bébés provient de mères qui suivent un régime végétalien ou végétarien. Il a été démontré qu’un apport insuffisant en vitamine B12 a de graves conséquences. Il est important d’avoir un apport suffisant en vitamine B12 pendant la grossesse, car celle-ci est transférée au fœtus.

Le risque de carence en vitamine B12 ne se limite pas exclusivement aux femmes végétaliennes ou végétariennes, mais touche également les personnes qui ont changé leur alimentation, ainsi que celles qui consomment très peu de viande ou de produits d’origine animale, même si elles ne suivent pas une alimentation strictement végétarienne. [107]

Possibles effets de la carence en Vitamine B12

Un apport insuffisant en vitamine B12 au cours des premières semaines de la grossesse peut entraîner des carences neurologiques et du tube neural, une anomalie congénitale qui affecte le cerveau néonatal et la moelle épinière. Le spina bifida (dos ouvert), qui peut causer la paralysie, et l’anencéphalie, qui est fatale, se retrouvent dans les anomalies du tube neural. [108]

Une carence légère en vitamine B12 pendant la grossesse peut causer des dommages neurologiques et cognitifs à long terme à l’enfant, même si la carence est corrigée dans la petite enfance. Les symptômes typiques de ce dommage neurologique comprennent l’irritabilité, les troubles de croissance, les troubles du développement et la diminution de la performance intellectuelle. Une carence en vitamine B12 au début du développement a également été associée à un QI plus faible jusqu’à l’âge de 8 ans. [109]

Vitamine B12 et les bébés

Un apport insuffisant en vitamine B12 dans l’embryon augmente le risque de développer des maladies chroniques, comme le diabète, l’obésité et les maladies cardiovasculaires, ainsi que le cancer. [110] [111] [112]

Comment prévenir une carence en vitamine B12 pendant la grossesse et l’allaitement?

La façon la plus appropriée de prendre soin de la santé de la mère et de la croissance de l’enfant est d’assurer l’apport de vitamine B12 à la mère, car elle passe par le placenta jusqu’à l’embryon et se trouve également dans le lait maternel. [113]

Pour assurer un apport optimal, les experts recommandent de porter le taux de vitamine B12 à au moins 221 pmol/L avant la grossesse.  Étant donné la capacité limitée de l’organisme à absorber la vitamine B12, il est recommandé de prendre une dose quotidienne de vitamine B12 de 500 μg à 1000 μg de la décision de projeter une grossesse.

Vitamine B12 et ostéoporose

La densité osseuse est un problème majeur pour les personnes âgées. Une faible densité osseuse peut entraîner l’ostéoporose et est associée à un risque accru de fractures osseuses. Un mode de vie sain et des habitudes alimentaires saines peuvent réduire le risque d’ostéoporose et de fracture osseuse.

Les facteurs qui influent sur la densité osseuse, en plus des composantes génétiques, comprennent l’activité physique, le poids, la consommation d’alcool, le tabagisme, les taux d’œstrogènes, ainsi qu’un apport suffisant en calcium.[114]

Les vitamines aident également à la formation des os et aident à préserver la densité osseuse. La vitamine D est connue pour ses effets préventifs sur l’ostéoporose, mais le groupe des vitamines B, comme la vitamine B12, est également impliqué dans la formation d’os en santé.

Vitamine B12 (Méthylcobalamine)
Apport 1g de Méthylcobalamine (Forme active de B12). Elle joue un rôle dans le métabolisme énergétique. Santé du système nerveux. Évite la fatigue et la faiblesse. Apte pour les Végétaliens et les Végétariens.
ACHETER

La carence en vitamine B12 augmente le risque de souffrir une fracture osseuse

De nombreuses études menées au cours des dernières années ont montré que des taux faibles ou insuffisants de vitamine B12 dans le sang produisent des signes évidents de diminution de la densité osseuse :

  • Une étude suédoise a examiné les taux de vitamine B12 et d’homocystéine chez 790 hommes âgés de 70 à 81 ans. Les participants de l’étude ont été évalués au cours des 6 années suivantes, au cours desquelles leurs fractures possibles ont été documentées.
  • On a constaté que le risque de fracture osseuse augmente considérablement avec la diminution de la concentration de vitamine B12. Cela signifie que plus la concentration de vitamine B12 dans le sang est faible, plus le risque de fracture osseuse est élevé. Les participants dont le taux de vitamine B12 était plus faible présentaient un risque de fracture de 70 % plus élevé. Dans le cas particulier de la fracture lombaire, le risque de ce groupe a augmenté à 120 %. [115]
  • Une méta-analyse de six essais portant sur la vitamine B12 a révélé qu’un apport adéquat en vitamine B12 réduit également le risque de fracture osseuse chez les femmes âgées. [116]
  • Dans le cas des personnes âgées qui, en plus, suivent un régime végétarien et présentent une plus grande carence en vitamine B12, en ne consommant pas de produits d’origine animale, a également été observée une densité minérale osseuse inférieure et un risque accru de fracture osseuse. [117]

Une analyse générale de la littérature scientifique à ce sujet montre une tendance très nette : une augmentation du taux sérique de vitamine B12 de 50 pmol/L réduit le risque de fracture osseuse de 4%. [118] Cependant, on ne sait pas encore exactement comment la vitamine B12 renforce les os.

La vitamine B12 peut-elle arrêter la perte de densité osseuse?

En se basant sur la constatation que la carence en vitamine B12 augmente les fractures osseuses et le risque d’ostéoporose, nous pouvons conclure que la prise de vitamine B12 diminue le risque. Cependant, les preuves scientifiques ne sont pas aussi claires.

Les résultats de l’étude B-PROOOF (sur la prévention des fractures osseuses ostéoporotiques par la prise de vitamine B12) n’ont montré aucun effet notable de l’apport en vitamine B12. Dans cette étude, environ 3 000 participants, tous des personnes âgées, ont reçu 500 μg de vitamine B12 et 400 μg d’acide folique par jour, ainsi que de la vitamine D3. Les fractures dans ce groupe ont atteint un pourcentage de 4 %, alors que dans le groupe placebo, le pourcentage était de 5 %.

L’apport de la combinaison de vitamines a réduit le risque réel de fracture osseuse, mais la différence n’était pas statistiquement significative. Cependant, les statistiques étaient significatives dans le groupe des participants de plus de 80 ans, dont l’apport en vitamine a réduit de façon significative le risque de fracture osseuse.  [119]

Prévention optimale de l’ostéoporose et du risque de fractures osseuses

Afin d’éviter le risque d’ostéoporose et de fracture osseuse, il est nécessaire d’éviter une carence en vitamine B12 chez les personnes âgées. Afin d’obtenir un apport suffisant en vitamine B12, une alimentation équilibrée avec une teneur élevée en produits animaux doit être maintenue. Avec moins ou pas de consommation d’aliments d’origine animale dans la vieillesse, la vitamine B12 devrait être prise sous forme de supplément alimentaire pour éviter les carences.

Fractures et Vitamine B12

La vitamine B12 dans les aliments

L’organisme a besoin d’un apport quotidien suffisant en vitamine B12 pour prévenir une carence en vitamine B12 et les graves conséquences qui en découlent. Mais quels aliments contiennent le plus de vitamine B12?

La vitamine B12 est présente principalement dans les aliments d’origine animale. Cependant, la quantité de vitamine B12 contenue dans chaque aliment ne dépend pas uniquement de sa source d’origine, mais la cuisson a également une influence puisque environ 30% de la vitamine B12 est perdue lorsque l’aliment est cuit. [120]

Le département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) a publié le tableau nutritionnel le plus complet des aliments contenant de la vitamine B12. Il contient plus de 7000 aliments. [121] Les meilleures sources de vitamine B12 sont les viscères des animaux, comme le foie et les reins, ainsi que la viande d’agneau, de canard et d’oie. De plus, les moules et les huîtres sont également très riches en vitamine B12.

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

Tableau des aliments contenant de la vitamine B12 (pour 100 grammes)

Viande:

  • Foie de vache cuit: 96 μg
  • Foie de veau cru: 91 μg
  • Canard ou foie gras, cru: 54 μg
  • Rognon de veau cru: 50 μg
  • Foie de porc cru: 26 μg
  • Foie de poulet frit: 21 μg
  • Filet de bœuf grillé: jusqu’à 8 μg (selon le service)
  • Bœuf grillé (surlonge): 4 μg
  • Ragoût de viande de cerf: 3 μg
  • Agneau cru ou cuit: 3 μg
  • Viande de poulet grillée: 0,7 μg

Produits à base de viande:

  • Foie: 13 μg
  • Salami: 3 μg
  • Viande hachée, cuite: 3 μg
  • Saucisses de Francfort: 1,6 μg
  • Jambon (porc): 1,1 μg
  • Côtes levées (bœuf): 1.1 μg
  • Boeuf, sans gras, cru: 1,1 μg
  • Boudin noir: 1 μg
  • Fast food burger: 0,9 μg

Poissons et mollusques:

  • Moules cuites à la vapeur: 99 μg
  • Pieuvre, à la vapeur: 36 μg
  • Huîtres à la vapeur: 29 μg
  • Saumon fumé: 18 μg
  • Poisson (morue, hareng), cru: 10 μg
  • Saumon sauvage cuit: 3 μg
  • Thon en conserve: 3 μg
  • Calmar: 1.3 μg
  • Salade de thon: 1,2 μg

Produits laitiers et œufs:

  • Lait en poudre: 4 μg
  • Fromage suisse: 3 μg
  • Poudre de lactosérum: 2,4 μg
  • Mozzarella, Parmesan: 2.3 μg
  • Brie: 1.7 μg
  • Edam, Gouda: 1.5 μg
  • Parmesan, râpé: 1,4 μg
  • Camembert: 1.3 μg
  • Yaourt grec: 0,8 μg
  • Lait de brebis: 0,7 μg
  • Yaourt nature: 0,6 μg
  • Lait, lactosérum: 0,5 μg
  • Crème glacée, yogourt glacé: 0,5 μg
  • Crème aigre: 0,3 μg
  • Fromage de brebis, à pâte molle: 0,2 μg
  • Beurre: 0,2 μg
  • Crème (liquide): 0,2 μg
  • Lait maternel: 0,05 μg
  • Oeuf de canard cru: 5 μg
  • Oeuffrit: 3 μg
  • Œuf, cuit: 1,1 μg
  • Œuf, cru: 0,9 μg
  • Œufs brouillés: 0,8 μg
  • Œuf poché: 0,7 μg

Produits enrichis en vitamine B12:

  • Céréales enrichies: jusqu’à 20 μg (selon le produit)
  • Lait d’amande, lait de coco: 1.3 μg
  • Lait de soja: 1,1 μg
  • Et lait de riz: 0,6 μg

Autres aliments, produits alimentaires préparés:

  • Algues marines séchées : 2,3 μg *
  • Algues marines, trempées : 0,3 μg *
  • Purée de pommes de terre : 0,2 μg
  • Crêpe : 0.2 μg
  • Croissant : 0.2 μg
  • Mayonnaise : 0,1 μg
  • Margarine : 0,1 μg
  • Pâtes alimentaires (aux œufs), cuites : 0,1 μg
  • Miso : 0.1 μg
  • Oeuf avec pommes de terre : 0,1 μg
  • Muesli : 0.1 μg

Aliments contenant des traces de vitamine B12 (entre 0,01 μg et 0,05 μg) :

  • Champignons *
  • Bière
  • Miche
  • Patates douces *
  • Vin

Aliments qui ne contiennent pas de vitamine B12 :

  • Lipides
  • Huiles
  • Huile de foie de morue
  • Fruits
  • Légumes
  • Épices
  • Battements
  • Salades
  • Aromates
  • Semoule
  • Riz
  • Pâtes (sans œuf)
  • Gélatine
  • Levain

* Note : Les valeurs de vitamine B12 mesurées dans les plantes, les champignons et les algues marines dépendent du milieu nutritif source et sont sujettes à de fortes fluctuations selon la région d’origine de chaque aliment. [121]

Vitamine B12 (Méthylcobalamine)
Apport 1g de Méthylcobalamine (Forme active de B12). Elle joue un rôle dans le métabolisme énergétique. Santé du système nerveux. Évite la fatigue et la faiblesse. Apte pour les Végétaliens et les Végétariens.
ACHETER

Existe-t-il une source végétale de vitamine B12 ?

Une certaine teneur en vitamine B12 a été trouvée dans certaines algues marines, comme le nori, la chlorella et la spiruline. Cependant, le problème est que ces tests fluctuent et que ces ingrédients ont une teneur potentiellement très élevée en pseudovitamine B12.[120] [122] [123]

La biodisponibilité de la vitamine B12: un enjeu crucial!

Les aliments que nous avons énumérés contiennent des valeurs de vitamine B12 mesurées par 100 grammes. Cependant, il faut noter que toute la vitamine B12 qu’ils contiennent n’est pas réellement disponible pour l’organisme.

La biodisponibilité de la vitamine B12 varie grandement selon la préparation du repas. Par exemple, après l’ingestion de 200 g de burger d’agneau cuit, 3 μg de vitamine B12 sont disponibles, mais le corps ne peut utiliser qu’environ 80% de cette quantité.

Dans le cas du lait, la biodisponibilité est d’environ 60 %, mais avec le pâté de foie, seulement 10 % environ de la vitamine B12 absorbée peut être utilisée. En règle générale, les adultes en bonne santé ne profitent que de 50% de la vitamine B12 consommée dans leur alimentation.

La vitamine B12 ne se trouve que dans les aliments d’origine animale et leurs dérivés. Ceux qui fournissent plus que les viscères, comme le foie et les reins. Les produits laitiers, les œufs et leurs dérivés sont également une source précieuse de vitamine B12.

Les personnes dont l’alimentation exclut ou diminue la consommation d’aliments d’origine animale ne peuvent satisfaire leurs besoins qu’en prenant d’autres aliments enrichis en vitamine B12 ou des suppléments alimentaires de vitamine B12 pour prévenir une carence en vitamine B12.

Carence en vitamine B12 résultant d’un traitement médicamenteux

Les médicaments, en plus de leurs effets bénéfiques, ont aussi des effets secondaires qui peuvent affecter le bien-être du patient. Certains médicaments réduisent ou empêchent l’absorption de la vitamine B12 dans l’organisme. Cet effet secondaire, qui passe souvent inaperçu, peut entraîner une carence en vitamine B12 et les symptômes associés à une carence en vitamine B12. Nous vous disons ici ce qui produit le Manque de Vitamine B12

Les médicaments qui causent une carence en vitamine B12 comprennent ceux des groupes suivants: [87]

  • Inhibiteurs de la pompe à protons
  • Antibiotiques (chloramphénicol)
  • Antagonistes des récepteurs de l’histamine
  • Metformine

Carence en vitamine B12 causée par l’inhibiteur de la pompe à protons

Les inhibiteurs de la pompe à protons sont utilisés pour réduire l’excès d’acide gastrique. Cela se produit, par exemple, en cas de reflux gastro-oesophagien pathologique, de brûlures d’estomac, de gastrite ou après une infection par Helicobacter pylori.

Les inhibiteurs de la pompe à protons sont souvent prescrits comme  » protection gastrique  » lorsqu’il faut prendre des médicaments qui irritent l’estomac. Les ingrédients actifs contenus dans les inhibiteurs de la pompe à protons sont connus, entre autres, sous les noms commerciaux oméprazole, pantoprazole, esoméprazole, rabéprazole et lansoprazole.

En plus d’une longue liste d’effets secondaires douteux, l’utilisation à long terme d’inhibiteurs de la pompe à protons, ou de protecteurs gastriques, peut entraîner une carence sévère en vitamine B12. Ceci est dû au fait qu’en réduisant l’acide gastrique, la vitamine B12 consommée ne peut plus être libérée dans l’estomac. L’effet est progressif, c’est-à-dire que plus les inhibiteurs de la pompe à protons sont pris longtemps, plus la concentration en vitamine B12 est faible. [125]

Carence en vitamine B12 causée par l’utilisation d’antibiotiques

Dans de rares cas, il a été prouvé que l’apport de l’antibiotique chloramphénicol à large bande produit une carence aiguë en vitamine B12, chez les personnes qui le prennent en cas d’anémie. La raison n’est pas claire.[126] Cependant, cette interaction mortelle entre le chloramphénicol et la vitamine B12 ne se produit que dans des cas exceptionnels. En général, l’utilisation du chloramphénicol dans l’anémie est considérée comme inoffensive. [127]

Vitamine B12 vs Antibiotiques

Le contrôle du niveau de vitamine B12 est décisif

Dans les cas ci-dessus, il est essentiel de contrôler les niveaux de vitamine B12. Une étude portant sur des patients prenant des inhibiteurs de la pompe à protons et ayant subi un test sérique de vitamine B12 a montré que 10 % des patients présentaient une carence en vitamine B12. De plus, des mesures supplémentaires de MMA et d’homocystéine ont révélé que 31 % des patients présentaient une carence en vitamine B12.

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

Ces résultats contradictoires expliquent pourquoi la carence en vitamine B12 due à l’inhibiteur de la pompe à protons n’est pas encore concluante. [128]

Pour compenser la carence en vitamine B12 causée par l’inhibiteur de la pompe à protons en plus de prendre de fortes doses de vitamine B12, il est également recommandé de prendre du calcium. [129]

Carence en vitamine B12 causée par les antagonistes des récepteurs de l’histamine

Ce terme désigne les antihistaminiques qui bloquent le récepteur H2 de l’histamine pour produire moins d’histamine. Les récepteurs H2 sont produits principalement dans le cœur, les vaisseaux sanguins et surtout dans la muqueuse gastrique. Les antihistaminiques H2 sont souvent utilisés pour traiter les ulcères gastriques et duodénaux.

Tout comme les inhibiteurs de la pompe à protons, les antihistaminiques H2 inhibent également la production d’acide gastrique. Cela conduit également à une mauvaise absorption de la vitamine B12 consommée dans l’alimentation et entraîne une carence en vitamine B12, en particulier en cas d’utilisation prolongée d’antihistaminiques H2. [130]

Carence en vitamine B12 causée par la metformine

La metformine est un médicament utilisé pour traiter le diabète sucré de type 2. La metformine est un antidiabétique oral qui réduit l’incidence des maladies cardiovasculaires associées au diabète de type 2.

Une étude portant sur 231 patients atteints de diabète de type 2 a montré que la prise de metformine augmente considérablement le risque de carence en vitamine B12. Comparativement au groupe témoin, où environ 6 % présentaient une carence en vitamine B12, le pourcentage de ceux qui prenaient de la metformine était de 18 %.

Le risque a continué d’augmenter avec l’utilisation concomitante d’inhibiteurs de la pompe à protons et/ou d’antihistaminiques H2. [131]

La raison du risque accru de carence en vitamine B12 n’est pas encore claire. On croit que la metformine affecte l’activité du calcium à la surface des cellules. Ceci peut bloquer l’absorption de la vitamine B12 par le facteur intrinsèque, puisque ce processus dépend du calcium. [132]

Contact avec l’oxyde nitreux (anesthésie avec l’oxyde nitreux)

De nombreuses indications indiquent que le contact avec l’oxyde nitreux peut détruire les réserves de vitamine B12 de l’organisme. L’oxyde nitreux est utilisé par les dentistes pour soulager la douleur et est également utilisé en salle d’opération pour anesthésier. L’utilisation du protoxyde d’azote présente un risque pour toute personne présentant une carence en vitamine B12 non diagnostiquée et non traitée.

Les personnes qui travaillent dans le secteur de la santé et qui sont régulièrement exposées au protoxyde d’azote sont également plus exposées. L’un des problèmes les plus graves est la mauvaise utilisation par le personnel médical ou par les adolescents et les jeunes à des fins festives, car cette substance peut causer de graves dommages neurologiques.

Comment traiter ou prévenir une carence en vitamine B12 causée par des médicaments?

Les personnes qui prennent des médicaments à long terme dont les ingrédients actifs peuvent causer une carence en vitamine B12 devraient surveiller régulièrement leur taux de vitamine B12. Ils doivent également prêter attention aux symptômes possibles. Dans tous les cas, il est conseillé de prendre préventivement de la vitamine B12. Il est préférable de prendre des comprimés de vitamine B12, car ils sont absorbés par la muqueuse buccale et ainsi s’éviter le passage dans le tube digestif.

Interactions de la vitamine B12

Fournir à l’organisme tous les nutriments dont il a besoin est un processus complexe dans lequel tous les éléments impliqués doivent être équilibrés. Souvent, la combinaison de nutriments doit être analysée afin d’utiliser chaque élément de façon optimale.

La vitamine B12 réagit avec une variété de molécules et de nutriments. Ces interactions de la vitamine B12 peuvent aider à mieux et plus efficacement absorber la vitamine elle-même et les nutriments restants.

Interaction de la vitamine B12 avec l’acide folique

L’une des interactions les plus connues de la vitamine B12 est l’acide folique. Les deux molécules jouent un rôle crucial dans le métabolisme du carbone. Dans ce cas, la vitamine B12 est responsable de l’ajout d’homocystéine de méthyle (un composé chimique d’un atome de carbone avec trois atomes d’hydrogène) et de la désactivation de l’homocystéine.

L’homocystéine est un produit naturel de dégradation de la méthionine, un acide aminé alimentaire. L’augmentation des taux d’homocystéine provoque des troubles du système nerveux et entraîne la dépression, la démence et d’autres pathologies. La vitamine B12 travaille en étroite collaboration avec les folates (la forme naturelle de l’acide folique). [133] [134]

Bien que l’interaction de la vitamine B12 et de l’acide folique ne soit pas directe, les deux éléments interagissent entre eux par les mêmes processus chimiques. La vitamine B12 régule également l’activation de l’acide folique. Si très peu de vitamine B12 est disponible, le folate ne peut plus être méthylé et devient un précurseur inactif, le 5-méthyltétrahydrofolate. Pour cette raison, une carence en vitamine B12 entraîne une carence en acide folique. [135]

Effet clinique de l’interaction de la vitamine B12 et l’acide folique

Les carences en acide folique et en vitamine B12 ont des effets similaires. Ils peuvent tout produire, des maladies néoplasiques et des troubles mentaux à l’anémie et aux malformations congénitales. Cette similitude est due à l’influence des deux molécules sur les taux d’homocystéine. [136]

Fonctions de l'acide folique

En raison de l’interaction de la vitamine B12 et de l’acide folique, lors de la régulation du taux d’homocystéine, par exemple pendant la grossesse, il est recommandé de contrôler à la fois le taux d’acide folique et celui de vitamine B12.

Acide Hyaluronique
Effet"Anti-Aging": Il ralentit les symptômes du passage du temps sur la peau, les cheveux et les ongles. Maintient la santé des os. A partir de hyaluronate de sodium. Avec de la vitamine C.
ACHETER

Interaction entre la vitamine B12 et d’autres vitamines du groupe B

La famille des vitamines B comprend 8 vitamines hydrosolubles qui remplissent des fonctions importantes pour les cellules du corps humain. Les vitamines B sont particulièrement importantes pour le cerveau. Ils peuvent traverser la barrière hémato-encéphalique et s’enrichir dans le cerveau. La concentration dans le cerveau des vitamines B5 et B7, par exemple, est 50 fois plus élevée que dans le plasma sanguin.

Vitamine B Complex
Toutes les Vitamines du Groupe B. Elles interviennent dans le métabolisme énergétique, soutiennent au système nerveux, renforcent les cheveux, la peau, les ongles... Voici seulement quelques unes des vertus des ses processus dans l'organisme.
ACHETER

Des études portant sur différentes combinaisons de vitamines B indiquent que les fonctions et les effets des vitamines B sont liés. Cependant, les détails de cette interaction ne sont pas encore connus. [137] Cependant, il existe plusieurs vitamines du groupe B dont l’interaction avec la vitamine B12 a été étudiée plus en profondeur:

  • Vitamine B12 et vitamine B6: les deux vitamines jouent un rôle essentiel dans le métabolisme du carbone.
  • Vitamine B12 et vitamine B7 (biotine) : les composants organiques sont recyclés par la vitamine B12 pour la production d’énergie et la construction de nouvelles substances. La biotine et le magnésium sont des éléments nécessaires à l’activation de la vitamine B12.
  • Vitamine B12, vitamine B2 (riboflavine) et vitamine B3 (niacine): Avec l’acide folique, les vitamines B12, B2 et B6 interviennent dans le métabolisme d’un carbone qui régule la méthylation des autres molécules et l’homocystéine. De plus, la vitamine B2 et la vitamine B3 sont nécessaires pour transformer la vitamine B12 en ses formes actives, méthylcobalamine et adénosylcobalamine. [138] 

Interaction entre la vitamine B12 et le calcium

La vitamine B12 ne peut être transportée qu’à travers la paroi de la muqueuse intestinale où elle se lie au facteur intrinsèque et est mise à la disposition des cellules de l’organisme. Le calcium et le pH correct sont nécessaires pour que cette liaison se produise. Avec un pH acide ou une carence en calcium, la vitamine B12 ne peut pas se lier au facteur intrinsèque.[139]

Comment prendre de la Vitamine B12, seule ou combinée à d’autres nutriments

Les interactions entre la vitamine B12 et les autres vitamines B, l’acide folique, le magnésium et le calcium soulèvent la question de savoir si la vitamine B12 est plus efficace en combinaison avec ces autres nutriments, la réponse étant que cela dépend de chaque cas particulier et des symptômes de carence spécifiques. S’il n’y a qu’une carence en vitamine B12, par exemple dans le cas d’un régime végétalien, l’apport en vitamine B12 seule est suffisant pour rétablir l’équilibre.

Dans d’autres situations, comme la grossesse, la vitamine B12 est habituellement administrée avec de l’acide folique pour prévenir les anomalies congénitales. Cependant, des études récentes montrent que les traitements à la vitamine B en combinaison avec d’autres nutriments peuvent être plus efficaces qu’on ne le pensait jusqu’à présent.

En raison de l’importance des vitamines B pour le cerveau et le système nerveux, la carence en vitamine B peut être liée au développement de la sclérose en plaques. Les scientifiques tentent de déterminer si un traitement à base d’une combinaison de vitamines B peut inverser la sclérose en plaques et stopper l’évolution de la maladie. [140]

Surdose de Vitamine B12

Les vitamines sont nécessaires (vitales), aident à développer les fonctions de base du corps et à maintenir une bonne santé. Cependant, certaines vitamines doivent être prises dans le bon dosage, car des quantités excessives peuvent causer des effets secondaires.

Calcium Magnésium Vitamine D
Formule pour contribue avec la santé osseuse. Améliore l'absorption du minéral de calcium. Renforce les os et les dents.
ACHETER

La vitamine B12 est souvent administrée en fortes doses, une surdose peut-elle survenir ? comment reconnaître une surdose de vitamine B12 ?

La vitamine B12 a peu d’effets secondaires, même à fortes doses

Très tôt après la découverte de la vitamine B12 comme déclencheur et remède de l’anémie et de l’anémie, les effets des différentes doses de vitamine B12 ont été étudiés. Il est vite devenu évident que la vitamine B12 a  » très peu d’effets secondaires . » [141] C’est parce que l’excès de vitamine B12 peut être excrété par les reins et l’urine. Par conséquent, des quantités allant jusqu’à 3000 μg peuvent être considérées comme inoffensives. [142]

Une surdose de vitamine B12 est-elle possible?

Une surdose de vitamine B12 est pratiquement impossible à cause de l’excrétion automatique. À des doses extrêmement élevées, elle pourrait entraîner une surcharge non spécifique de vitamine B12 dans les reins. Cependant, il semble que ce risque soit faible sur le plan médical.

Les doses extrêmement élevées de 5000 μg sont utilisées comme antidote à l’empoisonnement au cyanure par inhalation des gaz de combustion. Même ces doses sont considérées comme sûres pour le traitement des enfants et des femmes enceintes en cas d’empoisonnement par la fumée. [143]

Une surdose de vitamine B12 est-elle utile?

Hormis le cas d’empoisonnement au cyanure ou d’anémie pernicieuse aiguë, prendre une dose de vitamine B12 supérieure à 1000 μg n’a aucun sens. En cas de carence en vitamine B12, ou lorsque la capacité d’absorption de la vitamine est réduite (par exemple, par des interactions médicamenteuses ou par l’absence de facteur intrinsèque), une dose quotidienne supérieure à 1000μg n’est jamais recommandée.

La raison en est l’utilisation réelle, relativement faible, de la vitamine B12 par le facteur intrinsèque et la diffusion passive. Alors que l’apport est limité à 1,5 μg par repas grâce au facteur intrinsèque, seulement un peu plus de 1% de la quantité de vitamine B12 absorbée est utilisée par l’organisme par diffusion passive.

Par conséquent, un apport élevé en vitamine B12 n’a aucun sens. Cependant, elle prévient l’apparition d’une carence en vitamine B12, dont les effets pourraient être beaucoup plus importants que ceux d’une éventuelle surdose.

Vitamine B12 et éruptions cutanées semblables à l’acné

Dans certains cas, après administration intramusculaire ou orale, la vitamine B12 peut produire une éruption cutanée semblable à celle de l’acné, qui apparaît habituellement sur le visage et le haut du corps dans les 6 premiers mois de traitement. Cependant, une fois que le traitement à la vitamine B12 est arrêté, l’éruption disparaît complètement. [144]

Cependant, cet effet secondaire de la vitamine B12, qui est habituellement rare, ne résulte pas d’une surdose, car dans certains cas, il est déclenché par de petites quantités de vitamine B12. La cause de cette éruption cutanée n’est pas claire et semble être liée à une intolérance personnelle. Dans tous les cas, l’arrêt de l’apport en vitamine B12 se termine par ces symptômes.

Effets secondaires de la Vitamine B12

Dans de très rares cas, on a observé des effets secondaires semblables à ceux produits par certains médicaments administrés de la même façon; par exemple, des cas isolés de choc anaphylactique sont survenus après des injections de vitamine B12. [145]

On croit que cela est davantage dû à la méthode d’administration ou au matériel utilisé. Et la même raison peut être donnée à d’autres réactions locales qui surviennent après des injections de vitamine B12, comme une irritation cutanée, des étourdissements, des bouffées de chaleur ou des nausées. [146]

Il est intéressant de noter que différentes formes de vitamine B12 produisent différents effets secondaires. Par exemple, les réactions d’hypersensibilité immédiate de type 1 (comme les réactions anaphylactiques) se produisent avec la cyanocobalamine, tandis que les réactions allergiques se produisent avec l’hydroxocobalamine. [147]

Symptômes d'une allergie

Taux de vitamine B12

En cas de doute sur la carence en vitamine B12, il est recommandé d’effectuer un test qui mesure le taux de vitamine B12 dans le sang. Pour les personnes végétaliennes, végétariennes ou plus âgées, le risque de carence en vitamine B12 est plus élevé. Mais toute autre personne qui s’inquiète de l’apparition possible de symptômes d’une carence en vitamine B12 devrait également subir ce test.

Quels sont les tests disponibles pour mesurer les taux de vitamine B12?

Il n’existe actuellement aucun test standard pour mesurer les taux de vitamine B12. Ceci est dû au fait que toutes les preuves existantes ont leurs avantages et leurs inconvénients, de sorte que le choix du test le plus approprié pour chaque cas spécifique dépend des critères du médecin. D’autres raisons d’opter pour l’un ou l’autre test peuvent être dues à l’offre des laboratoires qui existent actuellement sur le marché, car certains tests nécessitent un équipement coûteux et coûteux. De plus, les préférences individuelles peuvent être cruciales dans le choix d’un test de vitamine B12 approprié parce que, selon le test, des échantillons de sang ou d’urine sont utilisés pour l’évaluation du test.

Tests actuels pour mesurer le taux de vitamine B12 :

  • Test de sérum de vitamine B12
  • Test Holo-TC
  • Test d’homocystéine
  • Test urinaire MMA

Test de sérum de vitamine B12

Le test sérique de vitamine B12 mesure toute la vitamine B12 présente dans le sang et est plus susceptible d’être le test standard le plus courant. Toutefois, la comparaison avec d’autres tests de vitamine B12 montre que le test sérique a une validité limitée. Les carences concises en vitamine B12 sont clairement reconnues dans ce test, mais l’importance d’augmenter les niveaux de vitamine B12 est faible. En effet, la vitamine B12 se trouve sous diverses formes dans le sang et ces formes ne sont pas toutes disponibles pour les cellules.

Le test sérique de vitamine B12 mesure les deux protéines liées à la vitamine B12 dans le sang : l’haptocorrine et la transcobalamine (CT). Cependant, elle n’est liée à la tomodensitométrie que dans environ 20 % de la vitamine B12 en circulation. Seule cette vitamine B12 est réellement disponible pour les cellules. [148] Par conséquent, un dosage sérique normal de la vitamine B12 ne signifie pas nécessairement qu’il y a suffisamment de vitamine B12 activable disponible.

Une étude américaine analysant le dosage sérique de la vitamine B12 chez environ 1 600 patients atteints d’une carence en vitamine B12 a révélé que ce dosage n’était précis que de 22 %. Par conséquent, il ne peut être recommandé qu’en tant que test de routine avec d’autres examens plus approfondis.

Vitamine B12 (Méthylcobalamine)
Apport 1g de Méthylcobalamine (Forme active de B12). Elle joue un rôle dans le métabolisme énergétique. Santé du système nerveux. Évite la fatigue et la faiblesse. Apte pour les Végétaliens et les Végétariens.
ACHETER

Test Holo-TC

Ce test de vitamine B12 ne mesure que la protéine liée à la forme de la vitamine B12, appelée holotranscobalamine. Par conséquent, ce test sert spécifiquement à mesurer la vitamine B12 réellement disponible. Pour la mesure, comme pour l’analyse du sérum, un échantillon de sang est prélevé. Le test Holo-TC est considéré comme une méthode fiable pour déterminer le taux de vitamine B12. Ici, une carence en vitamine B12 peut être détectée avec une probabilité de 60% et exclue avec une probabilité de 98%.

Test d’homocystéine

Ce test de vitamine B12 est basé sur la mesure de l’homocystéine, un acide aminé présent dans le sang. Les acides aminés sont les éléments constitutifs de toutes les protéines de l’organisme. Une accumulation d’homocystéine dans le sang indique une carence en vitamine B12. Cependant, il faut noter qu’il s’agit de la mesure d’un métabolite et non d’une mesure directe de la vitamine B12.

Par conséquent, d’autres causes possibles de l’augmentation des taux d’homocystéine devraient être exclues. Ce test est considéré comme relativement fiable, car une carence en vitamine B12 est presque toujours liée à une augmentation des taux d’homocystéine.

Test MMA

C’est le seul test de vitamine B12 effectué par l’urine. Ce test mesure la quantité d’acide méthylmalonique dans l’urine. Si cet acide augmente, c’est une indication qu’il y a une carence en vitamine B12. Cependant, les tests MMA nécessitent un équipement relativement coûteux qui n’est pas disponible dans tous les laboratoires. Le MMA peut également être mesuré par le sérum sanguin. Le test MMA est considéré comme une alternative fiable au test Holo-TC.

Comparaison des données sur la vitamine B12

Une comparaison des tests sériques holoTC et des tests MMA sur 700 personnes âgées a conclu que les tests holoTC étaient les plus fiables, suivis des tests sériques et des tests MMA.

Une autre étude, menée à l’hôpital universitaire de la Sarre, a comparé les taux de vitamine B12 chez les omnivores, les végétariens, les personnes âgées et les patients dialysés en utilisant l’homocystéine, le MMA, et des tests holo-CT. Des niveaux trop faibles de vitamine B12 ont été trouvés principalement chez les végétaliens et les végétariens utilisant la méthode Holo-TC. Ces valeurs étaient souvent associées à des niveaux élevés de MMA, ce qui indique également une carence en vitamine B12.

Étonnamment, des valeurs holo-TC et MMA trop faibles ont également été trouvées chez les personnes dont le test sérique a indiqué une teneur en vitamine B12 allant jusqu’à 300 pmol / l, ce qui est dans la plage normale. Cette étude montre que le test Holo-TC peut déterminer de façon plus fiable une carence en vitamine B12 dans ces groupes à risque que le test sérique.

Dans un autre groupe à risque, le résultat est différent: chez les personnes âgées souffrant d’insuffisance rénale ou de dialyse, même avec des valeurs holo-CT normales, une carence en vitamine B12 ne peut être exclue car les taux sanguins de vitamine B12 et de MMA sont liés à un fonctionnement rénal sain.

Vitamine B12 (Cyanocobalamine)
Favorise l'énergie et offre du support pour le système nerveux. Idéal pour se maintenir actif chaque jour.
ACHETER

Une étude portant sur plus de 1 000 sujets soupçonnés d’avoir une carence en vitamine B12 a également montré quelque chose de similaire. De faibles scores holo-CT et des scores MMA élevés ont été observés chez les personnes dont la fonction rénale était saine, mais pas chez celles dont la fonction rénale était altérée. Une carence en vitamine B12 confirmée par les tests Holo-TC et MMA a été observée chez la plupart des sujets, bien que les tests de vitamine B12 sérique aient été normaux.

La vitamine B12 peut être mesurée par diverses méthodes, mais aucune d’entre elles n’a atteint l’intervalle d’essai standard. La comparaison entre les différents tests de vitamine B12 montre que le taux de vitamine B12 est plus fiable avec la méthode Holo-TC. La prudence est fortement recommandée lors de l’évaluation du test chez les personnes atteintes d’insuffisance rénale, car cette condition peut influencer les résultats du test.

Études et Références de Vitamine B12:

    1. Kapadia CR. Vitamina B12 en la salud y la enfermedad: parte I – trastornos hereditarios de funcionamiento, absorción y transporte. Gastroenterol. 1995 Dic; 3 (4): 329-44.
    2. Las formas de coenzima Obeid R, Fedosov SN, Nexo E. Cobalamin probablemente superior a ciano- e hidroxyl-cobalamin en la prevención o tratamiento de la deficiencia de cobalamina. Mol Nutr Food Res. 2015; 59 (7): 1364-1372.
    3. Sirdah MM, Yassin MM, El Shekhi S. Homocisteína y vitamina B12 y anemia por deficiencia de hierro en estudiantes universitarias de la Franja de Gaza, Palestina. Rev Bras Hematol Hemoter. 2014 de mayo a junio; 36 (3): 208-12.
    4. E. Wiebe. Ensayos. Manejo de pacientes con síndrome de fatiga crónica: informes de casos concretos. Can Fam Physician. 1996 Nov; 42: 2214-2217.
    5. Kumar N. Nutrientes y Neurología. Continuum (Minneap Minn). 2017 Jun; 23 (3, Neurología de la Enfermedad Sistémica): 822-861.
    6. Finkelstein JL, Layden AJ, Stover PJ. Vitamina B-12 y salud perinatal. Adv Nutr. 15 de septiembre de 2015; 6 (5): 552-63.
    7. Ockrent C. Relación entre la vitamina B12 y los glóbulos rojos. Naturaleza. 1950 Feb 18; 165 (4190): 280.
    8. Hausman DB, Fischer JG, Johnson MA La nutrición en centenarios. Maturitas. 2011 Mar; 68 (3): 203-9.
    9. Stanger O, Herrmann W, Pietrzik K. Uso clínico y manejo racional de la homocisteína, el ácido fólico y las vitaminas B en enfermedades cardiovasculares y trombóticas. Z cardiol. 2004 Jun; 93 (6): 439-53.
    10. TAMURA J, KUBOTA K, MURAKAMI H, y col. Inmunomodulación con vitamina B12: aumento de linfocitos T CD8 + y actividad de células asesinas naturales (NK) en pacientes con deficiencia de vitamina B12 mediante tratamiento con metil-B12. Clin Exp Immunol. 1999; 116 (1): 28-32.
    11. Bennett M. Deficiencia de vitamina B12, infertilidad y pérdida fetal recurrente. J Reprod Med. 2001 Mar; 46 (3): 209-12.
    12. Karakuła H1, Opolska A, Kowal A. ¿La dieta afecta nuestro estado de ánimo? La importancia del ácido fólico y la homocisteína. Pol Mercury Lekarski. 2009 Feb; 26 (152): 136-41.
    13. Neale G. B12 Proteínas de unión Good, 1990, 31, 59-63.
    14. Coppen A, Bolander-Gouaille C. Tratamiento de la depresión: es hora de considerar el ácido fólico y la vitamina B12. J Psychopharmacol. 2005 Jan; 19 (1): 59-65.
    15. Green R, Allen LH, Bjørke-Monsen AL. Deficiencia de la vitamina B12. Nat Rev Dis Primers. 2017; 3: 17040a
    16. Bird JK, Murphy RA, Ciappio ED. Riesgo de deficiencia en múltiples micronutrientes simultáneos en niños y adultos en los Estados Unidos. Nutrientes. 2017; 9 (7).
    17. Fuentes de Watanabe F. Vitamina B12 y biodisponibilidad. Exp Biol Med (Maywood). 2007; 232 (10): 1266-1274. Nivel de vitamina B12
    18. Mizrahi EH, Lubart E, Leibovitz A. Los niveles [1bajos de suero B12 pueden predecir la disminución cognitiva en pacientes ancianos con fractura de cadera. Isr Med Assoc J. 2017; 19 (5): 305-308.
    19. Jameson R. Lam, MPH1; Jennifer L. Schneider, MPH1; Wei Zhao, MPH1; Douglas A. Corley, MD, Inhibidor de la bomba de protones PhD1 y uso de antagonistas del receptor de histamina 2 y deficiencia de vitamina B12 JAMA. 2013; 310 (22): 2435-2442. doi: 10.1001 / jama.2013.280490
    20. Oh R, Brown DL. Deficiencia de la vitamina B12. En el médico Fam. 2003; 67 (5): 979-86.
    21. Green R. Deficiencia de la vitamina B12 desde la perspectiva de un hematólogo en ejercicio. La sangre. 2017; 129 (19): 2603-2611.
    22. Hodgkin DC, Kamper J, Mackay M. Estructura de la vitamina B12. Naturaleza. 1956; 178 (4524): 64-6.
    23. Las formas de coenzima Obeid R, Fedosov SN, Nexo E. Cobalamin no es probablemente superior a ciano- e hidroxyl-cobalamin en la prevención o tratamiento de la deficiencia de cobalamina. Mol Nutr Food Res. 2015; 59 (7): 1364-1372.
    24. Kapadia CR. Vitamina B12 en la salud y enfermedad: parte I – trastornos hereditarios del funcionamiento, absorción y transporte. Gastroenterol. 1995 Dic; 3 (4): 329-44.
    25. Quadros EV. Avances en la comprensión de la asimilación y el metabolismo de la cobalamina. Br J Haematol. 2010; 148 (2): 195-204.
    26. Farquharson J, Adams JF. Las formas de la vitamina B12 en los alimentos. Br J Nutr. , 1976; 36 (1): 127-36.
    27. Bryan J1, Calvaresi E, Hughes D. Suplementos de folato a corto plazo, vitamina B-12 o vitamina B-6. J Nutr. 2002 Jun; 132 (6): 1345-56.
    28. La secreción del factor intrínseco y la absorción de la cobalamina. Fisiología y fisiopatología en el tracto gastrointestinal. Scand J Gastroenterol Suppl. 1991; 188: 1-7.
    29. Kapadia CR. Vitamina B12 en la salud y la enfermedad: Parte I – Trastornos hereditarios de la función, absorción y transporte. Gastroenterólogo. 1995 Dic; 3 (4): 329-44.
    30. Boina Abdallah A, Ogier de Baulny H, Kozyraki R. ¿Cómo se pueden espaciar las inyecciones de cobalamina en la terapia a largo plazo para los errores congénitos de la absorción de la vitamina B (12)? Mol Genet Metab. 2012 Sep; 107 (1-2): 66-71.
    31. Berlin H, Berlin R, Brante G. Oral Tratamiento de la anemia perniciosa con altas dosis de vitamina B12 sin factor intrínseco. Acta Med Scand. 1968 Oct; 184 (4): 247-58.
    32. Vidal Alaball J, Butler C, Cannings-John R, y col. Vitamina B12 oral versus vitamina B12 intramuscular para tratar la deficiencia de vitamina B12. Cochrane Database Syst Rev. 2005; (3): CD004655.Ankar A, Bhimji S. Vitamina, B12 (cobalamina), Deficiencia. [Actualizado el 20 de junio de 2017]. En: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): Publicación de StatPearls; 2017 Jun
    33. Bunting RW, Bitzer AM, Kenney RM. Prevalencia de anticuerpos de factor intrínseco y malabsorción de vitamina B12 en pacientes ingresados ​​en un hospital de rehabilitación. J Am Geriatr Soc. 1990 Jul; 38 (7): 743-7.
    34. Herzlich BC, Schiano TD, Moussa Z. Disminución de la secreción del factor intrínseco en el SIDA: relación con la capacidad secretora del ácido parietal y la malabsorción de vitamina B12. En el J gastroenterol. 1992 Dec; 87 (12): 1781-8.
    35. Ayesh MH, Jadalah K, Al Awadi E. Asociación entre las células de nivel de vitamina B12 y anti-parietales y anticuerpos anti-factor intrínseco entre los pacientes jordanos adultos con infección por Helicobacter pylori. Braz J Infect Dis. 2013 nov-dic; 17 (6): 629-32.
    36. Mottram L, Speak AO, Selek RM. Susceptibilidad a la infección en el factor intrínseco gástrico (vitamina B12): los ratones defectuosos están sujetos a influencias maternas. Mbio. 2016 21 de junio; 7 (3). pii: e00830-16.
    37. Kapadia CR. Vitamina B12 en la salud y enfermedad: parte I – trastornos hereditarios del funcionamiento, absorción y transporte. Gastroenterol. 1995 Dic; 3 (4): 329-44.
    38. Berlin R, Berlín H, Brante G. La vitamina B12 almacenada en el cuerpo durante el tratamiento oral y parenteral de la anemia perniciosa. Acta Med Scand. 1978; 204 (1-2): 81-4.
    39. Eussen SJ, de Groot LC, Clarke R. Suplementación oral con cianocobalamina en personas mayores con deficiencia de vitamina B12: un ensayo de búsqueda de dosis. Arch Intern Med. 2005; 165 (10): 1167-72.
    40. Bor MV, de Castel-Roberts KM, Kauwell GP. La ingesta diaria de 4 a 7 microgramos de vitamina B-12 se asocia con niveles constantes de biomarcadores relacionados con la vitamina B-12 en una población joven sana. En el J Clin Nutr. 2010; 91 (3): 571-7.
    41. MacFarlane AJ, Shi Y, Greene-Finestone LS. La dosis alta en comparación con el suplemento de vitamina B-12 en dosis bajas no se asocia con un mayor nivel de vitamina B-12 en niños, adolescentes y adultos mayores. J Nutr. 2014; 144 (6): 915-20.
    42. Izzo G, Antonio Simone Laganà AS, Rapisarda AMC. Vitamina B12 entre los vegetarianos: estado, evaluación y suplementación. Nutrientes 2016, 8 (12), 767.
    43. Asociación Dietética Americana. Posición de la Asociación Dietética Americana: Dietas vegetarianas. J Am Diet Assoc. 1266-1282: 109; en 2009.
    44. Obersby D, Chappell DC, Dunnett Un estado de homocisteína total en plasma de los vegetarianos en comparación con los omnívoros: una revisión sistemática y un metanálisis. Br J Nutr. 2013 Mar 14; 109 (5): 785-94.
    45. Green R, Allen LH, Bjørke-Monsen AL. Deficiencia de vitamina B12. Nat Rev Dis Primers. 2017; 3: 17040a
    46. Pawlak R, Parrott SJ, Raj S ¿Cuán frecuente es la deficiencia de vitamina B (12) entre los vegetarianos? Nutr Rev. 2013 Feb; 71 (2): 110-7.
    47. Herrmann W, Schorr H, Obeid R. Vitamina B-12, especialmente holotranscobalamina II y ácido metilmalónico, e hiperhomocisteinemia en vegetarianos. En el J Clin Nutr. 2003 Jul; 78 (1): 131-6.
    48. Herbert V. Vitamina B-12: fuentes, requisitos y análisis. En el J Clin Nutr. 1988 Sep; 48 (3 Suppl): 852-8.
    49. Fuentes de Watanabe F. Vitamina B12 y biodisponibilidad. Exp Biol Med. 2007 Nov; 232 (10): 1266-74.
    50. Watanabe F1, Katsura H, Takenaka S. Pseudovitamina B (12) es la cobamid predominante de un alimento para la salud de las algas, tabletas de espirulina. J Agric Food Chem. 1999 Nov; 47 (11): 4736-41.
    51. Watanabe F, Yabuta Y, Bito T. Vitamina B12 para vegetarianos. Nutrientes. 2014 5 de mayo; 6 (5): 1861-73.
    52. Bito T, Bito M1, Asai Y. Caracterización y cuantificación de compuestos de la vitamina B12 en diversos suplementos de Chlorella. J Agric Food Chem. 2016 Nov 16; 64 (45): 8516-8524.
    53. Dagnelie PC, van Staveren WA, van den Berg H. La vitamina B-12 de las algas no parece estar biodisponible. En el J Clin Nutr. 1991 Mar; 53 (3): 695-7.
    54. Merchant RE, Phillips TW, Udani J. Suplemento nutricional con Chlorella Pyrenoidosa Serum de ácido metilmalónico en veganos y vegetarianos con sospecha de deficiencia de vitamina B12. J Med Food. Dec 2015; 18 (12): 1357-62.
    55. Kapoor A, Baig M, Tunio SA. Problemas neuropsiquiátricos y neurológicos entre los jóvenes vegetarianos con deficiencia de vitamina B12. Neurociencias (Riyadh). 2017 Jul; 22 (3): 228-232.
    56. Coppen A, Bolander-Gouaille C. Tratamiento de la depresión: es hora de considerar el ácido fólico y la vitamina B12. J Psychopharmacol. 2005 Jan; 19 (1): 59-65.
    57. Tiemeier H, van Tuijl HR, Hofman A. Vitamina B12, folato y homocisteína en la depresión: el estudio de Rotterdam. En J Psychiatry. 2002 Dic; 159 (12): 2099-101.

étude

  1. Bjelland I, Tell GS, Fullset SE. El folato, la vitamina B12, la homocisteína y el polimorfismo MTHFR 677C-> T en la ansiedad y la depresión: el estudio Hordaland Homocysteine ​​Study. Arch gen psychiatry. 2003 Jun; 60 (6): 618-26.
  2. Gougeon L, Payette H, Morais SÍ. La ingesta de ácido fólico, vitamina B6 y B12 y el riesgo de depresión en adultos mayores que viven en la comunidad: el Estudio Longitudinal de Quebec sobre Nutrición y Envejecimiento. Eur J Clin Nutr. 2016 Mar; 70 (3): 380-5.
  3. Almeida OP, Ford AH, Flicker L. Revisión sistemática y metaanálisis de ensayos aleatorizados controlados con placebo de vitamina B12 para la depresión. Int Psychogeriatr. 2015 de mayo; 27 (5): 727-37.
  4. de Koning EJ, van der Zwaluw NL, van Wijngaarden JP. Efectos durante dos años de vitamina B12 y suplementos de ácido fólico en los síntomas depresivos y calidad de vida en adultos mayores con concentraciones elevadas de homocisteína: Resultados adicionales del estudio B-PROOF en RCT. Nutrientes. 2016 23 de noviembre; 8 (11). pii: E748.
  5. German Alzheimer Society eV La incidencia de la demencia
  6. Athanasopoulos D, Karagiannis G, Tsolaki M. Hallazgos recientes sobre la enfermedad y la nutrición de personas con Alzheimer centrándose en la epigenética. Avances en Nutrición. 2016; 7 (5): 917-927.
  7. Alam P, Siddiqi MK, Chaturvedi SK. La vitamina B12 ofrece protección de las células neuronales al inhibir la fibrilación amiloide Aβ-42. Int J Biol Macromol. 2017 jun; 99: 477-482.
  8. Ma F, Wu T, Niveles de Zhao J. Plasma Homocysteine ​​y suero de folato y vitamina B12 en el deterioro cognitivo leve y la enfermedad de Alzheimer: un estudio de casos y controles. Nutrientes. 2017 8 de julio; 9 (7).
  9. Troesch B, Weber P, Mohajeri MH. Posibles vínculos entre el metabolismo alterado de un carbono debido a polimorfismos, el estado inadecuado de la vitamina B y el desarrollo de la enfermedad de Alzheimer. Nutrientes. 2016; 8 (12): 803a
  10. Flicker L, Martin’s RN, Las vitaminas del grupo B Thomas J. reducen los niveles plasmáticos de beta amiloide. Neurobiol envejecimiento. 2008 Feb; 29 (2): 303-5.
  11. Smith AD, Smith SM, de Jager CA. Las vitaminas B que reducen la homocisteína reducen la tasa de atrofia cerebral acelerada en el deterioro cognitivo leve: un ensayo controlado aleatorizado. PLoS One. 8 de septiemb72
  12. re de 2010; 5 (9): e12244.
  13. Douaud G, Refsum H, de Jager CA. Prevención de la atrofia de la sustancia gris relacionada con la enfermedad de Alzheimer mediante el tratamiento con vitamina B. Proc Natl Acad Sci USA 2013 4 de junio; 110 (23): 9523-8.
  14. Scott JM, Molloy AM. El descubrimiento de la vitamina B (12). El descubrimiento de la vitamina B (12).
  15. Hanna Rutkowski, dentista Anemia
  16. Quadros EV. Avances en la comprensión de la asimilación y el metabolismo de la cobalamina. Br J Haematol. 2010; 148 (2): 195-204.
  17. Robier C, Körber C, Quehenberger F. La frecuencia de la aparición de glóbulos rojos en forma de pez en diferentes trastornos hematológicos. Clin Chem Lab Med. 2017 Jul 21.
  18. Bolaman Z, Kadikoylu G, Yukselen V. Tratamiento con cobalamina oral versus intramuscular en la anemia megaloblástica: un estudio de un solo centro, prospectivo, aleatorizado y abierto. Clin Ther. 2003 Dec; 25 (12): 3124-34.
  19. Chan CQ, Low LL, Lee KH. Reemplazo oral con vitamina B12 para el tratamiento de la anemia perniciosa. Front Med (Lausanne). 2016 23 de agosto, 3: 38.
  20. Distatis – Oficina Central de Estadística Alemania Aumento de las muertes en un 2% en comparación con el año anterior
  21. Gilfix BM. Vitamina B12 y homocisteína. CMAJ. 2005; 173 (11): 1360a
  22. Ganguly P, Alam SF. Papel de la homocisteína en el desarrollo de la enfermedad cardiovascular. Diario de Nutrición. 2015; 14 :. 6
  23. McCully KS, Wilson RB. Teoría de la homocisteína de la arteriosclerosis. Aterosclerosis. Sep-Oct; 22 (2): 215-27.
  24. Refsum H, Nygard O. Homocisteína y enfermedad cardiovascular. Annu. Rev. Medicine 1998. 49: 31-62.
  25. Jacobsen DW. Homocisteína y vitaminas en las enfermedades cardiovasculares. Clinical Chemistry 1998; 44: 8 (B): 1833-1843
  26. Martí-Carvajal AJ, Solà I, Lathyris D. Intervención de la reducción de homocisteína para eventos cardiovasculares. Cochrane Database Syst Rev. 2017 17 de agosto; 8: CD006612.
  27. Los cánceres están aumentando dramáticamente en todo el mundo en línea. El número de nuevos casos de cáncer ha aumentado. Espejo en línea, 29.11.2016.
  28. Zhang SM, Willett WC, Selhub J. Plasma Folate, Vitamina B6, Vitamina B12, Homocisteína y Riesgo de Cáncer de Mama. JNCI. 2003; 95 (5): 373-380.
  29. Lajous M, Romieu I, Sabia S. Folato, vitamina B12 y cáncer de mama posmenopáusico en un estudio prospectivo de mujeres francesas. Cáncer, causa y control. 1209-1213: 17 (9); de 2006.
  30. Zhang SM, cocinero NR, Albert CM. Efecto del ácido fólico, la vitamina B6 y la vitamina B12 combinados sobre el riesgo de cáncer: resultados de un ensayo aleatorizado. JAMA. 2008; 300 (17): 2012-2021.
  31. Presione N, Perreault S, Kergoat MJ. Deficiencia de vitamina B12 inducida por el uso de inhibidores de ácido gástrico: suplementos de calcio como un modificador de efecto potencial. J Nutr Health Aging. 2016; 20 (5): 569-73.
  32. Zulfiqar AA, Sebaux A, Dramé M. Hipervitaminemia B12 y Enfermedades malignas: Informe de un estudio transversal en una unidad geriátrica aguda. Ann Biol Clin. 2017 1 de abril; 75 (2): 193-203.
  33. Thomas Müller Mayor riesgo de cáncer con altos niveles de vitamina B12 Ärzte Zeitung, 18.12.2013.
  34. Ebbing M, Bønaa KH, Nygård O. Incidencia del cáncer y mortalidad después del tratamiento con ácido fólico y vitamina B12. JAMA. 2119-2126: 302 (19); en 2009.
  35. Neugut AI, Rosenberg DJ, Ahsan H. Asociación entre enfermedad coronaria y cánceres de mama, próstata y colon. Biomarcadores del Epidemiol del Cáncer Anterior. 1998 Oct; 7 (10): 869-73.
  36. Kim PY, Johnson CE. Neuropatía periférica inducida por quimioterapia: una revisión de hallazgos recientes. Curr Opin Anesthesiol. 2017 Oct; 30 (5): 570-576.
  37. Gaskins AJ, Chiu YH, Williams PL, y col. Asociación entre el folato sérico y la vitamina B-12 y los resultados de las tecnologías de reproducción asistida. El American Journal of Clinical Nutrition. 2015; 102 (4): 943-950.
  38. Bennett M. Deficiencia de la vitamina B12, infertilidad y pérdida fetal recurrente. J Reprod Med. 2001 Mar; 46 (3): 209-12.
  39. Elena Wilkins ¿Puede la vitamina B12 convertirse en una cura para la infertilidad y detener los abortos espontáneos?
  40. Banihani SA. La vitamina B12 y la calidad del semen. Bähler J, ed. Biomoléculas. 2017; 7 (2): 42a
  41. Valores de referencia de la Sociedad Alemana de Nutrición vitamina B12
  42. Carretti N, Eremita GA, Porcelli B. Patrón de vitamina B12 y ácido fólico durante el embarazo. Gynecol Obstet Invest. 1994; 38 (2): 78-81.
  43. Molloy AM, Kirke PN, Brody LC. Efectos de las deficiencias de folato y vitamina B12 durante el embarazo en el desarrollo fetal, infantil y del niño. Food Nutr Bull. 2008 Jun; 29 (2 Suppl): S101-11.
  44. Lai JS, Pang WW, Cai S. El alto contenido de folato y el bajo nivel de vitamina B12 durante el embarazo se asocia con diabetes mellitus gestacional. Clin Nutr. 2017 Mar 24.
  45. Rogne T, Tieleman’s MJ, Chong MF. Asociaciones de la concentración de vitamina B12 materna en el embarazo con los riesgos de parto prematuro y bajo peso al nacer: una revisión sistemática y metaanálisis de datos de participantes individuales. En el J Epidemiol. 2017 1 de febrero; 185 (3): 212-223.
  46. Allen L. Vitamina B12 Metabolismo y estado durante el embarazo, la lactancia y la infancia. De: Regulación de nutrientes durante el embarazo, la lactancia y el crecimiento infantil. Springer Science and Business Media Nueva York 1994.
  47. Molloy AM, Kirke PN, Troendle JF. El estado de la vitamina B12 materna y el riesgo de defectos del tubo neural en una población con alta prevalencia de defectos del tubo neural y sin fortificación con ácido fólico. Pediatría. 2009; 123 (3): 917-923.
  48. Caramaschi D, Sharp GC, Nohr EA. B12 durante el embarazo y el coeficiente de inteligencia del niño a los 8 años, el rendimiento cognitivo y el logro educativo: un estudio de aleatorización mendeliano en dos pasos. Hum Mol Genet. 2017 1 de agosto; 26 (15): 3001-3013.
  49. Yajnik CS, Deshpande SS, Jackson AA. Concentraciones de vitamina B12 y folato durante el embarazo y resistencia a la insulina en la descendencia: el estudio de nutrición materna de Pune. Diabetologia. 2008 enero; 51 (1): 29-38.
  50. Krikke GG, Grooten IJ, Vrijkotte TG. El estado de la vitamina B12 y el folato en el embarazo temprano y los factores de riesgo cardiometabólico en la descendencia a la edad de 5-6 años: hallazgos de la cohorte de nacimiento multiétnica ABCD. BJOG. 2016 Feb; 123 (3): 384-92.
  51. Rush EC, Katre P, Yajnik CS. Vitamina B12: un metabolismo de carbono, crecimiento fetal y programación para enfermedades crónicas. Eur J Clin Nutr. 2014 ene; 68 (1): 2-7.
  52. La suplementación con Duggan C, Srinivasan K, Thomas T. Vitamina B-12 durante el embarazo y la lactancia temprana aumenta el estado de la vitamina B-12 en la madre, la leche materna y el lactante. J Nutr. 2014; 144 (5): 758-764. doi: 10.3945 / jn.113.187278.
  53. Bailey RL, van Wijngaarden JP. El papel de las vitaminas B en la salud y enfermedad de los huesos en adultos mayores. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26017584
  54. Lewerin C, Nilsson-Ehle H, Jacobsson S. Low holotranscobalamin y cobalamins predicen fracturas incidentes en los ancianos: el MrOS Suecia. Osteoporos Int. 2014 ene; 25 (1): 131-40.
  55. Zhang H, Tao X, Wu J. Asociación de homocisteína, vitamina B12 y ácido fólico con densidad mineral ósea en mujeres posmenopáusicas: un metanálisis. Arch Gynecol Obstet. 2014 de mayo; 289 (5): 1003-9.
  56. Tucker KL. Dietas vegetarianas y estado óseo. En el J Clin Nutr. 2014 Jul; 100 Suppl 1: 329S-35S.
  57. van Wijngaarden JP, Doets EL, Szczecińska A. La vitamina B12, ácido fólico, la homocisteína y la salud ósea en adultos y ancianos: una revisión sistemática con metaanálisis. J Nutr Metab. 2013; 2013: 486186.
  58. Van Wijngaarden JP, Swart KM1, Enneman AW. Concentración de homocisteína: B-PROOF, un ensayo controlado aleatorizado (B-12) y suplementos de ácido fólico en la fractura. En el J Clin Nutr. 2014 Dic; 100 (6): 1578-86.
  59. Fuentes de Watanabe F. Vitamina B12 y biodisponibilidad. Exp Biol Med. 2007 Nov; 232 (10): 1266-74.
  60. Departamento de Agricultura de los Estados Unidos, Servicio de Investigación Agrícola, bases de datos de composición de alimentos del USDA.
  61. Fuentes de alimentos vegetales que contienen Watanabe F, Yabuta Y, Bito T. Vitamina B12 para vegetarianos. Nutrientes. 2014 5 de mayo; 6 (5): 1861-73.
  62. Herbert V. Vitamina B-12: planea fuentes, requisitos y análisis. En el J Clin Nutr. 1988 Sep; 48 (3 Suppl): 852-8.
  63. Hoja informativa sobre el suplemento dietético de vitamina B12 de los institutos nacionales de salud Institutos nacionales de salud, 11 de feb, 2016
  64. Hirschowitz BI, Worthington J, Mohnen J. Deficiencia de vitamina B12 en hipersecretores durante la supresión de ácido a largo plazo con inhibidores de la bomba de protones. Aliment Pharmacol Ther. 2008 1 de junio; 27 (11): 1110-21.
  65. Peyman MA. Un caso fatal de anemia perniciosa asociada con el tratamiento con cloranfenicol. Br Med J. 1955, 7 de mayo; 1 (4922): 1135-6.
  66. Peek AC, Lavy CB, Thyoka M. ¿El cloranfenicol a largo plazo causa anemia en Malawi? Trop doct. 2006 de abril; 36 (2): 114-5.
  67. Linder L, Tamboue C2 Clements JN. Deficiencia de vitamina B12 inducida por fármacos: un enfoque en inhibidores de bomba de protones y antagonistas de histamina-2. J Pharm Pract. 2016 Aug 12.
  68. Miranti EH, Stolzenberg-Solomon R, Tartar SJ. La vitamina B12 baja aumenta el riesgo de cáncer gástrico: un estudio prospectivo de los nutrientes del metabolismo de un carbono y el riesgo de cáncer del tracto gastrointestinal superior. Int J Cancer. 2017 Sep 15; 141 (6): 1120-1129.
  69. Fuerza RW, Nahata MC. Efecto de los antagonistas del receptor H2 de histamina sobre la absorción de vitamina B12. Ann Pharmacother. Oct. 1992; 26 (10): 1283-6.
  70. Damião CP, Rodrigues AO, Pinheiro MF. Prevalencia de deficiencia de vitamina B12 en pacientes diabéticos tipo 2 que usan metformina: un estudio transversal. Sao Paulo Med J. 2016 nov-dic; 134 (6): 473-479.
  71. Bauman WA, Shaw S, Jayatilleke E, Spungen AM. Aumento de la ingesta de malabsorción de calcio inversa de vitamina B12 inducida por metformina. Diabetes Care. 2000 Sep; 23 (9): 1227-31.
  72. Selhub J. Folato, vitamina B12 y vitamina B6 y un metabolismo de carbono. J Nutr Health Aging. 2002; 6 (1): 39-42.
  73. Audhya T. Papel de las vitaminas B en la metilación biológica. Instituto de Diagnóstico y Diagnóstico de Salud.
  74. Scott JM. Folato y vitamina B12. Proc Nutr Soc. 1999 mayo; 58 (2): 441-8.
  75. de Benoist B. Conclusiones de una consulta técnica de la OMS sobre las deficiencias de vitamina B12. Food Nutr Bull. 2008 Jun; 29 (2 Suppl): S238-44.
  76. Kennedy DO. Vitaminas B y el cerebro: mecanismos, dosis y eficacia: una revisión. Nutrientes. 2016; 8 (2): 68a
  77. Pezacka E, Green R, Jacobsen DW. Glutathionylcobalamin como intermediario en la formación de coenzimas de cobalamina. Biochem Biophys Res Commun. 1990 15 de junio; 169 (2): 443-50.
  78. Mackenzie IL, Donaldson RM. Efecto de los cationes divalentes y el pH sobre la unión de la vitamina B12 mediada por factores intrínsecos a las membranas micro vellosas intestinales. J Clin Invest. 2465-2471: 51 (9); 1972a
  79. Nemazannikova N, Mikkelsen K, Stojanovska L. ¿Existe un vínculo entre la vitamina B y la esclerosis múltiple? Med Chem. 2017 Sep 6.
    Panel de expertos. Vitamina B-12. Br Med J. 1968 19 de octubre; 4 (5624): 167-8.
  80. Ross GI, Mollin DL, Cox EV. Respuestas hematológicas y concentración de vitamina B12 en suero y orina después de la administración de vitamina B12 sin factor intrínseco. La sangre. Mayo de 1954; 9 (5): 473-88.
  81. Shepherd G, Velez LI. Papel de la hidroxocobalamina en el envenenamiento por cianuro agudo. Ann Pharmacother. 2008 mayo; 42 (5): 661-9.
  82. Veraldi S, Benardon S, Diani M. Erupciones acneiformes causadas por la vitamina B12: informe de cinco casos y revisión de la literatura. J Cosmet Dermatol. 2017 jun 8
  83. Bilwani F, Adil SN, Sheikh U. Reacción anafiláctica después de la inyección intramuscular de cianocobalamina (vitamina B12): informe de un caso. J Pak Med Assoc. 2005 de mayo; 55 (5): 217-9.
  84. Moloney FJ, Hughes R, O’Shea D. Tipo I reacción de hipersensibilidad inmediata a cianocobalamina pero no a hidroxicobalamina. Clin Exp Dermatol. 2008 Jul; 33 (4): 412-4.
  85. Heyworth-Smith D, Hogan PG. Alergia a hidroxicobalamina, con tolerancia a cianocobalamina. Med J Aust. 2002 5 de agosto; 177 (3): 162-3.
  86. Valente E, Scott JM, Ueland PM. Exactitud diagnóstica de holotranscobalamina, ácido metilmalónico, cobalamina sérica y otros indicadores del estado de la vitamina B₁₂ en ancianos. Clin Chem. 2011; 57 (6): 856-63.
  87. Obeid R, Herrmann W. Holotranscobalamin en el diagnóstico de laboratorio de la deficiencia de cobalamina en comparación con la cobalamina total y el ácido metilmalónico. Clin Chem Lab Med. 2007; 45 (12): 1746-50.
  88. Matchar DB, McCrory DC, Millington DS. Rendimiento del ensayo de cobalamina sérica para el diagnóstico de la deficiencia de cobalamina. En el J Med Sci. 1994; 308 (5): 276-83.
  89. Gilfix BM. Vitamina B12 y homocisteína. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1283514/
  90. Norman EJ, Morrison SÍ. Detección de deficiencia de cobalamina (vitamina B12) en ancianos mediante el análisis de ácido metilmalónico en orina mediante espectrometría de masas por cromatografía de gases. Am J Med. 1993; 94 (6): 589 – 94.
  91. Bolann BJ, Solli JD, Schneede J. Evaluación de los indicadores de la deficiencia de cobalamina definida como la reducción inducida por la cobalamina en el aumento de ácido metilmalónico sérico. Clin Chem. 2000; 46 (11): 1744-50.
  92. Herrmann W, Obeid R, Schorr H. La utilidad de la holotranscobalamina para predecir el estado de la vitamina B12 en diferentes contextos clínicos. Curr Drug Metab. 2005; 6 (1): 47-53.
Si vous pensez avoir une carence en Vitamine B12, vous n'êtes pas le seul. Des études récentes montrent qu'un adulte sur quatre souffre d'une carence en cette vitamine essentielle, près de la moitié de la population a un taux sanguin inférieur à celui recommandé. La carence en vitamine B12 a de graves conséquences sur la santé. Les compléments alimentaires sous forme de préparations de vitamine B12 sont un moyen utile et, dans de nombreux cas, nécessaire pour combler cette carence. Qu'est-ce que la vitamine B12? La vitamine B12 est une vitamine essentielle pour le corps. C'est une vitamine hydrosoluble qui…

Estimation de la Vitamine B12

Vitamine B12 dans le régime - 100%

Compléments de vitamine B12 - 100%

Carence en B12 - 100%

Efficacité - 100%

100%

Évaluation HSN: Aucun Avis Encore!

Check Also

Le manque de Vitamine B12

Sommaire1 La carence en vitamine B12 est générée lentement2 La vitamine B12 est une vitamine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez notre HSNBlog?

Imaginez alors les offres de notre magasin.

Donnez-nous votre adresse mail, et vous aurez accès aux meilleures promotions pour nos clients


Je veux m’abonner et j’accepte la politique de confidentialité


Non merci, je ne veux pas profiter des promotions.