Vitamine C – Qu'est-ce que, Propriétés et Avantages Blog de Fitness, Nutrition, Santé et Sport | HSN Blog
Accueil / Nutrition / Vitamines / Vitamine C – Qu’est-ce que, Propriétés et Avantages
Vitamine C – Qu’est-ce que, Propriétés et Avantages

Vitamine C – Qu’est-ce que, Propriétés et Avantages

Sommaire

La vitamine C, aussi connue comme acide ascorbique est une vitamine hydrosoluble. Elle est nécessaire pour la croissance car elle stimule le système immunitaire sain et aide à conserver les vaisseaux sanguins et le tissu conjonctif. L’être humain n’est pas capable de créer sa propre vitamine C, donc il doit l’incorporer à travers le régime.

Qu’est-ce que la Vitamine C?

La vitamine C, dont le nom chimique est acide L-ascorbique, est l’un des principaux exposant d’un genre de micronutriments, les vitamines, très dispersés dans les aliments d’origine animale et végétale et qui doit sa dénomination à sa condition d’éléments essentiels pour la viabilité de la vie humaine.

Avant de commencer cet article on doit dire qu’il existe une forme chimique de cet acide, l’isomère R qui, contrairement au L, n’as aucune activité vitaminique.

Faisant un peu d’histoire, les études qui ont permis de caractériser en 1927 le rôle métabolique de la vitamine C ont été le déclencheur de la concession du Prix Nobel de Médecine au scientifique hongrois Albert Szent-Györgyi spécialisé dans la branche de la physiologie, qui a cimenté les mêmes résultats sur la structure chimique de ce composé chez Norman Haworth, au moment Nobel de chimie en 1937.

Szent-Györgyi a utilisé le paprika comme source naturelle de l’isomère L de l’acide ascorbique, ce qui a permis de découvrir un composant inné très efficace pour combattre le scorbut. Il a complété ses travaux de recherche en fouillant dans les bases de l’oxydation cellulaire, une parcelle du métabolisme dans laquelle il a découvert qu’un élément très minoritaire de l’alimentation jouait un rôle décisif, que l’on peut comprendre comme la découverte de la vitamine C.

Dans l’organisme, la vitamine C agit essentiellement comme un agent antioxydant, catalysant les réactions chimiques à partir desquelles une action protectrice est libérée sur les membranes cellulaires contre le danger continu des radicaux libres, qui met en évidence l’agression de l’ADN du noyau cellulaire. Ce sont des groupes d’atomes qui sont dans un état qui les rend très réactifs en laissant un électron impair dans son cortex, cet électron cherche à s’accoupler avec un autre identique pour se stabiliser, car c’est ainsi que les électrons sont dans le cortex des atomes neutres.

Leur formation est le résultat de la métabolisation des différents principes immédiats (glucose, lipides, etc.) contenus dans l’aliment par lesquels ils sont transformés en énergie. 

Mais ce ne pas seulement le processus physiologique de la nutrition qui est la source du danger des radicaux libres. On est aussi exposés à l’action de ceux qui se trouvent dans notre environnement, comme la fumée du tabac, la contamination atmosphérique ou la radiation ultraviolette entre autres facteurs.

Fonctions de la Vitamine C

En tant qu’au type des fonctions qui réalise la vitamine C, il est dit qu’elle agit comme un cofacteur enzymatique (ou coenzyme), des petites molécules non protéiques qui travaillent avec d’autres molécules et atomes dans la formation de la composition structurelle des enzymes, protéines spécialisées et responsables d’accélérer, ou même commencer, les réactions biochimiques du métabolisme.

Vitamine C

Dans le cas concret de la Vitamine C, elle intervient spécialement sur un groupe de réactions connues comme hydroxylation, qui consiste en introduire dans un composant un radical OH, remplaçant à un atome d’hydrogène, ce qui donne comme résultat l’oxydation du composant originel. Les coenzymes s’en chargent d’échanger des groupes chimiques entre des enzymes sans s’intégrer de façon constante dans la structure des celles-ci. C’est précisément cela ce qui leur différence des groupes connus comme protéiques, un autre type de structures non protéique qui se lient fortement aux enzymes, parmi lesquelles se démarquent la combinaison fer-soufre ou le groupe hemo, caractéristique de la hémoglobine.

La doctrine scientifique a catalogué aussi les vitamines, et la C entre elles, comme des biocatalyseurs allogènes, dénomination qui se dérive de deux caractéristiques. Une fonctionnelle, car, comme on a dit, son but est celui de catalyser ou diriger les réactions biochimiques : l’autre, concernant son origine, car elles doivent rentrer dans l’organisme forcement à travers de sources alimentaires.

Cette dernière affirmation a besoin d’une brève réflexion sur sa nature, car il y a environ 2,5 millions d’années, l’organisme des premiers hominidés bipèdes, nos ancêtres plus lointains, en raison de suivre un régime à base de végétales et viscères d’animaux, à haute teneur en cette vitamine, a perdu sa capacité de synthétiser la vitamine C, de façon qu’elle est devenue indispensable à consommer.

Beaucoup plus tard, la stricte dépendance extérieure de ce nutriment fut la raison d’une grande maladie, le scorbut, dont la seule cause était le manque de vitamine C, en raison de suivre un régime faible en vitamine C.

Propriétés de l’Acide L-Ascorbique

Certaines données qui peuvent être d’intérêt sont son point d’ébullition (553 ºC) et une dose létale d’environ 12g par kilogramme de poids, une donnée orientatrice obtenue à travers de la expérimentation en rats.

Ses propriétés organoleptiques, c’est-à-dire, celles qui peuvent s’apprécier par les organes des sens, sont principalement être insipide et sans odeur. D’autre part, il a une notable capacité de se dissoudre en eau, un paramètre chimique qui peut se quantifier comme solubilité en eau de 33g/100ml, c’est-à-dire, 100 millilitres d’eau peuvent dissoudre 33 grammes de cet acide.

C’est précisément sa propriété d’être soluble dans l’eau ce qui lui permet d’être expulsé par l’urine après le consommer en quantités thérapeutiques. Du fait, la présence d’acide ascorbique dans une analyse d’urine est souvent liée à la consommation de suppléments, car une fois que l’organisme voit ses besoins couverts, il mobilise l’élément en excès pour permettre l’excrétion urinaire. Cette excrétion donne une teinte plus foncée a l’urine et une odeur plus pénétrante, sans que cela soit l’indicatif d’un trouble. Cependant, le fait de posséder une concentration plus grande d’acide ascorbique dans une minorité des cas peut occasionner une irritation de la vessie et une miction trop fréquente.

La vitamine C contient dans sa composition moléculaire du potassium, du calcium et du sodium qui agissent comme des atomes antioxydantes.

Tout l’ensemble dissous dans un moyen aqueux peut agir comme un bloque promoteur de l’oxydation des graisses. Et quand il se trouve dans la forme oxydée, il peut traverser la barrière hémato-encéphalique, un mur virtuel qui sépare le torrent circulatoire de la masse encéphalique, pouvant ainsi se distribuer dans le cerveau.

Il a des nombreuses applications dans le domaine de la médecine et celui de la cosmétique, où l’acide L-ascorbique est largement utilisé. Des médecins et des cosmétologues trouvent dans la vitamine C un outil extraordinaire pour intervenir dans des nombreux aspects de santé et esthétique.

Le problème principal qu’on peut donner à la vitamine C est sa extrême faiblisse qui la fait très sensible à des facteurs physiques et chimiques. Dans cet aspect, le plus déterminant est que le contact avec l’oxygène, la lumière, les métaux et la chaleur supposent pour elle une agression qui ne lui permet pas de montrer tout son potentiel biologique.

Avantages de la Vitamine C

Dans l’organisme, les principales fonctions qui sont liées avec l’acide L-ascorbique sont la formation de collagène, la maintenance des parois des vaisseaux et des capillaires sanguins, le métabolisme de certains acides aminés et la synthèse des hormones des glandes adrénales. Grâce à ces liaison et bien d’autres, se dérivent les énormes avantages liés à la vitamine C qui vont se décrire maintenant, la plupart d’entre eux, confirmés de certitude scientifique.

Qui peut profiter de la Vitamine C?

  • Maladies infectieuses
  • Cancers
  • Lésions et opérations graves
  • Brûlures
  • Diabéte mellitus
  • Personnes qui souffrent d’anémie en raison d’une carence en fer
  • Stress
  • Pratique de sports
  • Quand vous consommez de la nicotine, de l’alcool ou des médicaments (antibiotiques, aspirine, contraceptives)
  • Lorsqu’il y a une carence de vitamine C en raison d’une mauvaise nutrition ou une dialyse
  • Pour prévenir l’apparition de l’artériosclérose, ostéoporose ou maladies cardiovasculaires
  • Pendant la grossesse et l’allaitement

Avantages de la Vitamine C

Nombreux et divers sont les aspects de l’organise où la vitamine C est nécessaire pour pouvoir réaliser effectivement ses fonctions.

La vitamine C est un nutriment indispensable pour l’entretien et la réparation du tissu conjonctif, ou se démarque la guérison des blessures et la santé cardiovasculaire.

Et toutes ses fonctions ont le commun dénominateur de son grand pouvoir antioxydant, selon lequel elle dévient un éliminateur de radicaux libres, qu’en quantités démesurées contribue à la détérioration des vaisseaux sanguins, peau et autres tissus, accélérant le vieillissement.

L’une de ses fonctions plus reconnues par la communauté scientifique est sa contribution au fonctionnement du système immunitaire.

Suivant la ligne doctrinale de certaines publications scientifiques comme elle peut être la « Biochemistry of Human Nutrition », l’acide ascorbique agit comme un facteur stimulant de la production de différentes lignées cellulaires qui font partie du système immunitaire, principalement les granulocytes, les lymphocytes, les macrophages, et les plasmocytes. Concernant ces derniers, de sont action s’obtient la production des anti-corps qui circulent dans le sang dans les quantités nécessaires pour combattre efficacement les antigènes qui souvent nous menacent, et contribue aussi à la synthèse de l’interféron, une protéine d’action non spécifique mais qui suppose le seul outil dont l’organisme dispose pour détruire les virus.

Propriétés et Avantages de la Vitamine C

Mais les interventions de ce nutriment qu’on pourrait qualifier comme déterminant ne terminent pas ici: Elle est la responsable de que le fer consommé avec les aliments d’origine végétale ne se pers pas et qu’il soit efficacement absorbé dans le tractus intestinale, et il est un facteur limitant dans la synthèse du collagène et la formation des globules rouges à partir des cellules mères de la moelle osseuse rouge.

Vu l’énorme quantité de réactions biochimiques auxquelles la vitamine C intervient, son manque peut être lié indirectement à l’apparition d’un bon nombre de troubles. Et de façon complémentaire, on trouve assez de consensus chez les médecins pour affirmer qu’administrée en ce qui est connu comme doses thérapeutiques, largement supérieures aux besoins quotidiens recommandés, a une action comme stimulant des traitements pour une grande quantité de troubles, parmi lesquels (mais pas exclusivement) se trouvent certains processus inflammatoires comme l’arthrite, l’hépatite et la pancréatite ; des infections du type de pneumonie, herpes, mononucléose, infections de vessie, rhume ou grippe ; processus dégénératives comme l’athérosclérose, la sclérose en plaques, le glaucome et l’ulcère cornéen, en plus d’autres diverses comme le cancer, l’asthénie ou la fatigue chronique, les effets de l’alcoolisme, le diabète, des complications de chirurgie, altérations cardiaques et stries cutanées.

Constitue aussi l’un des principaux arguments palliatifs pour soulager les effets du stress, avec les vitamines du complexe B

L’un des principaux promoteurs des directrices des traitement à base de Vitamine C en doses élevées pour combattre le rhume et d’autres processus respiratoires, fut Linus Carl Pauling, un biochimique lauréat du Nobel de Chimie en 1954.

De sa part, une étude dirigée par le Dr. James Engstrom trouva que les sujets qui consommaient 800 milligrammes quotidiens de vitamine C (presque 11 fois les Apports Journaliers Recommandés -AJR-) diminuaient son risque de souffrir des maladies cardiaques et augmentaient son espérance de vie de façon significative (six ans) en comparaison à ceux qui suivent la dose conventionnelle (60-80mg).

Ci-dessous vous trouverez les principaux détails de l’apport en Vitamine C en diverses pathologies.

La vitamine C dans la prévention et le traitement des maladies

Il est considéré comme une probabilité médicalement appréciable chez les personnes qui consomment de grandes quantités de vitamine C par l’intermédiaire de leurs sources alimentaires qu’elles voient un risque réduit d’avoir plusieurs types de cancer, en particulier ceux du poumon, du sein et du côlon.

Mais l’interaction de cette substance avec les mécanismes de la genèse et de la lutte contre le cancer admet des réflexions de diverses sortes, et pas toutes dans un sens favorable. Au début, ses effets semblent dépendre de la façon dont il est administré, étant donné qu’il existe des preuves de la faible efficacité de la supplémentation en vitamine C alimentaire dans la prévention du cancer, que ce soit administrée seule ou en combinaison avec d’autres antioxydants.

La communauté scientifique a des preuves solides que la vitamine C administrée par voie intraveineuse à forte dose peut être efficace pour freiner le cancer.

En fait, certaines expériences sur des animaux suggèrent que le maintien de taux très élevés de vitamine C dans le sang peut être un facteur de réduction des tumeurs malignes, mais les doses que la voie orale peut supposer ne sont jamais suffisantes pour générer les niveaux circulants dans le sang qui sont obtenus en utilisant la voie intraveineuse. Cependant, un approfondissement majeur de cette voie de recherche est nécessaire pour transformer ce qui est actuellement une spéculation plausible en certitude.

Le célèbre oncologue Bert Vogelstein, de l’Université Johns Hopkins aux États-Unis, a prouvé il y a quelques années que la molécule d’acide L-ascorbique, en affirmant ses attributs antioxydants, bloque une protéine appelée HIF-1, qui a été identifiée comme la raison pour laquelle les cellules tumorales peuvent continuer, en l’absence d’oxygène, à tirer leur énergie du glucose.

Par conséquent, son blocage est un obstacle clair à la multiplication des cellules tumorales, diminuant progressivement leur vitalité.

D’autre part, sur les compléments alimentaires de vitamine C peut être alerté sur la possibilité fiable de collision avec les mécanismes thérapeutiques de la chimiothérapie et la radiothérapie, ce qui rend hautement souhaitable que les patients subissant un traitement contre le cancer n’adoptent arbitrairement aucun modèle d’approvisionnement de cette substance et consulter l’oncologue la faisabilité ou non de réaliser un supplément.

Fruit riche en Vitamine C

La vitamine C et son implication cardiovasculaire

Il semble un soupçon qui est prêt de devenir vrai, le fait de que les aliments riches en vitamine C diminuent le risque de souffrir une maladie cardiovasculaire, ce qui pourrait s’expliquer sous couvert de que l’un des principaux déclencheurs des altérations cardiovasculaires se trouve dans le dégâts oxydatif à niveau cellulaire.

Dégénération maculaire et cataractes

La dégénération maculaire et l’opacité du cristallin sont peut-être les principales raisons de la perte de vue chez les personnes âgées

Concertant ce problème, les chercheurs indiquent qu’il existe une voie ouverte à la possibilité de que la Vitamine C, en synergie avec d’autres nutriments, puisse être efficace pour ralentir la progression de la dégénération maculaire liée à la vieillesse comme les dommages de la lentille.

Il es connu que la consistance fluide et la transparence du cristallin de l’œil sont due jusqu’à un certain point à la présence d’importantes quantités de vitamine C, car il es démontré que dans les cas de cataractes la vitamine C est toujours faible en quantité.

Un classique : Le rhume et la Vitamine C

Sur ce chapitre, il convient de revisser l’excessive importance acquise par la vitamine C, car la plupart des conclussions obtenues dans les études d’investigation réfutent la croyance de que consommer de grandes quantités de suppléments de vitamine C de façon préventive, prévienne du risque de tomber malade.

Cela ne nous empêche pas d’affirmer qu’une administration systématique de suppléments de vitamine C à raison de trois grammes par jour (un chiffre qui dépasse de loin les besoins quotidiens recommandés, qui sont de 80 mg par jour) peut servir d’instrument pour atténuer les symptômes qui se manifestent une fois contracté un rhume et même sa durée.

Vitamine C contre les Rhumes

La base médicale de ces effets, repose en que la vitamine C, stimule la capacité de synthétiser l’interféron et les anticorps, qui sont à la fin, les armes que l’organisme utilise pour combattre le virus du rhume.

La vitamine C est indispensable dans la synthèse du collagène

Le collagène est connu comme la principale protéine structurelle de l’organisme, qui compose la plupart de la matrice du tissu conjonctif sous-cutané, des os, des tendons, des ligaments, des gencives et des membranes muqueuses de nombreux éléments organiques, comme la paroi des vaisseaux sanguins, les muscles et les différentes viscères.

À partir des 30 ans, la quantité de collagène de l’organisme est réduite dans une proportion considérable, en comparaison à celle qu’on a à la naissance, s’accélérant cette perte en progression arithmétique.

Cela fait qui soit très important d’avoir en bon état le mécanisme physiologique de production de collagène endogène, car son apport à travers du régime se trouve irréalisable. Par contre, il est plus viable celui des acides aminés Hydroxyproline et Hydroxylysine, qui sont limitants dans la synthèse de collagène, ainsi comme la vitamine C ; Sans des adéquats niveaux de celle ci, les réactions qui conduisent à cette synthèse ne sont pas viables, d’où peut s’extraire l’importance de cette substance vitale.

C’est précisément grâce à son intervention dans la synthèse du collagène, qui contribue notablement dans la régénération des tissus, et c’est pour cela que sa consommation est spécialement importante chez les sportifs qui souffrent des lésions, car c’est indispensable que les fibres musculaires récupèrent son intégrité.

Mais généralement, elle est nécessaire pour réparer tout type de tissus. En concret, une récente étude de l’Université de Léicester, démontra son efficacité en accélérer la guérison de blessures dans la peau et la cicatrisation. Cette fonction se base en stimuler des cellules spécialises du tissu conjonctif, les fibroblastes, pour qu’ils s’accumulent autour de la zone endommagée.

Une importante médiatrice du stress

Il peut être surprenant d’apprendre que les glandes surrénales (ou glandes adrénales) sont les organes qui contiennent le plus de vitamine C. Mais leur rôle à cet endroit est essentiel pour synthétiser les hormones adrénaline et noradrénaline et les glucocorticoïdes. Ceci justifie amplement le fait que pendant les épisodes de stress, le besoin de cette vitamine augmente, puisqu’il s’agit d’hormones ironiquement liées à la cascade biochimique du syndrome général d’adaptation, communément appelé stress.

D’autre part, l’adrénaline et la noradrénaline sont des neurotransmetteurs essentiels au fonctionnement du cerveau et ont un lien intense avec l’humeur et la capacité d’attention.

Stress et Vitamine C

C’est pourquoi la vitamine C a des effets indirects dans le système nerveux.

Vitamine C aussi contre le stress oxydatif

Dans les situations de forte demande organique, comme le sport intensif, un déséquilibre métabolique est généré en faveur de la production de radicaux libres, dans lesquels la vitamine C joue un rôle crucial en inhibant la cascade de réactions qu’ils provoquent. Et dans les situations d’agression constante par ces radicaux libres (milieux contaminés, excès de rayonnement ultraviolet…), le besoin en vitamine C augmente, devenant le meilleur outil pour les arrêter.

Ce sont précisément les antioxydants, comme la vitamine C, qui sont responsables de tenir à distance la présence de ces éléments nocifs en assurant un équilibre dans le fonctionnement cellulaire.

Il est intéressant de noter que, en particulier, il empêche la dénaturation de l’ADN des cellules cutanées lorsqu’elles sont exposées à trop de rayons ultraviolets.

La vitamine C dans le sport

Un baluarte dentro del sistema inmunitario

L’acide L-ascorbique agit comme un soutien solide pour le système immunitaire, renforçant la population des diverses familles de globules blancs (spécialement neutrophiles, lymphocytes et macrophages), en plus d’optimiser la synthèse d’immunoglobulines ou anticorps.

En cas de carence en vitamine C, les lymphocytes collectent la vitamine C, ce qui nuit à la demande tissulaire.

Autres effets de la vitamine C sur la santé :

  • Elle a une importante fonction dans le cerveau (organe ou sa concentration diminue avec le temps), qui consiste en protéger les neurones des phénomènes de dégradation.
  • Détruit l’histamine, une substance nucléaire dans les réactions d’allergie et anaphylaxie, de façon qu’il est recommandé qu’elle soit présent en toute altération qui puisse augmenter ses niveaux, comme les brûlures, les eczémas et les urticaires.
  • Aide à la désintoxication du corps des métaux lourds très nocives à long terme comme le mercure, le plomb ou le cadmium, et dans sons pouvoir antioxydant se trouve la capacité d’éviter la synthèse de nitrites et amines, des substances azotées qui fréquemment se transforment en facteurs de prédisposition dans le développement de tumeurs malignes.
  • Elle fait plus facile l’absorption du fer dans l’intestin, ce qui a une grande valeur dans les cas des sportifs que par le fait de pratiquer des exercices de grande intensité sont très exposés à des diminutions dans la population des globules rouges, et en conséquence à souffrir anémie ferriprive .
  • En cas d’hépatite virale, elle est efficace en doses très élevées, car on parle d’entre 40 et 100g par jour par voie intraveineuse. Et elle peut être un remède très efficace si elle se combine avec du zinc en rapport de 3-4 grammes quotidiens, pour guérir l’herpès.

Sources principales et aliments riches en vitamine C

Il est bien connu qu’il existe une version étendue circulant qui donne à l’orange la condition d’être le fruit qui contient la plus forte concentration de ce micronutriment. Mais la vérité est qu’il s’agit d’une légende erronée, car si un morceau de cet agrume fournit 69 milligrammes de vitamine C, 85 sont fournis par un bol de fraises, 122 si c’est un morceau de mangue et, si on parle d’un piment rouge, environ 200.

Comme principe de base, on peut dire que tous les fruits et légumes contiennent au moins une certaine quantité de vitamine C. Dans le premier cas, la liste des meilleures sources de vitamine C est constituée d’agrumes, comme les oranges et les pamplemousses, les kiwis, les mangues, les papayes, les ananas, les fraises, les framboises, les mûres, les bleuets, les pastèques et les melons. Et parmi les légumes, le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou-fleur, les poivrons rouges et verts, les épinards, le chou, les légumes-feuilles de navet et autres légumes verts à feuilles vertes, les patates blanches et douces et les tomates sont en tête du classement.

D’autre part, bien que mineures, certaines céréales transformées et autres aliments transformés enrichis en vitamine C dans les usines de production présentent également un intérêt.

D'où extraire la Vitamine C

Toutefois, il convient de garder à l’esprit que, comme nous l’avons déjà indiqué en ce qui concerne les propriétés de l’acide ascorbique, il s’agit d’une substance extrêmement labile qui nécessite la manipulation culinaire la moins fréquente possible d’aliments riches en vitamine C ainsi que d’éviter un stockage prolongé. La cuisson humide est mortelle pour la viabilité de la vitamine C, donc la cuisson au micro-ondes ou à la vapeur devrait être utilisée pour réduire les pertes, bien qu’il y en ait toujours.

Quantités de vitamine C recommandées

A ce sujet, et toujours en parlant de personnes saines, selon l’âge nous pouvons faire un tableau tel que:

Bébés

  • 0 à 6 mois: 40 miligrammes/jour
  • 7 à 12 mois: 50 mg/jour

Enfants

  • 1 à 3 ans: 15 mg/jour
  • 4 à 8 ans: 25 mg/jour
  • 9 à 13 ans: 45 mg/jour

Adolescentes

  • Filles de 14 à 18 ans: 65 mg/jour
  • Garçons de 14 à 18 ans: 75 mg/jour
  • Ados enceintes: 80 mg/jour
  • Adolescentes allaitantes: 115 mg/jour

Adultes

  • Hommes: 90 mg/jour
  • Femmes: 75 mg/jour
  • Femmes enceintes: 85 mg/jour
  • Femmes allaitantes: 120 mg/jour

Mais certains profiles de personnes ont plus de mal a s’approvisionner d’assez de vitamine C, par exemple:

  • Les fumeurs, actifs et passifs, car la fumée augmente les besoins en vitamine C de l’organisme pour contrer les dommages oxydatifs associés à l’excès de radicaux libres. Cela signifie que les fumeurs ont besoin de 35 mg de vitamine C en plus par jour.
  • Les nourrissons nourris au lait de vache évaporé ou bouilli, étant donné la pauvreté du lait de vache en vitamine C aggravée par le traitement thermique subi. Pour cette raison, le lait de vache est découragé jusqu’à ce que le bébé ait un an. Les laits maternisés sont formulés avec des quantités suffisantes de vitamine C.
  • Personnes dont l’alimentation est peu variée et dans laquelle peu de fruits et légumes entrent.
  • Les personnes atteintes de certains troubles tels que le syndrome de malabsorption sévère, certains types de cancer et les pathologies dépendantes de l’hémodialyse.

Une mention spéciale mérite l’opinion des adeptes de la médecine dite orthomoléculaire, dirigée par le prix Nobel Linus Pauling. Ils recommandent une consommation comprise entre 3 et 18 g par jour, répartie en cinq ou six doses, l’organisme limitant son absorption. Ils se basent sur l’estimation de la consommation des espèces de primates en général et, d’autre part, sur le volume de vitamine C synthétisée par les espèces de mammifères non primates en situation de stress.

Il convient toutefois de noter que ces thèses ont été mal acceptées par la communauté scientifique.

D’autre part, il faut garder à l’esprit que la vitamine C a des ennemis qui peuvent causer la dégradation dans le corps, nous parlons de certains médicaments tels que la pilule contraceptive, certains antibiotiques et l’acide acétylsalicylique, une base composée d’aspirine. Ils peuvent également agir en réduisant la présence d’opérations chirurgicales, de plaies et de brûlures graves, d’infections, de diabète, de maladies digestives et de consommation disproportionnée d’alcool ou de tabac.

Mythes et vérités

1. Les agrumes doivent être consommés fraîchement pressés pour absorber la vitamine C :

C’est vrai. Pour être absorbés, les agrumes doivent être consommés fraîchement pressés. Lorsque la vitamine C présente dans les agrumes entre en contact avec l’oxygène, elle perd ses propriétés. Il est également important de conserver les jus à température modérée et, si possible, à l’abri de la lumière.
De même, les aliments comme les poivrons, la bette à carde, le brocoli ou les fraises doivent être consommés crus pour que la vitamine C soit absorbée correctement. C’est parce que la cuisson diminue l’apport nutritionnel.

2.Manger des agrumes à jeun aide à brûler les graisses :

C’est un faux. Les agrumes seuls ne suffisent pas à brûler les graisses. Il n’existe aucune preuve scientifique qui leur attribue directement ces biens.
Il est vrai qu’ils réduisent le taux de cholestérol et agissent comme antioxydants, neutralisant ainsi l’effet oxydant.

3.La prise de vitamine C aide à prévenir et à guérir le rhume :

Ce mythe, du moins dans une large mesure, est faux. La vitamine C n’a pas la capacité de prévenir ou de guérir un rhume. On estime qu’à l’intérieur de ses propriétés est de diminuer les symptômes une fois que la maladie a commencé et qu’il contribue également à réduire la durée du rhume. Les chances de succès dépendent du corps et du froid de chaque personne.
La meilleure façon de prévenir la maladie ou d’accélérer sa guérison est de bien manger, y compris, bien sûr, les sources de vitamine C.

Comment agit la vitamine C

4. La vitamine C est bonne pour les os :

C’est vrai, c’est vrai. Bien que la santé des os soit directement associée au calcium, la vitamine C lui permet d’être utilisée dans une plus large mesure et est également essentielle à la formation du collagène. Cette production de collagène aide à maintenir une peau saine et ferme et est indispensable pour les tissus conjonctifs, les articulations et les tendons.
De plus, la propriété antioxydante de la vitamine C réduit la perte osseuse, ralentit le vieillissement et aide à maintenir la densité osseuse avec le temps.

5. Les agrumes sont la seule source de vitamine C :

C’est faux. C’est un mensonge. Bien que les agrumes soient l’une des sources les plus importantes de cette vitamine, certains aliments contiennent beaucoup plus de vitamine C que l’orange. Certains aliments ayant une teneur plus élevée en cet élément nutritif sont : les poivrons, la bette à carde, le brocoli, les fraises, le chou-fleur.

Conclusions

C’est pourquoi il est conseillé d’avoir une alimentation aussi équilibrée que possible, sans se concentrer sur certains aliments particuliers, mais en couvrant plus de quantité et de variété.

Est-il nécessaire d’avoir une supplémentation?

Selon les Guides Alimentaires des États-Unis (Dietary Guidelines for American People), le plus normal est d’obtenir le gros des nutriments indispensables à partir des sources alimentaires naturelles. Mais consommer des aliments enrichis et des suppléments diététiques est une voie d’aide à des situations où ne s’atteignent pas les seuils minimums en certains nutriments pour ne pas voir des risques sur notre santé.

Compléments de Vitamine C

Le pourcentage de personnes qui ne suivent pas une alimentation adéquate et donc, qui consomment une quantité inférieure de la nécessaire de fruits et légumes est très grand. Dans ces cas, il est très utile (et nécessaire) de consommer des suppléments de vitamine C, dont sa consommation peut s’ajouter à un planning de supplémentation à long terme avec l’objectif de favoriser un bon état de santé.

La vitamine C se trouve dans la plupart des suppléments de multi vitamines qui sont en vente chez les herboristeries, pharmacies et parapharmacies, y inclus les magasins online, et elle peut se trouver en formulation unique et sous forme de suppléments diététiques combinée avec d’autres nutriments.

Généralement, la vitamine qui se trouve dans ses suppléments diététiques se trouve sous forme d’acide L-ascorbique, mais certains fabricants, préfèrent des présentations salines sous la forme d’ascorbate de sodium, ascorbate de calcium, ou d’autres formes d’ascorbate, et aussi on trouve la possibilité d’une combinaison d’acide ascorbique avec des bioflavonoïdes. D’ailleurs, il n’y a pas une évidence d’une meilleur efficacité dans une forme chimique ou autre.

Peut-être que la vitamine C est le plus connu de tous les nutriments car elle est également utilisée comme le complément alimentaire le plus répandu. Elle est largement disponible sous diverses présentations, telles que comprimés, capsules, comprimés, mélanges de boissons solides et poudre cristalline. Dans ce dernier cas, une cuillère à café de cristaux de vitamine C contient un demi-gramme de vitamine. L’acide L-ascorbique en tant que supplément en poudre a un goût amer fort et peut causer une irritation gastrique à des doses non faibles si vous avez un estomac délicat.

Dans un marché extrêmement saturé de compléments alimentaires, il est possible de trouver des formes variées de vitamine C, associées à différentes allégations concernant sa biodisponibilité, c’est-à-dire le degré auquel un nutriment acquiert le degré suffisant de disponibilité dans le tissu auquel il est destiné à exercer son action après administration.

Ici vous pouvez voir les meilleurs compléments de vitamine C pour acheter

L’option des sels d’acide ascorbique

Les ascorbiques de sodium, calcium et magnésium, sont des sels de l’acide ascorbique chimiquement lié au sodium, au calcium ou au magnésium, représentant des formes non acides de la vitamine C, mieux tolérées et plus efficacement absorbées dans le tractus gastro-intestinal.

Les sels minéraux formés à partir de l’acide ascorbique sont des substances soumises à un effet tampon et donc, sont souvent recommandés pour les personnes qui souffrent des problèmes gastro-intestinaux chroniques.

La possibilité de que la biodisponibilité de l’acide L-ascorbique de sources naturelles puisse différer du synthétique a été l’objet des nombreuses études, qui n’ont pas aperçue aucune différence cliniquement significative entre elles. D’autre part, les formes d’acide ascorbique qui se consomment accompagnées avec des aliments ou les connues de libération prolongée devraient augmenter l’absorption car le vidage d’estomac est plus lent. Mais, même s’il ne semble pas avoir des doutes au sujet de l’équivalence de la biodisponibilité de l’acide ascorbique en forme de poudre ou comprimés à mastiquer, dans le des préparés de libération prolongée on trouve une certaine incertitude.

Quand se consomment des sels dérivés de l’acide ascorbique, l’acide ascorbique et le minéral sont vites absorbés presque dans sa totalité, et donc doit se considérer la quantité de ces minéraux qui forment partie du complexe à l’heure d’adapter la dose d’ascorbate. Pour cela, il convient de vérifier les étiquettes des suppléments pour avoir des connaissances de la dose d’acide ascorbique et de chaque minéral.

Ascorbate de sodium

Un gramme d’ascorbate de sodium contient 111 milligrammes de sodium.

Les personnes qui souffrent d’hypertension, souvent suivent un régime faible en sodium, et doivent maintenir la consommation de sodium en dessous de 2,5mg/jour. Donc ces personnes ne devraient pas en prendre.

Ascorbate de calcium

Sous cette forme, le calcium semble être bien absorbé. La consommation recommandée pour des personnes adultes est de 1 à 1,2mg/jour, jamais en excédant les 2,5mg/jour entre les 19 et 50ans et 2mg/jour à partir des 50 ans.

Ascorbate de magnésium

La consommation quotidienne recommandée de magnésium est de 400-420mg/jour pour hommes et 310-320 mg/jour pour les femmes, étant dans les deux cas des personnes adultes. Tandis que la quantité maximale pour la consommation de magnésium provenant de suppléments s’atteint avec 350mg/jour.

Ascorbate de manganèse

On nomme cet ascorbate car il est l’ingrédient de certaines formules qui contiennent comme ingrédient principal la glucosamine, ou le sulfate de chondroïtine, et en adaptant la dose selon les spécifications des étiquettes des deux, le niveau tolérable de manganèse, qui est de 11mg/jour pourrait se dépasser.

La vitamine C en compagnie de bioflavonoïdes

Les bioflavonoïdes sont des composés phénoliques présents dans le règne végétal, qui coïncident souvent avec l’abondance de la vitamine C. Mais d’après les résultats de plusieurs études cliniques comparant l’absorption de la vitamine C seule et celle contenue dans les flavonoïdes, il ne semble pas y avoir de différence dans la biodisponibilité de l’acide ascorbique. En conclusion, l’effet des bioflavonoïdes sur la disponibilité biologique de la vitamine C semble sans importance.

Le palmitate d’ascorbile

C’est un antioxydant dont l’utilisation prépondérante est d’augmenter la durabilité des huiles végétales. Mais son utilité biomédicale n’est pas négligeable, puisqu’en raison de sa double solubilité, c’est-à-dire dans l’eau et les graisses, il a la capacité d’infiltrer les membranes cellulaires. Concrètement, bien que cet effet soit en attente de confirmation in vivo, lorsqu’il est fixé dans la membrane des globules rouges, ceux-ci sont protégés des dommages oxydatifs par les radicaux libres, sachant qu’il en va de même pour la vitamine E.

Pour l’instant, le palmitate d’ascorbyle est incorporé dans la formulation des préparations topiques en contribuant à la stabilité des formes hydrosolubles de la vitamine C.

Lorsqu’il est avalé par voie orale, on soupçonne qu’il se dégrade en ses deux constituants, le palmitate et l’acide ascorbique (également biodisponible et ingéré séparément), dans le tube digestif avant absorption et ne fait jamais partie de la membrane cellulaire. Cependant, on suppose que la présence de palmitate dans les suppléments sera toujours un facteur protecteur pour les antioxydants hydrosolubles contenus dans la préparation.

Jus de vitamine CComme on peut le déduire de ce qui précède, le principal problème dans l’évaluation de la pertinence de la supplémentation en vitamine C est l’énorme disparité des schémas posologiques et d’administration.

Quelques précautions obligatoires avec les suppléments de vitamine C

Il convient de noter quelques situations liées à la prise de médicaments dans lesquelles il convient de faire une lecture individualisée des répercussions possibles des suppléments alimentaires de vitamine C en raison de la probabilité d’interactions non désirées :

  • Ces suppléments peuvent interagir avec la chimiothérapie anticancéreuse et les traitements de radiothérapie. La vitamine C, bien que non prouvée, pourrait protéger les cellules tumorales de l’action agressive des deux.
  • La vitamine C combinée à d’autres antioxydants classiques (comme la vitamine E, le sélénium et le bêta-carotène ou la provitamine A) interfère avec l’action du contrôle du taux sanguin de cholestérol, destiné à la protection contre les accidents cardiovasculaires, effectué par deux médicaments (une statine et une niacine) lorsqu’ils sont administrés en combinaison. Pour cette raison, les médecins devraient surveiller les taux de lipides circulants chez les personnes traitées avec ces médicaments (en particulier les statines) et qui prennent également des suppléments antioxydants.
  • Dans un autre ordre d’idées, il est nécessaire de mettre en garde contre le danger possible de fortes doses de suppléments de vitamine C pendant la grossesse, car elles peuvent produire un effet de rebondissement chez le futur bébé et provoquer une carence congénitale en vitamine C.

Acide Folique et Grossesse

Quatre raisons pour inclure la Vitamine C dans le régime

  1. Elle agit comme antioxydant pour protéger les cellules musculaires des dommages occasionnés par les radicaux libres, favorisant une récupération et croissance plus rapide.
  2. Aide au métabolisme des acides aminés, spécialement à la formation de collagène. Ce qui évite une diminution du risque de lésion. Le collagène peut se considérer comme la protéine de grande importance dans la formation de la matrice extracellulaire du tissu conjonctif. Dans le corps humain, le collagène jour de nombreuses fonctions, comme par exemple celle de lier et renforcer les tissus.
  3. Aide dans l’absorption du fer. Le fer est nécessaire pour aider l’oxygène à se lier à l’hémoglobine du sang. Sans le transport adéquat d’oxygène pour le sang, le corps les vole des muscles, ce qui peut réduire la force.
  4. Soutien dans la formation et la libération des hormones stéroïdes, incluant l’hormone plus anabolique: la testostérone.

Articles Associés au sujet:

La vitamine C, aussi connue comme acide ascorbique est une vitamine hydrosoluble. Elle est nécessaire pour la croissance car elle stimule le système immunitaire sain et aide à conserver les vaisseaux sanguins et le tissu conjonctif. L'être humain n'est pas capable de créer sa propre vitamine C, donc il doit l'incorporer à travers le régime. Qu'est-ce que la Vitamine C? La vitamine C, dont le nom chimique est acide L-ascorbique, est l’un des principaux exposant d’un genre de micronutriments, les vitamines, très dispersés dans les aliments d’origine animale et végétale et qui doit sa dénomination à sa condition d’éléments essentiels pour la…
Estimation Vitamine C

Aliments riches en Vitamine C - 100%

Rhume et Vitamine C - 95%

Vitamine C pour les Sportifs - 100%

Efficacité - 100%

99%

Évaluation HSN: 5 /5
Voir Aussi
Carence en vitamine C et les gencives
Vitamine C: Effets de sa Carence dans l’Organisme

L’organisme n’est pas capable de stocker la vitamine C, mais il a des conséquences sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez notre HSNBlog?
HSN Newsletter
Imaginez alors les offres de notre magasin

Donnez-nous votre adresse mail, et vous aurez accès aux meilleures promotions pour nos clients


Je veux m’abonner et j’accepte la politique de confidentialité