30 Produits
  1. «
  2. 1
  3. 2
  4. »
Par ordre croissant
30 Produits
  1. «
  2. 1
  3. 2
  4. »
Par ordre croissant

Acheter du Collagène. Tout ce que vous devez savoir

Le collagène est une substance d’origine protéique, qui se trouve dans la plupart des tissus conjonctifs de notre organisme. Ils ont une fonction structurelle, à niveau cutané (premier ligne de protection) et chez les articulations. Comme supplément on peut le trouver sous forme hydrolysée ou sans dénaturer (UC-II). Sa supplémentation est liée principalement à une réduction de la douleur articulaire, mais aussi, certains peptides qui forment partie du collagène, favorisent la connexion neuronale à travers des neurotrophines (BDNF).

Qu’est ce que le Collagène ?

Des nos jours, une grande partie de la population a une certaine conscience au sujet du soin de la santé. Il y a des nombreux facteurs auxquels on est exposés qui peuvent provoquer un détériore pour notre santé. Parfois même, sans le savoir.

Parmi les symptômes les plus caractéristiques, ils existe un qu’on ne peut pas ignorer, du à sa haute  compétence. On parle bien sûr de la beauté. En effet, elle est une des conséquences les plus évidentes qui arrive aux êtres humains selon l’âge arrive. La peau devient plus rigide, notre aspect devient moins agréable, ce qui est reflété dans l’aspect de la peau et bien sur du visage, qui est l’image qu’on donne au monde.

Le secret de l’éternelle jeunesse ne sera jamais trouvé, même si quelques scientifiques ou alchimistes essaient de trouver cette formule magique, mais par contre, oui qu'on peut au moins, diminuer les dégâts que le temps peut nous occasionner. La science progresse, et avec elle, arrivent des produits dont leur but et de satisfaire les désires des clients, où on trouve logiquement l’envie de maintenir, améliorer, prendre soin et pourquoi pas, donner un meilleur et plus jeune aspect à notre peau et notre expression.

Le collagène, comme supplément, est le produit qui symbolise l’évolution de la technologie pour admirer cette série de postulats et donner une opportunité de plus à toutes les personnes qui cherchent la responsabilité de prendre soin au maximum, de sa santé comme de son apparence.

Si on parle concrètement, et seulement en ce qui concerne le domaine naturel, le collagène est connu comme la structure protéique la plus nombreuse qu’on peut trouver dans l’organisme d’un animal. Dans le royaume végétal, ce type de molécule n’existe pas, c’est-à-dire, il n y a pas du collagène d’origine végétale. C’est une macromolécule qui s’occupe de la formation des fibres collagènes, sécrétés par les cellules du tissu conjonctif.

Le collagène forme une couche d’union de tissus de façon qui soutien la correcte cohésion des systèmes fibrillaires permettant parallèlement de donner des avantages essentiels et comme pilier structurel, et ainsi permettre la fonction dynamique grâce au propriétés d’élasticité et flexibilité de ces tissus.

Le collagène se trouve organisé dans une série de types, en fonction de la structure moléculaire, de la concentration et d’où se trouve dans le système conjonctif. Parmi eux, le Type I est le plus abondant.

La production naturelle de collagène diminue avec l’âge, et en conséquence on trouve, des raides, de la flaccidité dans la peau et de la perte de l’élasticité, entre autres. D’autres facteurs peuvent accélérer le processus de diminution de collagène, comme un mauvais régime (excès de sucre, fast foud…) le tabac, une exposition au soleil prolongée... Des recherches on démontrée que la plupart des pathologies liées  avec la production et la synthèse du collagène sont liées à la génétique, le manque de sources (aliments) riches en collagène ainsi comme d’autres défaillances nutritionnelles et de problèmes digestifs.

Le collagène aide à renforcer des nombreuses structures du corps et lui offre aussi de la protection, comme c’est le cas de la peau, évitant l’absorption et la propagation des substances pathogènes, les toxines de l’environnement , les micro organismes et les cellules cancérigènes. Donc on peut dire, que le collagène est le ciment qui soutient tout l’ensemble.

Où se trouve le collagène ?

Le collagène est la principale protéine fibrose insoluble dans la matrice extracellulaire et dans le tissu conjonctif. Quand on parle du système conjonctif, on parle de chaque tissu qui donne du support à d’autres tissus, les interconnectant, et qui sont intégrés d’une quantité relativement haute de complexe cellulaire de la matrice extracellulaire. Il inclus les os, les cartilages et le tissu conjonctif libre. Ce dernier, on peut le trouver dans les zones qui ne vont pas être soumises à des hautes résistances ou tensions mécaniques.

Le collagène fait partie de l’ensemble total des fibres conjonctives que notre corps possède, de façon qu’on trouve dans ce système :

  • Fibres collagènes
  • Fibres réticulaires
  • Fibres élastiques.

Les fibres de collagène ou collagènes, sont les plus nombreuses dans le tissu conjonctif. À niveau microscopique on peut trouver aussi une sub-unité : les fibrilles collagènes.

La matrice extra cellulaire.

La matrice extra cellulaire ou ECM( Extracellular Matrix) est le composant non cellulaire présent dans les tissus et les organes et qui fournit, non seulement du support structurel basique pour les constituant cellulaires, mais aussi qui produit une expression de signalisation, de caractère crucial pour les processus physiologiques de nature biochimique et biomécanique, nécessaires pour la morphologie, la différentiation et homéostasie des tissus.

L’importance du ECM peut être constaté par la large gamme des syndromes, lesquels peuvent se contracter par des anomalies génétiques dans les protéines, avec un niveau d’importance variable.

Malgré que la matrice extracellulaire est formée principalement d’eau, protéines et polysaccharides, entre autres, chaque tissu possède une seule ECM avec une composition et topologie différente, qui est générée pendant le développement des tissus à travers d’un dialogue biochimique et biophysique, dynamique et réciproque, entre plusieurs composants cellulaires, comme les épithéliums, le fibroblastes, les adipocytes et d’autres éléments endothéliales, en plus de l’emballage cellulaire et le micro-environnement protéique.

La matrice extracellulaire dans le tissu conjonctif est fréquemment plus abondant que les propres cellules qui l’entourent, et détermine les propriétés physiques du tissu. Les tissus conjonctifs constituent l’armature du corps des vertébrés, mais les quantités trouvés dans les différents organes peuvent varier. Par exemple, dans le cartilage et l’os, le tissu conjonctif est  le composant principale, tandis que dans le cerveau et la moelle épinière, est un composant mineure.

La ECM est une structure très dynamique qui est constamment remodelée et régénérée, enzymatiquement ou pas, et ses composants moléculaires sont soumis à une grande quantité de modificateurs post-traductionnelles. Grâce à ces propriétés physiques et biochimiques, la ECM produit les propriétés biochimiques et mécaniques de chaque organe, comme par exemple la résistance à la traction et compression, ou l’élasticité ; en plus, elle intervient dans la protection et la maintenance de l’homéostasie extracellulaire et la rétention hydrique.

En plus, la ECM contrôle l’organisation morphologique essentielle et la fonction physiologique par l’union des facteurs de croissance (GF) et l’interaction avec les récepteurs de la surface cellulaire pour la transduction des signales et règle la transcription des gènes. Les propriétés biochimiques et biomécaniques, protectrices et organisatrices de la ECM dans un tissu déterminé, peuvent varier énormément d’un à l’autre (par exemple, poumons vs peau vs os) et aussi dans le même tissu (par exemple le cortex rénale vs moelle rénale), ainsi comme d’un état physiologique à un autre (normal vs cancer)

Structure du Collagène.

La structure moléculaire du collagène s’associe avec celle d’une macromolécule ou protéine complexe, car on peut différencier jusqu’à 19 types d’acides aminés différents, incluant les essentiels et les non essentiels, comme par exemple, l’arginine, la glutamine, la glycine et la proline.

La forme géométrique qui décris la disposition moléculaire dans l’espace coïncide avec celle d’une triple hélice composée par des chaînes d’acides aminés dont chacune  est constituée d’environs 1400 acides aminés, (La proline et la Glycine sont les principaux). Dans cette structure, les trois chaînes de polypeptides se maintiennent unies dans une formation hélicoïdale par des liaison d’hydrogène. Une molécule de collagène est constitué par trois chaînes polypeptidiques, nommées chaînes alpha, qui s’enroulent donnant une forme d’hélice qui fait un mouvement dextrogyre dans l’espace moléculaire.

Environs un quart du totale du tissu protéique qui se trouve dans notre corps correspond au collagène, donc il est la principale structure protéique pour aider au reste d’éléments et qui serf de lien et renforce les systèmes de raccordement et liaison comme les tendons, les pellicules qui soutiennent la peau et les organes internes entre autres. Les os et les dents se font ajoutant des cristaux mineraux au collagène. Le collagène proportionne la structure a nos corps, lui protegant et aidant aux tissus les plus doux, lui connectant au squelette. Mais malgré sa fonction si importante dans le corps, le collagène est une protéine relativement simple.

Dans la structure, se répète  une séquence d’acides aminés, avec un ordre commun : Chaque trois acides aminés, on trouve une glycine, et après deux autres acides aminés (la proline et l’hydroxyproline.)

L’hydroxyproline, qui est très importante pour donner de la stabilité à toute la structure du collagène, se forme par une modification réalisée sur la propre proline, après que la chaîne de collagène soit crée. Cette réaction a besoin de la vitamine C, de façon qu’elle collabore dans l’apport d’oxygène. Cependant, notre organisme n’est pas capable de la synthétiser, et si l’apport externe n’es pas assez, il peut avoir certaines complications.

Le manque de vitamine C (acide ascorbique) ralentis la production d’hydroxyproline, ce qui veut dire que la construction de la chaîne de collagène vas être aussi plus lente, ou que même, elle peut s’arrêter, ce qui produit le scorbut. Cette pathologie, qui est mise en évidence par le manque de vitamine C, peut occasionner  la perte de pièces bucco-dentaires, et la facile apparition d’hématomes avec des coups ou contusions d’une basse intensité, car comme on sait déjà, le collagène est le principal agent de cicatrisation et le meilleur régénérateur et réparateur des tissus. C’est pour cela qu’ont trouve de la vitamine C dans des plusieurs suppléments de collagène.

On trouve la circonstance que dans le régime occidentale, où la viande prédomine, les acides aminés Proline et Glycine sont plus difficiles à trouver, car ils ne sont pas très présents dans ces aliments, ou plutôt, dans les parties de l’animale que l’on consomme le plus.  Les parties les plus riches, ce sont les organes.

Bien que les deux acides aminés sont no essentiels, et que l’organisme peut les fabriquer par soi même, sous certaines circonstances comme les maladies, ou un haut volume d’exercice physique, stress émotionnel  ou d’autres conditions cliniques, l’organisme ne peut pas obtenir la quantité nécessaire, et donc il est important, l’apport externe à travers du régime ou des produits riches en acides aminés.

Synthèse du Collagène

La rûte  biosynthétique qui s’en charge de la production du collagène est sans doute complexe. Comme nous l’avions annoncé, il n’existe pas seulement un type de collagène, mais une longue liste, et chacune est codifié par un gène spécifique. Ces gènes se trouvent dans une grande variété de chromosomes. De cette façon on peut observer les deux phases qui ont lieu dans la synthèse du collagène.

  • Première phase : Où l’ARN messager (ARNm) pour chaque type est transcrit par l’expression de son gène (ARN transformé)
  • Deuxième phase : Où l’ADN es requis et soumis à une série d’étapes de processus pour produire un code finale pour le type spécifique de collagène.

Une fois que l’ARNm de la chaîne pro alpha finale se produit, il se fixe a la place où se déroule la synthèse de protéines locale. Ce pas de la synthèse est connu comme « traduction ». Cette place de la pro-chaîne alpha de l’ARNm se trouve dans la membrane des ribosomes, où on trouve le connu comme réticulum endoplasmique rugueux ou RER, et qui comme d’autre protéines qui sont destinés pour la fonction de l’environnement extracellulaire, le collagène est aussi synthétisé dans le rER.

Fibroblaste et formation du collagène.

Un fibroblaste est une cellule qui fabrique et maintien l’intégrité du tissu conjonctive. Il est le responsable de créer la matrice extracellulaire (ECM) et le collagène. Ces deux éléments sont ceux qui constituent pratiquement, l’intrigue des tissus, étant les fibroblastes les chargés de sa maintenance. Fibroblaste est le terme  utilisé pour nommer ces cellules quand elles se trouvent dans un état actif, car au cas contraire, et s’il se marque un mineur degré d’activité, se nomment fibrocyte. Dans son activité, les fibroblastes, secrètent des précurseurs de la ECM, et donnent au tissu conjonctif sa forme, force et la capacité de se joindre à d’autres types de tissus.

Procollagène, la structure précurseur du collagène.

Le collagène, comme la plupart des protéines destinées au transport pour les espaces extracellulaires où elles mènent leur fonction ou activité, s’origine au début comme une molécule plus grande, précurseure, connue dans ce cas, comme «Procollagène ».

Le formation du collagène comprends une série de procédures qui ont lieu à niveau intracellulaire, où ils interviendrons les organites cellulaires, et à niveau extracellulaire, dans la matrice extracellulaire.

Cette formation contienne des protéines d’extension en chaque extrémité appelés pro-peptides d’extension de procollagène aminé et carboxyle. Ces portions non hélicoïdales de la molécule du procollagène la font très soluble et pour cela, faciles a déplacer dans l’intérieur de la cellule à mesure qu’elle expérimente de modifications additionnelles. Quand la molécule de collagène commence à être synthétisée elle souffrira des changements, dénommes modifications post-traductionnelles et qui ont lieu dans l’appareil de Golgi.

Le pas suivant, connu comme enregistrement, est où se produit la formation des liaisons disulfure, entre trois chaînes de procollagène, les fixant dans un alignement adéquate. De cette façon, les chaînes s’emboîtent les unes avec les autres, formant ainsi une structure de fil (rappelons que la structure finale du collagène se ressemble a un triple brin)

Dans la phase suivante, a lieu une modification critique, l’hydroxylation des acides aminés proline et lysine dans la nouvelle structure protéique synthétisée, procollagène. Grâce à  une série d’enzymes (hydroxylases), elles sont les responsables de menez cette réaction physiologique, nécessaire pour obtenir de l’hydroxyproline et de l’hydroxylysine.  

Pour cela, ces enzymes ont besoin de la Vitamine C (avant on a pu voire son importance) avec le minérale de fer , qui va agir comme un cofacteur réactive. En absence d’hydroxyproline, la chaîne de collagène ne peut pas être complétée dans la chaîne hélicoïdale qui lui correspond, et ce qu’on obtienne à sa place est une nouvelle ré codification moléculaire, très faible et facile à détruire  Une fois de plus, on peut voir l’importance d’une bonne administration de micronutriments, essentielle et critique dans la nutrition humaine. 

Certains des acides aminés de l’hydroxylysine récemment formés soufrent une glycolysis à cause de l’addition des sucres comme la galactose et le glucose, par les enzymes galactosile et glycosyltransférase, qui vont avoir besoin du manganèse. L’étape de glycolysis incite des caractéristiques chimiques et structurelles uniques à la molécule de collagène récemment formée et peut influer sur la taille des fibrilles. L’activité des enzymes qu’on vient de décrire arrive à son zénith dans les étapes les plus jeunes de la vie, et à mesure que l’on vieillie elles commencent à diminuer

Tandis que dans la cellule, et quand les peptides de la structure  procolagène se trouvent intactes, cette molécule va avoir une haute valeur de solubilité, de l’ordre de 1000 fois superieur que le prochain état, quand l’extension peptide soit éliminée. Cela favorise a la molecule de procolagène puisse être transportée facilement dans la cellule, où grâce à des certaines structures nommes microtubules, permettant son transport jusqu’à la surface et d’être excrétée dans l’espace  extracellulaire.

Au fur et à mesure que le procollagène est excrété, un type d’enzymes nommes procollagène-protéinase, vont être les responsables d’éliminer les peptides d’extension dans les extrêmes de la cellule. Des portions de ces pièces sont ré-intégrés dans la cellule et peuvent régler la quantité de collagène produit, par un mécanisme de retro-alimentation. La molécule finale qui a été transformé, c’est le collagène et c’est quand le processus de formation des fibres commence.

Dans l’espace extracellulaire, une autre modification post-traductionnelle a lieu dans la molécule du collagène de structure triple hélicoïdale, de façon qui se fabriquent d’abord les fibrilles et après les fibres. Ce processus est connu comme « formation des liaisons croisées » et il est favorisé par une autre enzyme spécialisée connue comme lysyl-oxidase. Cette réaction place des réticulations stables dedans (croisements intramoléculaires) et entre les molécules (réticulations intermoléculaires), étant le pas le plus important pour donner au fibres de collagène  les propriétés de force, résistance et tension.

La « ultrastructure » du collagène peut se concevoir, imaginant chaque molécule individuelle comme un bout de fil à coudre. Beaucoup de ces fils s’enroulent entre-eux pour former une chaîne (fibrilles). Ces chaînes de fibrilles forment des ficelles, lesquelles se rassemblent pour faire une corde, laquelle aussi, interagit avec d’autres pour former des câbles robustes. Cette structure hautement organisée est la responsable de la résistance des tendons, des ligaments, des os et de la derme.

Quand ont souffre une blessure et le collagène qui se trouve dans notre organisme doit être réparé, le tissu conjonctif ne va pas obtenir la structure que l’on vient d’expliquer, mais une un niveau plus faible. C’est pour cela que le collagène cicatrisé possède environ les 70-80 % de la robustesse de l’originale.

La synthèse et le remodelage du collagène est un processus que notre corps va faire toujours, avec l’objectif de réussir la structure originale, avant de qu’il souffre une nouvelle blessure.  Cette phase de remodelage du collagène implique la synthèse du collagène et la dégradation du même. Tout déséquilibre qui puisse interférer dans ce processus va provoquer qu’il existe une plus grande dégradation face à la construction du nouveau tissu de collagène.

Dégradation du collagène.

De même importance dans le métabolisme du collagène se trouve le complexe processus de la  dégradation du collagène. Normalement, le collagène présent dans le tissu conjonctif se restaure suivant un rythme lent mais contrôlé. Cependant, pendants les périodes où on souffre une maladie comme dans le cas de l’arthrite ou le cancer, le degré de dégradation et perte de collagène peut être très important.

Dans les tissus sains où le collagène est complètement hydroxylé formant une triple structure hélicoïdale, la molécules est résistante à l’attaque de la plupart des protéases. Dans ce cadre de santé normale, seulement les enzymes spécialisées « collagénases » peuvent attaquer  la molécule de collagène. Ce groupe de collagénases appartient à une famille d’enzymes nommes « métalloprotéine de matrice » ou « MMPs ».

Des nombreuses cellules de notre corps peuvent synthétiser et libérer de la collagénase, incluant les fibroblastes, les macrophages, les neutrophiles, les ostéoclastes et les cellules tumorales. Une des raisons pour lesquelles les cellules néoplasique peuvent être si invasives c’est parce qu’elles libèrent des puissantes collagénases qui peuvent détruire la molécule de collagène qui se trouve autour. De cette façon, elles peuvent détruire les membranes basales des vaisseaux sanguins et les disperser dans tout le corps. Dans les ulcères de pression chronique, il y a une invasion massive de neutrophiles,  qui libèrent un type de collagénase très puissante appelé MMP-8 qui est la responsable de la rupture du tissu conjonctif.

A quoi sert le collagène ?

Le collagène est un type spécial de protéine qui agit comme une « colle », donnant du support au reste des structures corporelles, et agissant dans la cohésion des tissus et des systèmes. Il forme un réseau de chaînes de protéines qui forment la structure et les formes du corps, ajoutant aussi certaines propriétés essentielles. Par exemple, il proportionne de la force aux os, de la flexibilité aux articulations et douceur et fermeté a la peau.

Comme elle est la protéine las plus abondante du corps (la peau, le tissu musculaire, les capillaires sanguins, le système osseux, les tendons ou dans le système digestif), et spécialement le collagène type 1 (lequel on verra plus tard ) elle est très importante et on la trouve impliquée dans des nombreux processus.

Le collagène est le composant principale du tissu conjonctif qui se trouve dans la derme, une des couches qui forment la peau (localisée entre la épiderme et la hypoderme). L’épiderme s’en charge de régler la perte d’eau dans les cellules et les tissus.

Dans l’hypoderme, la couche la plus profonde, on peut aussi trouver du collagène, et elle est formé de tissu gras et du tissu conjonctif, qui contient des vaisseaux sanguins plus grands et des nerfs. Il y a un réseau de fibres qui établissent la croissance des cellules et des vaisseaux sanguins où le collagène agit comme support structurel. Sa fonction est celle de renforcer, offrir du support et (occasionnellement) des propriétés élastiques aux tissus. On la trouve aussi autour des organes, formant une pellicule autour d’eux les préservant, comme peut être le cas des reins ou la rate. 

La propriété de force, flexibilité et élasticité, peut s’apprécier mieux si on explique que le collagène constitue aussi la basse de support pour les tendons et le ligaments :

  • Les tendons sont des éléments chargés d’unir les muscles et les os, et de permettre ainsi le mouvement.
  • Les ligaments sont des structures qui se trouvent fondamentalement chez les articulation et qui permettent le soutien et la stabilité des os qui forment chacune de ces articulations, comme par exemple maintenir la position de l’articulation du genoux.

Un autre type de tissu où ont peut trouver du collagène est le cartilage, qui appartient aussi au système conjonctif, et qu’on peut le localiser spécialement dans les tissus doux comme le nez, les oreilles et certains parties du genoux, de la larynx ou la trachée. Sa fonction ici est celle de proportionner de la flexibilité, de l’appui, et du mouvement.

Avantages du Collagène.

Le corps produit son propre collagène pour approvisionner et offrir du support à la peaux, les os, les cheveux les muscles et tous les organes. Cependant, avec l’âge, la production commence à diminuer, et le « symptômes de l’âge » arrivent. De nos jours, des suppléments de Collagène Hydrolysé  peuvent stimuler la production de collagène pour avoir des niveaux avantageux.

Même si la plupart des personnes sont conscientes de certaines des avantages d’un supplément de collagène, il ne sont pas conscients du potentiel et de comment sa santé peut améliorer avec eux. C’est après de consommer le collagène que l’on peut expérimenter des changements significatifs, et qu’on se fait la question de pourquoi on a mis autant de temps pour le prendre.

Les avantages du collagène (des suppléments de collagène) pour notre organisme son très divers et importants, et certaines fois on pourrais même dire, presque essentiels.

Parmi les avantages plus importants et notables on trouve :

  • Amélioration de l’aspect de la peau, des cheveux et des ongles.
  • Aide à réduire la cellulite et les vergetures.
  • Protège, répare et régénère les articulations.
  • Renforce les gencives et les dents.
  • Aide au système digestif et contre les maladies inflammatoires.
  • Stimule le métabolisme.
  • Aide dans les processus de désintoxication.

Origine du Collagène.

Les sources naturelles de collagène sont exclusives du royaume animal, comme on avait vu au début de la description. Les principales sources sont le poisson, la vache, le porc, le poulet et l’œuf.

Collagène marin.

Le collagène marin et celui qui provient du poisson, sûrement le collagène le plus bio disponible qui existe, avec une longueur d’avance sur les autres. Cette caractéristique se trouve principalemnt dans les peptides du collagène marin, des particules plus petites et faciles d’absorber. La biodisponibilité fait référence à la qualité de déterminer l’efficacité des nutriments que l’on consomme. Le collagène marin a pratiquement le double de biodisponibilité que ceux du porc et du bovin. La source marine  s’extrait à partir des écailles, la peau, les épines et les nageoires du poisson. Il faut différencier le collagène marin provenant du poisson (le plus recommandé) de celui des crustacés.

Ce collagène est une protéine structurelle complexe qui aide à maintenir la force et la flexibilité de la peau, des ligaments, des articulations, des os, des muscles, des tendons, des vaisseaux sanguins, des gencives, des yeux, des ongles et des cheveux. Il peut faire face au vieillissement, cicatriser et régénérer les os, améliorer le processus de cicatrisation des blessures, augmenter la consommation de protéines et proportionner des propriétés antibactériennes

La composition des peptides du collagène marin, possède une haute concentration en glycine, hydroxyproline et proline. Ces peptides sont rapidement absorbes par les cellules de l’intestin et libères dans le flux sanguin pour êtres transportes par tout l’organisme. De cette façon il stimule aussi les cellules de la peau, les articulations et les os, et stimulent l synthèse du collagène par l’activation et la croissance cellulaire.

Considérée comme la meilleure source de collagène avec des buts médicinaux,  le collagène type I est le plus important. Les bienfaits de ce type se reflètent extraordinairement dans le renforcement  des tissus conjonctifs et des structures osseuses, en plus bien sur de donner à la peau ses propriétés de fermeté  et tension, atteignant ainsi une meilleure douceur, optimisant l’hydratation, et une plus grand flexibilité et prévention de la formation des rides  proportionnant de cette façon un aspect plus jeune, sans les signes de la vieillesse. 

Le collagène marin est lié avec la stimulation de la production de collagène dans l’organisme, et aussi pour sa correcte régénération et  synthèse des structures. Aussi pour servir à la matrice de minéralisation des cellules osseuses, aidant à la cicatrisation et régénération de l’os.

Un autre composant important qu’on trouve dans le collagène marin, c’est le peptide collagène, avec une importante fonction anti-microbienne. Dans ce sens, elle pourrait avoir une importance face à inhiber la croissance de la bactérie  Staphylococcus aureus, aussi connue comme staphylococcie

Si vous achetez des suppléments de collagène marin, il est conseillé que dans la formule se trouvent aussi des ingrédients pour améliorer l’absorption et stimuler les effets comme la vitamine C et l’acide hyaluronique.

Collagène bovin.

Ce type de collagène provient des vaches et il est aussi connu comme cartilage bovin ou de vache. Il est une protéine naturelle qui se trouve dans le cartilage, les os, la peau et le tissu musculaire. Il est formé principalement de collagène Type I et Type III, lesquels sont les principaux composant de la peau, des cheveux des ongles, des muscles, des tendons, des ligaments, des os, des gencives, des dents, des yeux et des vaisseaux sanguins. Ensemble, les types I et III de collagène constituent plus d’un 90 % du collagène de notre corps.

Si bien il existe des sources de collagène dans les aliments, il peut être difficile  de consommer les parties des animaux où on trouve le collagène. Une bonne idée pour obtenir le collagène bovin des sources alimentaires est de manger des bouillons d’os, obtenant ainsi des grands avantages. Une autre option qui peut être plus efficace et facile est l’utilisation des suppléments de collagène.

Il est une source riche en glycine et proline, donc il va agir dans la synthèse de créatine, dans la régénération musculaire, et en plus il va stimuler la propre production de collagène par le corps. Le glycine est nécessaire pour la maintenance des chaînes de ADN et ARN, où se trouve codifiée notre code génétique, et il est essentiel pour la correcte formation des cellules. Aux même temps on trouve aussi de l’acide aminé proline en grands proportions, qui joue un rôle critique dans la capacité de l’organisme pour la synthèse de son propre collagène.

Le collagène bovin peut s’utiliser dans une série de problèmes de santé dont :

  • Patients avec arthrite. C’est une maladie dégénérative du cartilage, qui produit de la douleur, et du frottement entre les os, en plus de minimiser l’amortissement articulaire ; dans ce cas, cette pathologie  peut se combattre avec la régénération du cartilage.
  • Santé du système digestif : Grâce à son apport de glycine, qui intervient dans la digestion par l’incrément des acides gastriques, de façon que les aliments soient mieux digérés, et d’ainsi éviter  l’acidité stomacale et le reflux gastro-œsophagienne. Il peut aussi aider au syndrome d’intestin perméable et à la maladie inflammatoire intestinale, qui impliquent aussi l’acide du bas estomac.
  • Améliore le repos nocturne : Car l’acide aminé plus abondant dans le collagène est la glycine, un immuno nutriment qui soutien la réponse inflammatoire saine, de façon qu’elle favorise un sommeil plus profond et  réparateur, car il peut stimuler certains neurotransmetteurs impliques dans le sommeil.
  • Protection de la peau : Parce qu’il contribue dans la formation d’élastine, la quelle avec d’autres composants sont les responsables de maintenir la coloration, la texture et l’apparence juvénile de la peau. Elle peut aussi aider à réduire les rides, diminuer les bosses et lutter contre les autres signes du vieillissement.
  • Récupération musculaire : Il offre de la fonctionnalité structurelle comme appui pour les tendons et les ligaments, de façon que les sportifs peuvent se bénéficier principalement pour se récupérer des efforts physiques des entraînements.

Collagène de poulet.

Le type de collagène le plus abondant de cette source est le type II, qui est le meilleur pour la régénération du cartilage.  Le sternum est la partie avec la plus haute teneur de cette substance.

C’est pourtant un outil important pour contrer les symptômes dérivées des maladies articulaires. Au même temps, le cartilage du poulet contient de la chondroïtine et de la glucosamine, deux substance qu’aussi offrent des avantages pour la maintenance osseuse. Avec tout ceci, il est possible de diminuer les effets  de la maladie auto-immune comme l’arthrite rhumatoïde à ses débuts, ou bien de mitiger  les symptômes  en d’autres situations.

Le forme plus commune de trouver cette source de collagène est dans celle du « Collagène non dénaturalisée type II »

Collagène d’œuf.

Une autre source d’origine du collagène on la trouve dans la coque de l’œuf et dans le jaune d’œuf où ont peut trouver du collagène type I. Il coexistent aussi le type III, le IV et le X, mais comme on dit, surtout le type I. Cette source apport d’autres éléments importants : Sulfate de glucosamine, sulfate de chondroïtine, et acide hyaluronique, en addition de certaines acides aminés qui interviennent dans la construction des tissus ou dans la cicatrisation des blessures. D’autres facteurs qui favorisent la production de collagène comme les vitamines B et E, sont aussi présents.

Avec quoi on peut consommer le Collagène ?

Comme on a vu, le collagène peut s’obtenir directement de sources naturelles, ou bien augmenter la présence de nutriments précurseurs. Cependant, en thermes d’efficacité, l’option de consommer des suppléments de collagène gagne un spécial intérêt. On peut prendre du collagène de façon isolée, en format de poudre ou en capsules, ou même ajouter d’autres suppléments pour stimuler les avantages. En d’autres cas, il existe des suppléments qui possèdent dans sa composition une grande variété d’ingrédients, qui cherchent un même objectif, celui d’augmenter le taux de collagène dans notre organisme.

Collagène et Acide Hyaluronique.

L’acide hyaluronique est un composant qui se trouve naturellement dans l’organisme. Il appartiens au groupe des glycosaminoglycane (structures moléculaires polysaccharides qui conforment le tissu conjonctif) et se distribue le long du tissu conjonctif, neural et épithéliale. Il est un des membres les plus importants dans la matrice extracellulaire, qui donne un appui structurelle aux cellules, en plus d’au articulations et de la peau. Chaque jour, un pourcentage de cet acide hyaluronique es ré-synthétisé.

Parmi ses avantages on trouve l’entretien d’un bon état de santé du tissu articulaire et de combattre l’ostéoarthrite. Il est aussi en partie responsable de donner au cartilage les caractéristiques de résistance et la capacité de soutenir  les efforts mécaniques de compression.

Son rôle lié à la peau se maintien uni pour permettre l’optimale hydratation de celle ci, ce qui donne en plus l’élasticité dont elle a besoin. Se présence peut diminuer les symptômes de la vieillesse  reflétés dans la peau.

La combinaison des suppléments de Collagène et d’acide Hyaluronique est l’une des meilleures façons de ralentir les symptômes du vieillissement (effet « antiaging ») et de maintenir l’aspect jeune de la peau (flexibilité et fermeté) et de contribuer à réduire la douleur articulaire permettant de diminuer l’inflammation autour de la même et de favoriser la régénération du tissu du cartilage. Au même temps, l’acide hyaluronique permet la bonne synthèse du collagène.

Collagène et Glucosamine.

La glucosamine se produit de façon naturelle dans le cartilage articulaire et dans les tissus conjonctifs, où il soutient le bon fonctionnement des articulations. Le processus de vieillissement naturel et le trauma peuvent détériorer les tissus des articulations, ce qui limite la capacité du corps pour remettre les réserves de glucosamine.  Pour cela, certaines personnes peuvent se bénéficier de l’apport externe de supplémentation. Parmi ce groupe de personnes ont trouve ceux qui souffrent des pathologies liées à la douleur articulaire, soit par les dégâts de l’âge  comme effet de la vieillesse soit par le fait d’être atteint de ostéoarthrite  ou qui se trouvent en phase de récupération d’une intervention chirurgicale. La consommation de Glucosamine avec le Collagène, peut favoriser la réduction totale de collagène qui se dégrade et comme ça, soulager les symptômes de l’ostéoarthrite. (Études I et II)

Collagène et Magnésium.

Consommer du Collagène avec du magnésium est une excellente forme d’apporter à l’organisme deux substances qui sont involucrées activement dans le bon fonctionnement du tissu conjonctif. Ils sont très importants pour que les muscles et les tendons, et même pour d’autres tissus plus durs comme les cartilages et les os, puissent fonctionner correctement.

Prendre le minéral de magnésium comme supplément en forme de capsules, tablettes ou en poudre, favorise la synthèse de protéines. Comme le collagène est la protéine la plus abondante dans le corps, la consommation de ces deux substances ensemble aide à la synthèse du collagène.

L’objectif des suppléments de collagène avec le magnésium est d’accélérer la régénération des tissu comme la peau, les os, les tendons et les muscles. En addition au propriétés du collagène pour favoriser la santé du tissu conjonctif, on a celles du magnésium. Le magnésium est très important pour la vie humaine. Il intervient dans la régularisation du rythme cardiaque, il réduit la fatigue et il évite l’apparition des crampes musculaires.

Qu’est ce que le Collagène Hydrolysé ?

Le collagène Hydrolysée est une forme de collagène que a subit un processus d’hydrolyse, ce qui veut dire, que sa structure moléculaire a été modifié obtenant ainsi d’unités plus petites. La plupart des liaisons des acides aminés sont brisés de façon qu’on obtient des peptides. Celle-ci sera la forme dans la quelle se produit l’absorption au niveau des intestins de la protéine. On peut affirmer  dans ce cas qu’une protéine hydrolysée est pratiquement digéré, ce qui facilite la tâche d’absorption, et produisant une circulation très rapide a travers de l’estomac.

Pourtant, il conserve sa haute teneur des acides aminés glycine, lysine et proline, lesquelles se trouvent dans une proportion  mineure chez d’autres sourcer protéiques.  Ceux-ci sont associés  avec la stimulation de la croissance cellulaire des tissus conjonctifs en opposition  a la tendance de diminuer la production naturelle des structures au fil du temps et de l’âge.

Avantages du collagène Hydrolysé

Le collagène hydrolysé, à cause de sa particulière structure, va être absorbé très rapidement et en moins de 30 minutes les divers acides aminés seront déjà disponibles. Le profile des acides aminés (aminogramme) que le collagène hydrolysé peut apporter, sera important pour donner certains avantager a la santé des tissus.

L’un des points les plus importants est lié à la tâche de protéger et réparer les articulations. De fait, il aide à remplacer le liquide synovial des espaces articulaires, de façon qu’il contribue à protéger la tâche du cartilage, qui se comporte comme un amortisseur, réduisant le dommage des impacts articulaires, ainsi comme la friction entre les extrêmes des différents os.

Le collagène hydrolysé apport des acides aminés qui sont impliques dans la croissances musculaire.  Si on parle en relation à la maintenance de la masse musculaire, l’apport de cette quantité d’acides aminés, ainsi comme la facile absorption des mêmes, aide à maintenir le bilan azoté positif. Comme on avait vu dans le cas de la gélatine, les éléments comme la glycine permettent de montrer ses bienfaits, comme par exemple : Augmenter l’énergie, aider à améliorer la digestion, donner de l’appui structurelle pour les tissus, contribuer a éliminer les toxines, ou régler certaines fonctions cellulaires.

Comme notre corps a plus d’un tiers de structures de collagène, il peut être une tâche très fructueuse face a contrer les ravages du cours du temps, et a augmenter l’état des santé de nombreuses parties de notre corps : La peau, les cheveux, les ongles, les muscles, les cartilages, les tendons, les ligaments...

Quelles sont les différences entre le collagène hydrolysé et la gélatine ?

Bien que les deux substances partagent pratiquement la même composition en terme d’acides aminés, ainsi comme la plupart des avantages, il existe certaines différences :

  • La gélatine seulement peut se dissoudre dans l’eau chaude.
  • La gélatine forme un gel visqueux quand il se mélange avec de l’eau
  • La gélatine es plus facile de digérer.

Concernant les avantages que les deux partagent, on trouve :

  • Santé de la peau
  • Croissance et maintenance de la masse musculaire.
  • Renforcement des tissus conjonctifs : tendons, ligaments, cartilage…
  • Aide dans la douleur articulaire
  • Santé du système osseux

Suppléments de Collagène.

Les suppléments avec du collagène ont expérimenté un essor pendant ces dernières années, grâce au propriétés et avantages qu’on a décrit. Également, l’implication des personnes pour prendre soin de soi-même  est un fait avéré et il a pris la priorité qui mérite. Au marche existent des suppléments de collagène avec de différentes formules et en différents formats.

Les suppléments de collagène  sont un outil efficace pour obtenir cette structure protéique sans avoir besoin de consommer les sources qui l’incluent a partir des parties d’animaux, que pour la plupart des personnes ne sont pas très appétissants.

La recommandation, une fois analysée  la composition et les facteurs le plus propices pour optimiser la production et l’absorption du collagène, passe par acquérir  les compositions où on trouve au moins les suivants ingrédients :

  • Collagène hydrolysée d’origine marin
  • Magnésium sous forme  de sel de haute biodisponibilité
  • Vitamine C
  • Acide hyaluronique

D’autres substances que aussi peuvent proportionner des nombreux bienfaits, sont la Vitamine D4, le Silice organique, ou le Calcium.

Comme produits en divers formats on peut trouver :

Collagène en poudre.

Collagène marin hydrolysé avec Magnésium

Collagène en comprimés

Collagène + Silice organique & Magnésium

Collagène liquide.

Collagène Liquide

Collagène spécial pour femmes

Collagène spécial pour femmes

Dose effective de Collagène.

La dose effective de collagène en poudre, elle est proche aux 10g quotidiens, pour contribuer dans les bienfaits de la santé et la protection articulaire. Vous pouvez le prendre avec les repas.

Concernant la dose d’origine tu type de collagène non dénaturalisée elle est situé environs a 40mg par jour, comme traitement pour la douleur articulaire et les affections comme l’ostéoarthrite.

Qui peut se bénéficier de la consommation de collagène ?

Les suppléments de collagène sont recommandes quand on dépasse la frange d’âge comprit entre les 25 et 30ans, moment où on estime que la production de collagène commence a se réduire d’environs 1-1,5 % par an. On peut calculer qu’à partir des 60 ans, plus de la moitie des réserves du collagène sont vides (l’indice de production en comparaison à celui de la synthèse est négatif). Un autre argument, au sujet de la maintenance de la santé de la peau, consiste dans l’accumulation de l’exposition solaire ainsi comme les environnements toxiques, produisant un essor dans la génération des radicaux libres. Sur cet aspect, il gagne une grande importance pour proportionner les propriétés de la peau, comme peuvent être la fermeté, l’élasticité et la douceur, et de ne pas se voir émacié par l’action de ses agents, accélérant le vieillissement prématuré.

Les sportifs et les athlètes ont des motifs pour ajouter le collagène à son régime. Ils sont atteints d’un haut dégât au niveau des articulations comme conséquence des constants impacts et mouvements, lesquelles produisent des cassures fibrillaires. De cette façon, face à la prévention et la protection articulaire, et pur réduire la phase de récupération entre les sessions, l’utilisation du collagène est sans aucune doute positive.

Le public composé par les personnes âgés, et surtout ceux qui souffrent des maladies liées aux os, comme peuvent être le cas de l’ostéoarthrite, l’arthrite, et favoriser la maintenance de la densité minérale osseuse. Consommer des suppléments de collagène peut se traduire dans le renforcement des os, et comme ça, diminuer le risque des fractures. En tout cas, réduire la douleur et l’inflammation sont les objectifs.

Vente de collagène.

Ou je peut acheter du Collagène online ? La vente de collagène est augmenté pendant ces dernières années, grâce à l’intérêt et la connaissance de la population au sujet des bienfaits que consommer cette protéine peut nous donner, pour favoriser la santé de la peau, les os et les articulations.

Cependant, pour acheter du collagène online on doit toujours chercher la plus haute qualité, et que la source de collagène soit assimilable pour notre organisme.

Si vous voulez acheter du collagène online, chez notre web HSNstore.com vous pouvez le faire facilement. Nous disposons d’une large gamme de produits de la plus haute  qualité (collagène en capsules, en tablettes, hydrolysée…) Seulement vous devez choisir le produit qui mieux s’adapte a tes besoins. N’oubliez pas de visiter la section de promotions ou vous pouvez trouver des Méga Réductions et Pack en offre!

  Loading...