7 Produits
  • (3)
    Inuline en poudre 100% pure.
    SG SL V VG N RAW SLA S SO SC CA FS OGM
    À partir de
    5,90 €
    Prêt pour envoi
  • Pack spécial pour la femme, 20 jours pour améliore la silhouette.
    38,32 €
    47,91 €
    -19.99%
      9,59 €
    Prêt pour envoi
  • Mélange instantané de protéines et de fibres, en particulier pour les femmes.
    À partir de
    17,90 €
    Prêt pour envoi
  • Charbon végétale probiotique avec de l'inuline pour améliorer la digestion et le système digestif.
    8,12 €
    10,56 €
    -23.12%
      2,44 €
    Prêt pour envoi
  • 18,90 €
    Prêt pour envoi
  • 14,80 €
    18,50 €
    -20.03%
      3,70 €
    Sans stock
  • 8,90 €
    Sans stock

Inuline

Table des matières

    1. Qu’est-ce que l’inuline?
    2. Qu’elle est l’origine de l’inuline ?
    3. Utilisations industrielles de l’inuline
      1. Saucisses de Frankfurt
      2. Saucisses de foie et pâtés
      3. Salami
    4. Utilisations médicales de l’inuline
    5. Principales avantages et bénéfices de l’inuline
    6. Sa participation dans les aliments fonctionnels
    7. D’autres substances avec un effet prébiotique
    8. Quels sont les aliments qui contiennent plus d’inuline ?
      1. Artichaut de Jérusalem.
      2. Chicorée
      3. Poireau, oignon et ail
      4. Asperge
      5. Banane
      6. Seigle et orge
      7. Extrait de pissenlit
      8. Jus et miel d’agave
    9. Comment consommer l’inuline ?
    10. Traitement pour combattre des cadres de gastrite ou colite
    11. Traitement pour réduire le cholestérol o triglycérides pour maigrir
    12. Traitements contre la constipation
    13. Traitement du diabète
    14. L’inuline d’agave
    15. Possibles effets secondaires et contradictions de l’inuline

Qu’est-ce que l’inuline?

L’inuline peut se définir comme un hydrate de carbone de réserve énergétique avec des caractéristiques structurales et fonctionnelles de fibre soluble, ce qui la fait différente aux hydrates qui n’ont pas cette particularité structurelle comme l’amidon, et qui comprend, comme on vas voir sur cette article, une importante de base, dans la fonction de l’inuline dans notre organisme.

Si on rentre dans la nature chimique de l’inuline, on peut dire qu’elle appartient à la famille des nommés comme fructanes ou fructosanes.

Ceux-ci, sont les polysaccharides non structurels plus abondants dans la nature, (ils se trouvent dans les plantes, les champignons et les bactéries) et ils sont catalogués comme oligosaccharides, c’est à dire, des ensembles simples de quelques molécules de sucre simples. Sa molécule, très hydrosoluble, se forme par des chaînes non ramifiés formés par une chiffre d’entre 40 à 100 molécules de fructose (le sucre simple qui fait de noyau  de sa composition.

Qu’elle est l’origine de l’inuline ?

Elle fut isolée et purifiée comme substance au début du XIXe siècle, à partir de l’espèce Inula helenium (de nom commun Elecampane), une plante de feuille pérenne, de profile d’herbe rigide, très étendue dans les îles britanniques et le Sud et Centre d’Europe et d’Asie.

Plus de 36000 espèces partagent la présence d’inuline comme hydrate de carbone de réserve, ce qui peut nous donner une idée de l’importance qu’elle a pour le métabolisme végétal

La plupart des espèces végétales qui contiennent des notables quantités d’inuline, ne la stockent pas dans la partie végétative, c’est à dire, le taille et les feuilles, mais dans l’hypogée ou souterrain (racine, bulbe, tubercule, rhizome…). Comme exception on trouve celles qui font partie de la famille des graminées, qui gardent des grandes quantités dans ses structures vertes, si bien cela est un handicap au sujet de l’efficacité d’extraction avec fins industriels.

Du fait, on trouve pas des nombreuses plantes qui puissent se considérer aptes pour l’exploitation industrielle comme source de fructosanes.  Si on regarde dix ans en arrière, on peut se souvenir que l’inuline pouvait seulement s’obtenir à partir du topinambour (une plante tuberculeuse proche au tournesol) et de la chicorée, avec un large avantage pour cette dernière.

Utilisations industrielles de l’inuline

Aliments avec inuline

Indépendamment  de ses aptitudes alimentaires, dont sont analyse est le principal but de cet article, l’inuline est un composé largement reconnu dans l’industrie alimentaire par ses attributs technologiques.

Elle est idéale, entre autres possibilités, pour améliorer la texture et la stabilité des aliments très différents les uns des autres, comme les produits laitiers, les pâtes cuites au four, les céréales traités et même, quelques produits de viande traités par la chaleur, comme peuvent être les charcuteries.

La demande du consommateur commence progressivement à tourner ver les produits light mais qu’au même temps aient une palatabilité exquise, objectif qu’on peut réussir grâce à l’inuline. En fait, les produits de viande qui l’incluent l’ajoutent comme substitut de graisses saturées car elle maintient son goût complet et sa faible teneur en graisse qui leur font être beaucoup plus sains.

C’est pour cela, qu’on trouve une croissante incorporation de l’inuline comme ingrédient, et non comme additif, dans les processus d’élaboration des nombreux aliments, cherchant dans son incorporation des effets divers comme celui de retirer les graisses saturés (spécialement dans les produits de viande , laitiers, et glaces ce qui au même temps aide à réduire le prix de production, ou donner un goût légèrement plus sucré aux aliments (n’oubliez pas que sa base chimique, sont des sucres simples).

Plus concrètement, l’inuline représente une excellente option pour inclure plus de viande maigre, réduisant la teneur en graisse de saucisses, boudins, et d’autres produits de viande.

Cette opération de substitution de graisse par maigre, en principe, peut avoir une conséquence négative dans la palatabilité ou sensation buccale généré par les aliments, mais précisément l’inuline l’empêche.  Comment ? Simple. À base de la formation d’un gel en contact avec de l’eau et soumis à un cisaillement qui augmente la pression de découpe

Ce gel donne au produit terminé une texture dans la bouche qui peut totalement se comparer à celle que les globules gras remplacés produisent.

Cette aptitude technologique de l’inuline la fait très différente aux fibres insolubles, car elle peut remplacer la graisse grâce à sa capacité d’immobilisation d’eau pendant la formation du gel, dont elles caressent les fibres. Un autre avantage additionnel est celui de ne pas interférer dans la saveur, grâce à sa neutralité.

Par conséquent, on parle d’un champs d’actuation très fructifère pour l’industrie de la viande, car en plus, c’est une substance très facile à utiliser, dans un terme technologique, et qui améliore la structure du produit final, qui permet dans certains processus un facteur de croissance de production.

Mais approfondissons un peut en ce qui concerne l’utilisation de l’inuline en certains produits de viande.

Saucisses de Frankfurt

Sans modifier la structure de son processus d’élaboration et en s’adaptant à sa composition classique, c’est un fait avéré la réduction au 5 % de teneur gras des saucisses du type Frankfurt par le remplacement de la graisse par ingrédients maigres.

Cette réussite est liée à une conservation de la sensation buccale réelle de cet aliment, ce qui est possible avec l’inclusion de l’inuline à une concentration du 5 % de masse de produit. D’autre part, l’appétence de cette substance par l’eau permet une augmentation de l’addition de glace en raison de 2kg par kg d’inuline.

Saucisses de foie et pâtés

À ces produit, l’inuline leur donne une excellente onctuosité que améliore sa disposition à être tartinées sur un pain. Son importance technologique en eux, est telle, que la teneur en graisse du produit final n’arrive pas au 10 %, ce qui se réussi à base d’ajouter au processus de fabrication un gel préparé avec une double quantité d’eau que d’inuline.

Salami

Le fait de que la surface de découpe du salami soit caractérisée visuellement par des particules macroscopiques de graisse, limite un peu les options de l’inuline sur ce produit. D’autre part, la stabilité microbiologique de cet aliment, précise des faibles valeurs d’activité-eau (c’est l’eau disponible, c’est-à-dire, celle qui n’est pas liée chimiquement à des molécules grandes) ce qu’au même temps conditionne la quantité d’eau qui peut s’ajouter pour la formation du gel. Mais il s’est démontré par des preuves expérimentales que l’inuline améliore la structure du salami, étant possible le fabriquer avec un 12 % de matière graisse.

Utilisations médicales de l’inuline

L’inuline accumule déjà un large parcours dans la pratique de la mesure d’un paramètre clinique nommé ‘indice de filtration glomérulaire’, utile pour extraire des données sur la capacité rénale du filtrage du volume sanguin par unité de temps. Pour cette finalité pour laquelle a une spéciale aptitude pour être réfractaire à l’action dégradante des enzymes. De cette caractéristiques se dérive une filtration pratiquement du 100 % dans le glomérule rénale, sans réabsorption ni excrétion.

Dans le domaine thérapeutique, il se propose de régler son administration dans des traitements spécifiques contre des pathologies comme la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, hypercholestérolémie primaire et la constipation chronique.

Principales avantages et bénéfices de l’inuline

On est face à une substance naturelle avec un potentiel énorme en tant à sa contribution au bien-être et la santé des personnes, en différentes positions de départ. On vas égrener les apports plus significatives.

Promeut le péristaltisme intestinal, spécialement à la hauteur du colon, car elle arrive à l’intestin pratiquement intacte. Cela permet une régulation du transis du bol fécal à travers du tractus digestif, ce qui aide aussi à sa condition de stimulant de la croissance de la flore intestinale. Cette fonction l’exerce dans sa condition de prébiotique, car elle diminue le pH de l’environnement et constitue un substrat excellent pour le développement des micro-organismes avantageux, avec une mention spéciale aux connues comme bifidobactéries et des lactobacilles.

Elle est spécialement efficace pour le contrôle des fermentations intestinales anormales, réduisant donc les flatulences.

Elle améliore l’absorption intestinale de certains des considérés comme macro-minéraux, comme le calcium, le magnésium et le phosphore. Fixant l’attention dans le premier d’entre eux, il semble contrasté qu’elle intervienne dans la maintenance d’un densité convenable dans la matrice des os, circonstance de vital importance dans le déclenchement de l’osthéoporose.

De cet effet hypercalcémiant peut s’extraire la conclusion de qui est conseillée une consommation régulière chez les enfants (spécialement intéressante pour assurer une correcte minéralisation osseuse, les adolescents les femmes enceintes et les personnes d’âge avancée.

Aide à stabiliser le rythme de synthèse de l’insuline, et en conséquence, le niveau de celle ci et le glucose dans le sang, ce qui lui donne un rôle très important dans le contrôle et la prévention du diabète.

Inuline et la flore intestinale

Au même temps, c’est un outil efficace pour maintenir réglés les niveaux de cholestérol (spécialement du LDL, connu souvent comme le mauvais cholestérol) et inhiber l’accumulation de triglycérides à niveau hépatique. C’est pour cela, qui peut agir comme co-adyuvant dans la stratégie de prévention du risque de souffrir de l’artériosclérose et les subséquents maladies cardiaques et accidents cérébrales vasculaires.

Elle optimise l’absorption de vitamines, principalement les vitamines du groupe B, dont l’intervention dans l’organisme comprend presque toutes ses fonctions.

Sa valeur énergétique est faible, (la métabolisation d’un gramme d’inuline donne 1,5 kilocalories) donc on peut dire qu’elle est parfaite si on veux faire un planning ou un régime axé su la perte de poids.

Chez les personnes obèses, une consommation adéquate d’inuline peut modifier favorablement la population de la flore bactérienne intestinale, ce qui peut supposer un point de départ pour commencer la réduction du poids et réduire le risque d’être victime du diabète, car l’obésité peut agit comme un déclencheur ou un facteur prédisposant.

Une seconde voie de contrôle du diabète type II, peut être à travers de l’effet antioxydant direct que l’inuline exerce.  Si l’on considère que le connu comme stress oxydatif provoqué par une action prolongée de niveaux élevés d’insuline qui circule dans le flux sanguin est un facteur déterminant pour le développement du diabète et des complications qui sont liées à cette maladie, il semble que l’inuline peut neutraliser ce phénomène avec son pouvoir antioxydant. 

On trouve deux conséquences prioritaires qui se démarquent pour assurer une resserve suffisante de ce fructosane : La garantie d’un système immunitaire fort et une plus grande fluidité du tractus gastro-intestinal, de dont la synergie se dérive un frein à l’accumulation de substances toxiques dans l’organisme. 

Sa participation dans les aliments fonctionnels

On comprends par aliment fonctionnel ceux qui par sa composition apportent à l’organisme des substances qui sont nécessaires pour maintenir un bon état de santé. Elles sont soumises à une régulation légale de par des institutions de l’union Européenne responsables des compétences au sujet de la défense des consommateurs.  Du fait, l’inuline est reconnue comme substance sure par les organismes de contrôle officiels des aliments, se datant de 2008 l’autorisation pour son inclusion dans les processus industriels alimentaires en Europe.

Les appartenants à ce groupe d’aliments sont très nombreux et ses profiles nutritionnels couvrent un spectre très divers, car chacun peut contenir des différents principes actifs qui leur donne cette caractéristique si particulière. 

Or, entre les principes acceptés  par loi comme propres d’un aliment fonctionnel se trouve l’inuline. De cela se dérive que tout aliment prêt pour consommer, soit naturel ou élaboré, tout simplement par avoir un minimum d’inuline dans la composition est déjà considéré comme aliment fonctionnel.

D’autres substances avec un effet prébiotique

Parmi les Oligosaccharides qui sont considérés de nos jours comme fonctionnels, on trouve:

  • Oligosaccharides: qui se trouvent dans les protéagineux comme le soja, parmi lesquels on peut nommer la raffinose et la stachyose. 
  • Isomaltooligosacharides : qui sont extraits par un procédé d’hydrolyse de l’amidon qui se trouve abondamment dans la graine des céréales et dans les tubercules. On peut avoir des avantages de cela si on consomme des aliments fermentés comme le propre riz (élabore avec soja et riz complet) ou le sake (boisson alcoolique d’origine japonais faite à partir du riz).
  • Galactooligosacharides : Ce sont des substances qui s’obtiennent à partir de la galactose (un sucre) du lait.
  • Lactulose : aussi obtenue du lait, dans ce cas par un traitement du lactose à températures élevées.

Quels sont les aliments qui contiennent plus d’inuline ?

Quand on veux choisir une liste d’aliments avec la quelle nous assurer un bon approvisionnement de ce oligosaccharide fibreux, l’éventail d’où choisir ne paraît pas très large, mais en tous cas, il est suffisant.

Regardons quelques exemples.

Artichaut de Jérusalem.

Aliments avec Inuline

Cette légume, aussi connue comme « pataca », « girasolillo » ou « tupinambo » en Espagne, est une variante du tournesol (elle appartient au même genre) et peut atteindre les 3 mètres de hauteur. 

Sa culture se réalise pour obtenir le tubercule, d’écorce jaune ou violacée et viande blanche et dont sa saveur se rassemble en certains façon à celle de l’artichaut ou de la truffe.

L’artichaut de Jérusalem se caractérise dans le plan nutritionnel par sont poids, dont le 14-20 % de son poids est l’inuline, donnée qui le situe comme aliment étoile dans la provision de ce nutriment.

Comme référence nous sert que l’artichaut conventionnel a seulement un 8 % de son poids en inuline.

Chicorée

Comme on disait au début de cet article, la racine de la chicorée est la principale source d’inuline avec la pataca (artichaut de Jérusalem), pour l’industrie alimentaire. Le pourcentage de participation de l’inuline dans sa composition est très similaire à celle de l’artichaut de Jérusalem, donc elle partage célébrité comme source de cette fibre naturelle.

Logiquement la racine de la chicorée n’est pas une matière première d’utilisation facile dans la cuisine mais cela ne dois pas être un obstacle pour l’utiliser car on trouve des aliments traités qui la contiennent, par exemple, certaines barres de suppléments à consommer comme snack, qui nous permettent aussi de prendre des avantages des propriétés de l’inuline.

Poireau, oignon et ail

Les bulbes de ces trois plantes, apparentées entre elles, sont des excellentes sources naturelles d’inuline. En effet, entre un 3 et un 10 % du poids du poireau, du 2 à 6 dans le cas de l’oignon et d’un 9 à un 16 dans l’ail sont les pourcentages de l’inuline dans ces aliments. Pour cela, on ne doit pas mépriser, quand on fait des ragoûts et des soupes, l’inclusion de ces ingrédients de luxe, car il ne servent pas seulement à augmenter la quantité d’inuline dans notre régime, mais aussi nous aident avec des nombreuses propriétés nutritionnelles qu’on ne doit pas laisser passer.   

Asperge

Même si l’image est différente, l’asperge fait partie aussi de la même famille que les trois antérieures, les liliacées. C’est une légume très abondante en minéraux d’élevée valeur métabolique, folate, et bien sur, inuline, avec environ un 3 %. De cela se dérive un fait largement connu : la consommation régulière d’asperges stimule la population de ces bactéries avantageuses qui dans le colon rivalisent  pour sa croissance, en espace et nutriments, avec les pathogènes qui causent des maladies.

Banane

Aliments avec inuline

Ce fruits donne des quantités d’inuline largement inférieures à celles qui se situent au top de cet article, car la chiffre se trouve autour d’un 0.7 %. Par conséquent, l’effet prébiotique des bananes est relativement faible  si on compare avec la racine de chicorée et l’artichaut de Jérusalem, mais par pour cela, on doit oublier sa contribution en augmentant l’apport d’inuline.

Seigle et orge

Ce sont deux céréales qui trouvent sa place sur cette liste, par sa teneur de 0,5-1 % de ce oligosacharide dans la composition de la graine de seigle, et qui arrive au 1,5 % dans celle de l’orge.  Une bonne formule pour ajouter de l’inuline à notre organisme, utilisant une source naturelle est de consommer du pain élaboré avec farine seigle. En plus, des nombreuses barres protéiques conçues pour faire partie des régimes de contrôle de poids le trouvent parmi ses ingrédients.

Extrait de pissenlit

C’est une plante herbacée que l’on peut trouver très souvent dans les prairies et les jardins et qui peut même se confondre avec des mauvaises herbes.

Cette plante est largement étendue en Europe et elle possède des exceptionnelles qualités nutritionnelles, parmi lesquelles on trouve sa richesse dans les flavonoïdes, mais aussi dans l’inuline, qui se trouve dans la racine, qui est aussi riche en lévuline. Son extrait sec (chaque gramme d’extrait a besoin de 5 grammes de plante) apporte 120mg de ce fructosane par dose journalière recommandée. L’extrait de pissenlit peut se consommer aussi en capsules, une forme que facilite le dosage.

Jus et miel d’agave

C’est une plante arbustive d’aspect globuleux, qui peut arriver a avoir d’un 18 à un 22 % d’inuline dans sa composition. Quand la floraison commence, commence aussi sa récolte pour l’extraire. Ce que l’on consomme est un jus d’agave concentré et déshydraté. De la fleur on peu aussi avoir du miel d’agave, après un processus de traitement thermique de façon que les chaînes de fructose se brisent.

Comment consommer l’inuline ?

Une fois décris les grands avantages qui apporte cette substance, il est facile de comprendre que le plus recommandable est qu’elle soit dans un régime équilibré.

Le fait de que certains aliments qui se trouvent si proche de nous dans la cuisine, comme l’oignon, l’ail, ou le poireau,  soient parties des principales sources d’inuline, fait beaucoup plus facile son inclusion dans les menus quotidiens.

L’extrait de la racine de chicorée peut aussi apparaître dans la formulation de certains compléments vitaminiques et des suppléments indiqués pour les régimes de perte de poids.

En tout cas, même en sachant que l’inuline peut être une grande alliée pour notre santé, la décision de faire appel a une consommation habituelle d’inuline traitée (c’est-à-dire, qui ne provienne pas des aliments telle qui sont) fait toujours recommandable l’avis d’un médecin ou pharmaceutique avec l’objectif de recevoir le meilleur conseil au sujet des quantités idéales à consommer. Avec cela on évite qu’une substance si vertueuse puisse produire, par exemple, des épisodes de diarrhée par une surconsommation.

Si vous voulez acheter un produit préparé de synthèse enrichi avec inuline, le mieux à faire est de le faire dans un magasin spécialisé en produits organiques. Généralement vous allez les trouver en format de poudre, dont la consommation permet des diverses formes :

Traitement pour combattre des cadres de gastrite ou colite

Une tasse de thé de camomille à jeun, avec une cuillerée de poudre d’inuline sans ajouter aucun édulcorant, ni naturel ni synthétique. Ce traitement doit s’associer avec la consommation de deux litres d’eau par jour, et éviter la consommation des boissons sucrées.

Traitement pour réduire le cholestérol o triglycérides pour maigrir

Une infusion de pissenlit, avec une petite cuillère de poudre d’inuline, évitant la consommation de sucres, farines blanches ou lait de vache, et buvant deux litres d’eau quotidienne. Doit se faire deux fois par jour, une à jeun et la deuxième le soir.

Traitements contre la constipation

La constipation est un problème de santé qui ne doit pas se mépriser, car elle est la responsable d’une importante accumulation de toxines.

Une infusion quotidienne de graines de lin avec une cuillère d’inuline est idéale pour que le transit intestinal retourne à la normalité

De préférence, pendant deux jours doivent s’éviter les aliments solides, consommer de la papaye pour progressivement ajouter des légumes crues ou à la vapeur. Il est important d’annuler du régime, au moins pendant un mois, les viandes rouges et celles de volaille, les farines et les sucres raffinés et les charcuteries. La supplémentation avec 15 grammes d’inuline quotidiens améliore la qualité de vie des personnes âgés qui le souffrent.

Traitement du diabète

C’est déjà connu que l’inuline libère notre organisme de changements brusques des niveaux d’insuline, car la substance qui se forme principalement dans sa métabolisation est la fructose, qui n’exerce pas comme stimulant de la synthèse d’insuline et dont la transformation postérieure en glucose à lieu dans le foie selon un processus métabolique connu comme gluconéogénèse.

En plus, elle peut aussi se transformer en graisse par la connue comme lipogenèse, mais ce phénomène est dépendant de l’intervention de l’insuline pour atteindre les cellules. Par tout cela, l’inuline a une exceptionnelle place dans le régimes des diabétiques, si bien il est recommandable de consulter avec votre médecin avant de commencer une consommation de suppléments.

L’inuline d’agave

C’est un intéressant supplément alimentaire, qui peut se trouver dans des magasins spécialisés en produits diététiques et naturistes mais aussi chez les supermarchés. Cette inuline s’obtienne par le séchage de l’agave, la même plante à partir de la quelle se fabrique le tequila.

Il peut aussi s’utiliser comme ingrédient pour élaborer des desserts, car il travaille comme un humectant ou conservateur d’humidité. Au même temps, elle peut s’ajouter à des jus, mélanges ou boissons de tout type.

Possibles effets secondaires et contradictions de l’inuline

Comme c’est logique, l’inuline n’est pas une substances en manque de situations où elle soit déconseillée, car certaines personnes peuvent être sensibles à sa consommation. Par exemple, elle peut provoquer des réactions adverses dans les personnes touchées par le syndrome de mauvaise absorption de fructose, parmi lesquelles l’inuline peut être un problème, et donc la consommation doit se limiter à un demi gramme.

Sa condition comme fibre soluble, dérive en fermentations dans le gros intestin, qui peut être la raison de souffrir des gazes, gonflement, malaises abdominales, ou diarrhée.

Pour tant, il est conseillé que son addition au régime soit progressive pour que l’intestin s’adapte. Il convient de demander l’avis d’un expert pour éviter les conséquences indésirables.

En conclusion, consommer un minimum de cinq grammes d’inuline dans l’alimentation quotidienne comme minimum, garantis avoir des bonnes digestions au même temps qui évite la mauvaise sensation de estomac gonflé. On trouve des opinions à faveur de consommer jusqu’à 40 grammes par jour, mais entre 10 et 14 grammes devrait être suffisant pour pouvoir profiter de ses avantages.

S'abonner à la newsletter pour réussir un 15% réduction dans votre première commande
x