Quercétine
3 Produits
  • Antioxydant, anti-inflammatoire et anti allergique. Renforce le système immunitaire.
    V
    À partir de
    27,90 €
    Prêt pour envoi
  • Accélère le processus de récupération musculaire
    20,50 €
    Prêt pour envoi
  • Quercétine pour aider à fortifier le système immunitaire et apporter une protection antioxydante.
    9,90 €
    Sans stock

Quercétine

Qu’est-ce que la quercétine?

Ingrédient Quercétine

La quercétine est une substance de très grand pouvoir antioxydant avec des notables propriétés médicinales, qui se traduisent dans un une apparition des symptômes du vieillissement plus tardive à base d’amortir le détériore des structures cellulaires. En conséquence, on peut dire que c’est un nutriment vital pour l’entretien de la santé.

Elle fait partie de la famille des flavonoïdes, qui sont chimiquement une variante des polyphénols, quelques fois nommée sous d’autres noms comme quercitine ou quercétol. Parler des flavonoïdes concerne à une très large famille de substances cataloguées comme phytonutriments (en raison de son origine strictement végétale), qui a déjà plus de 600 espèces, appartenant à l’une de ces sous-familles : flavonols, isoflavones, néoflavonoïde et anthocyanes, où se démarquent le kaempférol, les catéchines et les anthocyanes.

L’un de ses traits plus singuliers est la bigarrée variété de pigments qui se partagent parmi les différentes molécules, de façon qu’on peut trouver des tonalités d’un bleu très intense dans les myrtilles, jusqu’au rouge caractéristique des framboises, sans oublier le jaune verdâtre des pommes et des oignons.

Comme groupe, les flavonoïdes en général et la quercétine en particulier déploient une grande activité biologique, d’abord dans les tissus des plantes, et une fois dans la chaîne trophique, après êtres consommés, dans les animaux et les personnes.

Parmi les végétaux, ils contrôlent les niveaux de substances spécifiques qui règlent la croissance et la spécialisation des cellules. En plus ont une action anti-champignon et antibactérienne, et il est démontré que son pouvoir pigmentant génère un pouvoir d’attraction pour les abeilles, ce qui est stimulant pour le développement de la pollinisation.

Mais si l’une des propriétés essentielles des flavonoïdes doit se démarquer, est sûrement celle d’appartenir au groupe select des antioxydants, dont le rôle dans la vie de la cellule, se base en éviter le déclenchement en cascade de la formation de radicaux libres d’oxygène, éléments très nuisibles pour l’intégrité des membranes cellulaires et précurseurs de la dégénération des tissus et même, l’apparition de néoplasies ou cancers.

Table des matières

    1. Qu’est-ce que la quercétine?
    2. Aliments riches en quercétine
      1. Thé
      2. Oignon
      3. Pomme
      4. Avoine
      5. Ail
      6. Épinards
      7. Câpre
      8. Fruits rouges et violets
    3. Fonctions biologiques de la quercétine et sa contribution dans l’entretien de la santé
    4. Avantages et Propriétés de la Quercétine
    5. Quercétine : Ses possibles effets secondaires et contre-indications.
      1. Contre-indications et interactions avec d’autres substances
    6. Suppléments de Quercétine et ses aspects plus notables
    7. Un duo excellent : Quercétine et vitamine C
    8. Synergie entre resvératrol et quercétine
    9. Quercétine et probiotiques

Aliments riches en quercétine

Étant l’un des pigments qui donnent la couleur à des différentes parties de l’anatomie végétale, on peut déduire facilement que la présence de quercétine est très habituelle dans les aliments qui se démarquent pour avoir l’une des diverses tonalités qu’elle peut apporter, comme le vin rouge, les oignons, les pommes, le thé vert, les baies, la ginkgo biloba, ou l’herbe de la St Jean. Mais on vas sélectionner certains qui peuvent avoir un meilleur impact dans notre régime quotidien.

Thé

Le thé vert, mais aussi le thé noir, nous apportent des quantités relativement grandes de quercétine. On pourrait même nommer une modalité de thé rouge connue comme ‘rooibos’, mais ses niveaux sont en chiffres plus modestes. Entre tout eux , le thé noir dans sa version décaféinée se trouve dans la tête du ranking, suivi de prés par le thé vert et le noir commun. Une particularité au sujet du vert est sa richesse en catéchine, un autre antioxydant qui appartient à la famille des flavonoïdes et très célèbre anti-cancérigène, qui triple la teneur de celle-ci par rapport au thé noir sec.

Oignon

Peut-être le plus fréquent parmi les sources alimentaires de quercétine, et qui est la tête de cette liste de sources. D’ailleurs, c’est peut-être sa teneur en quercétine ce qui lui donne la popularité comme aliment sain, ayant aussi des avantages liés à la circulation sanguine et l’entretien de la vitalité cellulaire, la meilleur arme contre le vieillissement. Ces propriétés nutritives ne s’arrêtent pas ici, car en plus l’oignon compte avec de la vitamine C, du potassium, de la fibre soluble, du fer et du calcium, ce dernier très important pour augmenter la densité minérale du tissu osseux, clé dans le développement de l’ostéoporose.

Il ne faut pas oublier que la qualité biologique de ce bulbe en ce qui concerne à la quercétine, n’est pas seulement due à la quantité de flavonoïdes qui contient, mais aussi à sa inhérente biodisponibilité, car selon les données extraites dans une étude élaborée dans l’Université Agricole de Wageningen (Pays-Bas), elle s’absorbe par l’organisme avec une efficacité triple à celle des autres sources importantes comme la pomme.

On peut estimer qu’un oignon d’environ 100 grammes peut contenir entre 25 et 50 milligrammes de quercétine, oscillation qui est en fonction de l’acidité du terrain, entre autres facteurs d’importance mineure.

Seulement un obstacle se trouve entre l’oignon et l’excellence comme source alimentaire de quercétine : Une fois récolté, pendant son stockage se produit une diminution de 25 % de la teneur en quercétine qui peut être plus si une semaine après l’oignon ne se consomme pas.

Pomme

Sans doute, des nombreux fruits peuvent mériter de rentrer dans une liste si on parle de sa teneur en quercétine, mais la pomme se démarque entre les fruits, spécialement si elle se consomme crue.

Sa peau est la zone qui garde sa richesse en antioxydants, et parmi les pommes, les variétés nommées Red Delicious, Red Ida et Northen Spy sont les meilleures.

Un célèbre médecin, le Dr. Weil, qui fait partie du Groupe de Travail de l’Environnement, affirme qu’une consommation régulière de pommes aide à prévenir la maladie d’Alzheimer grâce à la quercétine.

Avoine

À titre général elle est considérée comme l’un de céréales de plus grande qualité nutritionnelle, et l’une des raisons se trouve dans sa teneur en quercétine. Chaque fois plus, on peut la voir comme partie de régimes qui ont comme but réduire le niveau calorique, freiner l’appétit incontrôlé (grâce à sa condition rassasiante qui lui donne sa teneur élevée en fibre) et stimuler le rajeunissement.

Ail

Le prestige de cette liliacée comme l’un des plus puissants antibiotiques naturels, est d’une certaine façon grâce aux vertus thérapeutiques de la quercétine.

Aliments riches en quercétine

Nous soulignons l’excellence nutritionnelle qui suppose consommer au moins un ail cru par jour.

Épinards

Les épinards sont l’une des légumes qui se trouvent très souvent dans les listes d’aliments riches en certaines substances d’élevée valeur biologique, étant la quercétine l’une d’entre elles. Combinés avec les oignons et l’ail, forment une merveilleuse recette pour stimuler toutes les fonctionnes saines de ces ingrédients.

Câpre

Selon le ‘Département d’Agriculture des États Unis (USDA)’, l’un des organisme de référence mondial en termes alimentaires, les câpres possèdent l’une des concentrations naturelles de cet antioxydant plus élevées. Comme conseil intéressant pour sa consommation, dire que la conserve en saumure de ses bourgeons de fleur contient 173 milligrammes de quercétine chaque 100 grammes.

Fruits rouges et violets

Les fruits qui ont une teinte rouge, violette ou bleue contiennent des niveaux significatifs de quercétine. Les canneberges et les myrtilles se démarquent spécialement, car 100g de fruit, ont autour de 15 milligrammes, suivis par les prunes noires, avec 12,5 milligrammes dans une identique quantité.

Les aronies, les groseilles et les cerises, entre autres, sont aussi de très bonnes sources de quercétine.

Toujours est mieux de consommer ces fruits crus, car comme on verra plus tard, le contact avec de la chaleur ou l’eau est très agressif sur ce principe actif.

Fonctions biologiques de la quercétine et sa contribution dans l’entretien de la santé

Une nutrition équilibrée et enrichie sélectivement est l’une des meilleures armes dont on dispose pour protéger notre santé. Des nombreuses études d’investigations ont largement constaté qu’une consommation régulière et abondante de fruits et légumes riches en quercétine, diminue le risque d’être atteint de certaines maladies, et par conséquent augmente l’espérance de vie.

La biographie scientifique trouve des nombreuses références sur la quercétine, qui la situent comme l’une des substances naturelles de plus grande valeur biologique parmi celles qui sont connues. Cependant, la capacité de l’organisme pour assimiler ce composant réduit quelque peu sa biodisponibilité.

Avantages et Propriétés de la Quercétine

Avant de nous centrer dans les implications dans l’organisme, on peut donner quelques informations des principales aptitudes de ce flavonoïde.

    • Comme l’un de ses principaux objectifs, la quercétine a un contrôle des déviations dans le fonctionnement du cœur et le système circulatoire : artériosclérose, hypercholestérolémie, thromboembolies et hypertension, principalement. Un apport régulier de quercétine peut agir comme un facteur d’équilibre de la pression artérielle de façon naturelle, contribuant à la stabilisation des pressions systoliques, diastoliques et artérielles moyenne. Liée à cette fonction se trouve la réduction du risque d’accidents cardiovasculaires comme l’ictus ou l’infarctus cérébral. 
    • Anti-inflammatoire en cadre cliniques liées au système urinaire, comme l’inflammation de la prostate et la cystite intersticial (qui touche à la vessie), en agissant à son temps comme palliatif des symptômes provoqués par le virus de l’herpès. En addition, nous pouvons indiquer que, sous certaines théories sans confirmer encore, il pourrait être efficace dans le traitement du connu comme syndrome chronique de la douleur pelvienne.

Avantages et propriétés de la quercétine

  • Ses propriétés anti-spasmodiques et anti-inflammatoires ne sont pas uniques seulement de l’appareil excréteur, mais qui se donnent aussi, (bien qu’avec une intensité mineure), dans des articulations (arthrite) et intestins (colite et maladie de Crohn)
  • Concernant ses effets dans l’appareil respiratoire, une étude de laboratoire réalisée en 2013, lui a attribué un effet bronchodilatateur après la vérification de son pouvoir d’inhibition de l’enzyme qui catalyse les mécanismes de l’inflammation et l’étroitement des bronches. Cela se traduit dans la relaxation des fibres musculaires lisses de la paroi interne des bronches. 
  • Action antidiabétique : Se caractérise principalement pour soulager l’habituel dégât rénal provoqué par l’hyperglycémie. D’autre part, des nouvelles recherches d’investigation réalisées sur des animaux d’expérimentation ont montré que la quercétine contribue à réduire les niveaux de glucose dans le sang.
  • La quercétine suppose une barrière naturelle contre les maladies infectieuses : à tous les aliments riches en quercétine lui sont attribués le caractère d’antibiotique naturel, car ils constituent une stimulation très notable pour le système immunitaire.
  • Pouvoir antioxydant : C’est possiblement la caractéristique que plus de fonctions possède, car elle suppose un ralentissement du vieillissement cellulaire et en conséquence, du détériore progressif de l’organisme. Dans ce conglomérat se démarque spécialement son action anti-cancérigène, car elle stimule le processus connu comme apoptose, qui est la mort des cellules tumorales. On ne doit pas oublier que l’origine de la genèse des tumeurs malignes se constitue par la réaction en cascade de formation de radicaux libres dans les membranes cellulaires, donc sa puissance antioxydante nous aide dans la prévention de cancers, spécialement ceux de prostate, sein, colon et peau.
  • Aide à combattre les symptômes plus gênant des réactions allergiques, c’est-à-dire, les éternuement, le larmoiement, l’urticaire ou l’eczéma. En plus, elle suppose une bonne alternative pour les asthmatiques au moment d’affronter des épisodes aigus d’asthme, ainsi comme pour ceux qui souffrent de la fièvre des foins. L’explication scientifique se base en que la quercétine a un puissant effet antihistaminique. Des divers essais de laboratoire ont démontré quel est le mécanisme d’action : Elle agit sur les mastocytes, qui sont les cellules responsables de la libération de l’histamine, substance qui provoque les symptômes plus caractéristiques des réactions allergiques. Dans ces cellules elle neutralise les enzymes qui catalysent sa synthèse et par conséquent elle inhibe sa libération.  Pour cette raison, elle est largement recommandée dans les traitements naturels contre ces affections. Dans ce domaine son efficacité contre la dermatite de contact et la photosensibilité, a été aussi l’objet d’étude, les deux caractérisées par un rougissement et très résistantes aux traitements par médicaments. Et les résultats semblent être très encourageants.
  • Renforcement des cheveux : Ce flavonoïde stimule la nutrition du cuir chevelu et des cheveux de l’intérieur de l’organisme, densifiant ceux-ci et prévenant la desquamation cutanée qui se manifeste sous forme de pellicules.
  • Si on parle du stress, le changement principal métabolique lié directement avec, est l’augmentation de la production de cortisol de la part des glandes surrénales. Celle-ci est l’hormone qui déclenche le mécanisme de défense, qui a reçu le nom de « syndrome de lutte ou fuite » selon le psychiatrique autrichien H. Selye. Même si c’est une réaction considérée comme physiologique, un stress prolongé peut provoquer des grandes variations dans le cortisol du sang, avec des conséquences très préjudicielles , comme par exemple la dégradation de protéines originées dans les muscles. Ce flavonoïde combat ces effets en participant dans la neutralisation de l’enzyme clé pour que se produise la libération de cortisol.
  • La quercétine se trouve parmi les substances recommandées pour mener un contrôle du sommeil. Une bonne initiative pour ceux qui n’arrivent pas à trouver le sommeil, est d’enrichir son régime avec des produits végétaux bien pourvus de ce flavonoïde, comme les déjà nommés, car on sait qu’elle contribue à optimiser les habitudes de sommeil et à prévenir l’insomnie. Cela offre un intéressant effet collatéral dans la réduction de poids, si c’est l’objectif désiré, car ne pas dormir correctement nous fait plus susceptibles à gagner du poids.
  • Ses propriétés liées à la menstruation sont aussi importantes : Parmi les problèmes plus fréquents qui viennent avec le cycle menstruel se trouvent les douleurs de type cholique et les spasmes. Ces symptômes peuvent s’atténuer à base d’une alimentation bien pourvue de quercétine, non seulement pendant les jours de règle, mais de façon prolongée.
  • Chez les sportifs soumis à des grandes charges d’effort se produit une augmentation du stress oxydatif et des phénomènes inflammatoires. La consommation de quercétine compense ces effets négatifs en minimisant les marqueurs chimiques de l’inflammation et la formation des radicaux libres (fonction, très liée avec l’action antioxydante). En plus, elle offre un ‘extra’ défensif dans ce type de personnes contre les infections respiratoires (rhume et grippe par exemple) auxquelles sont très vulnérables après un travail physique puissant.
  • Effet antiaging ou anti-vieillissement de l’organisme. Dans ce contexte on doit signaler que par exemple en Russie elle est considérée comme une substance anti-age, état nommée même comme ‘rusian rejuvenator’. Cet effet si attirant viens dérivé de deux de ses propriétés : D’un coté, réduire la susceptibilité à un groupe varié de maladies chroniques et dégénératives (où se trouve par exemple l’Alzheimer) ; d’autre part, par son effet direct, démontré expérimentalement, sur l’espérance de vie, en conséquence de produire l’activation de très peu de gènes très liés à cette caractéristique vitale ( ne se sachant pas encore si les résultats obtenus avec des organismes inférieurs peuvent s’extrapoler à l’être humain).
  • La quercétine peut s’utiliser comme soutient à la thérapie contre la sarcoïdose, une maladie grave qui généralement provoque de l’inflammation du tissu pulmonaire, peau et ganglions lymphatiques. D’autres maladies dans lesquelles elle influe positivement, sont la goutte, la pancréatite, les cataractes, les ulcères de duodénum, certaines infections virales comme l’herpès Zoster ou le syndrome de fatigue chronique, entre autres.

Quercétine : Ses possibles effets secondaires et contre-indications.

Dans la très variée liste d’antioxydants existants, on doit souligner comme dénominateur commun de tous que se risques potentiels sur la santé sont très rares, mais qu’aussi, exigent une certaine précaution dans sa consommation comme suppléments.

Certaines fois, quelques patients ont pu sentir des malaises gastriques, des maux de tête, une sensation de fourmillement et des vertiges.

Donc, on peut affirmer sans problème que la quercétine est une substance potentiellement sure consommée par voie orale et par périodes brèves de temps (par exemple, des doses d’un gramme par jour divisé en deux prises, pendant trois mois) .

Mais, face à l’apparition d’une réaction adverse, même si elle est modérée, le plus prudent est d’interrompre immédiatement la consommation et le mettre en connaissance de ton médecin.

Un cas différent est si on parle d’une consommation de doses beaucoup plus élevées, car dans ce cas, selon des essais en laboratoire, sur des organismes inférieurs, elle induit à des variations du matériel génétique (ADN), selon un article publié dans la revue « Internet Journal of Medical Uptade » il y a déjà une décennie. Et même dans le domaine de la clinique quotidienne, des surdoses de quercétine ont été identifiées comme la raison d’une défaillance rénale chronique.

Contre-indications et interactions avec d’autres substances

En forme d’apport alimentaire, la quercétine n’as lié aucun profil d’individu d’aucun type où sa consommation soit déconseillée.

Mais si on parle de supplémentation diététique, les femmes enceintes et allaitantes sous traitement d’antibiotiques (spécialement ciprofloxacine et érythromycine) ou substances liées avec la fonction hépatique (par exemple nifédipine ou produits d’herboristeries pour améliorer la fonctionnalité du foie) doivent être prudentes.

Plus spécifiquement, nous savons que l’agrégation des plaquettes peut être plus difficile, se modifiant le temps de coagulation sanguine. Elle peut intensifier les effets secondaires de certains médicaments utilisés en chimiothérapie, comme le busulfan ou la cisplatine. Et aussi peut interférer dans l’action de la cyclosporine utilisée pour atténuer les effets du système immunitaire dans les greffes et ainsi éviter le rejet.

Finalement, dire que la papaïne et la bromélaïne, substances protéiniques qui se trouvent dans la papaye et l’ananas, respectivement, peuvent augmenter son absorption intestinale.

Suppléments de Quercétine et ses aspects plus notables

La quercétine constitue dans l’industrie pharmaceutique de plusieurs pays une matière brute destinée à l’élaboration de compléments d’action protectrice des vaisseaux sanguins contre l’artériosclérose, empêchant l’oxydation de la molécule de cholestérol LDL, son principal précurseur et qu’elle s’adhère aux parois artérielles. Aussi, elle fait partie de multiples formulations de multi-vitamines et de bigarrés remèdes naturels.

Selon Vitamin Retalier (prestigieuse publication de l’industrie de la supplémentation diététique) sans le savoir, la plupart de la population consomme entre 5 et 70mg de quercétine par jour à travers des aliments. Sur cette base, les spécialistes de cette revue ont défendu la consommation additionnelle de 400mg deux ou trois fois par jour.

Les experts suggèrent que la consommation de quercétine soit réalisée entre quinze ou vingt minutes avant les repas. Le marché offre des différentes présentations physiques, comme comprimés, capsules, ou gels, avec une exception symbolique de préparés injectables pour administrer par voie intraveineuse ou intramusculaire.

En plus de ses questions génériques au sujet de sa posologie, il convient de discerner entre les objectifs qui peuvent s’atteindre en fonction de la dose choisie. Avec un gramme quotidien, en plusieurs prises, elle suppose une très bonne action anti-inflammatoire pour empêcher la synthèse de la connue comme NF-kappaB, une protéine qu’intervient de façon décisive dans la codification que réalisent certains gènes sur des substances spécifiques, les cytokines, qui sont les moteurs principaux des phénomènes d’inflammation des tissus. 

Cependant, toutes les sources de quercétine ne sont pas pareilles. Il existe un type spécial, la connue comme « quercétine chalcone » qui a des solides défenseurs en faveur d’une possible absorption plus efficace dans le tube intestinal. D’autre part, la seul source reconnue comme GRAS (sigles de Generally Recognized As Sage -généralement reconnues comme sures) par la FDA nord-américaine est celle qui s’obtienne des graines et gousses d’un arbuste autochtone du Brésil catalogué entre les légumineuses. Cette forme contient un 99,5 % d’anhydre de quercétine dépourvue de métaux (le principal danger contaminant) et une biodisponibilité dans les tissus largement supérieure à la moyenne. En général, son assimilation se produit dans le duodénum et le colon, provocant des pics de niveau en sang une fois écoulée de cinq à huit heures après l’absorption, restant stable en chiffres significatives un jour ou jour et demi.

Un duo excellent : Quercétine et vitamine C

La clé des puissants avantages d’une combinaison de quercétine et vitamine C se trouve, d’un coté dans la stimulation de la régénération de la quercétine et l’augmentation de la biodisponibilité de celle-ci, et d’autre part, en augmenter l’absorption de la vitamine C et ralentir sa élimination.

Cette combinaison a des effets réducteurs de la lésion cellulaire et de l’inflammation largement reconnus. Concernant la dernière, des différents essais d’investigation ont constaté :

  • Une diminution proche au 50 % d’un paramètre qui agit comme un marqueur de la réaction inflammatoire, la protéine C réactive. 
  • Un diminution de 60 % d’un autre marqueur inflammatoire, l’interleukine 6.

En effet les niveaux élevées de cette dernière et d’autres cytokines peuvent provoquer des troubles sérieux de santé, de l’importance de maladies vasculaires cérébrales, cardiaques et d’Alzheimer. Car aussi on a une donnée importante : La capacité prédictive de mortalité non spécifique qui ont les niveaux sanguins d’interleukine-6 et protéine C réactive. Un mélange de chiffres élevées dans les deux paramètres doit être pris en considération comme alerte de l’existence d’une situation de possible risque de mort.

De tout cela peut s’extraire comme conclusion l’intérêt d’un régime de supplémentation conjuguée de quercétine et vitamine C.

La ligne HSN de suppléments et la marque Vitaminalia, avec ses excéllentes préparations se démarquent sur cet aspect, nous apportant des excéllents produits.

Synergie entre resvératrol et quercétine

Les deux sont des antioxydants naturels qui composent de façon très importante l’ensemble de ce qu’on pourrait nommer comme « nutriments essentiels ». Utilisés en combinaison peuvent se transformer dans une aide très efficace pour bloquer la cascade de radicaux libres d’oxygène, ce que comme résultat donne la prévention de maladies cardiovasculaires et vasculaires cérébrales, et renforce l’organisme face au cancer dans une bonne partie de ses modalités. Le resvératrol peut s’obtenir en forme de capsules et comprimés.

Quercétine et probiotiques

Nous ne pouvons pas terminer cet article sans y parler d’une autre des intéressantes synergies que le marché nous offre sur la base de la quercétine.

On parle en concret de sa combinaison avec les probiotiques B. bifidum et L. gasseri (une paire de souches bactériennes du style de celles qui se trouvent en aliments fermentés comme le yaourt ou le kéfir) qu’avec le pouvoir de la quercétine induisent la mort cellulaire en cultures de cellules de cancer de colon. De cela se dérive la possibilité d’introduire ce tandem dans les approches thérapeutiques du cancer colorectale ; combiner des aliments d’origine végétale riches en quercétine avec des suppléments de cet antioxydant et probiotiques semble être une bonne option pour ce problème.

S'abonner à la newsletter pour réussir un 15% réduction dans votre première commande
x